Les fiches récentes les plus visitées

Ce classement ne reprend que les critiques publiées dans les trente derniers jours.

Début Précédente Page 5 de 5

121.
105 visites
sans couverture

La délicatesse (adaptation BD) de Cyril Bonin

critiqué par Blue Boy - (Saint-Denis - - ans)
8 etoiles
Voulez-vous manger des Krisprolls avec moi ce soir ?
Nathalie et François étaient jeunes, beaux et amoureux. Pour ce couple à qui la vie semblait sourire de mille promesses, aucun nuage n’était visible dans le ciel limpide de leur idylle. Jusqu’à ce dimanche où François trouva la mort en traversant la rue, percuté de plein fouet par cette camionnette de fleuriste qu’il n’avait pas vu venir… Publiée il y a...

122.
105 visites
sans couverture

Des plumes & elle de Paul Salomone

critiqué par Blue Boy - (Saint-Denis - - ans)
6 etoiles
Hommage au French Cancan
Paul Salomone nous livre ici un hommage graphique et poétique aux danseuses de French Cancan qui firent au tournant du XXe siècle la renommée des cabarets de Montmartre : les Folies bergères, le Moulin rouge ou encore le Chat noir. L’auteur de l’excellente série « L’Homme qui n’aimait pas les armes à feu » a une attirance pour les trucs...

123.
105 visites
sans couverture

Octobre de Søren Sveistrup

critiqué par Ravenbac - (Reims - 53 ans)
3 etoiles
Triste automne
Le cadavre d'une femme amputée d'une main est retrouvé dans la banlieue de Copenhague. A côté du corps, un petit bonhomme fabriqué à partir de marrons nargue les policiers. Certes l'auteur arrive à créer du suspense. N'est-il pas le scénariste de la série The Killing ? Mais l'histoire est à dormir debout. Des longueurs, des dialogues insipides. Et l'écriture est épouvantable (problème...

124.
104 visites
sans couverture

L'erreur est humaine. Aux frontières de la rationalité de Vincent Berthet

critiqué par Colen8 - (77 ans)
8 etoiles
La raison n’a pas toujours raison
La rationalité humaine remise en question par les sciences cognitives bouscule les théories admises jusqu’à présent dans pas mal de disciplines : sociologie, économie, finance, science politique, psychologie, marketing. Elle invite les décisionnaires à revoir leurs approches, à adapter leurs modèles numériques en tenant compte de comportements individuels ou collectifs mieux identifiés dorénavant. La rationalité est limitée en raison d’un...

125.
104 visites
sans couverture

Matriochka de Philippe Remy-Wilkin

critiqué par Débézed - (Besançon - 72 ans)
8 etoiles
Mystère de la Chambre d'ambre
Perdu, vaseux, Thomas se réveille dans un hôtel international standardisé, se demandant où il peut bien être. Il émerge lentement et se souvient qu’il est à Saint-Pétersbourg où il doit réaliser les repérages pour le tournage d’un film, Mystère de la Chambre d’ambre, qui raconte l’histoire de ce que certains considèrent comme la huitième merveille du monde, des panneaux d’ambre...

126.
103 visites
sans couverture

Edmond de Alexis Michalik (Scénario), Léonard Chemineau (Scénario et dessin)

critiqué par Blue Boy - (Saint-Denis - - ans)
7 etoiles
Quand la BD déclare sa flamme au théâtre
Paris, 1895. Le jeune Edmond Rostand vivote dans une chambre de bonne avec femme et enfants. Ses pièces laissent le public indifférent, la présence de Sarah Bernard lui évitant seulement les salles vides. Redoutant la concurrence imminente du cinématographe, sa seule obsession est de créer l’œuvre de sa vie, celle qui le rendra riche et célèbre. Et si l’inspiration ne...

127.
102 visites
sans couverture

Là où les chiens aboient par la queue de Estelle-Sarah Bulle

critiqué par Psychééé - (31 ans)
6 etoiles
Un beau voyage en Guadeloupe
"Nous les Antillais, nous avons toujours su nous adapter, pas vrai ? De la case d'esclaves aux HLM, nous savons ce que signifie survivre. Mais de communauté soudée, tu n'en trouveras pas. " Ainsi s'exprime Antoine, la tante d'Eulalie, jeune métisse trentenaire qui a grandi en banlieue parisienne. Dans ce roman choral, Antoine, Lucinde et Petit-Frère lui racontent les...

128.
102 visites
sans couverture

Mémoires de Monte-Cristo de François Taillandier

critiqué par Killeur.extreme - (Genève - 37 ans)
6 etoiles
Monte-Cristo par lui-même
Avertissement cette critique risque de beaucoup Spoiler et ce livre et le roman d'Alexandre Dumas "le Comte de Monte-Cristo" dont il est une réécriture où l'auteur raconte les événements du roman mais aussi ceux qui les précédent et ceux qui les suivent. Mon avis peut être aussi biaisé par ce que j'attendais du livre, l'intrigue du roman de Dumas mais...

129.
102 visites
sans couverture

L'homme qui n'aimait plus les chats de Isabelle Aupy

critiqué par CHALOT - (71 ans)
9 etoiles
Ode à la résistance
«  L'homme qui n'aimait plus les chats » roman d'Isabelle AUPY Les éditions du Panseur 122 pages mars 2019 Si vous aimez la liberté, si vous refusez l'enfermement dans le conformiste , ce livre est pour vous. Au début de votre lecture vous vous poserez peut être les mêmes questions qui sont venues à moi : pourquoi les chats ont -ils disparu de cette île ? En quoi gênaient-ils ? Peu à...

130.
101 visites
sans couverture

Un gratte-ciel, des gratte-ciel de Guillaume Decourt

critiqué par Débézed - (Besançon - 72 ans)
8 etoiles
Tableaux en prose
J’ai traversé ce recueil de cent-dis-huit poèmes en prose, tous presque identiques dans la forme, quatre lignes en général trois parfois, seulement quelques phrases très dépouillées pour dépeindre un tableau, parfois une nature morte, parfois un paysage, parfois un scène avec personnages, …, comme on visite une galerie de peintures dans un musée. J’ai même entendu la musique de Moussorgski....

131.
100 visites
sans couverture

Les sentiers des astres, Tome 1 : Manesh de Stefan Platteau

critiqué par Kostog - (46 ans)
8 etoiles
Le fils du Semeur de feu
Quelque part au septentrion, dans la forêt du Vyanthryr, les gabarres du capitaine Rana remontent un fleuve au cours dangereux et aux rives inhospitalières. Leur but : rejoindre le « Roi-diseur, un oracle » dont le savoir pourrait inverser le cours de la guerre civile. À bord, une poignée de guerriers, une magicienne et sa fille, engagés corps et âmes...

132.
99 visites
sans couverture

Billy Brouillard, Tome 1 : Le don de trouble vue de Guillaume Bianco

critiqué par Blue Boy - (Saint-Denis - - ans)
7 etoiles
Halloween Fog
Dans un album à la présentation alléchante et extrêmement soignée (Collection Métamorphose oblige), Billy Brouillard nous revient dans un cinquième épisode où à l’occasion d’Halloween, il se fait chasseur de fantômes. Equipé d’une loupe de « trouble-vue », reproduite à l’intention du lecteur façon « Pif gadget », Billy va pouvoir satisfaire son goût pour l’aventure tout détectant les ectoplasmes...

133.
99 visites
sans couverture

La longue chasse de Moshe Pearlman

critiqué par Antihuman - (Paris - 36 ans)
8 etoiles
Traqué jusqu'à la mort
A l'heure où plusieurs spécialités nazies de base (tels que le féminisme forcené, l'euthanasie, l'avortement sans bornes, le vegan, et le spécisme) même si totalement ignorées par le grand-public resurgissent en force dans l'actualité, il peut être intéressant de lire ces ouvrages historiques retraçant des odyssées comme LA CAPTURE DE ADOLPH EICHMANN de Moshe Pearlman. L'écriture est limpide et prenante, pas...

134.
97 visites
sans couverture

Partition de Louise Ramier

critiqué par Débézed - (Besançon - 72 ans)
7 etoiles
Initiation
A La Nouvelle Orléans, comme le veut la tradition, j’ai caressé le pied de la statue de Louis Armstrong dans le parc qui porte son nom mais, contrairement à ce que dit la tradition, je ne suis pas devenu meilleur musicien pour autant. Vous voudrez donc bien excuser mes propos s’ils ont un peu approximatifs à propos de la «...

135.
97 visites
sans couverture

Oeuvres complètes, volume I, 1906-1920 de Jacques Maritain, Raïssa Maritain

critiqué par Martin1 - (Chavagnes-en-Paillers (Vendée) - - ans)
10 etoiles
Défendre la scolastique au XXème siècle.
Cela peut vous paraître surprenant, mais malgré mon admiration, je n’avais pas envie de rédiger une critique sur Jacques Maritain. La gentillesse avec laquelle on me l’a demandé m’a convaincu de m’y atteler. Ce ne fut pas sans douleur. Il est toujours douloureux d’avouer qu’on s’est laissé convaincre, surtout par un philosophe si suspect en notre siècle d'incroyants. Maritain, ses...

136.
95 visites
sans couverture

Polaris - La Nuit de Circé de Fabien Vehlmann (Scénario), Gwen de Bonneval (Dessin)

critiqué par Blue Boy - (Saint-Denis - - ans)
6 etoiles
Du sexe sans rock’n roll
Paris, de nos jours. Une jeune femme vient d’être assassinée chez elle. Jeanne Condorcet, flic chargée de l’enquête, va vite réaliser qu’il s’agit d’un crime sexuel impliquant une organisation secrète spécialisée dans les parties fines. Elle-même ne dédaignant pas le sexe licencieux, cette enquête s’avérera être pour elle totalement inédite… « Polaris ou la nuit de Circé ». Un titre élégant...

137.
95 visites
sans couverture

La belle n'a pas sommeil de Éric Holder

critiqué par Frunny - (PARIS - 53 ans)
10 etoiles
Reviens quand tu veux !
Éric Holder (1960- 2019) est un romancier français. Trois de ses romans ont été adaptés au cinéma: "Mademoiselle Chambon", "L'Homme de chevet" et "Bienvenue parmi nous". "La belle n'a pas sommeil", son dernier roman paraît en 2018. Lui, c'est Antoine. La soixantaine, "réfugié" dans une bouquinerie à la lisière d'un bois au fin fond du Médoc. Un bouquiniste qui semble fuir...

138.
94 visites
sans couverture

L'exil de Malana à Marseille de Yves Gauthey

critiqué par Zaccho - (60 ans)
8 etoiles
Un chrétien d'Orient au coeur de la tourmente
Yonan Ischaria, chaldéen de Perse, va vivre d'incroyables aventures qui vont le conduire de son village natal Malana à Ourmia puis le mèneront en Afrique du Nord et enfin sur la bataille des Dardanelles durant la Grande Guerre. Il y sera blessé et sera en convalescence à Marseille. Il rencontrera Henriette dans une histoire d'amour impossible entre une jeune bourgeoise...

139.
93 visites
sans couverture

Des idées dans la garde-robe de Juliette Ihler (Scénario), Cécile Dormeau (Dessin)

critiqué par Blue Boy - (Saint-Denis - - ans)
6 etoiles
Mocassins à glands ou jeans à trous ?
Non, la mode n’a pas toujours été à la mode ! Juliette Ihler et Cécile Dormeau, spécialistes de la question, interrogent les raisons de nos coquetteries d’hier et d’aujourd’hui et nous révèlent que derrière chacune de nos tenues, même la plus anodine, il y a toujours un message. C’était une bonne idée d’aborder le thème de la mode dans un...

140.
93 visites
sans couverture

Le petit roi du monde de Philippe Amar

critiqué par Mimi62 - (Plaisance-du-Touch (31) - 66 ans)
9 etoiles
Tact, sensibilité, humour, une bouffée d'air frais, un joli roman
Victor, un jeune adolescent de douze ans, vit depuis de nombreuses années chez Annie qui l'élève comme son propre fils en famille d'accueil. Suite à des problèmes de santé, Annie ne peut plus s'occuper de lui. La machine administrative se met alors en marche pour lui trouver une famille d'accueil voire d'adoption mais Victor a bien l'intention de prendre son...

141.
92 visites
sans couverture

3 rêveries de Marc-Antoine Mathieu

critiqué par Blue Boy - (Saint-Denis - - ans)
8 etoiles
L’infini en boîte
« 3 Rêveries » est un poème graphique s’articulant autour du triptyque des créations humaines : la pensée (Homo logos), le temps (Homo temporis) et le faire (Homo faber). Trois rêveries pour trois objets (un jeu de cartes, un ruban panoramique et un leporello), présentés dans un magnifique coffret. Dans la veine qu’on lui connaît, Marc-Antoine Mathieu repousse une nouvelle fois...

142.
91 visites
sans couverture

Essence de Fred Bernard (Scénario), Benjamin Flao (Dessin)

critiqué par Blue Boy - (Saint-Denis - - ans)
9 etoiles
Road trip au purgatoire
Achille vient d’arriver au purgatoire. Incapable de se souvenir des derniers instants avant sa mort, il va être assisté d’une jeune femme qui prétend être son ange gardien. Celle-ci va l’aider à comprendre les raisons de sa présence dans cet univers désertique quasi-inhabité, qu’il parcourt sans but au volant d’une voiture de sport. Sept ans après son chef d’œuvre « Kililana...

143.
90 visites
sans couverture

Les Grands Espaces de Catherine Meurisse

critiqué par Blue Boy - (Saint-Denis - - ans)
8 etoiles
Open spaces
Avec cet album aux accents bucoliques, Catherine Meurisse revisite son enfance à la campagne et nous offre une ode charmante à la nature. Si cette évocation entre autobiographie et documentaire grouille de références culturelles et littéraires, les questions environnementales qui affectent également le monde rural n’en sont pas pour autant oubliées. Après « La Légèreté », l’album dans lequel elle évoquait...

144.
89 visites
sans couverture

Musée d'Orsay : Guide de visite de Joëlle Bolloch

critiqué par Frunny - (PARIS - 53 ans)
8 etoiles
Un musée à échelle humaine !
A l'occasion de l'exposition temporaire "Le modèle noir de Géricault à Matisse " (2019), j'ai redécouvert cet incroyable musée parisien. En plein coeur de Paris (Rive Gauche), en face du jardin des Tuileries, ouvert depuis le 09 décembre 1986 dans un bâtiment majestueux et original (une ancienne gare) ; le musée d'Orsay réunit des collections diversifiées de renommées mondiales....

145.
89 visites
sans couverture

Belphégor de Arthur Bernède

critiqué par Killeur.extreme - (Genève - 37 ans)
7 etoiles
Il y a un fantôme au Louvre
Présentation de l'éditeur : Un fantôme tue dans Paris… mais pas n’importe où, à l’intérieur même du Louvre ! C’est dans le département des Antiquités orientales que l’on découvre le corps inanimé d’un gardien à côté de la statue renversée du dieu des Moabites nommé Belphégor. L’inspecteur Ménardier prend en charge cette enquête qui s’annonce peu banale. Il s’agace de...

146.
87 visites
sans couverture

Une histoire des Révolutions en France de Gaël Nofri

critiqué par Colen8 - (77 ans)
5 etoiles
De la difficulté à asseoir les réformes
C’est le choix de l’auteur de traiter comme des révolutions une dizaine d’épisodes violents et mouvementés de l’Histoire depuis la fin du Moyen Âge. Qu’elles soient ou non suivies de changement de régime, certaines étant déclenchées pour un retour à un ordre antérieur, elles diffèrent bien entendu dans leurs contextes respectifs. Néanmoins elles ont en commun la question de légitimité...

147.
85 visites
sans couverture

Boule à zéro - tome 1 - Petit coeur chômeur de Zidrou (Scénario), Ernst (Dessin)

critiqué par Incertitudes - (34 ans)
8 etoiles
Le quotidien d'un hôpital vu par une enfant
Les hôpitaux, ça m'a toujours fait flipper. Alors retrouver ça en BD... En plus, ça traite des enfants malades. Youpi. On va bien s'amuser. Heureusement, c'est drôle. Il y a des situations dures. Mais vite désamorcées par l'humour. Et là, c'est Zita qui entre en scène surnommée Boule à zéro. D'ailleurs, tous les enfants ont des surnoms. Puzzle. Made in China....

148.
84 visites
sans couverture

Das Feuer de Henri Barbusse, Patrick Pécherot (Scénario), Joe Giusto Pinelli (Dessin)

critiqué par Blue Boy - (Saint-Denis - - ans)
6 etoiles
Une horreur centenaire
Publié à l’occasion des commémorations de l’armistice de 1918, qui mit fin à la guerre la plus meurtrière que le monde ait connue, « Das Feuer » est l’adaptation en bande dessinée d’un roman d’Henri Barbusse, « Le Feu », dans lequel l’écrivain évoque son expérience des tranchées. Un livre qui lui avait valu le Prix Goncourt en 1916. La...

149.
83 visites
sans couverture

Dans l'ombre de la peur : Le Big Data et nous de Michael Keller (Scénario), Josh Neufeld (Dessin)

critiqué par Blue Boy - (Saint-Denis - - ans)
8 etoiles
Gaffe aux GAFAM !
Vous êtes un utilisateur chevronné des réseaux sociaux, champion du post en rafale et compulsif du like ? Vous ne craignez pas l’utilisation de vos données personnelles parce que vous dites n’avoir rien à vous reprocher et qu’en plus vous ne faites pas de politique ? Cet ouvrage risquerait bien de modifier votre vision des choses… Bienvenue dans l’univers impitoyable du...

150.
83 visites
sans couverture

Revoir Paris de Pierre-Yves Bournazel

critiqué par Veneziano - (Paris - 41 ans)
8 etoiles
Mieux vivre à Paris - programme de la droite modérée
Pierre-Yves Bournazel, député Agir - La Droite constructive, veut améliorer le cadre de vie à Paris, dégradé par la municipalité socialiste. Il rappelle son engagement au centre-droit, sa proximité avec Alain Juppé et Jean-Pierre Raffarin, son acceptation des grandes lignes de réforme de l'actuelle majorité présidentielle, en restant respectueux envers les personnalités de gauche travaillant pour l'intérêt général. Il évoque comme...

Début Précédente Page 5 de 5