Les fiches récentes les plus visitées

Ce classement ne reprend que les critiques publiées dans les trente derniers jours.

Début Précédente Page 5 de 5

121.
143 visites
sans couverture

Travailler au XXIe siècle de Maëlezig Bigi, Olivier Cousin, Dominique Méda, Laetitia Sibaud, Michel Wieviorka

critiqué par Colen8 - (76 ans)
5 etoiles
Tout change et rien ne change
Le monde du travail change sans arrêt : mondialisation néolibérale, sortie du fordisme et désindustrialisation, crises économiques, chômage de masse, emplois précaires, numérisation envahissante concourent à la mutation voire à la disparition de bien des métiers. Rien d’étonnant donc aux bouleversements subis par les salariés, et même s’il est trop tôt pour appréhender l’impact de la Loi Travail 2017. Voici...

122.
142 visites
sans couverture

Le miroir des illusions de Vincent Engel

critiqué par Saule - (Bruxelles - 52 ans)
7 etoiles
Romanesque à souhait
Dans ce gros roman, Vincent Engel nous entraine dans une saga historique romanesque à souhait. L'histoire se déroule au 19ème siècle, en Italie surtout mais aussi en Allemagne et finalement aux Etats-Unis et l'auteur y glisse tous les ingrédients habituel dans ce genre de saga : la passion, la jalousie, la haine.. le tout dans un cadre historique et géographique...

123.
141 visites
sans couverture

Demyansk 1942-43: The frozen fortress de Robert Forczyk

critiqué par Vince92 - (Zürich - 40 ans)
8 etoiles
La forteresse de glace
En anglais. Au cours de l'hiver 1941-1942, les Allemands vont subir de violentes contre-attaques de la part des Soviétiques. Après leur fulgurante avancée de l'été 1941, c'est au tour des troupes d'Adolf Hitler de combattre pour leur survie face à l'offensive de l'Armée Rouge. Au nord du front, le Front du Nord-Ouest sous le général Kurochkine va encercler le II...

124.
141 visites
sans couverture

Dispersion de Carino Bucciarelli

critiqué par Ddh - (Mouscron - 76 ans)
5 etoiles
Dispersion de l'esprit
Dispersion est le titre de la première des 20 nouvelles. Carino Bucciarelli est né à Charleroi ; il est enseignant de pratique professionnelle dans une école technique de Namur. Dispersion est son deuxième recueil de nouvelles après trois romans publiés et plusieurs recueils de poésie. Cela court dans tous les sens : une anthologie de personnages somme toute communs mais avec les idées surréalistes....

125.
141 visites
sans couverture

En lieux sûrs de Linwood Barclay

critiqué par Antihuman - (Paris - 34 ans)
1 etoiles
Suite sans issue
Ce livre contient une intrigue aux multiples retournements avec une rédaction chorale très pénible à suivre. J'ai totalement relâché mon attention durant ma lecture, ne parvenant pas du tout à suivre les personnages et événements. De même je n'ai absolument pas saisi la finesse de ce truc que beaucoup ont cru noté en signalant son élégante complexité. De quoi...

126.
141 visites
sans couverture

Chronique française - De Mitterrand à Macron de Jean Viard

critiqué par Falgo - (Lauris - 78 ans)
10 etoiles
Construire l'avenir
Ce livre est un recueil d'environ soixante articles de journaux individuels ou cosignés, de préfaces de livres et de chroniques publiés par Jean Viard entre 1993 (le premier est du 25 mars 1993) et 2017 (le dernier est de juin 2017). Quelques pages de synthèse écrites en 2018 complètent l'ouvrage. Un premier intérêt de ce livre est de suivre sur...

127.
141 visites
sans couverture

Et si l'amour c'était aimer ? de Fabcaro

critiqué par Shelton - (Chalon-sur-Saône - 61 ans)
10 etoiles
Quel bonheur !!!
Il est toujours très délicat de porter un regard sur un objet nouveau, non identifié et qui plus est appartenant à la catégorie des œuvres d’art. Précisons cela avec soin… Tout d’abord, vous le savez bien si vous me suivez depuis longtemps, la bande dessinée est un art ! Certes, un art narratif mais cela n’enlève rien à son patrimoine artistique,...

128.
140 visites
sans couverture

Bagarre de juillet de Erskine Caldwell

critiqué par Tistou - (61 ans)
8 etoiles
Abominable affaire !
Une affaire abominable comme le Sud des Etats-Unis dans son délire raciste exacerbé en a connu des centaines. Loi de Lynch, Ku Klux Klan, vous voyez le genre ? Ce roman a été écrit en 1945, il s’agit donc d’une situation décrite antérieure ou contemporaine à l’époque de la seconde guerre mondiale. Lâcheté du représentant de la loi, le sheriff Jeff...

129.
140 visites
sans couverture

Les fruits du paradis de Maït Foulkes

critiqué par Fanou03 - (* - 42 ans)
6 etoiles
L'odeur de la papaye verte
Pour qui eût encore un doute, cette « petite encyclopédie » confirme la place de choix du continent asiatique dans la production des fruits de la planète, qualitativement comme quantitativement ! Le livre de Maït Foulkes égraine, comme une poésie gourmande, des noms connus (avocat, banane, ananas...) et aussi beaucoup moins connus (durian, jambose...) de ce qui peut se trouver, en matière de...

130.
140 visites
sans couverture

Tiens ferme ta couronne de Yannick Haenel

critiqué par Darius - (Bruxelles - - ans)
7 etoiles
L’intérieur mystiquement alvéolé
Prix Médicis 2017, Yannick Haenel nous raconte la vie d’un vieux paumé, sans emploi, qui omet de remplir des formulaires pour émarger au chômage. Son héros s’appelle Jean, 50 ans, fan de Michael Ciminio et de ses deux films importants « Voyage au bout de l’enfer » et « Les portes du paradis ». Il n’a de cesse de le...

131.
139 visites
sans couverture

Playboy : Célébrités de Gary Cole, Hugh Hefner

critiqué par Hervé28 - (Chartres - 48 ans)
8 etoiles
Ouvrage soigné, photos soignées
De nombreux ouvrages retracent l'histoire du célèbre magazine de Hugh Hefner, j"en ai d'ailleurs présenté certains ici,notamment ceux consacrés aux playmates.("le livre des playmates" , "playboy 50 ans") Avec "playboy célébrités", nous avons un magnifique livre avec des photographies très soignées. Si la célèbre photo de Marilyn Monroe est en première page, le livre couvre la période de 1970 à 2005, avec...

132.
139 visites
sans couverture

Pourquoi est-ce un chef-d'oeuvre ? 80 photographies expliquées. de Val Williams

critiqué par Veneziano - (Paris - 40 ans)
9 etoiles
L'apprentissage de la photo par les clichés célèbres
La photo est un art industriel, qui, comme tout savoir et toute technique, nécessite un apprentissage. A l'instar de la méthode employée par les manuels et cours de l'Ecole du Louvre, ce petit livre en largeur invite à une initiation par la confrontation aux grandes oeuvres. Présentées sur une double page, sa représentation figure à gauche, l'explication et son histoire...

133.
139 visites
sans couverture

Le crime d'Olga Arbélina de Andreï Makine

critiqué par Pucksimberg - (Toulon - 38 ans)
8 etoiles
"Tout devait être exactement ainsi, elle le comprenait à présent : cette femme, cet adolescent, leur indicible intimité dans cette maison suspendue au bord d'une nuit d'hiver, au bord d'un vide, étrangère à ce globe grouillant de vies humaines ..."
Un jeune homme se rend dans le cimetière russe de Villiers-la-Forêt et interroge le gardien du lieu sur une tombe, celle qui concerne la princesse Arbélina, une Blanche venue se réfugier en France à cause de la guerre civile russe contre les Rouges. A partir de cet instant nous sommes immergés dans le passé de la communauté de la Horde...

134.
137 visites
sans couverture

Robert Sax T03. Villa Borg de Rodolphe (Scénario), Louis Alloing (Dessin)

critiqué par Shelton - (Chalon-sur-Saône - 61 ans)
8 etoiles
Bel exemple de bande dessinée "ligne claire"
J’ai toujours eu un faible pour cette bande dessinée que l’on classe, parfois un peu rapidement, dans le grand vrac de la Ligne claire… D’ailleurs, qu’est-ce que la ligne claire ? Un défaut ? Une menace ? Un art naïf ? Avant de donner mon strict point de vue, faisons une petite escale dans les théories officielles et universitaires puisque maintenant...

135.
136 visites
sans couverture

Le sang de la guerrière de Florence Cochet

critiqué par Alapage - (44 ans)
6 etoiles
Trop court...
Shandra vient tout juste de terminer la première phase de sa formation avec son mentor Tholsen et la voilà obligée de suivre son nouveau maître Kalhen afin d'approfondir ses connaissances et ainsi devenir maître à son tour. Un lien intense se tisse avec Kalhen. Elle se sent attirer par lui, au point de lui offrir ce qu'elle a de plus...

136.
136 visites
sans couverture

Convoitise (Sorcières & Chasseurs t. 1) de Charlotte Munich

critiqué par Alapage - (44 ans)
9 etoiles
Petit coup de coeur!
Extrait : Les Choses est en liberté surveillée, Les Gens sort parfois sous bonne garde. Les sorts qu'ils contiennent ne sont déjà guère reluisants. Convoitise est pire encore, et propose essentiellement des abominations : il mérite la prison à perpétuité, dans un quartier de haute sécurité. Leila a un gros problème depuis que sa sœur Iris a utilisé le grimoire Convoitise....

137.
136 visites
sans couverture

La soif de Jo Nesbø

critiqué par Killing79 - (Chamalieres - 38 ans)
8 etoiles
Harry Hole is back
Présentation de l'éditeur Une jeune femme est assassinée après un rendez-vous pris sur un célèbre site de rencontres. Les violentes marques de morsures trouvées sur le cadavre ne laissent pas de doute : il ne s'agit pas d'un simple fait divers comme tant d'autres, d'un tête-à-tête qui aurait mal tourné avec un maniaque arpentant le Web. C'est un prédateur particulièrement féroce...

138.
135 visites
sans couverture

Gil Saint-André - Tome 12: Un passé encombrant de Jean-Charles Kraehn (Scénario), Chrys Millien (Dessin)

critiqué par Shelton - (Chalon-sur-Saône - 61 ans)
7 etoiles
Un virage dans la série ?
Au départ, cette série n’en était pas une, juste une histoire un peu longue… Gil Saint-André, un chef d’entreprise, mène une vie tranquille à Lyon avec sa femme et sa fille. Sa femme est très belle et la petite famille est dans la sérénité… Mais, un soir, son épouse descend faire une course d’appoint et… disparaît ! Comme toujours dans...

139.
134 visites
sans couverture

Chroniques du Nécromancien, tome 1 : L'Invocateur de Gail Z. Martin

critiqué par Goupilpm - (La Baronnie - 61 ans)
8 etoiles
Un univers médiéviste mais dépaysant
Alors qu'au royaume de Margolan l'on fête la Revenante, l'une des multiples facettes de la Déesse Mère et que les invités se pressent vers la salle de bal du château royal, le prince Martris et son ami Sotérius remarquent que nombre de nobles ne sont pas présents et que les membre de la garde ont été remplacés par de jeunes...

140.
134 visites
sans couverture

Le meilleur des amis de Sean James Rose

critiqué par Ddh - (Mouscron - 76 ans)
6 etoiles
Une amitié poussée à bout
Thibaut est non seulement le meilleur des amis pour le narrateur, il compte énormément pour lui, mais aussi l'amie de celui-ci ! Le narrateur garde en lui sa part asiatique. Il s'y rend mais aussi Paris est un aimant par les habitudes qu'il y a acquises : les restos, les virées avec les amis, et particulièrement avec Thibaut. L'amie de celui-ci ne lui...

141.
134 visites
sans couverture

La racine du mal de Raoul Coudéne

critiqué par Goupilpm - (La Baronnie - 61 ans)
8 etoiles
Thriller fantastico-ésotérique
Dans la préface historique l'on assiste à l'arrestation d'une trentaine de membres d'un culte satanique dans la cité des papes et également à la fin d'Eugénie Miracourt leur grande prêtresse. Mais quelques personnes dont des membres de sa famille ont réussi à fuir dans le Lubéron. Le début réel du roman va nous faire suivre plus principalement Lucien Malfroy, prêtre de...

142.
134 visites
sans couverture

Emmanuel Macron, un jeune homme si parfait de Anne Fulda

critiqué par Hexagone - (47 ans)
6 etoiles
En avant Marche.
Qu'on le veuille ou non, Macron fascine sinon interpelle. Carrière fulgurante, réussite époustouflante au nez et à la barbe des vieux dinosaures politiques qu'il a mis sur la touche. Il fallait que je me renseigne un peu plus sur l'homme en dépassant la simple consultation de sa fiche Wikipédia qui renseigne déjà bien. Ce bouquin traînant sur un étal de libraire, j'y...

143.
133 visites
sans couverture

La musique est un tout de Daniel Barenboim

critiqué par Falgo - (Lauris - 78 ans)
10 etoiles
Au coeur de la musique classique
Dans la ligne de ses livres précédents, Barenboim revient sur ce qui emplit sa vie de pianiste et chef d'orchestre. La musique d'abord dont il analyse en expert la composition et l'interprétation, rappelant q'une oeuvre est un tout organique fondé sur le contrepoint, que l'interprétation doit faire apparaître - c'est son éthique - à la suite d'un travail intense sur...

144.
133 visites
sans couverture

Dictionnaire de synonymes et mots de sens voisin de Henri Bertaud Du Chazaud

critiqué par Falgo - (Lauris - 78 ans)
10 etoiles
Sous la main
J'ignore pourquoi je n'ai pas encore signalé ce livre que j'utilise tous les jours pour n'importe quel type de rédaction. Trouver le mot juste qui traduit bien ce que j'ai en tête ou un vocable plus original que celui qui me vient à l'esprit ou effectuer une correction. Il sert à tout. Il y a bien d'autres ouvrages remplissant le...

145.
132 visites
sans couverture

Le monde est mon pays de André Brugiroux

critiqué par CC.RIDER - (59 ans)
6 etoiles
Le pape des routards se confie…
Perpétuel voyageur, André Brugiroux, surnommé le pape des stoppeurs ou des routards, a passé la totalité de son existence à voyager en auto, bateau ou avion-stop dans le monde entier. Il peut se targuer d’avoir visité l’ensemble des pays du monde et même des territoires aussi improbables que l’archipel des Chagos ou aussi impénétrables que l’Arabie Saoudite, le dernier trophée...

146.
130 visites
sans couverture

Riz de Su Tong

critiqué par Myrco - (village de l'Orne - 68 ans)
7 etoiles
Noirceur et fatalité
Su Tong, l'un des écrivains les plus en vue de la littérature chinoise contemporaine, s'est surtout fait connaître chez nous pour son roman "Epouses et concubines" adapté à l'écran par le réalisateur Zhang Yimou. "Riz", publié en Chine en 1991, décrit le parcours ascensionnel et la chute d'un homme, Wulong, dans un univers décadent et corrompu, nous livrant une vision profondément...

147.
130 visites
sans couverture

EWA de Matthieu Biasotto

critiqué par Ayor - (45 ans)
9 etoiles
Encore une pépite
Cette fois Matthieu Biasotto nous transporte en Pologne pendant la période sombre du début de la seconde guerre mondiale, dans un institut dirigé d’une main de fer où sont enfermées des adolescentes aux passés plus ou moins troubles. L’auteur nous propose donc de suivre Ewa, une adolescente au « talent » très particulier, puisqu’il lui faut impérativement éviter de se regarder...

148.
130 visites
sans couverture

Désordres amoureux de Ama Ata Aidoo

critiqué par Débézed - (Besançon - 70 ans)
7 etoiles
Amours contraints
Dans une note liminaire, Ama Ata Aidoo avoue qu’elle avait affirmé dans une interview qu’elle n’écrirait jamais une histoire d’amour se passant à Accra « Parce qu’il existe autour de nous des choses bien plus importantes sur lesquelles écrire ». Mais, elle concède qu’elle n’a pas tenu parole, elle a écrit ce livre racontant les difficultés rencontrées par deux Ghanéennes...

149.
129 visites
sans couverture

Sens dessus dessous de Milena Agus

critiqué par Marvic - (Normandie - 59 ans)
6 etoiles
Monter et descendre
Alice est une jeune étudiante solitaire et peu sûre d'elle. Après le suicide de son père, la folie de sa mère, élevée par sa tante, elle a été ostracisée pendant toute son enfance sarde. "Johnson junior dit que quand on fait des enfants, on ne devrait même pas imaginer devenir fou ou se suicider, et que mon père et ma mère...

150.
128 visites
sans couverture

La Désobéissance de l'Architecte de Renzo Cassigoli, Renzo Piano

critiqué par Veneziano - (Paris - 40 ans)
8 etoiles
La création en architecture
Ce livre court est constitué d'une suite d'entretiens, un journaliste interrogeant le célèbre architecte Renzo Piano, notamment co-auteur du Centre Georges Pompidou. Il évoque la responsabilité de l'architecte dans l'érection de ses oeuvres, plus grande que celle des autres artistes, car sa création s'expose à la vue des passants involontaires qui n'ont pas décidé d'en consommer l'usage et qui doivent,...

Début Précédente Page 5 de 5