Arts, loisir, vie pratique => Cinéma, TV (258 livres critiqués)


Page 1 de 6 Suivante Fin

couverture

Une brève histoire du cinéma (1895-2015) de Martin Barnier, Laurent Jullier

critiqué par Veneziano - (Paris - 39 ans)

L'évolution de la technique et de la distribution du cinéma

8 etoiles
Ce livre assez court et grand public, rédigé par deux universitaires, est consacré à l'histoire du cinéma, sous un angle peu habituel, celui principalement fondé sur la technique et la distribution. L'évolution des grands mouvements et les grandes oeuvres y sont certainement présentes, via des chronologies en début de chapitres, eux-mêmes consacrés en décennies, à...

couverture

J'ai du ciel bleu dans mon passeport de Philippe de Dieuleveult

critiqué par CC.RIDER - (59 ans)

Un aventurier des temps modernes

8 etoiles
Issu d’une ancienne famille de l’aristocratie bretonne, Philippe de Dieuleveult est le benjamin d’une fratrie de sept garçons. Dès le plus jeune âge, il ne rêvait que d’aventures. Il fut d’abord scout puis exerça mille petits métiers pour financer sa première expédition, une traversée du Sahara qui sera suivie de plusieurs autres. Il participe avec...

couverture

Rencontres clandestines de Guillaume Sbalchiero

critiqué par Veneziano - (Paris - 39 ans)

La description d'une sensibilité

7 etoiles
Ce livre décrit l'existence d'une artiste de manière pudique, sa prise de distance avec l'éclat, la notoriété et ses effets. Monica Bellucci accepte la démarche singulière de répondre au projet d'un inconnu qu'elle ne maîtrise pas totalement, afin de prouver qu'elle reste une femme ordinaire, qui tient à entretenir ses sentiments, ses liens familiaux, ses...

couverture

L'oeuvre de Fumito Ueda : Une autre idée du jeu vidéo de Damien Mecheri

critiqué par Sotelo - (Sèvres - 34 ans)

Le dixième art.

10 etoiles
Ico. Shadow of the Colossus. The Last Guardian. Trois jeux magiques, dotés d'univers visuels onirique très marqués, poétiques et mélancoliques. Pour la première fois, les éditions Third ne consacrent pas un ouvrage à une série vidéoludique en particulier, mais à l'oeuvre d'un créateur, Fumito Ueda. Ce dernier a beau n'avoir réalisé que trois jeux, il...

couverture

Le Guide du cinéma Tome 3 : 1968-1984 de Gaston Haustrate

critiqué par Veneziano - (Paris - 39 ans)

Un vade-mecum du cinéma (1968-1984)

5 etoiles
Ce troisième tome ponctue une présentation historique du cinéma. Comme le deuxième, il se veut exhaustif de la production mondiale et présente ainsi les diverses créations par pays ou grandes régions du globe. Etonnamment, toutes sont censées peu ou prou se valoir, sans qu'une véritable hiérarchie soit opérée. L'auteur assume un choix partiellement subjectif, en...

couverture

Persona : Derrière le masque Volume 1 de Rémi Lopez, Clémence Postis

critiqué par Sotelo - (Sèvres - 34 ans)

En quête de soi-même.

10 etoiles
Les éditions Third nous proposent ici de revenir sur l'une des séries de rpg japonais les plus célébrées : "Persona". Au début spin-off de la série "Shin Megami Tensei", la série a vite su se démarquer de son aînée grâce à son univers passionnant aux multiples influences : les mythologies du monde entier, Carl Jung,...

couverture

Le guide du cinéma 1946-1967 de Gaston Haustrate

critiqué par Veneziano - (Paris - 39 ans)

Un catalogue de films par pays

5 etoiles
Ce petit livre a le mérite de présenter de dresser la création cinématographique par pays sur la période considérée, de 1956 à 1967, et de rendre hommage à des auteurs et pans de cet art peu connus. Mais aucune hiérarchie n'est établie entre productions nationales, comme si toutes se valaient, tant en qualité qu'en quantité....

couverture

Drive-in & grindhouse cinema : 1950's-1960's de Régis Dubois

critiqué par AmauryWatremez - (Evreux - 48 ans)

les perles du cinéma d'exploitation

9 etoiles
Le cinéma dit « bis », les « séries Z » selon le terme en vigueur un peu méprisants, sont devenues à la mode depuis déjà quelques années. N'importe quel pékin moyen peut se déclarer cinéphile en déterrant de l'oubli un film d'épouvante, de SF fauchée ou d'horreur. Un peu à cause de Tarantino, se voyant comme grand cinéphile...

couverture

Dictionnaire de la pensée du cinéma de Auteur inconnu

critiqué par Veneziano - (Paris - 39 ans)

De riches données pour analyser le cinéma

8 etoiles
Ce dictionnaire fait le tour des critiques, philosophes, styles de films, procédés techniques et de quelques grands films qui ont marqué l'histoire du cinéma. Cet ouvrage s'avère donc très pointu, et donc assez souvent ardu à suivre. Il permet certainement de prendre du recul sur un médium sur lequel chacune et chacun détient forcément une...

couverture

Le Guide du cinéma - tome 1 : 1895-1945 de Gaston Haustrate

critiqué par Veneziano - (Paris - 39 ans)

Une présentation pointilliste de la préhistoire du cinéma

7 etoiles
L'époque traitée, de 1895 à 1954, correspond aux prémices du cinéma. Cet ouvrage assez court dissèque, par période et par pays, les évolutions techniques, chaque cinéaste, avec la liste de ses films et une présentation courte de chacune de ses principales oeuvres. Il est décrit comment est développé le processus dramatique. Ce livre permet de...

couverture

Mille vies valent mieux qu'une de Jean-Paul Belmondo

critiqué par Veneziano - (Paris - 39 ans)

Cascades et variations de style

8 etoiles
Jean-Paul Belmondo est un acteur polymorphe touche-à-tout qui assume la prise de risques, non seulement par les cascades qu'il assure lui-même sous couvert d'un superviseur, mais aussi par les différents styles dans lesquels il a su s'imposer. Des premiers films de Jean-Luc Godard à des classiques interprétés au théâtre, en passant par les fameux polars...

couverture

Rome mise en scènes de Edouard Dor

critiqué par Veneziano - (Paris - 39 ans)

Rome sous tous les angles de vue

10 etoiles
Ce petit livre présente par chapitre thématique les manières dont Rome a été montrée au cinéma. Télégénique, porteuse d'une histoire et d'un patrimoine propices aux rêveries et fantasmes, elle n'a pu qu'attirer les réalisateurs. Le chapitre A la conquête de Rome raconte l'arrivée de Fellini dans la capitale, ce qui l'a séduit dans cette ville,...

couverture

Sélection officielle : Journal de Thierry Frémaux

critiqué par Veneziano - (Paris - 39 ans)

Chronique de festival, sur un an

6 etoiles
Thierry Frémaux, directeur général du Festival de Cannes est également Directeur de l'Institut Lumière et rappelle avec fierté ses origines lyonnaises. Entre Lyon et Cannes essentiellement, il parcourt le monde et nous décrit une année du Festival international du film. Ce livre est composé de douze chapitres mensuels. Les réflexions, préparatifs, rencontres ne manquent pas,...

couverture

Les parchemins de Tamriel : Skyrim de Franck Extanasié

critiqué par Sotelo - (Sèvres - 34 ans)

Chroniques de la vie en Tamriel.

10 etoiles
Cet ouvrage, consacré à la célèbre série de rpgs "The Elder Scrolls", choisit de se consacrer essentiellement sur son cinquième volet, le dernier encore en date, Skyrim. Un jeu exceptionnel qui obtint un succès sans précédent, au point de redéfinir le genre et d'inspirer l'intégralité de la production vidéoludique actuelle. Le livre est écrit par...

couverture

Cinéma Fantastique et de Science-Fiction de Josette Ortega

critiqué par Kalie - (Sarthe - 47 ans)

Approximatif

2 etoiles
Cette encyclopédie du cinéma Fantastique et de SF datant de 1985 se veut exhaustive dans le temps (des premiers films muets à "Terminator") tout en ratissant large (jusqu'aux Walt Disney, Tarzan et James Bond !). Hélas, des oublis impardonnables, des coquilles et des erreurs dans les titres de certains films ou dans plusieurs noms de...

couverture

Star Wars Atlas Galactique de Emil Fortune, Tim McDonagh (Dessin)

critiqué par Numanuma - (Tours - 44 ans)

Geek only

4 etoiles
Sur le fonds, bonne idée. Sur la forme, il y a à redire. Cet atlas galactique de l’univers Star Wars est sorti en novembre 2016, soit presque un an après Le Réveil de la Force et un mois avant la sortie de Rogue One. Il se rattache donc plus au plan marketing de ce dernier volet...

couverture

Les espaces professionnels des journalistes de Auteur inconnu

critiqué par Veneziano - (Paris - 39 ans)

L'information sur les journalistes

8 etoiles
Il est difficile de recueillir des informations portant sur les journalistes, et donc de tirer une étude sociologique d'ensemble de leurs profils et carrières. Ce paradoxe apparent tient au fait que beaucoup sont pigistes ou titulaires de contrats précaires, ne sont pas titulaires de carte de presse, et presque tous n'exercent qu'à titre provisoire, dix-sept...

couverture

Paris fait son cinéma de Béatrice Billon, Barbara Boespflug, Pierre-Olivier Signe (Dessin)

critiqué par Veneziano - (Paris - 39 ans)

Une visite de Paris par ses lieux de tournage

8 etoiles
Ce petit guide cinéphile s'avère original. Il présente les quartiers de Paris et ses lieux les plus photogéniques en fonction des lieux de tournages. Une double page est consacrée à chaque endroit marquant, où est rappelé l'un des films qui s'y est établi, le réalisateur, les principaux acteurs, la scène qui s'y déroule et son...

couverture

Raoul Ruiz, le magicien de Benoît Peeters, Guy Scarpetta

critiqué par Veneziano - (Paris - 39 ans)

Le portrait impressionniste d'un cinéaste

8 etoiles
Raul Ruiz, cinéaste chilien de renom, auteur de films essentiellement français, a bouleversé le procédé narratif du scénario. Il n'est plus linéaire. Ce parti pris est justifié par sa réflexion sur le temps et l'impact qu'il détient sur le souvenir, donc sur l'existence des êtres vivants. Cette idée hante ses films, où l'analyse psychologique détient...

couverture

Brigitte Lahaie : les films de culte de Collectif

critiqué par Hervé28 - (Chartres - 48 ans)

Une vie sous X

8 etoiles
Enfin, un livre sur Brigitte Lahaie, la star du X des années 70. On doit cette brillante idée à deux cinéphiles passionnés, Cédric Grandguillot et Guillaume Le Disez. Il fallait oser, et ils l'on fait, pour le plus grand plaisir des amateurs d'une certaine forme de cinéma un peu plus qu'érotique des années 70, qui...

couverture

Le style Vartan de Éric Cazalot, Christian Cazalot

critiqué par Veneziano - (Paris - 39 ans)

Les tenues d'une diva de la scène

8 etoiles
Sylvie Vartan reste au moins autant comme une danseuse et une star de scène que comme une chanteuse. Aussi désirait-elle, au départ, devenir actrice. Il en ressort une attention particulière pour le style. Les années 1960, où sa notoriété éclot, consacrent une apparence mutine, aidée de grands noms de la couture qui encadrent l'apparence de...

couverture

Marcello Mastroianni de Jean A. Gili

critiqué par Veneziano - (Paris - 39 ans)

L'hommage à un acteur marquant

10 etoiles
Pour les vingt ans de sa disparition, les éditions de la Martinière consacrent un grand volume à la carrière de Marcello Mastroianni. Venu du théâtre, il connaît la notoriété avec les films de Fellini du début des années 1960, mais chaque décennie marque un grand tournant et une étape importante dans les films dans lesquels...

couverture

Bioshock : De Rapture à Columbia de Nicolas Courcier, Mehdi El Kanafi, Raphaël Lucas

critiqué par Sotelo - (Sèvres - 34 ans)

Le jeu vidéo politique.

9 etoiles
En seulement trois épisodes, la série vidéoludique "Bioshock" a su séduire aussi bien les joueurs que la critique. Mélange de FPS, d'action et d'aventure, la série s'est démarquée de par l'incroyable richesse de ses thématiques, ses réflexions philosophiques et politiques passionnantes, et sa structure narrative unique. Ce livre constitue un bel hommage à cette série...

couverture

Wes Craven de Emmanuel Levaufre

critiqué par AmauryWatremez - (Evreux - 48 ans)

les visages du mal de Wes Craven

8 etoiles
Les éditions Capricci viennent encore de sortir un excellent de livre de cinéma et sur le cinéma, ici sur l'Horreur et le Gore, l'Épouvante. Mais aimer le cinéma n'est-ce pas aimer Orson Welles ET Ridley Scott, Fellini ET John Carpenter, Visconti ET Wes Craven ? L'auteur s'intéresse à la personnalité de Wes Craven, le créateur...

couverture

Jacques Demy de Jacques Layani

critiqué par Pjb33 - (65 ans)

l'enchanteur du cinéma

10 etoiles
Ce livre va enchanter tous les admirateurs des "Parapluies de Cherbourg" et des "Demoiselles de Rochefort", et je crois qu'ils sont nombreux, même chez les jeunes. L'auteur s'attarde sur l"ensemble de la carrière du cinéaste, mais analyse plus particulièrement avec beaucoup de finesse "Les parapluies de Cherbourg" (1964), film qui lui semble la matrice de l'oeuvre,...

couverture

Dragon Ball : le livre hommage de Valérie Précigout

critiqué par Sotelo - (Sèvres - 34 ans)

Un hommage mérité.

9 etoiles
Dragon Ball. Un nom qui suffit à donner la chair de poule à tous les amateurs de mangas et d'animes. Il faut dire que l'oeuvre d'Akira Toriyama a tellement marqué son époque et tous ceux qui ont eu la chance de la connaître, qu'elle s'est hissée glorieusement au même niveau que le Seigneur des Anneaux...

couverture

Half life : Le FPS libéré de Yann François

critiqué par Sotelo - (Sèvres - 34 ans)

Et le jeu vidéo est devenu grand...

8 etoiles
Les éditions Third choisissent cette fois-ci de rendre hommage à une saga mythique du jeu vidéo contemporain : "Half-Life". Un ouvrage passionnant sur une jeune société américaine, Valve, au fonctionnement unique, qui dès le départ a eu envie de révolutionner le jeu vidéo, jusqu'à devenir aujourd'hui l'un des plus gros acteurs du marché. Mais c'est...

couverture

Bienvenue à Silent Hill : Voyage au coeur de l'enfer de Damien Mecheri, Bruno Provezza

critiqué par Sotelo - (Sèvres - 34 ans)

Lorsque l'horreur bouleverse.

10 etoiles
Nouvel ouvrage pour les éditions Third, qui traite ici de la plus grande série horrifique du jeu vidéo : Silent Hill. Une série inoubliable pour quiconque s'y est essayé, une vision de l'horreur unique, très psychologique, qui parvient aussi bien à nous effrayer qu'à nous émouvoir au plus profond de notre âme. Ce livre, formidablement...

couverture

La légende Final fantasy IX de Nicolas Courcier, Mehdi El Kanafi, Raphaël Lucas, Fabien Mellado

critiqué par Sotelo - (Sèvres - 34 ans)

Le sens de la vie.

8 etoiles
Les éditions Third continuent de se plonger au sein de l'une des plus grandes séries vidéoludiques, avec ce nouveau livre consacré au neuvième épisode de la saga Final Fantasy. Un épisode particulier, le dernier de l'époque "classique" de la série, avant de s'aventurer dans le territoire de la 3D. Un épisode tout simplement merveilleux, servi...

couverture

L'empire : Comment Vincent Bolloré a mangé Canal+ de Raphaël Garrigos, Isabelle Roberts

critiqué par Veneziano - (Paris - 39 ans)

La chronique d'une purge

7 etoiles
Vincent Bolloré, via Vivendi, reprend le groupe Canal +. Il y procède au grand nettoyage. L'objectif est d'assainir les comptes, qui en ont, semble-t-il, besoin ; il faut le lui accorder. Or, il en profite pour revoir la politique éditoriale de Canal + et i-Télé, sa chaîne d'information en continu. On ne doit plus dire...

couverture

Psychose de Daniel Le Bras

critiqué par Antoine-666 - (29 ans)

Une étude passionnante

9 etoiles
Ce livre "Psychose, autopsie du film" évoque le film d'Alfred Hitchcock dans tous ses états, dans tous ses détails : de l'idée (le livre de Bloch) à la diffusion (affiche, sortie du film), en passant par une interprétation personnelle de Daniel Le Bras sur les symboles, sur le cinéma, l'étude séquence par séquence. On en...

couverture

Ça tourne à Paname de Daniel Le Bras

critiqué par Emilie-Paris - (24 ans)

Mord de rire !

10 etoiles
Avec "Ça Tourne à Paname", l’écrivain et cinéaste Daniel Le Bras nous fait suivre avec originalité le tournage d'un film, et cela va sans dire, il axe sa plume sur les tourments du réalisateur ! 260 pages de confidences croustillantes… Ce qui est d’emblée frappant, c’est qu’il nous montre avec une efficacité rare, son point de vue...

couverture

La débrouille de Daniel Le Bras

critiqué par Emilie-Paris - (24 ans)

effrayant !

8 etoiles
Un scénario publié qui raconte les tribulations d'un tueur en série dans Paris. Pour les personnes en recherche de sensations fortes ! ...

couverture

Le cinéma italien de 1945 à nos jours de Laurence Schifano

critiqué par AmauryWatremez - (Evreux - 48 ans)

la vie est une comédie italienne

9 etoiles
Au début, la présentation de cet ouvrage, très scolaire, un peu aride, pourrait rebuter le lecteur. Mais une fois ouvert, ce livre se dévore comme un plat de rigatonis au porc et au citron. L'auteur a un style alerte, vif et précis. Elle passe en revue les différents genres affectionnés par le cinéma italien depuis...

couverture

Entre-Temps, Blake Edwards de Nicolas Truffinet

critiqué par AmauryWatremez - (Evreux - 48 ans)

Blake Edwards prince de la comédie sophistiquée

9 etoiles
Blake Edwards est avec Billy Wilder, Howard Hawks et Leo MacCarey un des princes de la comédie sophistiquée à l'américaine. Contrairement aux trois autres cinéastes cités, étrangement peu de livres lui sont consacrés, sans doute à cause de la populaire série des « Panthère rose » le classant dans la catégorie des bons faiseurs, le...

couverture

L'année jeu vidéo : 1992 de Collectif

critiqué par Sotelo - (Sèvres - 34 ans)

La guerre des consoles.

10 etoiles
La collection "L'année jeu vidéo", des éditions Third, se poursuit avec cet excellent volume, centré sur l'année 1992. Une année passionnante, en pleine guerre des consoles opposant Nintendo à Sega, et qui a aussi vu la sortie de titres phares comme "Street Fighter II" ou encore Zelda 3. Un ouvrage incontournable....

couverture

101 nanars : une anthologie du cinéma, affligeant mais hilarant de François Forestier

critiqué par AmauryWatremez - (Evreux - 48 ans)

le 7ème Nanart

9 etoiles
Définir un vrai « nanar » est forcément très subjectif. François Forestier ne se risque pas à cette définition, ne revendique aucune objectivité illusoire, et inintéressante pour un critique de cinéma. Il se cantonne pour effectuer ses choix au côté lamentable des films qu'il évoque dans ce livre. Un « nanar » est forcément lamentable mais provoque chez le...

couverture

Une victime idéale de Val McDermid

critiqué par Darkvador - (Falck - 50 ans)

Une nouvelle vie,un nouveau départ

7 etoiles
Dans une petite ville du Yorkshire des femmes qui se ressemblent, blondes aux yeux bleu, sont retrouvées mortes. Un tueur pas comme les autres qui recherche la femme parfaite soumise et bonne ménagère qui après les avoir humiliées les massacre sauvagement. 8e aventure de Tony Hill et Jordan Caroll. Cette histoire ne ressemble en rien aux...

couverture

Marcel Carné ciné-reporter (1929-1934) de Marcel Carné

critiqué par Agnesfl - (Paris - 53 ans)

Une nouvelle facette de Marcel Carné

9 etoiles
Marcel Carné Ciné-Reporter (1929-1934) Il en connaît un rayon sur le cinéma ce jeune journaliste de 23 ans dont Philippe Morisson a réuni les textes écrits de 1929 à 1934. Il s'agit étonnamment de Marcel Carné né en 1906 le célèbre cinéaste à qui l'on doit notamment " Les enfants du...

couverture

La légende Final Fantasy VIII de Rémi Lopez

critiqué par Sotelo - (Sèvres - 34 ans)

Chroniques d'une fantaisie controversée.

8 etoiles
Les éditions Third continuent leur exploration de la saga vidéoludique "Final Fantasy". Ici, c'est le huitième épisode qui est analysé, un volet très controversé et qui aujourd'hui encore continue de diviser les fans. Le travail est une fois de plus impeccable, malgré la présence du chapitre III, qui ressemble plus à un essai philosophique qu'à...

couverture

Zelda : Chronique d'une saga légendaire de Nicolas Courcier, Mehdi El Kanafi

critiqué par Sotelo - (Sèvres - 34 ans)

Le must sur la saga Zelda.

10 etoiles
Les éditions Third nous reviennent avec cet ouvrage consacré à l'une des sagas vidéoludiques les plus célèbres au monde : Zelda. Le livre suit une structure très simple : il analyse chaque jeu de la série, classés chronologiquement par ordre de sortie, en se concentrant sur leurs conditions de réalisation et leurs apports à la...

couverture

Art ludique de Jean-Samuel Kriegk, Jean-Jacques Launier

critiqué par Koolasuchus - (Laon - 28 ans)

Picsou, Totoro, Rayman et bien plus encore

10 etoiles
La bande dessinée (incluant également les comics et les mangas), l'animation, les jeux vidéos, trois domaines différents mais pourtant similaires notamment dans le processus de création car bien souvent tout commence avec des dessins, des croquis, des esquisses ou des brouillons qui serviront de bases pour former l’œuvre finale. Ils ont également un but commun...

couverture

Gilliamesque de Terry Gilliam, Ben Thompson

critiqué par AmauryWatremez - (Evreux - 48 ans)

"Gilliamesque"

9 etoiles
Il y a une originalité manifeste dans tous les films de Terry Gilliam, le « Python » qui « avait le moins de diplômes » ainsi que ses anciens camarades John Cleesse et Eric Idle, ou Graham Chapman l'appelait, parfois sans second degré, était aussi le plus créatif. Après avoir été chargé par les autres des intermèdes animés dans...

couverture

La légende Final Fantasy VII de Nicolas Courcier, Mehdi El Kanafi

critiqué par Sotelo - (Sèvres - 34 ans)

Analyse d'un mythe.

9 etoiles
Le septième volet de l'immense saga "Final Fantasy" est, aujourd'hui encore, l'un des souvenir les plus émouvants pour grand nombre de joueurs. Grâce à ses personnages exceptionnels et son scénario d'une incroyable richesse, "Final Fantasy VII" a suscité l'admiration dans le monde entier. Ce livre analyse avec beaucoup d'intelligence ce monument du jeu vidéo, ainsi...

couverture

Anthologie des méchants & autres salauds du cinéma français de Alister

critiqué par AmauryWatremez - (Evreux - 48 ans)

Le panthéon des salopards

7 etoiles
« Meilleur est le méchant, meilleur est le film » disait Hitchcok. Parfois dans certains films c'est surtout le méchant le personnage le plus intéressant. Dans ce livre extrêmement réjouissant et ne se prenant pas au sérieux, Alister fait le catalogue exhaustif de tous les malfaisants connus et moins connus du cinéma français en les...

couverture

Politique des zombies, l'Amérique selon George A.Romero de Auteur inconnu

critiqué par AmauryWatremez - (Evreux - 48 ans)

Société post-moderne zombifiée

7 etoiles
Le zombie est dans le vent de l'époque. On le retrouve dans des livres pour adolescents voire même dans des feuilletons « pop corn » où être un mort-vivant c'est beaucoup plus « oool » que la vie normale. La télévision américaine a inventé le zombie de « soap opera » dans « The Walking...

couverture

Alien vs Predator de Marc A. Cerasini

critiqué par Windigo - (Amos - 34 ans)

L'affrontement ultime

10 etoiles
Voici la novelisation d'Alien vs. Predator, qui est sorti au cinéma en 2004. Ce livre, écrit par Marc Cerasini, est basé sur le scénario de Paul W.S. Anderson. L'histoire commence il y a 4 000 ans, dans une jungle, au nord du Cambodge. Un groupe de quatre chasseurs, voulant rapporter un gibier au village, un...

couverture

Metal Gear Solid : Une oeuvre culte de Hideo Kojima de Denis Brusseaux, Nicolas Courcier, Mehdi El Kanafi

critiqué par Sotelo - (Sèvres - 34 ans)

La référence sur la saga de Kojima.

9 etoiles
Les éditions Third nous proposent une fois de plus un excellent ouvrage, qui s'annonçait pourtant délicat. La saga "Metal Gear" est en effet très riche et complexe et en faire une synthèse n'était pas chose aisée. Mais le résultat est très convaincant et constitue un très bel hommage pour une série cruciale dans l'histoire du...

couverture

Nos années Temps X de Jean-Marc Lainé, Jérôme Wybon

critiqué par Superhuman - (24 ans)

Historique

9 etoiles
Ceci est le mémoire d'une émission ambitieuse apparue durant les années 80, une époque plus insouciante, plus téméraire, et aussi beaucoup plus "peace"... Ceux qui sont nés après cette décennie ne peuvent avoir aucune idée de l'esprit de cette période, justement parce qu'il faut l'avoir vécue et aussi du fait que ces années ont permis...

couverture

J'ai vécu dans mes rêves de Gilles Jacob, Michel Piccoli

critiqué par Veneziano - (Paris - 39 ans)

Les souvenirs d'un acteur

8 etoiles
Michel Piccoli répond aux lettres expresses de Gilles Jacob pour montrer ses souvenirs d'acteur et de comédien. Cette correspondance fait apparaître l'exigence et l'humilité de l'artiste, la complicité avec le directeur du festival de Cannes. Les anecdotes rapportées sont touchantes, émues, parfois acerbes, voire dures. Ses impressions sont toujours justifiées, motivées. Il rend hommage aux...