Littérature => Anglophone (5444 livres critiqués)


Page 1 de 109 Suivante Fin

couverture

Tant qu'il y aura des hommes de James Jones

critiqué par CC.RIDER - (62 ans)

Chef d'œuvre indémodable

9 etoiles
En 1941, sur la base de Scofield à Hawaï, quelques soldats vivent l’ordinaire d’une existence militaire rythmée par les corvées, les exercices et les virées en ville dans les bars et les bordels les jours de permission. Originaire d’une petite ville minière du Kentucky, Robert Lee Prewitt naquit presque avec une guitare entre les mains....

couverture

Trajectoire de Richard Russo

critiqué par Sundernono - (Nice - 37 ans)

Un recueil de nouvelles d'une grande justesse

8 etoiles
Trajectoire est le dernier né de l'imagination fertile de Richard Russo, écrivain américain dont le talent fut récompensé par le prix Pullitzer 2002 pour le déclin de l'empire Whiting. Petite surprise, tant ce dernier nous a habitué à de conséquents romans, il s'agit ce coup-ci d'un recueil de quatre nouvelles, à l'image du phare...

couverture

Les Indes très galantes (Vénus indienne II) de Charles Devereux

critiqué par Windigo - (Amos - 37 ans)

Sexe, pédophilie et apprentissage

8 etoiles
Voici la suite de Vénus Indienne. Dans le premier tome, il y avait beaucoup de romantisme. Dans cette suite, il y a plus d'apprentissage, si je peux dire. Le Capitaine apprend à être un meilleur amant, avec les sœurs Selwyn. J'ai bien aimé ce bouquin, mais j'ai eu de la difficulté à m'attacher au personnage...

couverture

Acqua alta de Joseph Brodsky

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 52 ans)

UN POÈME POUR VENISE.

10 etoiles
L’histoire commence en 1972, juste après que l’écrivain eut été expulsé de ce qui était alors l’U.R.S.S. celui qui s’appelait encore à l’époque Iossif (Joseph) Aleksandrovitch BRODSKY (1940 – 1996), arrive en gare de Venise, en plein hiver, en pleine nuit, par une température glaciale, borsalino sur la tête et trench coat sur le dos,...

couverture

Curriculum vitae de Muriel Spark

critiqué par Alma - (- ans)

Rétablir sa vérité

6 etoiles
Rien de moins littéraire qu'un Curriculum vitae : ce document détaillant le parcours et les compétences d'un individu, candidat à un poste . C'est pourtant ce terme qui sert de titre à l'ouvrage dans lequel la romancière anglaise Muriel Spark (1918- 2016 ) trace l'autobiographie de ses 40 premières années . On en saisit...

couverture

Après le feu, un murmure doux et léger de Evie Wyld

critiqué par Alma - (- ans)

Une difficile résilience

6 etoiles
Un joli titre,qui m'a attirée, plein de douceur et de poésie, qui m' a semblé annoncer un apaisement après des blessures ….... C'est l'espoir de Franck Collard qui, à la suite d'une douloureuse rupture a quitté Canberra pour venir s'installer sur la côte nord-est de l'Australie, dans une cabane sans confort perdue dans un coin sauvage,...

couverture

Dans la gueule de l'ours de James A. McLaughlin

critiqué par CHALOT - (72 ans)

suspense dans un milieu naturel splendide

9 etoiles
« Dans la gueule de l'ours » roman de James A. McLaughlin traduit de l'américain par Brice Matthieussent 437 pages éditions Rue de l'échiquier fiction décembre 2020 Rice fuit, il est recherché par un puissant cartel mexicain. Il a servi « loyalement » ces gens mais aujourd'hui c'est la rupture, il est devenu l'ennemi à éliminer. Rice Moore se réfugie dans une réserve des Appalaches en...

couverture

Graine de sorcière de Margaret Atwood

critiqué par SpaceCadet - (Ici ou Là - - ans)

Shakespeare en version Atwood

6 etoiles
Publié dans le cadre du ‘Hogarth Shakespeare Project’(1), Margaret Atwood s’est inspiré pour composer ce roman, de ‘La tempête’, une pièce écrite vers 1610-1611 par William Shakespeare. Se déclinant en cinq actes, la pièce raconte l’histoire de Prospero, duc de Milan qui, déchu et trompé par son frère, se retrouve naufragé sur une île déserte...

couverture

La Mort selon Turner de Tim Willocks

critiqué par Krysaline - (Paris - 55 ans)

ça dépote!!

10 etoiles
Tarantino pourrait en faire un film (pour moi, c’est un compliment car je suis une fana inconditionnelle de ce cinéaste) !! j’ai « visualisé » le truc parfaitement, dans la veine des Kill Bill, les huit salopards et de ses autres films où la violence à outrance est telle qu’on finit par en pleurer de...

couverture

Dans la vallée des ombres de Leonard Sanders

critiqué par Darius - (Bruxelles - - ans)

Belle analyse comportementale des tueurs en série

7 etoiles
En ces temps de coronavirus, je me délecte de romans policiers. je suis étonnée que Leonard Sanders soit aussi peu connu, j'estime qu'il vaut Mary Higgins Clark. Comme d’habitude dans ce genre de littérature, il s'agit d'un tueur en série, un certain Harold, un captureur de serpents. Des enfants disparaissent et au départ, il n'y a...

couverture

Avant la nuit de Pete Fromm

critiqué par Tistou - (63 ans)

10 nouvelles

10 etoiles
10 nouvelles de qualités égales et qui présentent une belle cohérence. Un fil rouge, curieusement pas mis en exergue dans la quatrième de couverture, c’est la pêche. La pêche en eau douce mais pas n’importe quelle pêche, celle qui est manifestement considérée comme la reine des pêches, au moins par Pete Fromm (mais manifestement pas...

couverture

Comment tout a commencé de Pete Fromm

critiqué par Tistou - (63 ans)

Bipolarité

8 etoiles
On pourrait décrire le thème de <i>Comment tout a commencé</i> par l’amour entre un frère et sa sœur, porté à l’incandescence dans la nature désertique des confins du Texas mais il me parait plus juste de considérer qu’il s’agit d’un roman sur un cas de bipolarité et de son effet sur les relations familiales, notamment...

couverture

Seules les proies s'enfuient de Neely Tucker

critiqué par Ravenbac - (Reims - 54 ans)

Pas indispensable

4 etoiles
Washington D.C. suffoque sous le soleil d'août et la capitale fédérale semble désertée par ses habitants. Sullivan Carter se rend au Capitole pour couvrir les débats législatifs. Alors qu'il traverse la crypte, une fusillade éclate. L'ancien reporter de guerre retrouve ses vieux instincts et se rapproche au plus près du danger. Dans un bureau, il...

couverture

L'envol du faucon de Axel Aylwen

critiqué par CC.RIDER - (62 ans)

Exotisme et érotisme

8 etoiles
En 1687, après moult intrigues et circonstances favorables, le très ambitieux Constantin Phaulkon est parvenu à se hisser jusqu’au sommet de l’état. Il a obtenu le titre de « Barkalon », c’est-à-dire premier ministre de Naraï, roi du Siam. La situation politique est assez complexe. Après la forte influence portugaise et musulmane, c’est au tour des Hollandais de...

couverture

Une machine comme moi de Ian McEwan

critiqué par Pascale Ew. - (52 ans)

Je recommande !

9 etoiles
Charlie, trente-deux ans, a acheté sur un coup de tête un androïde extrêmement sophistiqué, dernier cri, dont il existe encore très peu d’exemplaires et dont le comportement et les réactions ne sont donc pas encore très bien connus. Charlie boursicote pour gagner très modestement sa vie. Il est amoureux de sa voisine du dessus, Miranda....

couverture

Là où chantent les écrevisses de Delia Owens

critiqué par Elko - (Niort - 43 ans)

Sous la croûte

8 etoiles
1952. Kya vit au cœur des marais près de Barcley Cove, petit village de pêcheur en Caroline du Nord. Quand sa mère abandonne sa famille, elle a 7 ans. Elle est alors livrée à elle-même dans ces marais qui deviendront son refuge, face à un père absent et alcoolique d’abord, puis face aux villageois qu’elle...

couverture

La clé du coeur de Kathryn Hughes, Pascale Haas (Traduction)

critiqué par Macapat - (64 ans)

Hôpital psychiatrique d'Ambergate

9 etoiles
Présentation de l'éditeur "Un soir de novembre 1956, Amy, une jeune femme désespérée par la mort de sa mère, tente de se noyer. Le lendemain, son père prend la décision de l'emmener à Ambergate, un austère hôpital psychiatrique. Pour Amy, qui est loin d'être folle, ce sera le théâtre de terribles drames, et aussi d'amours interdites....

couverture

Les Feller de Susanna Fogel

critiqué par Cecezi - (Bourg-en-Bresse - 40 ans)

Epistolaire moderne...

5 etoiles
Drôle de famille dans laquelle nous sommes plongés, autour du personnage de Julie. Il s'agit d'une famille juive, avec une mère un peu étouffante, un père haut perché, des aventures amoureuses, et une grand-mère qui n'a pas la langue dans sa poche... Le tout est présenté sous une forme épistolaire moderne, soit un mélange de...

couverture

Les apaches de Lorenzo Carcaterra

critiqué par Ardeo - (Flémalle - 72 ans)

Répugnant et mal foutu

2 etoiles
Pour résumer : I : 130 pages pour présenter un par un et d’une manière fastidieuse des « super flics » de NYC qui vont finir éclopés à cause des risques de leur métier. II : les éclopés reprennent du service pour retrouver une adolescente enlevée, violée et traumatisée. III : lutte acharnée de « apaches » contre...

couverture

Partir en fumée de Mohsin Hamid

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 52 ans)

LE FRUIT DEFENDU DE L’AMITIÉ

8 etoiles
Au début de l’histoire nous sommes à Lahore au Pakistan en 1998. Nous faisons la connaissance de deux amis de la bourgeoisie de la ville, Daru (de son vrai nom Darashikoh Shezad) et Ozi (de son vrai nom Aurangzeb Shah). Ils ne sont pourtant pas tout à fait du même milieu. Ozi est un nouveau...

couverture

Le vent et le lion de James McBride

critiqué par Yeaker - (Blace (69) - 46 ans)

Un régal...ou presque

7 etoiles
Alors OK Ce sont des nouvelles et des novellas, mais quel bonheur de lecture! La première évoque le monde des collectionneurs à travers un jouet unique retrouvé par hasard dont le vendeur ne connait pas l'importance mais qu'on ne peut escroquer au risque d'invalider la vente devant les tribunaux, il y a aussi une novella...

couverture

Les enfants du fleuve de Lisa Wingate

critiqué par Mimi62 - (Plaisance-du-Touch (31) - 67 ans)

Un livre que l'on n'abandonne pas

10 etoiles
La lecture, au départ, est un peu déstabilisante car elle est narrée avec "je" même lorsque l'on change de chapitre et donc de narrateur. Une fois compris que c'est chaque personnage qui prend la parole à tour de rôle, la lecture est aisée grâce à une écriture fluide. Une histoire prenante qui se lit comme un...

couverture

Chaos de Patricia Cornwell

critiqué par Tistou - (63 ans)

Opus 24 de la série « Kay Scarpetta »

8 etoiles
La doctoresse Kay Scarpetta, médecin légiste à Cambridge dans la banlieue de Boston (Massachusetts) et épouse d’un profiler émérite du FBI, est l’héroïne récurrente de Patricia Cornwell. Je pense d’ailleurs que c’est Patricia Cornwell qui a lancé cet intérêt pour la médecine des légistes, sa série ayant démarré en 1990 (« Post mortem »). Cela...

couverture

Le Chant des revenants de Jesmyn Ward

critiqué par Nav33 - (72 ans)

Fantômes du Mississipi

9 etoiles
Une famille au sud de l'état du Mississippi . Le grand père (Pop), un homme physiquement impressionnant taiseux et bienveillant , qui se tient très droit . Son petit fils (Jojo) attentif à tous les gestes et paroles de ce grand père bienveillant. Sa petite sœur de trois ans (Kayla), auprès de laquelle ce...

couverture

Population : 48 de Adam Sternbergh, Charles Bonnot (Traduction)

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 52 ans)

«Tout le monde est coupable. Personne ne sait de quoi.»

4 etoiles
Bienvenue à Caesura, petit village perdu au fin fond du désert du Texas, au milieu de la poussière et de la chaleur. A première vue ce petit village est comme tous les autres, des habitants (48 pour être exact), soixante-douze bungalows identiques (trente-six de chaque côté de la ville), une église, un cabinet médical, un...

couverture

Après tout de Jojo Moyes

critiqué par Macapat - (64 ans)

Suite et fin

8 etoiles
Troisième volet de l'histoire de Louisa Clark. Après le succès de "Avant Toi", il fallait lire la suite... Et ça se lit avec beaucoup de plaisir... La vie de Louisa Clark se poursuit à New York avec des personnages bien sympathiques....

couverture

Le pique-nique des orphelins de Louise Erdrich

critiqué par Jfp - (La Selle en Hermoy (Loiret) - 71 ans)

foutus caractères…

6 etoiles
Autant j’avais été enthousiaste à la lecture de "La chorale des maîtres bouchers" et "Ce qui a dévoré nos cœurs", autant " Le pique-nique des orphelins" ne m’a pas accroché. Cette saga, qui s’étale sur cinquante ans de la vie de Mary Adare, bouchère dans une petite ville (imaginaire) du Dakota du Nord, embrasse de...

couverture

Après toi de Jojo Moyes

critiqué par Macapat - (64 ans)

Suite de "Avant toi"

7 etoiles
"Avant toi" racontait l'histoire d'amour entre un paraplégique et son aide-soignante. "Après toi" est le deuxième volet de cette histoire romanesque, l'histoire de Louisa Clarke......

couverture

La maison du soleil levant de James Lee Burke

critiqué par Tistou - (63 ans)

Entre Mexique et Texas au début du XXème siècle

8 etoiles
La production de James Lee Burke s’est principalement effectuée autour de deux types de héros récurrents : Dave Robicheaux, en Louisiane, à notre époque, pour … allez, 75% de sa production et Hackberry Holland (et sa famille), dans le Montana, toujours de nos jours, pour 20%. Le reste étant des nouvelles pour l’essentiel. Il a eu...

couverture

Le secret de l'amulette de Edith Nesbit, William Geldart (Dessin)

critiqué par Koolasuchus - (Laon - 30 ans)

La Fée des sables et la Reine de Babylone

7 etoiles
Anthea, Jane, Cyril et Robert sont frères et sœurs, ils doivent passer leurs vacances à Londres loin de leurs parents et de leur petit frère encore nourrisson, ce qui ne les enchante guère. Heureusement pour eux, lors d'une promenade, ils tombent sur la Mirobolante, une créature fantastique qu'ils avaient déjà croisée lors d'une précédente aventure,...

couverture

Un garçon sur le pas de la porte de Anne Tyler

critiqué par Jfp - (La Selle en Hermoy (Loiret) - 71 ans)

mortimer de baltimore

10 etoiles
Micah Mortimer, de Baltimore, va bientôt avoir cinquante ans. Très maniaque, il vit dans un appartement en sous-sol que lui a concédé le propriétaire de l’immeuble en échange de "menus" services tels que le ramassage des poubelles et autres corvées bien utiles à la collectivité. Car Micah aime rendre service. Il a d’ailleurs créé sa...

couverture

Cinquième Avenue de Candace Bushnell

critiqué par Macapat - (64 ans)

Cinquième Avenue

6 etoiles
Présentation de l'éditeur Habiter la Cinquième Avenue à Manhattan, c'est le symbole de la réussite. Alors quand une dame très riche et très âgée meurt, actrice, journaliste, avocate se bousculent pour reprendre son penthouse, prétexte pour Candace Bushnell, l'auteur du fameux Sex and the City à faire défiler une savoureuse galerie de personnages... Divertissant sans plus......

couverture

Conversations entre amis de Sally Rooney

critiqué par Alma - (- ans)

Petits arrangements entre amis

4 etoiles
Les ouvrages édités par les éditions de l'Olivier m'avaient rarement déçue, j'avais depuis longtemps un faible pour littérature irlandaise, et Sally Rooney avait suscité les éloges de la presse. CONVERSATIONS ENTRE AMIS avait donc tout pour me plaire. Hélas...... La déception a été à la hauteur de mes attentes ….. Le terme « conversations » que...

couverture

L'Institut de Stephen King

critiqué par Le rat des champs - (69 ans)

King est toujours le Roi.

8 etoiles
Un pavé, une brique, comme souvent chez Stephen King, Un enfant surdoué, courageux et intelligent, est emprisonné avec d'autres petits génies dans un laboratoire secret, où on tente par tous les moyens, y compris la torture, de développer leurs facultés de télékinésie et de télépathie. Un complot, visant à protéger la paix mondiale...

couverture

Le dernier échantillon de Michael Palmer

critiqué par Macapat - (64 ans)

Don d'organes...

7 etoiles
Présentation de l'éditeur Nathalie Reyes, ancienne athlète et brillante étudiante en médecine, est kidnappée dès son arrivée à l'aéroport de Rio de Janeiro, puis laissée pour morte dans une sordide ruelle des favelas. A des milliers de kilomètres de là, le savant Joe Anson travaille sur un mystérieux sérum qui pourrait sauver des millions de vies humaines....

couverture

Dr Fischer de Genève de Graham Greene

critiqué par Tanneguy - (Paris - 80 ans)

une histoire fantastique

6 etoiles
Le narrateur, la cinquantaine fatiguée, n'en croit pas sa chance ! Il s'éprend d'une jeune femme remarquable, et réciproquement, mais les choses vont se gâter quand il découvrira qu'elle est la fille du fameux "Dr Fischer de Genève". Ce dernier, fabuleusement riche (il a inventé un dentifrice qui fait fureur !) organise pour quelques...

couverture

La dame à la camionnette de Alan Bennett

critiqué par Marvic - (Normandie - 61 ans)

Une voisine encombrante

3 etoiles
Miss Shepherd est une personne bien connue du quartier où réside Alan Bennett. Elle vit dans une vieille camionnette, interpellant ou invectivant passants ou voisins, tenant des propos hallucinants et péremptoires sur des sujets variés . L’auteur choqué par les agressions gratuites dont est régulièrement victime Miss Shepherd, lui propose de garer sa camionnette dans son...

couverture

Fleur de fantôme de Michele Jaffe

critiqué par Koolasuchus - (Laon - 30 ans)

La jeune fille fauchée et l'héritière disparue

7 etoiles
Eve n'a connu que la misère et les familles d'accueil, aussi lorsqu'on lui propose cent mille dollars pour se faire passer pour Aurora Silverton, jeune femme dont elle est le parfait sosie, issue d'une famille richissime et qui n'a plus donné de signes de vie depuis trois ans, elle n'hésite pas bien longtemps. Cependant, et...

couverture

Les étoiles s'éteignent à l'aube de Richard Wagamese

critiqué par Bréhec - (paris - 61 ans)

Un grand roman

10 etoiles
Les étoiles s'éteignent à l'aube est un magnifique récit initiatique, un roman sur la transmission, écrit par Richard Wagamese, auteur de littérature amérindienne canadienne, qui appartient à la nation ojibwé et qui nous a quittés en mars 2017. A l’approche de la mort, un père alcoolique demande à son fils qu’il ne connaît pas de...

couverture

Pour le pire de E. G. Scott

critiqué par Jfp - (La Selle en Hermoy (Loiret) - 71 ans)

amour à mort…

10 etoiles
Un "polar conjugal" de haute volée, écrit en duo sous le pseudonyme d’E. G. Scott. Un homme, une femme, dévoilent à tour de rôle la suite des événements qui ont précédé et suivi un moment fatal à leur couple. Savamment aménagé par ce procédé d’écriture, complété par l’intervention d’autres protagonistes, le suspense est total car...

couverture

L'intégriste malgré lui de Mohsin Hamid

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 52 ans)

«SUCCESS STORY»… A L’ENVERS!

10 etoiles
Au début du livre nous sommes à Lahore au Pakistan. Nous faisons la connaissance de Tchenguiz, un jeune Pakistanais, qui aborde dans la rue et dans sa langue un touriste américain de passage et qui semble un peu perdu. Tchenguiz entame alors la conversation avec lui, d'emblée il lui déclare son amour inconditionnel des États-Unis...

couverture

Je te protégerai de Peter May

critiqué par Monocle - (tournai - 60 ans)

Ah, chère Ecosse

6 etoiles
Niamh et Ruairidh sont à la tête d'une entreprise de tissage de tweed On retrouve les thèmes chers à l'auteur : l'île de Lewis et entre les pages on ressent presque les bourrasques de vent de la trilogie qui fit rêver tant de lecteurs A Paris, où le couple s'était rendu pour signer des contrats,...

couverture

Message sans réponse de Patricia MacDonald

critiqué par Macapat - (64 ans)

Suicide ou Crime

6 etoiles
Présentation de l'éditeur "Bonjour, Eden. Tu me manques. On peut se parler? Appelle-moi." Il est tard lorsque Eden, jeune éditrice new-yorkaise, reçoit ce message de sa mère, Tara. Leurs relations sont distantes depuis que celle-ci a refait sa vie avec un séduisant diplômé de Harvard, Flynn Darby, de treize ans son cadet. ...

couverture

Herland de Charlotte Perkins Gilman

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 52 ans)

LE LIVRE QUI A INSPIRÉ A MARGARET ATWOOD «LA SERVANTE ÉCARLATE».

3 etoiles
Au cours d’une expédition scientifique, trois camarades de classe et amis depuis de longues années, Terry O. Nicholson (surnommé «Old Nick, le malin»), géographe et météorologue, Jeff Margrave, médecin et botaniste, et Vandyck «Van» Jennings, sociologue (l’alter ego de l’auteure). Intrigués par des légendes locales, les jeunes américains découvrent en Amérique du Sud, derrière une...

couverture

Richard III de Aude Mairey

critiqué par Rotko - (Avrillé - 46 ans)

indispensable pour Richard III sans son cheval.

10 etoiles
L'étude de Aude Mairey sur Richard III est, à mon sens, indispensable pour bien saisir l'oeuvre de Shakespeare, dont les éditions et traductions font une oeuvre difficile : on se perd dans les personnages et la traduction trop « ornée » de François Victor Hugo, par exemple. Celle qui est présentée par le magazine l'Avant...

couverture

Diaspora de Greg Egan

critiqué par Romur - (Viroflay - 46 ans)

Pour lecteur très averti

7 etoiles
Greg Egan s’est fait un nom dans la « hard SF » en jonglant avec les dernières théories en physique, astrophysique, et faisant aussi de larges incursions dans la biologie et les mathématiques. Soucieux de toujours coller à une certaine vraisemblance scientifique, un de ses leviers favoris est la dématérialisation des intelligences : une fois...

couverture

Le destin d'un homme de Jeffrey Archer

critiqué par Macapat - (64 ans)

Un de trop...

6 etoiles
7ème et dernier volet de la Chronique des Clifton.(1976-1992) J'ai personnellement trouvé que les idées de Jeffrey Archer s'épuisaient. Dans ce dernier tome, beaucoup de politique sous Margaret Thatcher, de longues descriptions (sur le cricket par exemple). Heureusement il y a toujours Lady Virginia Fenwick et ses manigances. Et la fin... n'en parlons pas. Je mets 3...

couverture

Girl de Edna O'Brien

critiqué par Ichampas - (LAMBALLE - 56 ans)

Quelle justesse dans ce récit inspiré de faits réels

9 etoiles
Quatrième de couverture Le nouveau roman d’Edna O’Brien laisse pantois. S’inspirant de l’histoire des lycéennes enlevées par Boko Haram en 2014, l’auteure irlandaise se glisse dans la peau d’une adolescente nigériane. Depuis l’irruption d’hommes en armes dans l’enceinte de l’école, on vit avec elle, comme en apnée, le rapt, la traversée de la jungle en camion, l’arrivée...

couverture

Des raisons de se plaindre de Jeffrey Eugenides

critiqué par Sundernono - (Nice - 37 ans)

Pourquoi se plaindre?

9 etoiles
Des raisons de se plaindre ? Aucune tant un nouveau Eugenides est toujours un événement. Ce coup-ci nous avons droit à dix nouvelles écrites entre 1988 et 2017. De nombreux thèmes sont abordés par l'auteur des somptueux Middlesex et Virgin suicides : le désir d’enfanter, Alzheimer, la cupidité, l'extraconjugalité, le surendettement, l'anthropologie, la tentation, le mysticisme… Ces dix nouvelles...

couverture

Le lilas ne refleurit qu'après un hiver rigoureux de Martha Hall Kelly

critiqué par Jfp - (La Selle en Hermoy (Loiret) - 71 ans)

trois femmes dans la tourmente

10 etoiles
Dans ce roman, destiné à un très large public bien qu’il soit l’aboutissement de longues recherches, Martha Hall Kelly s’est attachée à nous décrire le destin de trois femmes, plongées dans la tourmente de la seconde guerre mondiale. Caroline Ferriday, l’américaine francophile, a voué sa jeunesse à améliorer la condition des orphelins français, en profitant...