Littérature => Anglophone (5362 livres critiqués)


Page 1 de 108 Suivante Fin

couverture

American War de Omar El Akkad

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 52 ans)

LA NOUVELLE GUERRE DE SÉCESSION.

5 etoiles
Au début de ce récit de SF nous sommes en avril 2075, en Louisiane... Une nouvelle guerre de Sécession a éclaté aux États-Unis en 2074, opposant encore une fois les anciens états du Nord et ceux du Sud sécessionnistes. Cette fois-ci le motif de la guerre est l'exploitation et le contrôle des énergies fossiles, auxquels...

couverture

Filles de la mer de Mary Lynn Bracht

critiqué par Isis - (Chaville - 74 ans)

Donner vie à une statue…

9 etoiles
Comme le précise dans sa postface l’auteure d’origine sud-coréenne, elle a vu pour la première fois à Séoul en 2016 Pyeonghwabi, la statue de la Paix érigée en 2011 en hommage à ces jeunes coréennes qui furent enrôlées pendant la seconde guerre mondiale comme « femmes de réconfort » ou esclaves sexuelles au service...

couverture

Drôle d'épreuve pour Nestor Burma de Léo Malet

critiqué par Pierrot - (Villeurbanne - 67 ans)

Y a pas photo...

5 etoiles
Résumé: Une enquête du temps où la pornographie était clandestine, subversive, traquée; et où les résistants à l'ordre moral étaient jetés en prison pour ne pas avoir usé de l'érotisme selon le modèle imposé . Une époque où, sous l'œil candide de Nestor Burma, six ou sept personnes pouvaient s'entretuer pour la possession d'une pile ...

couverture

Quelque chose à te dire de Hanif Kureishi

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 52 ans)

UNE VÉRITABLE COMÉDIE HUMAINE!

10 etoiles
Au début de l’histoire nous sommes à Londres aux environs de l’année 2003. Nous faisons la connaissance de Jamal, la cinquantaine, brillant psychanalyste de renom, d’origine anglo-pakistanaise, séparé de son épouse. Il vit une vie «immobile», rythmée par ses « petites habitudes », comme les visites de ses patients et les frasques excentriques de Miriam,...

couverture

Bad Chili de Joe R. Lansdale

critiqué par Ardeo - (Flémalle - 71 ans)

Noir et blanc

7 etoiles
Voici un court roman qui « traînait » je ne sais comment dans ma bibliothèque et que par hasard, j’ai sorti ces jours-ci. Le hasard fait bien les choses car, j’ai passé quelques bons moments en lisant ce « policier ». Les 2 héros ne sont pas des inconnus pour ceux qui suivent les écrits de...

couverture

Hamish Macbeth 4 - Qui a une taille de guêpe de M.C. Beaton

critiqué par Clacla44 - (31 ans)

Détente

8 etoiles
Un policier. Je ne suis pas adepte des policiers, sauf Agatha Christie, pourtant celui-ci m'a plu. Dans un petit village d'Ecosse, un nouveau couple s'installe et bouscule les habitudes de chacun. Quand le meurtre se produit, Hamish (le policier du village) mène l'enquête. J'ai apprécié ce personnage simple et attachant. J'ai aussi aimé l'écriture accessible...

couverture

Une mer si froide de Linda Huber

critiqué par Sotelo - (Sèvres - 36 ans)

Une double tragédie bien prévisible.

4 etoiles
Deux familles qui vivent le même drame : perdre une enfant sur une plage, pendant leurs vacances. Deux familles détruites en un instant. Voici la base d'un roman qui commence très bien, en mêlant les histoires des deux familles, si semblables en apparence que le lecteur pourrait en être troublé. Malheureusement, l'auteure abandonne vite son...

couverture

Mascarade de Ray Celestin

critiqué par Ardeo - (Flémalle - 71 ans)

A découvrir d'urgence !

10 etoiles
Je ne comprends pas comment ni pourquoi aucun lecteur de CritiqueLibres n’a tâté du Ray Celestin ! Voici un livre qu’il faut lire et un auteur qui doit être (très) connu. Son premier roman « Carnaval » était déjà une perle. Il se déroulait à la Nouvelle-Orléans et sous le couvert d’une enquête sur un meurtre,...

couverture

L'air de rien de Hanif Kureishi

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 52 ans)

UNE VENGEANCE TRÈS «CINÉMATOGRAPHIQUE»!

8 etoiles
Au début de l’histoire nous sommes à Londres. Nous faisons la connaissance de Waldo, ancien réalisateur au passé cinématographique glorieux, mais qui, fragilisé par l’âge et sa santé défaillante, est à présent presque impotent, contraint de rester en permanence dans son appartement, cloué à son fauteuil roulant. C’est Zenab, dite Zee, sa charmante femme, bien plus...

couverture

Un livre de martyrs américains de Joyce Carol Oates

critiqué par Tanneguy - (Paris - 80 ans)

L'avortement aux USA

8 etoiles
850 pages pour éclairer ce problème qui a embrasé les USA à la fin du XXème siècle et au début du XXième. L'auteur, féministe reconnue, a sûrement un avis tranché sur la question mais on nous affirme qu'elle ne prend jamais position. Qu'importe ! L'ouvrage est assez plaisant à lire et, surtout, on est...

couverture

La Sélection, Tome 5 : La Couronne de Kiera Cass

critiqué par Koolasuchus - (Laon - 30 ans)

Une fin peu inspirée

5 etoiles
Tandis que sa mère est dans le coma et que son père, totalement dévasté, reste à son chevet, il revient à Eadlyn d’assurer la régence du royaume d’Illéa. Avec, de plus, le départ de son frère pour un autre pays, cette dernière se retrouve donc bien seule et décide donc d’accélérer la Sélection, toujours d’actualité,...

couverture

Les fleurs sauvages de Holly Ringland

critiqué par Pascale Ew. - (52 ans)

Héritages de femmes

10 etoiles
Alice Hart vit dans la peur de son père qui bat sa mère et dont les colères dévastatrices sont imprévisibles. Elle voudrait le voir mourir, qu’il brûle. Alice a 9 ans et ne peut pas aller à l’école. Elle vit en vase clos entre son père et sa mère recluse, souvent en dépression. Puis, un ...

couverture

Ici n'est plus ici de Tommy Orange

critiqué par Frunny - (PARIS - 54 ans)

Autochtones en survie !

10 etoiles
Tommy Orange(1982- ) a grandi à Oakland, en Californie, mais ses racines sont en Oklahoma. Il appartient à la tribu des Cheyennes du Sud. Diplômé de l’Institute of American Indian Arts, où il a eu comme professeurs Sherman Alexie et Joseph Boyden, il a fait sensation sur la scène littéraire américaine avec...

couverture

Un silence brutal de Ron Rash

critiqué par Monocle - (tournai - 59 ans)

Dommage !

7 etoiles
Les Appalaches sont à nouveau la terre d'accueil de ce nouveau roman de Ron Rash. Le shérif LES n'est pas loin de la pension, il a perdu en cours de route ses illusions et parvient à survivre en acceptant des compromis. Becky, son amie rêveuse, tente de sauver ce qui peut...

couverture

La Liste de Schindler de Thomas Keneally

critiqué par Sundernono - (Nice - 37 ans)

L'histoire d'un juste

9 etoiles
La littérature est riche en œuvres relatant l’horreur de la seconde guerre mondiale et l’atrocité de la « solution finale ». Me viennent à l’esprit Si c’est un homme, le journal d’Anne Franck, HHhH, La peau, Toute la lumière que nous ne pouvons voir ou encore la voleuse de livres pour ne citer qu’eux. La...

couverture

Le Livre d'or de Deborah Copaken Kogan

critiqué par Ludmilla - (Chaville - 64 ans)

Le temps qui passe et les rêves de jeunesse…

8 etoiles
Extrait de la présentation éditeur Tous les cinq ans, les anciens diplômés de Harvard doivent remplir le livre d'or dans lequel chacun est tenu d'écrire un court essai sur sa vie, sa famille et ses projets. Mais, entre l'image que l'on veut montrer au monde et la vérité, il y a parfois une différence... Quatre amies, Addison,...

couverture

La bien-aimée de Thomas Hardy

critiqué par LaVillatte - (44 ans)

Un livre un peu artificiel ...

5 etoiles
Jocelyn Pierston, sculpteur au talent prometteur, est un hyper sensible qui trouve dans de nombreuses femmes le reflet d'un idéal qu'il nomme sa "Bien-Aimée". La pureté de son sentiment pour cette déesse inaccessible lui donne l'illusion de ne pas vieillir. Inconstant en amour, il reste fidèle à son fantasme. L'histoire a en partie pour cadre une...

couverture

L'été où... - Tome 3 - L'été devant nous de Jenny Han

critiqué par Kian996 - (23 ans)

une trilogie très agréable

9 etoiles
Alors oui ce n'est pas du Tolstoï ou du Dostoïevski le sujet peut sembler assez basique (les premiers amours) mais la trilogie m'a tout de même bien plu. Les personnages sont très spontanés et se creusent au fur et à mesure des tomes, grandissent, ont des conflits internes et externes (Conrad comme Belly) et...

couverture

Avec toi malgré moi de Vi Keeland, Penelope Ward

critiqué par Macapat - (63 ans)

New Romance

6 etoiles
La journée de Soraya n'a pas très bien commencé ce matin-là. Et cela semble être aussi le cas de la personne sur laquelle hurle l'homme superbe en costume qui est assis non loin d'elle dans le métro. Elle n'est pas mécontente quand elle constate quelques minutes plus tard, qu'il est parti en laissant...

couverture

Le cœur de l'Angleterre de Jonathan Coe

critiqué par Patman - (57 ans)

et de trois !

9 etoiles
Vous avez aimé "Bienvenue au Club" et "Le Cercle fermé" ? ...alors celui-ci est pour vous ! Le diptyque est donc devenu triptyque puisque ce "Coeur de l'Angleterre" n'est autre qu'une suite des deux précédents. On retrouve Benjamin Trotter et sa soeur Loïs, Doug, le meilleur copain, Paul le frère arriviste et détesté dans cette...

couverture

Le bruit du dégel de John Burnside

critiqué par Jfp - (La Selle en Hermoy (Loiret) - 71 ans)

devoir de mémoire

10 etoiles
Le récit est bâti autour de la rencontre improbable entre deux femmes que tout éloigne, l’âge d’abord, le mode de vie ensuite, mais qui vont fusionner pour accomplir ensemble un parcours les conduisant à ce que l’on pourrait appeler, hors de toute connotation religieuse, une rédemption. Kate poursuit des études chaotiques de cinéma, qui vont...

couverture

Les vendanges de l'amour de Janet Dailey

critiqué par Macapat - (63 ans)

Janet Dailey

7 etoiles
La vie n'avait pas été tendre avec Kelly. La nature l'avait dotée d'un excès de poids, de cheveux plats et d'une forte myopie qui la contraignait à porter des lunettes infâmes. De plus, son père buvait et la battait. Pourtant, elle avait trouvé le courage de quitter la Californie, de changer d'apparence...

couverture

L'amour est aveugle - Le ravissement de Brodie Moncur de William Boyd

critiqué par Ravenbac - (Reims - 54 ans)

Un gentil roman

5 etoiles
En 1894 le jeune Brodie Moncur, accordeur surdoué à l'oreille absolue employé d'un vénérable fabricant de pianos à Édimbourg, accepte avec joie un poste important dans la filiale parisienne. Sa rencontre avec John Kilbarron, le " Liszt irlandais ", et la maîtresse de ce dernier, la soprano russe Lika Blum, dont il tombe fou amoureux,...

couverture

Cartes postales de Grèce de Victoria Hislop

critiqué par Ardeo - (Flémalle - 71 ans)

Pauvre et belle Grèce

7 etoiles
J’avais déjà lu « L’île des oubliés » de la même auteure et j’en avais gardé un bon souvenir. Ce roman-ci a failli me déplaire à cause de son côté un peu artificiel puis trop systématique dans sa forme. La narratrice nous fait d’abord part d’un fait qui va orienter tout le roman : elle reçoit...

couverture

La Famille dispersée de Pearl Buck

critiqué par Myrco - (village de l'Orne - 70 ans)

"Entre deux civilisations"

8 etoiles
Ce volet par lequel s'achève "La trilogie de la terre chinoise" peut se définir comme celui de la confrontation, d'abord entre un père et un fils, mais beaucoup plus largement entre deux civilisations. De cette dernière sortira une société chinoise transformée, désormais siège de tendances contraires, l'une tendant à perpétuer certaines traditions et valeurs...

couverture

La dame de Zagreb de Philip Kerr

critiqué par Pacmann - (Tamise - 54 ans)

Bernie, fleur bleue

9 etoiles
Sans conteste un des meilleurs, si pas le meilleur des romans de Philip Kerr dans la foulée de sa trilogie berlinoise. On situe l'histoire vers début 1943 (première partie) et surtout début 1944, le temps de placer le roman " Les ombres de Katyn". Cela sent donc déjà clairement la fin des haricots pour Hitler. Bernie...

couverture

Shtum de Jem Lester

critiqué par Reginalda - (lyon - 52 ans)

Le récit poignant d’une renaissance

9 etoiles
Ben a un fils, Jonah, qui souffre d’une forme sévère d’autisme. Sa femme et lui souhaiteraient que la municipalité finance son placement dans un établissement spécialisé, mieux à même d’aider et de faire progresser leur fils. Mais la municipalité rechigne à desserrer les cordons de sa bourse et le couple se lance dans une procédure...

couverture

Les Illusions de Jane Robins

critiqué par Reginalda - (lyon - 52 ans)

Dommage pour la fin

7 etoiles
Callie et Tilda sont deux sœurs (jumelles pour le coup) qui forment le traditionnel duo des romans de suspense psychologique : l’une – Tilda – est belle, rayonnante et un peu garce, actrice de profession ; l’autre – Callie – est plus terne, plus effacée, libraire en attendant d’y voir plus clair. C’est évidemment Callie...

couverture

Quatrains et autres poèmes brefs de Emily Dickinson

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 52 ans)

“Et le Temps est allé porter la nouvelle À l’Éternité –“

8 etoiles
La Surprise est comme un piment – fort – Dans un mets fade. Trop âcre – en soi – mais mélangé Régal consommable - Reconnue aujourd’hui comme l’une des plus grandes poétesse, figurez-vous qu’ Emily DICKINSON n’a quasiment rien publié de son vivant, et ne s’est même jamais proclamée poète. La plupart de ses poésie étant destinées à sa...

couverture

Juifs sans argent de Michael Gold

critiqué par Saule - (Bruxelles - 54 ans)

Dans le ghetto juif de New-York

8 etoiles
Ce roman en grande partie autobiographique raconte la vie d'une famille juive dans un ghetto de New-York au début du vingtième siècle. Cette famille vit dans un quartier extrêmement bigarré, avec un peuple invraisemblable qui vit dans une pauvreté extrême mais où règnent aussi des valeurs de solidarité. Il faut savoir époque pendant laquelle on...

couverture

Maiba de Russell Soaba

critiqué par Débézed - (Besançon - 72 ans)

Les charlatans contre les sages

8 etoiles
Russell Soaba est un auteur désormais étudié dans les universités anglophones, il est originaire de la Papouasie Nouvelle Guinée. Cet ouvrage est le premier livre de ce pays traduit en français, l’excellente maison d’édition tahitienne Au vent des îles l’a publié en 2016, l’original ayant été édité en 1979. Ce texte est un roman qui...

couverture

Au nom du Bien de Jake Hinkson

critiqué par Poet75 - (Paris - 63 ans)

Implacable

8 etoiles
On devine l’influence de la grande écrivaine Flannery O’Connor (1925-1964) chez Jake Hinkson, mais avec une dose supplémentaire de noirceur, voire de désespoir. La première était catholique, tandis que le second est le fils d’un prêcheur baptiste. Mais qu’importe ! Qu’on soit catholique ou protestant, on sait, si l’on ose s’y confronter, que l’une et...

couverture

Le chant du loup de Louis Owens

critiqué par Lejak - (Metz - 44 ans)

Résistance

10 etoiles
Ecrit en 1991, Le chant du loup résonne plus que jamais dans la triste actualité des USA. Encore récemment (2017), un oléoduc a traversé une réserve Sioux dans le Dakota du nord en dépit des accords passés il y a longtemps avec le gouvernement, du respect des droits à la propriété, de la préservation de...

couverture

Voyage au pays des dieux de Lafcadio Hearn

critiqué par Eric Eliès - (45 ans)

Récit d'un voyage dans le Japon rural, au début du XXème siècle

9 etoiles
J'ai découvert Lafcadio Hearn grâce à HP Lovecraft, qui en dresse un portrait très élogieux dans son essai "Epouvante et surnaturel en littérature". Pourtant, leurs univers littéraires sont très différents. Hearn, écrivain américain et grand voyageur, fut un récolteur d'histoires et de légendes qu'il restituait avec un talent combinant l'art du conteur et la curiosité...

couverture

La quête de Wynne de Aaron Gwyn

critiqué par Lejak - (Metz - 44 ans)

Western moderne

10 etoiles
Un petit mot sur l'auteur : Aaron Gwyn a grandi dans un ranch. Il est professeur de littérature dans une université de Caroline du Nord. La quête de Wynne est son 3ème roman mais le premier publié en France, chez Gallmeister. La quête de Wynne s'inscrit parfaitement dans la culture "Gallmeister" bien que l'action s'inscrive dans...

couverture

Jeu blanc de Richard Wagamese

critiqué par Pacmann - (Tamise - 54 ans)

Jeu, échecs et peaux mates

7 etoiles
Pour la plupart des Européens, la réalité de la communauté autochtones au Canada, et ce jusque dans les années 70 est une inconnue que ce roman a le mérite de mettre à jour. Outre la politique de déracinement mis sur le compte de la nécessité d'intégrer les enfants indiens maintenus dans la sauvagerie païenne par...

couverture

Les Mondes de Magnus Ridolph de Jack Vance

critiqué par Kostog - (47 ans)

Le bonze pratique l’altruisme

4 etoiles
Les mondes de Magnus Ridolph, est une suite de cinq nouvelles dans lesquelles le lecteur suit Magnus Ridolph, un détective interplanétaire qui mène enquêtes et missions à la recherche de créatures fauteuses de troubles, de profiteurs peu scrupuleux et d‘assassins. Notre détective à la barbe blanche et aux capacités de réflexion logique acérées passe d’une...

couverture

Les fils de Wang Lung de Pearl Buck

critiqué par Myrco - (village de l'Orne - 70 ans)

Le seigneur de guerre

7 etoiles
Ce deuxième volet de la "Trilogie de la terre chinoise" (*) débute par la mort de Wang Lung. Ses deux fils Wang l'Aîné et Wang le Marchand n'auront pas lésiné pour lui offrir un superbe enterrement à la mesure de son statut social acquis. Pearl Buck en profite pour nous instruire sur les rituels et...

couverture

White de Bret Easton Ellis

critiqué par CC.RIDER - (61 ans)

Bilan d'une cinquantaine un brin nombriliste

6 etoiles
Nostalgique du cinéma des années 70, Bret se souvient avec délices et nostalgie de tous les films d’horreur dont il se délectait pendant son adolescence, tels « La maison des damnés », « Théâtre de sang » ou « Pantom of the paradise » de Brian de Palma. Alors qu’il n’est encore qu’un étudiant d’une vingtaine d'années, Bret est contacté par...

couverture

Parce qu'ils le méritaient de Peter Swanson

critiqué par Darius - (Bruxelles - - ans)

construction très intéressante

10 etoiles
Je ne connaissais pas cet auteur, Peter Swanson. Il est américain et a écrit peu de livres. Celui-ci a reçu le prix 2016 du new England society Book et il a été finaliste en 2015 du Ian Fleming Steel Dagger. Dès le départ, l’histoire m’a plu. Lily Kintner, une adolescente de 14 ans, fille d’un...

couverture

Sisters de Michelle Adams

critiqué par Reginalda - (lyon - 52 ans)

Artificiel et prévisible

5 etoiles
Irina a été abandonnée par sa famille à l'âge de trois ans : ses parents ont gardé sa soeur aînée, Eleonore. Désormais âgée d'une trentaine d'année, elle apprend la mort de sa mère et se rend dans la demeure familiale en Écosse pour tenter de comprendre : « Pourquoi ? Bon sang, pourquoi m'ont-ils abandonnée...

couverture

Bad Man de Dathan Auerbach

critiqué par Reginalda - (lyon - 52 ans)

Trop laborieux pour être convaincant

6 etoiles
Le frère de Ben a disparu dans un supermarché il y a cinq ans, alors qu'il était sous sa supervision. Comme on pourrait s'y attendre, la famille ne s'en est jamais remise. Et voilà que Ben, faute de trouver autre chose, prend un poste de magasinier dans ce même supermarché. Le jeune homme, obèse, mal...

couverture

L'avortement de Richard Brautigan

critiqué par Yeaker - (Dijon - 46 ans)

La bibliothèque des manuscrits refusés

8 etoiles
J’ai lu, ou plus exactement, j’ai écouté sur cd un roman épouvantablement mauvais « le mystère Henri Pick ». David Foenkinos est un garçon très gentil mais qui écrit fort mal. Deux choses intéressantes dans son livre néanmoins : l'évocation de Vivian Maier et l’origine de sa bibliothèque des manuscrits refusés qui se trouve être...

couverture

Ce qui t'appartient de Garth Greenwell

critiqué par Pucksimberg - (Toulon - 39 ans)

Un amour compliqué en Bulgarie

7 etoiles
Un prof de fac, installé en Bulgarie, tombe sous le charme d’un prostitué, Mitko. Ils ne sont pas vraiment sur la même longueur d’onde, le premier tombe sous le charme de ce jeune homme viril et très indépendant, le second profite de ses amants et a perdu tous ses repères dans un pays qui est...

couverture

Devenir de Michelle Obama

critiqué par Blue Cat - (55 ans)

Black is beautiful !

8 etoiles
Michelle Obama nous livre son autobiographie sur près de 500 pages, livre qui a fait fureur aux Etats-Unis, entre autres grâce au battage médiatique impressionnant de son amie, la très influente présentatrice Oprah Winfrey. Si après lecture, je trouve cette femme fort intelligente, travailleuse acharnée, volontaire, disciplinée, pour être honnête, j'ai oscillé entre admiration et...

couverture

La fille qui brûle de Claire Messud

critiqué par Deleatur - (51 ans)

Une chronique déchirante

10 etoiles
Julia et Cassie se connaissent depuis toujours. Elles savent tout l'une de l'autre et se fraient ensemble leur chemin vers l'adolescence. Et puis elles grandissent, ne sont plus dans la même classe, se font de nouveaux amis et s'éloignent peu à peu. Élève studieuse et brillante, Julia se prépare pour le concours d'éloquence. Cassie, dont...

couverture

Personne n'est venu : Mon enfance dans l'orphelinat de l'horreur de Robbie Garner, Toni Maguire

critiqué par Bernard2 - (DAX - 70 ans)

Oui, ça a existé

8 etoiles
Dans le années 1960, un orphelinat, sur l'Île de Jersey, est tenu par des religieuses. Véritables monstres, elles ne sont que haine, méchanceté et violence. Les enfants qui leur sont confiés subissent les pires châtiments, les pires humiliations. Robbie, l'un de ces enfants, arrive à l'orphelinat à l'âge de cinq ans. Plus tard, il sera transféré...

couverture

Tous nos contretemps de Elan Mastai

critiqué par Cecezi - (Bourg-en-Bresse - 39 ans)

Machine à voyager dans le temps

8 etoiles
Voici un roman de plus traitant des voyages dans le temps, avec des réalités parallèles... Rien de très original, à ceci près, que le monde dystopique est le nôtre, et que notre personnage principal, qui vient d'un présent alternatif, s'y retrouve piégé. Quelques passages un peu ardus, pour un roman qui laisse une belle place...

couverture

Sparkenbroke de Charles Morgan

critiqué par Sourcedo - (Paris - 49 ans)

Sparkenbroke, l'amour et la mort

9 etoiles
"Pour ne pas être tenté d'espérer davantage, il fixa son regard sur les lèvres de la jeune fille et sur ses yeux, pendant qu'elle parlait, il s'aperçut combien il gagnait facilement sa confiance, et en ressentit ce mélange de plaisir et d'ennui qu'on éprouve devant un adversaire trop fragile, sans défense." Quand la vie est...

couverture

Pourquoi écrire ? de Philip Roth

critiqué par Veneziano - (Paris - 41 ans)

Portnoy et les écrivains rencontrés

8 etoiles
Philip Roth revient sur sa carrière d'écrivain, la perception de ses écrits et délivre des entrevues avec des écrivains qu'il a appréciés et rencontrés. Il analyse ses sources d'inspiration et les réactions générées par ses oeuvres. L'antisémitisme pressenti dans ses écrits s'avère tout à fait exagéré, l'importance de Portnoy et son complexe exagérée, bien qu'il...