Littérature => Anglophone (5252 livres critiqués)


Page 1 de 106 Suivante Fin

couverture

Raylan de Elmore Leonard

critiqué par Tistou - (62 ans)

Trafic d’organes

7 etoiles
Elmore Leonard a cette capacité à s’emparer de faits de société, ou de faits d’évolution de société, pour les traiter à sa sauce, comprendre dans le cadre d’un polar soft, un polar où l’humour sourd de partout, dédramatisant des faits objectivement dramatiques. Ils sont quelques-uns aux USA de ce calibre, Carl Hiaasen en est un...

couverture

Retombées de sombrero de Richard Brautigan

critiqué par Ludmilla - (Chaville - 63 ans)

Un livre de Brautigan, sans aucun doute !

9 etoiles
J’ai découvert Brautigan avec Mémoires sauvés du vent » que j’ai trouvé excellent. « Retombées de sombrero », c’est un livre que je cherchais depuis longtemps et que les éditions Christian Bourgois (qu’elles en soient remerciées) ont republié cette année, avec « Un privé à Babylone ». Des chapitres très courts, certains sur cette histoire de...

couverture

Celui qui va vers elle ne revient pas de Shulem Deen

critiqué par Monocle - (tournai - 58 ans)

Le loup est aussi dans nos poches

9 etoiles
Le narrateur est né juif. Autant le boubou ne fait pas le marabout, autant le rabbin fait le Judaïsme. L'Hassidisme est une aile orthodoxe et rigoureuse de la croyance. Les Skvers sont ceux qui lavent encore plus blanc que blanc. Ils vivent en vase clos et c'est là que Shulem Deen naît, ...

couverture

La noyade pour les débutants de Ruth Hogan

critiqué par Pascale Ew. - (51 ans)

Mélancolique, british et monotone

5 etoiles
Masha se promène parmi les tombes avec son chien et s’entraîne à rester le plus longtemps sans respirer dans le fond de la piscine publique. Cela fait douze ans que son fils de deux ans est mort et elle ne s’en remet pas. Tous les jours, elle invente la vie des personnes enterrées dans le...

couverture

Les pièges de l'exil de Philip Kerr

critiqué par Pacmann - (Tamise - 53 ans)

Bernie Gunther encore bon pour le service

6 etoiles
On retrouve notre héros Bernie Gunther en 1956, concierge du Grand Hôtel sur la côte d’azur où il est connu sous le faux nom de Walter Wolf. Vieillissant, largué par sa femme, il fait même une tentative de suicide au début du roman. Malgré lui, même si on sent que l’appétit de l’aventure et que...

couverture

Mozart est un joueur de blues de Ernest J. Gaines

critiqué par Jfp - (Yerres (Essonne) - 70 ans)

petite chronique de la négritude

10 etoiles
Cinq nouvelles, sur le thème du quotidien des nègres (le mot est de l’auteur, sans aucune connotation péjorative, comme il devrait toujours être compris) de la Louisiane. En admirateur de Faulkner, Gaines tente de retranscrire le langage imparfait mais fortement imagé de ses personnages, tous issus du petit peuple travaillant sous le soleil dans les...

couverture

La Saison des feux de Celeste Ng

critiqué par Ludmilla - (Chaville - 63 ans)

Secrets de famille et non-dits

9 etoiles
Shaker Heights, banlieue riche et tranquille de Cleveland. « La plupart des communautés se développent au hasard, les meilleures sont planifiées. » La famille Richardson : le père avocat, la mère, « journaliste » mais surtout mère de famille, 4 enfants : Lexie, Moody, Trip et Issy. Le roman commence par l’incendie de la maison des Richardson. Cet incendie...

couverture

Allô, Major Tom ? de David M. Barnett

critiqué par CC.RIDER - (60 ans)

Humour et pop-music

6 etoiles
Le jour de la mort de David Bowie, Thomas Major, un quarantenaire britannique totalement inconnu, s’apprête à être le premier homme à partir vers Mars en solitaire. Il devra y préparer la colonisation future de la planète rouge à lui tout seul. Simple technicien chimiste, Thomas s’est juste trouvé là au bon moment pour remplacer...

couverture

La vallée des morts de Michael Paine

critiqué par Koolasuchus - (Laon - 29 ans)

Des frissons en plein désert

6 etoiles
Égypte, 1903, Howard Carter vient de perdre son travail comme inspecteur des monuments. Pour gagner sa vie il se reconvertit en guide pour touristes à Louxor. Il va ainsi être engagé par Hank Larrimer, un jeune et étrange américain venu dans ce pays pour de bien obscures raisons. Ce n'est pas le seul événement surprenant...

couverture

Wild side de Michael Imperioli

critiqué par Killing79 - (Chamalieres - 39 ans)

Folie et nostalgie

8 etoiles
Présentation de l'éditeur À seize ans, Matthew n'a connu que le quartier du Queens à New York et une existence solitaire avec sa mère. À la faveur d'un héritage inattendu, une nouvelle vie s'offre à lui : Manhattan et ses avenues chics, la fascinante Veronica, ainsi qu'un voisin musicien qui l'embarque dans ses aventures, un certain...

couverture

Born to run de Bruce Springsteen

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 51 ans)

En fait, je ne voulais pas «rencontrer les Beatles», je voulais ÊTRE les Beatles.

10 etoiles
Bon disons-le tout de suite, il est impossible de résumer un livre de plus de 700 pages, - surtout quand c'est l'autobiographie d’un «monstre», que dis-je d’un «monument» du Rock -, en quelques lignes… D’autant plus que je sais que ce site compte beaucoup de grands fans du «Boss», - dont modestement, moi même, je...

couverture

Pleure, Géronimo de Forrest Carter

critiqué par CC.RIDER - (60 ans)

Les Apaches, derniers résistants…

6 etoiles
Geronimo, chaman de guerre des Apaches, commença par s’appeler Gokhlayeh jusqu’au jour de la San Geronimo 1859 où les tribus Apaches Chiricahuas ravagèrent le village mexicain d'Arispe pour se venger du massacre que les Mexicains avaient précédemment perpétré sur un de leurs villages. Cet acte marqua la fin des accords de paix acceptés par les...

couverture

La menace de S. K. Tremayne

critiqué par Haas Nigen - (France - 26 ans)

Un huis clos (très) angoissant où règne le doute

6 etoiles
Résumé de la 4ème de couverture: Sur les falaises de Penwith, au sud ouest de l'Angleterre, Rachel prend ses marques dans la majestueuse demeure de son mari, David, avec l'impression d'avoir enfin trouvé sa place. Elle se réjouit de l'affection de son jeune beau-fils, Jamie, 8 ans. Elle, issue des quartiers pauvres de Londres, lui,...

couverture

Bad - Amour interdit de Jay Crownover

critiqué par CC.RIDER - (60 ans)

Noir et rose

5 etoiles
À The Point, Shane Baxter, 23 ans, est ce qu’on appelle un « bad boy », un voyou. Un type pas facile à aimer et avec lequel il n’est pas simple non plus de sympathiser. Il vient de se taper cinq longues années de cabane et voudrait retrouver Race, le seul et unique pote sur lequel il...

couverture

Honky Tonk Samouraïs de Joe R. Lansdale

critiqué par Killing79 - (Chamalieres - 39 ans)

Déjantés

8 etoiles
Présentation de l'éditeur Hap, ancien activiste hippie et rebelle plouc autoproclamé, et Leonard, vétéran du Vietnam dur à cuire, noir, gay, républicain et addict au Dr Pepper, sont sur un banal contrat de surveillance dans l'est du Texas. Alors que la planque sans intérêt touche à sa fin, ils aperçoivent un homme qui maltraite son chien....

couverture

Bienvenue à Mother's Rest de Lee Child

critiqué par Killing79 - (Chamalieres - 39 ans)

Les failles du héros

7 etoiles
Présentation de l'éditeur Pourquoi cette ville s’appelle-t-elle « Mother’s Rest » ? C’est la question qui pousse Jack Reacher à descendre d’un train, en pleine nuit, dans cette bourgade perdue de l’Oklahoma. À la gare, une femme splendide semble l’attendre. Mais Michelle Chang, ex-agent du FBI, l’a pris pour Keever, qu’elle cherche désespérément. Son collègue...

couverture

Hommage à la Catalogne de George Orwell

critiqué par Henri Cachia - (LILLE - 56 ans)

Orwell le combattant P.O.U.M.

8 etoiles
Une note de la traductrice Yvonne Davet débute cet ouvrage : selon le désir de Georges Orwell (exprimé dans ses lettres à Yvonne Davet du 29 juillet 1946 et du 13 janvier 1947), les chapitres V et XI ont été reportés à la fin du livre, en appendice ; « Ils traitent de la politique intérieure de la...

couverture

Johnny Guitare de Roy Chanslor

critiqué par Débézed - (Besançon - 71 ans)

Le bon, les brutes et les truands

7 etoiles
Johnny Guitare encore un western qui m’a échappé quand, dans ma jeunesse, j’étais un spectateur assidu de ce genre cinématographique, aussi quand j’ai vu ce roman sur les rayons d’une vente de livres d’occasion, je me suis précipité pour l’acquérir. Et, même si l’éditeur dans un avant-propos signale que le scénariste a largement modifié le...

couverture

Mille petits riens de Jodi Picoult

critiqué par Krys - (Haute-Savoie - 35 ans)

Sur la racisme

4 etoiles
C'est un long roman dont le thème principal est le racisme actuel aux Etats-Unis. On suit un procès, du début des faits au verdict final. Il s'agit d'une sage-femme noire qui s'est vu retirer un dossier par sa supérieure car le patient est un suprémaciste blanc. On a beaucoup écrit et parlé de ce sujet, avec...

couverture

Le testament d'Allan Berg de Patrick Meadows

critiqué par CC.RIDER - (60 ans)

Etonnant…

8 etoiles
Allan Berg, professeur d’histoire dans une université américaine, mène une vie tout ce qu’il y a d’ordinaire. Il est amoureux d’Anna et son meilleur ami n’est autre que le frère de cette dernière. Tout son petit univers bascule le jour où un inconnu vêtu de gris et portant un col de clergyman l’interpelle à la...

couverture

Mes vrais enfants de Jo Walton

critiqué par Ludmilla - (Chaville - 63 ans)

Deux romans pour le prix d’un – mais pas seulement !

10 etoiles
Début assez classique : une vieille dame, Patricia, dans une maison de retraite, se rappelle sa vie. Sauf que… malgré ses pertes de mémoire, elle se rappelle deux vies, ses deux vies dans lesquelles elle a eu des enfants, quatre dans l’une, trois dans l’autre. Deux vies très différentes dans deux mondes différents, l’un (à...

couverture

22 histoires de sexe et d'horreur de Collectif

critiqué par Windigo - (35 ans)

Recueil de nouvelles horrifiques

8 etoiles
Ce recueil, que j'ai acheté il y a des années, accumulait la poussière dans ma PAL. Et je me demande pourquoi je ne l'ai pas lu plus tôt. Certaines nouvelles de ce recueil sont étranges, d'autres sont angoissantes, certaines sont choquantes, ou mystérieuses, voir drôles. Stephen King et Clive Barker sont, à mon avis, les auteurs les...

couverture

Contrepoint de Aldous Huxley

critiqué par ARL - (Montréal - 32 ans)

Adultère et philosophie

6 etoiles
Une citation du personnage de Philip Quarles, sorte d'alter-ego d'Aldous Huxley dans le roman, résume assez bien le problème majeur que j'ai eu avec "Contrepoint": « Le défaut capital du roman d'idées, c'est qu'on est obligé de mettre en scène des gens ayant des idées à exprimer,– [...] les gens qui sont capables de dérouler des...

couverture

Le Poids du monde de David Joy

critiqué par Killing79 - (Chamalieres - 39 ans)

Coup de coeur rural

9 etoiles
Présentation de l'éditeur Après avoir quitté l'armée et l'horreur des champs de bataille du Moyen-Orient, Thad Broom revient dans son village natal des Appalaches. N'ayant nulle part où aller, il s'installe dans sa vieille caravane près de la maison de sa mère, April, qui lutte elle aussi contre de vieux démons. Là, il renoue avec son...

couverture

La Neuvième Heure de Alice McDermott

critiqué par Poet75 - (Paris - 62 ans)

La foi à l'oeuvre

9 etoiles
À l’occasion de la rentrée littéraire de ce mois de septembre 2018, le magazine « La Vie » proposait récemment tout un dossier sur le « retour du héros religieux ». Il est remarquable, en effet, de constater que, parmi l’abondante édition de romans encombrant les étals des libraires, il en est plusieurs qui accordent...

couverture

Asymétrie de Lisa Halliday

critiqué par Veneziano - (Paris - 40 ans)

Des existences marquées par les circonstances

8 etoiles
Une jeune écrivaine américaine commence à poindre, alors qu'elle connaît une liaison avec un collègue, sensiblement plus âgé et renommé, tant pour ses écrits que ses conquêtes féminines. Or, cette aventure l'inspire, dans tous les sens du terme. Cette entrée dans le monde sélectif du gotha littéraire lui ouvre des horizons inattendus et une vie...

couverture

La frontière du loup de Sarah Hall

critiqué par Flo29 - (46 ans)

Palpitant

10 etoiles
Rachel Caine vit aux Etats-Unis, dans une réserve indienne. Elle y travaille comme spécialiste des loups. Elle rentre en Ecosse, son pays natal, quand un propriétaire terrien la recrute pour réintroduire le loup gris dans son domaine. Au fil des pages, nous découvrons les protocoles de réintroduction, la vie des loups, mais aussi la vie...

couverture

Agonie d'agapè de William Gaddis

critiqué par Gregory mion - (35 ans)

L'art, l'art ! Que diable !

10 etoiles
William Gaddis n’est pas le plus populaire des écrivains américains du XXe siècle, mais il est assurément l’un de ses monstres, l’un de ses spectres qui hantent la sacro-sainte matrice de l’inconscient collectif et féconde les esprits vifs. Le monstre Gaddis est une créature bigarrée qui balance volontiers entre l’inspiration métaphysique et la vulgarité concrète...

couverture

Partir avant les pluies de Alexandra Fuller

critiqué par Jfp - (Yerres (Essonne) - 70 ans)

l'amour en miettes

8 etoiles
Au fil de ses souvenirs, avec ce côté brouillon qui lui est propre, Alexandra Fuller évoque sa rencontre avec Charlie Ross, l'homme avec qui elle a partagé vingt années de sa vie. De la Zambie au Wyoming, un portrait de groupe haut en couleurs, brossé avec acuité et une pointe de cruauté. Personne n'est épargné...

couverture

Les derniers jours de l'émerveillement de Graham Moore

critiqué par Tanneguy - (Paris - 79 ans)

L'essor de l'électricité aux Etats-Unis

9 etoiles
Ce sont des évènements qui ne doivent pas préoccuper outre mesure nos compatriotes aujourd'hui, d'autant qu'ils doivent tout en ignorer, ou presque Pourtant, le choix nécessaire entre le courant continu et le courant alternatif, ou encore les disputes entre Thomas Edison et George Westinghouse ont encore des répercussions importantes à ce jour. Tout cela nous...

couverture

Mr Skelmersdale au Pays des Fées de Herbert George Wells

critiqué par Tistou - (62 ans)

Paradis perdu

7 etoiles
A l’instar de « La porte dans le mur » ou « Un étrange phénomène » ou encore « M. Barnstaple chez les hommes-dieux », il est question de passage d’un individu de notre monde à un monde parallèle, une autre dimension, la quatrième. En l’occurrence ici ; le Pays des Fées … Skelmersdale, jeune homme,...

couverture

Forêt obscure de Nicole Krauss

critiqué par Veneziano - (Paris - 40 ans)

Deux existences troublées amenées au changement radical

8 etoiles
Jules Epstein, richissime avocat américain, disparaît du jour au lendemain. Il est retrouvé en Israël, dans un appartement modeste, d'où il semble également s'évaporer. Il part dans le but de planter une forêt en hommage à ses parents. De son côté, Nicole, écrivaine à succès, vit une double crise, matrimoniale comme littéraire, en raison de...

couverture

La porte dans le mur de Herbert George Wells

critiqué par Tistou - (62 ans)

dans la veine « Autres dimensions »

7 etoiles
« La porte dans le mur » (1906) est dans la même veine que « Un étrange phénomène », nouvelle antérieure, et que le roman « M Barnstaple chez les hommes-dieux », à savoir la juxtaposition de mondes, de dimensions parallèles. Dans cette nouvelle, c’est une porte, dans un mur, qui joue le rôle de lieu...

couverture

L'obscure clarté de l'air de David Vann

critiqué par Gregory mion - (35 ans)

Médée : femme forte des années antiques.

10 etoiles
Par sa tranchante relecture du mythe de Médée, risquant parfois de choquer le lecteur non averti au détour d’une soudaine effusion de sang ou d’un acte de nécrophilie, David Vann renoue avec l’univers tragique dont il avait merveilleusement exploré les ressources dans son premier cycle romanesque afin d’exorciser certains de ses démons de famille. Ceci...

couverture

Un étrange phénomène de Herbert George Wells

critiqué par Tistou - (62 ans)

Etrange ? C’est le moins !

8 etoiles
« Un étrange phénomène » reprend un peu la thématique du roman du même H.G. Wells « M Barnstaple chez les hommes-dieux », à savoir le passage d’un individu d’un monde à un autre ou d’un lieu à un autre. A vrai dire « Un étrange phénomène » (1895) étant antérieur de 28 ans...

couverture

M. Barnstaple chez les hommes-dieux de Herbert George Wells

critiqué par Tistou - (62 ans)

Mondes parallèles

8 etoiles
En « papa » de la S.F., H.G. Wells se pose là ! Je ne sais pas si le concept, en roman d’anticipation, des mondes parallèles avait déjà été développé avant 1923, date de la parution de « M. Barnstaple chez les hommes-dieux », mais il est ici ouvertement traité. Et d’une manière qui laisse...

couverture

Une seconde après de William R. Forstchen

critiqué par Vince92 - (Zürich - 41 ans)

Fragilité de notre civilisation moderne

5 etoiles
Aujourd'hui, dans une petite ville de Caroline du Nord, un professeur d'histoire et sa famille, sa "communauté" comme disent les Américains, la petite université de la ville, les amis du professeurs et les édiles de la cité, les relations avec les petits commerçants du coin qui rythment les journées... des journées qui ressemblent à toutes...

couverture

Missing : New York de Don Winslow

critiqué par Ardeo - (Flémalle - 70 ans)

Winslow

7 etoiles
Don Winslow, c’est « La griffe du chien ». Comme cette première lecture m’avait vraiment plu, j’avais renouvelé l’expérience avec d’autres œuvres de cet auteur. « Dernier verre à Manhattan » et « La patrouille de l’aube » (surtout) m’avaient vraiment déçu et je me suis même demandé si je reprendrais un jour du Winslow. «...

couverture

Obsession de Nora Roberts

critiqué par Carmen - (72 ans)

Obsession

7 etoiles
Alors qu'elle n'était qu'une enfant, Naomi a découvert que son père était un tueur en série et vivre avec ça ne lui a pas été facile. Après avoir voyagé longtemps, toute entière au service de son art, la photographie, elle décide de s'arrêter de bouger...

couverture

Dans l'abîme de Herbert George Wells

critiqué par Tistou - (62 ans)

Titre original, « In the Abyss », plus parlant …

6 etoiles
C’est cinq ans avant l’écriture de « Les premiers hommes dans la lune » qu’H.G. Wells écrit cette nouvelle, aux antipodes en quelque sorte du roman cité puisque cette fois c’est dans les abysses qu’H.G. Wells qu’envoie Elstead, dans une espèce de pré – sous marin ou pré –bathyscaphe de sa conception. « L’objet de leur...

couverture

Hérésies glorieuses de Lisa McInerney

critiqué par Alma - (- ans)

Noir, c'est noir !

9 etoiles
Une plongée en apnée dans les bas-fonds du port irlandais de Cork, actuellement. Avec la misère en toile de fond, se côtoient les silhouettes inquiétantes du monde interlope de la nuit, celles qui hantent les ruelles obscures de la ville . Sous l'ombre menaçante et toute-puissante de Jimmy Phélan qui commandite tout un...

couverture

Le Silence de minuit de Denise Mina

critiqué par Macapat - (62 ans)

Décevant...

1 etoiles
Glasgow. Deux hommes cagoulés font irruption dans la maison d'une famille immigrée de la banlieue résidentielle en réclamant « Bob ». Aamir Anwar, le père, est pris en otage. Une rançon de deux millions de livres est exigée. L'inspectrice Alex Morrow sent que quelque chose cloche. D'abord, il n'y a pas de Bob, et l'on...

couverture

Rendez-vous au Cupcake Café de Jenny Colgan

critiqué par Flo29 - (46 ans)

Léger et pétillant

8 etoiles
Izzy est employée dans une agence immobilière et un jour, elle se retrouve sans travail. Forte de ses talents de pâtissière, elle décide de se lancer dans l'aventure du commerce. Au fil de l'histoire, on découvre des personnages attachants, drôles, sympathiques ou carrément odieux... C'est plaisant, pétillant, jamais lourd. C'est sans doute ce que l'on...

couverture

Une histoire des temps à venir de Herbert George Wells

critiqué par Tistou - (62 ans)

Au XXIIème siècle

7 etoiles
Voici ce que pouvait écrire un homme doué de raison et se penchant sur l’avenir à la toute fin du XIXème siècle, en 1897 plus précisément puisque c’est à cette date que H.G. Wells publia « Une histoire des temps à venir » : « Le monde, dit-on, a plus changé entre les années 1800 et...

couverture

L'âge de raison de Jami Attenberg

critiqué par Alma - (- ans)

Les tribulations d'une quadragénaire new-yorkaise célibataire

5 etoiles
C'est le récit à la première personne des tribulations de la vie d'Angéla, quadragénaire qui a grandi sans devenir adulte et a choisi de ne pas rejoindre la cohorte de celles qui se sont rangées . Elle trace ici le bilan de sa vie de  «  marasme », faite «  d'occasions manquées,...

couverture

La maison pâle de Luke McCallin

critiqué par Pieronnelle - (Dans le nord et le sud... - 70 ans)

Crépusculaire...

10 etoiles
Après" L'homme de Berlin" on retrouve Reinhardt, dans ce second tome «La maison pâle», après qu’il ait été interrogé et torturé par la Gestapo suite à sa première enquête mettant en cause un général de l’armée, revenu en Bosnie croate après deux années de combats sur le front de l’est et en plein délabrement de...

couverture

Flic maison de Dashiell Hammett

critiqué par Henri Cachia - (LILLE - 56 ans)

Pas toujours original...

6 etoiles
Dashiell Hammett considéré comme le maître du roman noir, n'a pourtant écrit que 6 romans. 65 nouvelles constituent une grande partie de son œuvre. Certainement pour gagner sa vie comme beaucoup d'auteurs américains de cette époque qui avaient la possibilité de vendre leurs courts textes à des pulp (mauvais papier) magazines comme Black Mask, dont...

couverture

Pêche de Emma Glass

critiqué par Nathavh - (54 ans)

un ovni littéraire

10 etoiles
C'est un premier roman que j'ai eu la chance de découvrir en avant première grâce aux éditions Flammarion et Babelio que je remercie vivement. Une claque... Quelle écriture, un style particulier. Ça passe ou ça casse je pense. J'étais sous le charme dès les premières lignes. D'emblée, c'est l'écriture très particulière, poétique, rythmique qui m'a emmenée. Il...

couverture

Un destin d'exception de Richard Yates

critiqué par Myrco - (village de l'Orne - 69 ans)

Roman des désillusions

8 etoiles
Tombé dans l'oubli après sa mort en 1992, redécouvert depuis grâce à "Noces rebelles" adaptation cinématographique de son premier roman "Revolutionary Road" (traduit en français par "La fenêtre panoramique"), Richard Yates est considéré par nombre de ses pairs comme l'un des écrivains américains majeurs du XXème siècle. À la fois récit de guerre et histoire d'une...

couverture

Black-out de John Lawton

critiqué par Ravenbac - (Reims - 53 ans)

Un roman plaisant

6 etoiles
Londres, février 1944. La Luftwaffe lance ses derniers bombardements sur la ville. Au milieu des décombres, un bras coupé est exhumé par un groupe d'enfants jouant sur un site bombardé de l'East End. Le sergent détective Frederick Troy, de Scotland Yard, parvient à relier cette découverte à la disparition d'un scientifique de l'Allemagne nazie. Malgré quelques...