Littérature => Nouvelles (752 livres critiqués)


Page 1 de 16 Suivante Fin

couverture

Mozart est un joueur de blues de Ernest J. Gaines

critiqué par Jfp - (Yerres (Essonne) - 70 ans)

petite chronique de la négritude

10 etoiles
Cinq nouvelles, sur le thème du quotidien des nègres (le mot est de l’auteur, sans aucune connotation péjorative, comme il devrait toujours être compris) de la Louisiane. En admirateur de Faulkner, Gaines tente de retranscrire le langage imparfait mais fortement imagé de ses personnages, tous issus du petit peuple travaillant sous le soleil dans les...

couverture

Portraits de femmes de Émile Zola

critiqué par Henri Cachia - (LILLE - 56 ans)

Portraits de pauvres femmes du XIXè...

7 etoiles
... « ...Lorsque le soleil tombe d'aplomb, la mer, presque noire, est comme endormie entre les deux promontoires de rochers, dont la blancheur se chauffe de jaune et de brun. Les pins tachent de vert sombre les terres rougeâtres. C'est un vaste tableau, un coin entrevu de l'Orient, s'enlevant dans la vibration aveuglante du jour. ...

couverture

Le vin, c'est divin de Gaëtan Faucer

critiqué par Owierghem - (42 ans)

Le vin, c'est divin

10 etoiles
Une histoire étrange et cruelle, conçue - bien que dépourvue de dialogues - comme une brève pièce de théâtre à trois personnages. (Derrière le nouvelliste, on reconnaît le dramaturge, Gaëtan Faucer étant l'auteur de plusieurs pièces.) Un jeune homme prisonnier, mis deux jours à la diète, puis forcé à manger et à boire par un...

couverture

L'Illusion poétique de Ananda Devi Nirsimloo

critiqué par GiLau - (Annecy - 55 ans)

Bonheurs et tragédies

8 etoiles
Quelle belle découverte ! "Cette nuit-là, on n'entendit plus les étoiles". Tout est dit. Dans ces trois nouvelles, j'ai ressenti la force de la poésie au service de la vie intense. Quelle belle écriture qui nous comble même aux moments les plus impitoyables de l’existence....

couverture

Nouvelle d'Edenville : le Joueur de Dés de John Dy

critiqué par Mimi62 - (Plaisance-du-Touch (31) - 65 ans)

Un éditeur altruiste... ou inconscient

1 etoiles
Une sorte d'autobiographie où le seul intérêt des différents moments est de savoir quel est celui le plus inintéressant. Rien ne retient l'attention du lecteur pas même l'écriture bien que cette dernière respecte les critères pour une lecture plutôt aisée. L'évocation du joueur de dés n'arrive qu'au-delà de la moitié du livre. On aborde alors un...

couverture

La cigale aveugle de Henri Vernes

critiqué par Mathieu971 - (32 ans)

le centenaire a frappé fort

10 etoiles
Nous sommes dans l'Amazonie, dans les années 40. Les chercheurs d'or, les seringueros vivent au bord du fleuve, coupés de tout, isolés et le plus souvent sans femmes. Un jour, un métis arrive dans une concession, il a le bras en écharpe et un garrot, il a été piqué par une cigale aveugle et est...

couverture

La Légende du saint buveur de Joseph Roth

critiqué par Pucksimberg - (Toulon - 38 ans)

Un clochard parisien et Sainte Thérèse

8 etoiles
Ce texte court, parabole ou conte ou nouvelle, est assez touchant dans sa peinture d’un clochard vivant sur les quais de la Seine. Un jour il reçoit l’aide d’un anonyme qui lui donne 200 francs. Ce dernier lui demande de rendre cet argent plus tard à la petite Sainte Thérèse de Lisieux à...

couverture

Dix brèves rencontres de Agatha Christie

critiqué par Lilule - (baalon - 45 ans)

Vous reprendrez bien quelques nouvelles

8 etoiles
Dix nouvelles regroupées dans ce livre. J’en ai déjà lu quelques-unes dans le livre le flambeau ou allo Hercule Poirot. Mais j'ai été ravie de les relire. Et d'autres que je ne connaissais pas. Mais qui ne conseillerait pas Agatha Christie....

couverture

Fergus McEdny de Bernard Swysen

critiqué par Mathieu971 - (32 ans)

Fantôme à rire

10 etoiles
Lord Fergus McEdny joyeux célibataire, rentré à 3 h du matin d'une soirée dansante très arrosée, se réveille au matin dans le noir : ni son valet de chambre, ni son majordome ne sont venus l'éveiller, la soubrette n'a pas tiré les rideaux. Soucieux, il se balade dans tout son château, tout aussi fermé à...

couverture

Le monde sans sommeil de Stefan Zweig

critiqué par Pucksimberg - (Toulon - 38 ans)

Le pacifisme de Stefan Zweig dans quatre textes percutants

10 etoiles
Ces quatre textes reflètent les idées pacifistes de Stefan Zweig et sont écrits avec une plume magnifique. Dans « Le Monde sans sommeil », l’auteur avec une grande poésie donne son avis sur la guerre et joue avec des métaphores qui donnent du poids à son point de vue. Dans « Episode sur le lac...

couverture

Flic maison de Dashiell Hammett

critiqué par Henri Cachia - (LILLE - 56 ans)

Pas toujours original...

6 etoiles
Dashiell Hammett considéré comme le maître du roman noir, n'a pourtant écrit que 6 romans. 65 nouvelles constituent une grande partie de son œuvre. Certainement pour gagner sa vie comme beaucoup d'auteurs américains de cette époque qui avaient la possibilité de vendre leurs courts textes à des pulp (mauvais papier) magazines comme Black Mask, dont...

couverture

Le Domaine des oiseaux de Pierre Graas

critiqué par Mathieu971 - (32 ans)

un manoir en décrépitude

9 etoiles
Le vieil homme vit dans son vieux manoir qu'il a intitulé "le domaine des oiseaux". Le parc alentour est retourné à l'état sauvage. Les toitures laissent passer l'eau, quand il pleut. Le vieillard y vit seul, dans les deux seules pièces encore habitables. Jusqu'au jour où un orage gigantesque s'abat sur la contrée. Un petit conte...

couverture

Contes et Nouvelles de Guy de Maupassant

critiqué par Falgo - (Lauris - 79 ans)

Exceptionnel

10 etoiles
Il y a mille et une manières de présenter en édition les écrits de Maupassant. Cela a donné des dizaines d'éditions aux contenus variés. Quarto a regroupé 281 contes et nouvelles dans cet épais volume, évidemment peu maniable. Il permet cependant de relire ou de découvrir à toute heure du jour ou de la nuit...

couverture

La reine des terminus : L'histoire de l'armoire de Sophia Koupriachina

critiqué par Pucksimberg - (Toulon - 38 ans)

La Bukowski russe ?

6 etoiles
S’il fallait élire un Bukowski féminin, Sofia Koupriachina serait très bien placée pour remporter ce titre. Ce recueil de nouvelles repose sur un ton libéré et un rythme enlevé. Les prostituées occupent une place très importante dans ces courts textes, tout comme l’alcool. Ce sont de pauvres créatures russes qui sont au centre de ces...

couverture

2000 ans de pensées sur les femmes de Jean Orizet

critiqué par Henri Cachia - (LILLE - 56 ans)

On se calme... Il est toujours temps... Mais ça prend du temps...

6 etoiles
Ce petit bouquin de 62 pages, index compris, a le mérite de rassembler des « pensées » d'auteurs connus ou méconnus, anciens comme modernes, sur les femmes à travers les siècles, nous donnant ainsi un aperçu des avancées dans les relations hommes femmes. Il se compose comme suit : -Une préface de Jean Orizet : « … Non seulement elles font...

couverture

Histoire du poète qui fut changé en tigre de Atsushi Nakajima

critiqué par Cyclo - (Bordeaux - 72 ans)

Fantastique

10 etoiles
Ce recueil de contes et nouvelles comprend les récits écrits par Nakajima dans les six mois qui précédèrent sa mort prématurée en 1942 à trente-trois ans. J'avais déjà lu de cet auteur un très beau récit biographique sur les derniers temps de Robert-Louis Stevenson : "La mort de Tusitala". L'auteur, élevé dans une famille d'érudits confucianistes, connaissait...

couverture

Le dragon, les tigres, le chien suivi de Hors du jardin dévasté de Pa Kin

critiqué par Henri Cachia - (LILLE - 56 ans)

Anarchie et poésie...

8 etoiles
Ba Jin, issu d'une famille de hauts fonctionnaires et de riches propriétaires terriens, il se retrouve dès l'âge de 13 ans orphelin de père et de mère et confié à l'éducation traditionnelle chinoise, qu'il ne goûte guère. Il lui préfère la littérature et s'intéresse très vite à l'anarchisme qu'il découvrira dans quelques revues. Dès l'âge...

couverture

Paris est à nous de Jojo Moyes

critiqué par Alapage - (45 ans)

Léger et agréable...parfait comme lecture estivale!

7 etoiles
Je suis littéralement tombée sous le charme de la plume de Jojo Moyes avec son bouquin Avant toi. Je fus immensément heureuse de recevoir ce recueil de nouvelles... sachant à l'avance que j'allais passer un agréable moment. Au sein de ce recueil de nouvelles, nous retrouvons pas moins de onze nouvelles, plus ou moins courtes. Personnellement,...

couverture

25 ans et des nouvelles ! de Collectif

critiqué par Débézed - (Besançon - 71 ans)

Joyeux anniversaire !

6 etoiles
Viviane Hamy, une petite maison d’édition par le nombre de livres édités mais une très belle maison par le choix des auteurs publiés, une maison où j’ai puisé de nombreuses et souvent très belles lectures qui m’ont laissé d’excellents souvenirs. En 2015, cette maison a fêté son vingt-cinquième anniversaire et, à cette occasion, quelques auteurs...

couverture

Il y avait des rivières infranchissables de Marc Villemain

critiqué par Gregory mion - (35 ans)

L'amour à la racine.

10 etoiles
Une expression de Jacques Rancière a été abondamment reprise et commentée : « le partage du sensible » (pour réfléchir à la proportion de monde qui nous appartient en propre et à celle qui nous appartient collectivement). Le nouveau recueil de nouvelles de Marc Villemain se situe en amont de ce partage car ce dernier...

couverture

13 à table ! 2018 de Collectif

critiqué par Marvic - (Normandie - 60 ans)

L'amitié

9 etoiles
14 écrivains célèbres ont accepté d’écrire une nouvelle sur le thème de l’amitié au profit des Restos du coeur. Ces 13 nouvelles sont aussi variées que leurs auteurs et je me suis dit que j’aurais aimé les lire "anonymisées" pour savoir si je les aurais identifiés. Pour la plupart d’entre eux, sans difficulté, sauf Karine Giebel qui...

couverture

Un Belge au bout de la plage de Michel Ducobu

critiqué par Ddh - (Mouscron - 77 ans)

De gauche à droite en Belgique, de l'un à l'autre

8 etoiles
Un Belge au bout de la plage est le titre de la dernière nouvelle du recueil. C'est le cheminement depuis l'abbaye d'Orval jusqu'à la plage de La Panne. Michel Ducobu a exercé la profession d'enseignant à Namur. Il se distingue aussi dans le milieu théâtral avec une abondance de textes, sans oublier la poésie qui occupe...

couverture

Nouvelles septentrionales de Thierry Radière

critiqué par Débézed - (Besançon - 71 ans)

"Du réel au fictif"

8 etoiles
Dans ce recueil, Thierry Radière a rassemblé quatre nouvelles inspirées par des événements importants de son passé qui ont tous pour cadre les septentrions de la France, là où il est né, a grandi, a fait ses études et où vivent encore certains membres de sa famille, c’est du moins ce qu’on peut penser à...

couverture

Histoires à lire - huit nouvelles de Régine Deforges, Maurice Denuzière, Romain Gary, Mary Higgins Clark, Patricia Highsmith

critiqué par Lilule - (baalon - 45 ans)

Bof, bof

4 etoiles
Présentation de l'éditeur Redécouvrez toute la saveur de la "nouvelle" avec huit grands auteurs contemporains. Du fantastique à la tendresse, de l'effroi à l'ironie, de l'insolite à la cocasserie, huit récits étonnants, fascinants, qui ont pour auteur : Mary Higgins Clark, Régine Deforges, Maurice denuzière, Romain Gary, Patricia Highsmith, John Irving, Stephen King et Félicien Marceau....

couverture

Ce n'est pas rien de Daniel Simon

critiqué par Ddh - (Mouscron - 77 ans)

Tout voir sous un nouvel angle

7 etoiles
Les sujets traités sont graves pour certains alors que d'autres amènent une réflexion sur le quotidien vécu par chacun d'entre nous, des banalités à première vue. Le sexagénaire belge Daniel Simon a publié des nouvelles, des textes brefs, des pièces de théâtre, des essais, des articles. La mise en page est originale : de nombreux textes se succèdent,...

couverture

Les saisons de la vie de Nadine Gordimer

critiqué par Henri Cachia - (LILLE - 56 ans)

Antiapartheid... Et bien plus encore...

9 etoiles
Nadine Gordimer, écrivaine sud-américaine (prix Nobel de littérature en 1991)  a grandi dans l'environnement privilégié de la communauté anglophone blanche. Sensible aux inégalités raciales et aux problèmes sociopolitiques de son pays, elle a choisi de s'engager contre l 'apartheid par l'écriture, et ses livres ont valeur de témoignage historique. Mais avant tout, c'est une autrice qui fouille...

couverture

Si Montluçon nous était conté: En "mollussonnais" dans le texte de Jean-Claude Fournier (II)

critiqué par Jcfvc - (75 ans)

Une petite ville industrielle dans les 30 glorieuses

10 etoiles
Avec ce recueil de récits, chroniques et contes de la vie de province, Jean-claude Fournier persiste et signe dans sa « Recherche du temps perdu » à lui, à l’époque des trente glorieuses, dans sa ville natale , là où il est né et où il a grandi avant de parcourir le vaste monde,...

couverture

Nous sommes tous des faits divers de Vincent Engel

critiqué par Catinus - (Liège - 67 ans)

Intéressant

7 etoiles
Quatre nouvelles : un enfant qui ne vit qu’au son de Bach ; un collectionneur prêt au pire pour assouvir sa vengeance ; un inspecteur à la retraite confronté au meurtrier parfait ; un messie clochard qui fréquente un cercle juif laïc. Perso, j’ai été particulièrement séduit par les deux dernières. Intéressant ! ...

couverture

Tonton Bob: Squeeze n°15 de Henri Ansbert, Witold Bolik, Xavier Bonnin, Antonin Crenn, Fabrice Decamps

critiqué par CC.RIDER - (60 ans)

De tout un peu

6 etoiles
Un psychiatre, Pierre Bertillat, convoque dans son bureau Lemonnier, un de ses patients, pour qu’il lui dise tout ce qu’il sait sur un certain oncle Bob, personnage aussi dangereux qu’irascible… L’oncle Toto, chef de chantier de son état, et sa femme Kiki la brune ne sont pas des gens très intéressants. Elle est d’une grande...

couverture

Toutes sortes de gens de Jacques Réda

critiqué par Henri Cachia - (LILLE - 56 ans)

Alambiquée et poétique

8 etoiles
Pas moins de 85 titres dans la bibliographie de Jacques Reda, qui s'étalent de 1952 à 2017 (89 ans et toujours en activité), dont 30 chez Fata Morgana, cette maison d'édition qui apparemment ne fait rien comme les autres dans sa présentation. Et c'est tant mieux ! Au dos de la couverture : rien. Ni présentation, extrait ou...

couverture

Fado de Andrzej Stasiuk

critiqué par Tistou - (62 ans)

24 nouvelles

7 etoiles
« Andrzej Stasiuk est né à Varsovie en 1960. Militant pacifiste dans sa jeunesse, il passe deux ans en prison pour avoir refusé de faire son service militaire, expérience qu’il racontera plus tard dans Mury Hebronu (Les Murs d’Hébron). Après avoir travaillé pour des journaux clandestins au temps de Solidarité, il quitte Varsovie en 1986...

couverture

Je me tuerais pour vous: et autres nouvelles inédites de Francis Scott Fitzgerald

critiqué par Henri Cachia - (LILLE - 56 ans)

Argent et Création...

9 etoiles
Francis Scott Fitzgerald (1896-1940) est surtout connu pour ses nouvelles vendues à prix d'or pour des revues et magazines à une époque où le public américain était très friand de ce genre littéraire. Elles fonctionnaient parfois comme des feuilletons. Donc, des textes assez longs tout de même. Dans ce recueil, outre ces nouvelles inédites épatantes, deux...

couverture

Cabossés en série : Dernières nouvelles exclusives de la folie ordinaire de Henri Cachia

critiqué par Henri Cachia - (LILLE - 56 ans)

Pas mal à mon avis... A vous de juger...

6 etoiles
ATTENTION... ATTENTION demandée... CECI N'EST POINT UNE CRITIQUE... MAIS BIEN UNE SIMPLE PRESENTATION DE MON PREMIER LIVRE DE FICTION... QUATRIEME DE COUVERTURE : Au secours! "C'est comment qu'on freine, je voudrais bien descendre de là!"*1 Voici les dernières nouvelles exclusives de la folie ordinaire. Il n'y a pas d'intrigue policière, dans la mesure où chaque protagoniste ne se cache...

couverture

Femmes de rêve, bananes et framboises de Simonetta Greggio

critiqué par Eric Eliès - (44 ans)

Un recueil sans cohérence, d'où émerge une nouvelle sur la mafia sicilienne

5 etoiles
Ce recueil de sept nouvelles surprend par la diversité de tons et d’ambiances, qui ne transparaît pas dans la légèreté du titre et la présentation du 4ème de couverture qui évoque une suite de variations sur le sentiment amoureux. Plusieurs nouvelles parlent effectivement d’amour et de ruptures (avec plus ou moins de légèreté mais aussi...

couverture

Ravive de Romain Verger, Arthur Pumarelli (Dessin)

critiqué par Nathafi - (SAINT-SOUPLET - 51 ans)

Plongée dans l'abîme

8 etoiles
Après avoir lu deux romans de Romain Verger, j'ai voulu découvrir cet auteur comme nouvelliste. "Ravive" est un recueil de neuf nouvelles, toutes très sombres, fantastiques et intrigantes. L'auteur nous emmène sur les traces de son enfance, en Bretagne, où il revient avec son lot de peine et son expérience de vie. Les souvenirs remontent à la...

couverture

Gulf Coast stories de Erskine Caldwell

critiqué par Tistou - (62 ans)

21 nouvelles

5 etoiles
« Gulf Coast Stories », titre principal, sous-titré « Pris sur le vif ». C’est la Louisiane et Golfe du Mexique qui sert de cadres à ces 21 petites histoires. Petites parce que, personnellement, j’ai trouvé que ce n’était pas dans un format « Nouvelles » qu’Erskine Caldwell donnait la pleine mesure de son talent, comme s’il...

couverture

Histoires à lire de Jean Anglade, Marie-Paul Armand, Maeve Binchy, Frances Fyfield, Martha Grimes

critiqué par CC.RIDER - (60 ans)

Inégal

6 etoiles
En Irlande, Grand-père O'Behan, ne supportant plus de vivre avec son épouse, demande à un de ses fils de bien vouloir l’héberger. En retour, il agrandit la maison, « fabrique » de toutes pièces un arpent de bonne terre cultivable sur de la caillasse, construit des meubles et même son propre cercueil… Dans le Nord de la...

couverture

Lettre au père de Marc Alpozzo

critiqué par Pjb33 - (Bordeaux - 66 ans)

le fantôme du père

8 etoiles
La jeune édition belge Lamiroy vient de lancer en 2017 une collection de tout petits livres (14 x 10 cm, de 30 à 45 pages chacun) intitulée "Opuscule", qui a la particularité de publier une nouvelle complète, dont relativement courte, dans chaque numéro. La "Lettre au père" est un récit de Marc Alpozzo. Le narrateur a...

couverture

Fais-moi frémir... de Bénicien Bouschédy, Collectif Plumes ébènes, Elie Elisabethe, Ilyria Kébu, Edna Merey-Apinda

critiqué par Imani - (Toulouse - 38 ans)

Captivée dès le début.

9 etoiles
Que nous dit la quatrième de couverture? "Il y a dans ‘’Fais-moi frémir’’, une réelle fascination, une captation du lecteur, fruit d’un incontestable jeu poétique sur le dire et un travail sur l'imagination qui, somme toute, donne à cette œuvre du plaisir, toute son authenticité en même temps que sa littérarité, autrement dit sa valeur littéraire....

couverture

Nouvelles d'ailleurs: La terre promise de Georges Daniel Rebillard

critiqué par Georges Daniel - (76 ans)

Nouvelles d'ailleurs

9 etoiles
Ces nouvelles, à la frontière entre réalité et chimère, ont un point commun : l'Amour. Ce cocktail d'histoires se passe dans des mondes parallèles, mais bien semblables au nôtre. Recette de ce cocktail dynamisant et rafraîchissant : deux doses d'Amour sentimental, deux doses d'Amour charnel, une dose d'angoisse et de mystère, pincées d'ironie, de malice,...

couverture

Aucun souvenir assez solide de Alain Damasio

critiqué par Gregory mion - (35 ans)

Une vive apologie du vivant.

10 etoiles
À l’instar de ses deux romans que l’on ne présente plus, Alain Damasio, dans ce recueil de nouvelles, nous propose un décalogue de textes à la gloire de la Vie. Il s’agit de montrer comment la Vie s’initie en tant que principe inaltérable d’une infinité de formes vivantes engagées dans une dynamique de l’échange et...

couverture

Coeur anxieux de Nadine Ribault

critiqué par Henri Cachia - (LILLE - 56 ans)

A lire deux fois...

6 etoiles
[Dans ses nouvelles, Nadine Ribault frôle ou effleure les petits univers quotidiens de Nele, Candice, Julie, Anne Fleur ou Gerry. On s’installe d’abord sur les banquettes du Train du Tréport tiré par une locomotive “qui griffe le ciel de ses antennes”, plus loin, on rencontre Valentine qui joue avec “des grains de raisin soufflant le...

couverture

D'ombre et de silence de Karine Giebel

critiqué par Alapage - (45 ans)

Un recueil surprenant!

8 etoiles
L'été dernier, la maison d'édition Belfond me faisait découvrir l'auteure Karine Giebel par le biais de son recueil de nouvelles Crimes au musée. Ce fut donc un réel plaisir de recevoir ce recueil écrit par cette auteure de talent. Nous retrouvons au sein de ce recueil neuf nouvelles sombres, glauques, qui donnent froid dans le dos....

couverture

L'idiote de Ango Sakaguchi

critiqué par Eric Eliès - (44 ans)

Deux nouvelles, au ton dur et âpre, dans le Japon agonisant sous les bombes

10 etoiles
Ce recueil est composé de deux nouvelles (dont la deuxième est très courte), qui mettent en scène des anti-héros marginaux englués dans les horreurs du Japon de la seconde guerre mondiale. Même si le contexte des récits peut faire songer à Kawabata, qui a aussi beaucoup écrit sur l’effondrement du Japon traditionnel et sur la...

couverture

Inhumaines de Philippe Claudel

critiqué par Pacmann - (Tamise - 53 ans)

Une mixture innommable ou un exutoire

6 etoiles
Humour morbide, pornographie et cruauté, rien n’est épargné au lecteur. Ce livre qualifié de roman est plutôt une succession de courtes nouvelles où on retrouve parfois les mêmes personnages mais comme on ne sait pas qui ils sont vraiment, et qu’aucun lien n’existe entre les vingt-cinq chapitres, on ne peut selon moi pas réellement qualifier cela...

couverture

Histoires de Marie-Hélène Lafon

critiqué par Falgo - (Lauris - 79 ans)

A côté de la plaque

4 etoiles
En une vingtaine de nouvelles, Marie-Hélène Lafon tente de donner une sorte d'aperçu du monde campagnard et de villes moyennes dans des régions un peu délaissées. Pour moi, le coup est raté. Il y a d'abord les récits. A part "Alphonse" et peut-être "Jeanne" qui m'ont retenu et intéressé, aucune des autres nouvelles ne...

couverture

Le Piano de Pierre Béry

critiqué par Antihuman - (Paris - 35 ans)

Contes normands

10 etoiles
Sorte de fresque champêtre, ce livre est surtout voué à la Normandie et à l'un de ses plus gros chefs-lieux ; Évreux. Néanmoins, Pierre Béry ne parle pas de cette grasse région qui abrite tant de ces résidences secondaires et de ces demeures de rêve mais plutôt de ces histoires mineures qui constituent la vie...

couverture

The Great Antonio et autres contes de cirque de André Trottier

critiqué par Libris québécis - (Montréal - 76 ans)

Les Loosers

5 etoiles
Les Montréalais se souviennent d'Antonio Barichievich qu'ils appelaient affectueusement le Grand Antonio. Avant son décès survenu en 2004, on le voyait arpenter les rues du quartier Rosemont ou du Plateau Mont-Royal, tentant de vendre aux passants des photos rappelant ses heures de gloire alors qu'il tirait des autobus avec sa seule tignasse ou qu'il livrait...

couverture

Hôtel de la solitude de René Laporte

critiqué par Obriansp2 - (48 ans)

Bien écrit.

9 etoiles
C'est une très belle plume et une belle intelligence. René Laporte reste un grand écrivain passablement méconnu du grand publique. Il possède une écriture compacte, rapide et fonce rapidement aux faits. Il donne beaucoup d'explications de textes mais ne reste pas ennuyeux. Il utilise des phrasés complexes et réfléchis. Quant à l'environnement on s'y croirait...

couverture

Des étoiles dans la peau de Morgan of Glencoe

critiqué par Jimmynobilet - (27 ans)

Des étoiles plein les yeux et plein le coeur

10 etoiles
« Je sais bien que quand les gens nous comparent, ils se demandent toujours à quel moment j'ai merdé. » À presque trente ans, sortir d'une relation longue durée en perdant son boulot en prime, ce n'est pas la situation la plus enviable du monde, et Em en sait quelque chose. Pourtant, il naît parfois du...