Littérature => Nouvelles (638 livres critiqués)


Page 1 de 13 Suivante Fin

couverture

La Provence au coin du feu de Marie Mauron

critiqué par CC.RIDER - (58 ans)

Contes et légendes

7 etoiles
Le preux chevalier Aucassin aime la belle Nicolette. Quand il la demande en mariage, son père lui inflige un refus et enferme la belle pour l’empêcher de rejoindre son amoureux. Aucassin se languit tellement qu’il n’a plus le courage de se battre pour défendre son Comté contre les envahisseurs… Pierre de Provence, tombé éperdument amoureux...

couverture

Obsessions de Jean-Jacques Schuhl

critiqué par Henri Cachia - (LILLE - 55 ans)

Pour les amateurs de J-J. Schuhl. Si, si, il y en a!

7 etoiles
Oui, on peut être extrêmement irrité par le dandysme de Jean-Jacques Schuhl, De son écriture déstructurée, ou pas du tout, d'ailleurs. Certaines nouvelles m'ont paru imbuvables à la première lecture, au point de vouloir laisser tomber ce livre que je pensais prétentieux. Cette façon de naviguer dans tous les lieux du monde « où il faut...

couverture

400 coups de ciseaux : Et autres histoires de Thierry Jonquet

critiqué par Falgo - (Lauris - 77 ans)

Mauvaise couture

4 etoiles
Dans ce livre, Thierry Jonquet a réuni des textes parus dans divers supports de 1997 à 2009 et un ou deux inédits. Son objectif - semble-t-il - est de regrouper de courts récits (de deux à une trentaine de pages) centrés sur l'absurde, compris comme le résultat de dysfonctionnements sociaux variés et de nombreuses pathologies...

couverture

Cap Horn de Francisco Coloane

critiqué par Myrco - (village de l'Orne - 67 ans)

Récits de l'extrême

9 etoiles
C'est à ce recueil publié en 1941, auquel il faudra ajouter plus tard, dans la même veine, "Tierra del Fuego", que l'auteur chilien doit sa notoriété. Qu'elles soient cruelles ou poignantes ou les deux à la fois, maritimes ou le plus souvent terrestres, ce sont des histoires dures, pour la plupart, que nous raconte Coloane, des...

couverture

Nouvelles de Palestine de Ryad Beïdas, Mahmoud Choukeir, Hezama Habayeb, Akram Haniyyé

critiqué par Henri Cachia - (LILLE - 55 ans)

Où il est question de libération...

7 etoiles
La littérature palestinienne est l'une des plus novatrices du monde arabe. Si elle a été fortement influencée par la situation politique du pays, elle a su se renouveler et acquérir une place de choix dans le paysage arabe, grâce à des romanciers et des poètes de renom, dont les oeuvres sont traduites dans de nombreuses...

couverture

Combien de temps encore ? de Gilles Archambault

critiqué par Libris québécis - (Montréal - 74 ans)

Le Temps qui passe

7 etoiles
Qu'est-ce que vivre ? L’auteur, né en 1933, a atteint un âge assez vénérable pour s’être donné une petite idée sur le sujet. Ses protagonistes lui ressemblent. Ils ne font pas partie des forcenés furieux qui s’agitent pour se sentir vivants. Ils sont plutôt habités par une force tranquille facilitant une navigation en toute sécurité...

couverture

La roue tourne de Philippe Azar, Christophe Siebert

critiqué par CC.RIDER - (58 ans)

Une grande variété

7 etoiles
Un dernier tour de grande roue pour un couple qui va se séparer… Un homme est intéressé par une annonce bizarre… Un plombier musicien connait le succès sur le tard… Lolita, 12 ans, en a assez de vivre dans sa famille d’accueil… Un débile mental provoque un carnage dans un supermarché… Un autre se livre...

couverture

Premier dérapage de Mily Black

critiqué par CC.RIDER - (58 ans)

Romance

6 etoiles
Sur un coup de tête, Louise a démissionné de son poste de réceptionniste. Sur les conseils de sa sœur jumelle Léa, elle se présente dans une société de conseils pour obtenir un poste de client mystère dans divers palaces. L’entretien se passe au mieux, mais elle a une surprise. Elle ne sera pas seule dans...

couverture

Entre nous de Auteur inconnu

critiqué par Imani - (Toulouse - 36 ans)

Très bonne pioche...

10 etoiles
Ce livre a été récemment primé lors de La Journée Du Manuscrit Francophone. C'est un recueil de nouvelles réunissant 8 plumes au talent certain. Huit plumes gabonaises qui se laissent (re)découvrir à travers un exercice très simple: donner au lecteur la possibilité de découvrir l'étendue de l'usage de la langue de Molière dans ce pays d'Afrique...

couverture

Mauvaises nouvelles de William Trevor

critiqué par Henri Cachia - (LILLE - 55 ans)

Excellentes Nouvelles...

8 etoiles
Au début de la quatrième de couverture, on peut lire « A l'heure où il décidait de se consacrer plus particulièrement au roman (En lisant Tourgueniev, Ma maison en Ombrie, Le Silence du jardin, Le Voyage de Felicia, Mourir l'été), le New Yorker saluait l'Irlandais William Trevor, de façon subtilement décalé, comme « le plus grand auteur...

couverture

Love Goes By Two de Siobhán Guégan, Emilie Querbalec, Marielle Ranzini

critiqué par SiobhanGuégan - (19 ans)

L'amour dans toute sa diversité

10 etoiles
Un recueil que j’ai passé un bon moment à lire. Étant donné qu’il est composé de nouvelles de différents auteurs, je préfère donner mon avis sur chacune d’entre elles plutôt que de faire un avis global. Les acronymes F/F désigne les romances lesbiennes, M/M désigne les romances gays. Sous l’astre agenouillé (M/M) & Aventure d’un jour...

couverture

L'entrée du Christ à Bruxelles de Amélie Nothomb

critiqué par Catinus - (Liège - 65 ans)

Un petit bijou dans le genre

9 etoiles
En guise de présentation, voici quelques mots –clés de cette rocambolesque nouvelle d’Amélie : Salvator – clou- crâne – Paris-Hongkong – Los Angeles – New York – Ostende – James Ensor – l’entrée du Christ à Bruxelles – Bruxelles – cloches – Courtrai – fragrance – maux de tête – Zoé, … Décidément, Amélie Nothomb appartient à...

couverture

De rouille et de glace de Manon Bousquet

critiqué par CC.RIDER - (58 ans)

Original

7 etoiles
Ageron, robot androïde, essaie de répondre aux questions des orphelins dont il a la charge et auxquels il vient de raconter un ancien conte de Noël qui les a attristés. Depuis que les humains sont devenus des nomades de l’espace, cette antique fête terrienne a complètement disparu. Après une brève recherche sur le Galaxynet, Ageron...

couverture

Ancien malade des hôpitaux de Paris: Monologue gesticulatoire de Daniel Pennac

critiqué par Fredericpaul - (Chereng - 55 ans)

Une gentille nouvelle

7 etoiles
Un gentille nouvelle que celle-ci. C'est drôle et touchant. Les personnages sont aussi fantaisistes qu'attachants. C'est idéal pour une (petite) heure de transport en commun....

couverture

Contes espagnols de Lorenzo Cecchi

critiqué par Kinbote - (Jumet - 58 ans)

Littérature fine

9 etoiles
Neuf contes exquis, drôles, intelligents ! Dans "L’andalouse", avec un petit a, un homme amateur de sauce andalouse se plaît à croire que la compagne d’un ami (il reçoit le couple chez lui) qui le soigne d’une blessure à l’arcade sourcilière causée par une prise de bec avec cet ami est espagnole parce qu’elle s’appelle Conchita… La...

couverture

Un bouleversement majeur à venir dans le monde du travail de Eric Bertasi

critiqué par CC.RIDER - (58 ans)

Sombre anticipation

7 etoiles
Chez Walkyrie, entreprise à la pointe de la technologie, Judith travaille quinze jours d’affilée, soit trois semaines ouvrées en environ quinze minutes de temps réel. Ce rythme lui permet de toujours conserver une longueur d’avance sur la concurrence… Cervelette a vingt ans de bons et loyaux services dans sa société informatique. Mais son rendement synaptique...

couverture

Colocs et rien d'autres, l'intégrale des bonus de Emily Blaine

critiqué par CC.RIDER - (58 ans)

Divertissant

8 etoiles
Sur le coup de trois heures du matin, Ashley tambourine à la porte de l’appartement qu’elle partage avec son colocataire profondément endormi. Mademoiselle a encore une fois oublié ses clés. Il lui ouvre la porte en maugréant. Pour se faire pardonner, elle lui propose de partager un verre de téquila. Au fur et à mesure...

couverture

Tuer un enfant de Stig Dagerman

critiqué par Cyclo - (Bordeaux - 71 ans)

un très grand auteur, très noir

10 etoiles
Attention, il y a des auteurs qu’on ne lit pas de gaieté de cœur, mais parce qu’ils sont nécessaires, parce qu’on a besoin d’eux, comme a besoin de manger, de se soigner, d’aimer... Et ce sont souvent les plus grands, ceux qui nous éloignent du divertissement factice, qui nous entraînent aux frontières de nos nuits...

couverture

L'amour est dans le trek de Lauren Weisberger

critiqué par CC.RIDER - (58 ans)

Partir au bout du monde

8 etoiles
Sur un coup de tête, Katie, New-Yorkaise un peu snob, réserve sur Internet un voyage au Viet-Nam. Tout le monde est étonné qu’elle parte seule au bout du monde, aussi bien son compagnon, Matt, que ses parents ou que sa meilleure amie. Après un voyage pénible, elle découvre les conditions rudimentaires de ce trek, la...

couverture

Comment réussir sa vie sans être une rock star de Éric Scilien

critiqué par CC.RIDER - (58 ans)

Un ouvrage de grande qualité

9 etoiles
En Ardèche, un jeune couple n’en peut plus de devoir supporter le froid de l’hiver dans une caravane, le temps de retaper une maison dont il a sous-évalué l’ampleur des travaux de remise en état… Un athlète coureur du 400 mètres se prépare activement à participer aux prochains Jeux Olympiques quand il voit son destin...

couverture

Edition secrète de Collectif

critiqué par CC.RIDER - (58 ans)

De tout un peu

6 etoiles
Dans un monde où les livres sont devenus des raretés recherchées par les collectionneurs, Loukas est depuis des années à la recherche des Editions secrètes, les seules à produire encore des livres, quand il est attaqué par des pirates de l’air… Gwendal Kovacs a perdu sa femme Norma ainsi que son fils et sa belle-fille....

couverture

A un moment donné de Thierry Radière

critiqué par Débézed - (Besançon - 69 ans)

Et brusquement c'est arrivé !

8 etoiles
Un nouveau Radière, arrivé quelques jours après le Beaujolais nouveau, c’est toujours une aventure. Ces derniers mois, il y a déjà eu un « texte qui pourrait être le roman d’un professeur oubliant son aigreur professionnelle dans un amour un peu tardif, un essai sur le temps qui fuit, sur la mémoire et ce...

couverture

L'Homme à l'étui de Anton Tchekhov

critiqué par Henri Cachia - (LILLE - 55 ans)

Le génie de Tchekhov...aussi dans ses nouvelles

10 etoiles
Evidemment, il serait bien ridicule de vouloir présenter Tchekhov. Ce n'est pas le moindre mérite des éditions Sillage, non seulement de publier trois de ses nouvelles : « L'homme à l'étui », « Voisins », et « La maison à mezzanine », mais également des repères biographiques et des repères bibliographiques, qui nous rappellent que l'auteur a commencé à écrire de nombreuses...

couverture

Les Hortenses de Felisberto Hernández

critiqué par Sentinelle - (Bruxelles - 47 ans)

La folie ordinaire

8 etoiles
Felisberto Hernández fut pendant de nombreuses années un pianiste qui gagnait sa vie en jouant notamment dans les salles de cinéma muet. Ses difficultés matérielles et sa carrière de pianiste trouvent un écho persistant dans ses récits, tant nous retrouvons à plusieurs reprises ce personnage de pianiste (toujours écrit à la première personne) en difficultés...

couverture

Un serpent à Alemdag de Sait Faik Abasıyanık

critiqué par Débézed - (Besançon - 69 ans)

Dans les rues et tavernes d'Istanbul

8 etoiles
Sait Faik Abasiyanik est surtout connu pour ses nouvelles dont ce recueil publié l’année de sa mort en 1954, à l’âge de quarante-huit ans seulement. Dans ces textes, selon le préfacier, le grand écrivain Nedim Gürsel lui-même, « Sait Faik… est au sommet de son art », « …tel le peintre qui, sur ses dernières...

couverture

Contes de Noël de Divers Auteurs

critiqué par CC.RIDER - (58 ans)

Pour lire au coin du feu

6 etoiles
Un pauvre bûcheron trouve un œuf de poule oublié dans la neige. Sa femme le mange le soir même et se retrouve comme possédée du démon… Un brave gamin offre un de ses sabots de bois à un jeune miséreux qui attend pieds nus à la porte de l’église un soir de Noël… Dans le...

couverture

Vingt-cinq ans de nouvelles: Une anthologie québécoise de Philippe Mottet

critiqué par Henri Cachia - (LILLE - 55 ans)

De l'intérêt d'aller voir ailleurs...

7 etoiles
31 nouvelles (31 auteur.e.s) réparties en cinq catégories de dates : 1986-1990 ; 1991-1995 ; 1996-2000 ; 2001-2005 ; 2006-2010. Si en France les nouvelles n'ont pas encore la cote qu'elles méritent, ce n'est pas le cas à l'étranger, et plus particulièrement au Canada où certaines maisons d'édition en font une spécialité. Telle « L'instant même », qui a aujourd'hui plus de trente ans,...

couverture

Trois fois dès l'aube de Alessandro Baricco

critiqué par Jfp - (Yerres (Essonne) - 68 ans)

rencontres

10 etoiles
Trois nouvelles autour de rencontres, à l'heure où tout le monde (ou presque) dort encore. Rencontres fortuites, entre un homme et une femme que tout éloigne, âge, milieu social, mais qui vont pouvoir se parler, échanger leurs expériences, s'aider aussi à voir la vie autrement à la faveur d'une nuit qui n'en finit pas de...

couverture

La mort d'Edgar de Franz Bartelt

critiqué par Tistou - (60 ans)

9 nouvelles

8 etoiles
Quoi de mieux qu’un recueil de nouvelles pour découvrir un auteur ? « La mort d’Edgar » pourrait faire l’affaire. On y retrouve les préoccupations usuelles du sieur Bartelt : - La vie du citoyen lambda au fin fond de la province. Et pas forcément la Meuse ou les Ardennes, même si … - Des situations bancroches, plutôt...

couverture

C'est pour ton bien de Cindy Costes

critiqué par CC.RIDER - (58 ans)

Social et réaliste

6 etoiles
Laetitia est une jeune femme un peu fragile qui a déjà deux enfants et qui s’est récemment séparée de Greg, son compagnon dépressif. Sous l’influence de sa mère et de Gaby, son amie d’enfance, elle se laisse mener par le bout du nez pour la plupart des décisions de la vie de tous les jours....

couverture

Les pauvres parents de Ludmila Oulitskaïa

critiqué par Débézed - (Besançon - 69 ans)

Souvent pauvres, toujours dignes

8 etoiles
Il y a presque vingt ans, j’ai laissé Ludmila Oulitskaïa avec « Sonietchka », enchanté de ma lecture et aujourd’hui je la retrouve dans ce recueil de neuf nouvelles avec la même écriture limpide, élégante, emplie de tendresse et de douceur, très élaborée, dans des textes empathiques qui emportent le lecteur aussi bien par la...

couverture

Un homme sans quête est un vélo sans roue de Éric Scilien

critiqué par CC.RIDER - (58 ans)

Poétique ô combien…

8 etoiles
Une étudiante aux Beaux-Arts exige de son petit ami qu’il lui offre chaque jour un bouquet de fleurs différent… Un prisonnier s’évade d’une prison nazie et rentre au bout d’un certain temps dans son village natal pour découvrir que ses amis ont disparu, que sa femme est partie ou a été enlevée et que sa...

couverture

Le bazar des mauvais rêves de Stephen King

critiqué par Gregory mion - (34 ans)

Stephen King : still strong.

10 etoiles
Ceux qui aiment Stephen King avouent parfois qu’ils l’aiment encore plus lorsque le romancier affronte l’exercice de la nouvelle (ou de la novella, mais le présent recueil n’en propose pas). La nouvelle est un exercice périlleux que Stephen King explore régulièrement et force est de reconnaître qu’il parvient chaque fois à respecter ce format d’écriture,...

couverture

Liberté… Liberté chérie de Marcel Lourel

critiqué par CC.RIDER - (58 ans)

Inclassable

5 etoiles
Le narrateur est flic au commissariat central de Lille. Il n’aime pas son boulot pas plus que son entourage. En fait, il déteste les gens et ceux-ci le lui rendent bien. Il trouve son existence terne, monotone, aliénante et déprimante. Deux fois divorcé, il vit seul, fume beaucoup, picole encore plus et va chercher un...

couverture

Histoires rêvérées de Mia Couto

critiqué par Ellane92 - (Boulogne-Billancourt - 41 ans)

Sans jamais se lasser

10 etoiles
Les éditions Chandeigne ont eu l'excellente idée de permettre aux lecteurs francophones de découvrir "Histoires rêvérées ", un recueil de 26 nouvelles datant de 1994, du Mozambicain Mia Couto, traduit par l'excellentissime Elisabeth Monteiro Rodrigues, prête à suivre l'écrivain poète scientifique et enseignant dans ses images, symboles, mots-valises et néologismes. J'ai découvert Mia Couto il y...

couverture

Instinct de survie en milieu hostile de Éric Scilien

critiqué par CC.RIDER - (58 ans)

Noires nouvelles

9 etoiles
Au buffet de la gare de Vierzon, Maud, téléopératrice, est importunée par un beau dragueur un peu trop sûr de lui… Quelque part en Amérique du Sud, Pierre et Sophie, deux jeunes touristes français, se retrouvent kidnappés par un groupe de dangereux guérilleros… Criblé de dettes, un père de famille s’improvise gagnant d’un jeu de...

couverture

Le meilleur ami de l'homme : Et autres nouvelles de Patricia Highsmith

critiqué par Saule - (Bruxelles - 51 ans)

Quel talent !

9 etoiles
Ce livre contient une vingtaine de courtes nouvelles, les premières sont des oeuvres de jeunesse et la deuxième partie contient des nouvelles de sa période de maturité (les meilleures). Il y a vraiment des pépites parmi ces nouvelles, on peut citer "Le meilleur ami de l'homme", "L'amateur d'oiseaux" mais aussi, ma préférée, "Des roses pour...

couverture

Sept histoires pas très catholiques de Armel Job

critiqué par Ddh - (Mouscron - 75 ans)

ruralité ardennaise dans les années 60

9 etoiles
Evidemment, ces 7 nouvelles ne suivent pas nécessairement la morale catholique mais, néanmoins, elles sont de notre temps et visent ce qui était le quotidien dans notre Ardenne profonde dans les années 60. L'Ardenne profonde y est magnifiée : villageois et villageoises y sont plus vrais que nature. Pourtant, n'allez pas chercher Gromont et Ferval sur la...

couverture

La mauvaise habitude d'être soi de Quentin Faucompré, Martin Page

critiqué par Sundernono - (Nice - 34 ans)

Être, ou ne pas être: telle est la question.

8 etoiles
La mauvaise habitude d’être soi est un recueil de sept nouvelles écrites par le talentueux Martin Page, l’un de mes écrivains favoris. Ayant pour thème l’identité, la perception de sa propre personne, du moi, du rapport aux autres dans un univers absurde et ubuesque, ce recueil décrit bien souvent des situations savoureuses, à l’image...

couverture

Jour de chance de Nicolas Charette

critiqué par Libris québécis - (Montréal - 74 ans)

Notre vallée de larmes

6 etoiles
Nicolas Charette se lie à l’homme des tavernes, qui se soulage avec un bon rot s’il ne vomit pas ou un bon pet puant qu’il aime renifler. Ce recueil de nouvelles s’enracine dans un univers glauque, où évoluent des paumés en tout genre : alcoolo, joueur compulsif, fumeux de pot… Bref, tous recourent à des...

couverture

Treize façons de voir de Colum McCann

critiqué par Alma - (- ans)

Les chemins inimaginables de la littérature

8 etoiles
Si, comme c'est l'usage pour les recueils de nouvelles, le titre de l'ouvrage 13 FACONS DE VOIR est emprunté à celui de la première nouvelle, il est aussi l'indice que le thème de l'observation confère une unité thématique au recueil . La première nouvelle qui occupe plus de la...

couverture

Un fantasme de Bella B. et autres récits de Raymond Jean

critiqué par Catinus - (Liège - 65 ans)

Agréable à lire

8 etoiles
Huit nouvelles fantastiques, effrayantes et ou d’essence érotique de Raymond Jean, l’auteur du roman « La lectrice ». - Un fantasme de Bella : Bella et des araignées qui lui entrent dans le corps - Mira ou le jardin public : rencontre insolite dans un jardin - Opéra...

couverture

Au bord du gouffre de Régis Moreau

critiqué par Colt - (44 ans)

ça fait du bien de chuter !

10 etoiles
Résumé de 4ème de couverture : "Survivrez-vous à la chute ? Dans "La ligne de démarcation", des rescapés tentent de survivre à l'apocalypse. Dans "Point de non-retour", une astronaute traverse le système solaire vers un lieu encore jamais atteint par l'humanité. Dans "La valeur d'utilité", des jeunes participent à une course, en pleine ville. Dans "La...

couverture

Le rire de Maurin des Maures de Jean Aicard

critiqué par Alceste - (55 ans)

Galéjades à gogo

4 etoiles
Jean Aicard n’est pas n’importe qui dans le monde des lettres. C’est lui qui, dans le fameux portrait de groupe peint par Fantin-Latour, a le privilège de figurer debout derrière Verlaine et Rimbaud. Auteur de romans, de poésie et de théâtre, il trouve la consécration en étant élu à ...

couverture

Première personne du singulier de Patrice Franceschi

critiqué par Monocle - (tournai - 57 ans)

Quatre nouvelles.

8 etoiles
Un fanal arrière qui s'éteint - Carrefour 54 - Le naufrage du lieutenant Wells - le train de six heures quinze. Deux histoires qui se passent en mer, deux autres pendant la guerre. Le trait d'union de ses quatre courtes nouvelles est la question du choix....

couverture

Comme un Polonais de Claude Andrzejewski

critiqué par Cyclo - (Bordeaux - 71 ans)

la "polonitude"

10 etoiles
Après un court roman (Une petite tristesse, 2001), un premier recueil de nouvelles (Du vin, du vent, 2004) et un journal de bord sur son expérience de crieur (Le crieur de Saint-Herblain, 2011), Claude Andrzejewski, toujours fidèle à son éditeur lorrain, La Dragonne, nous donne un nouveau livre : "Comme un Polonais". On l'attendait avec...

couverture

Objets de guérison de Jacques Lazure

critiqué par Libris québécis - (Montréal - 74 ans)

Mourir dans l'indifférence d'autrui

7 etoiles
À travers ses œuvres destinées au lectorat adulte, Jacques Lazure explore la thématique de notre finitude. Ce qui le préoccupe le plus, c'est le silence dans lequel nous enveloppons notre fin dernière. L'héroïne de son roman le Jardin froissé a caché sa mort prochaine à son mari, et le musicien des Oiseaux déguisés meurt inconscient...

couverture

Etonnures de Jean-Marc Laurent

critiqué par Renifleurdebonsmots - (46 ans)

Etonnantes "Etonnures"...

9 etoiles
J'ai découvert grâce à un lien envoyé par un ami sur les réseaux, un livre dont le titre m'interpellait. "Etonnures". Qu'est-ce que c'est que ça? Curieux de nature, j'ai fait une recherche et on me dit que ça vient du monde des diamantaires. Et que ça peut vouloir dire "étonnement" en allant plus loin. Du...

couverture

Vérité fantôme de Jean-Luc Payen

critiqué par Falgo - (Lauris - 77 ans)

Etonnement

9 etoiles
Trois nouvelles composent ce court recueil (86 pages) plus ou moins autobiographique. La première "Vérité fantôme" retrace les efforts et les inquiétudes d'un homme mûr qui vient de se faire donner les documents émis par sa mère et par l'administration lorsqu'elle l'a remis, à son corps défendant, à l'Assistance publique. Cette découverte tardive plonge cet...

couverture

Nous avons rendu les vaches folles de Dominic Séguin

critiqué par Libris québécis - (Montréal - 74 ans)

Le Veau d'or d'aujourd'hui

7 etoiles
Dominic Séguin est un auteur qui en a marre de la société dans laquelle nous vivons. Pour lui, les valeurs que nous avons adoptées sont assez tordues pour rendre les vaches folles. Sa réaction rabique devant nos choix douteux l’a amené à concocter huit nouvelles dans lesquelles le narrateur, en l’occurrence l’auteur, se débat contre...