Littérature => Divers (99 livres critiqués)


Page 1 de 2 Suivante Fin

couverture

Prisonnier en Allemagne de Jean Mariat

critiqué par CC.RIDER - (59 ans)

Témoignage à chaud

6 etoiles
En mai 1940, Jean Mariat, journaliste de profession et simple bidasse de la Territoriale, est employé à la construction de tranchées et de blockhaus en prolongement de la ligne Maginot quelque part non loin de la frontière luxembourgeoise. Au moment de l’avancée allemande, il poursuit sa drôle de guerre du côté de Dunkerque et tout...

couverture

Une certaine idée de la Grèce de Alexandre Grandazzi, Jacqueline de Romilly

critiqué par Veneziano - (Paris - 40 ans)

Le parcours d'une grande spécialiste du grec ancien

8 etoiles
Jacqueline de Romilly est devenue une spécialiste éminente du grec ancien au plan international, particulièrement de l'historien grec Thucydide. Si elle a enseigné maintes fois à l'étranger, elle a officié longtemps à La Sorbonne, avant d'intégrer le Collège de France, l'Académie des inscriptions et belles-lettres, puis l'Académie française. Un latiniste l'interroge dans une série de dialogues...

couverture

Et moi, je vis toujours de Jean d' Ormesson

critiqué par Killeur.extreme - (Genève - 36 ans)

L'Histoire sous la plume de d'Ormesson est un roman universel

10 etoiles
Présentation de l'éditeur Il n'y a qu'un seul roman - et nous en sommes à la fois les auteurs et les personnages : l'Histoire. Tout le reste est imitation, copie, fragments épars, balbutiements. C'est l'Histoire que revisite ce roman-monde où, tantôt homme, tantôt femme, le narrateur vole d'époque en époque et ressuscite sous nos yeux l'aventure...

couverture

Le chien du seigneur de Jean Anglade

critiqué par Hexagone - (47 ans)

Chienne de vie à la chaîne

9 etoiles
Jean Anglade vient de nous quitter mais ses livres raviront encore longtemps les lecteurs. Il a été qualifié d'écrivain du terroir, comme s'il fallait qualifier les écrivains en fonction des salons qu'ils fréquentent. Ceux d'Anglade devaient avoir moins d'ors que ceux des écrivains de la rive gauche. Il était à mon avis l'un des derniers, sinon le...

couverture

La fosse aux serpents de Mary Jane Ward

critiqué par CC.RIDER - (59 ans)

Fosse aux serpents ou nid de coucous

8 etoiles
Dans les années cinquante de l’autre siècle, à New-York, Virginia Cunningham, jeune journaliste souffrant de dépression nerveuse (aujourd’hui, on parlerait plutôt de « burn out »), accepte de se faire interner volontairement dans un hôpital psychiatrique qui se présente comme un établissement de cure ou de repos de premier ordre. À peine est-elle arrivée que le cauchemar...

couverture

La Tragédie de l'Ane suivi de Les Farces Philosophiques de Catherine Gil Alcala

critiqué par Mercure - (37 ans)

Des oiseaux et du sang

10 etoiles
Écrit par Didier Ayres le 16 janvier 2016. dans Reflets du Temps. Lien : http://www.refletsdutemps.fr/index.php/thematiques/culture/litterature/item/des-oiseaux-et-du-sang Comme les livres viennent à moi parfois mystérieusement, les voies qui ont conduit cette lecture très consécutive dans le temps de deux pièces de Catherine Gil Alcala, m’ont permis de faire plus large connaissance d’une dramaturgie insolite et très hardie. "La Tragédie...

couverture

La somnambule dans une traînée de soufre de Catherine Gil Alcala

critiqué par Mercure - (37 ans)

De la vie – À propos de La Somnambule dans une Traînée de Soufre, Catherine Gil Alcala

10 etoiles
Écrit par Didier Ayres le 16.08.17 dans La Cause Littéraire Lien : http://www.lacauselitteraire.fr/de-la-vie-a-propos-de-la-somnambule-dans-une-trainee-de-soufre-catherine-gil-alcala On commence à connaître la voix de Catherine Gil Alcala, surtout en relation avec son travail de dramaturge, mais un peu moins en regard de sa poésie. D’ailleurs, les deux exercices lui procurent une originalité qui ne dément pas de livre en livre....

couverture

James Joyce fuit... Lorsqu'un homme sait tout à coup quelque chose : Suivi de Les Bavardages sur la Muraille de Chine de Catherine Gil Alcala

critiqué par Mercure - (37 ans)

Le Théâtre charivari ou Le Théâtre de bruits accompagné de désordres

10 etoiles
Écrit par Didier Ayres le 09 janvier 2016. dans Reflets du temps. Lien : http://www.refletsdutemps.fr/index.php/thematiques/culture/litterature/item/le-theatre-charivari-ou-le-theatre-de-bruits-accompagne-de-desordres "HOMERE MARMONNANT Il y a là l’Iliade pourrait-on dire, une véritable épopée, gens de tous bords, des quatre coins de l’univers ! Et tous se haïssent ! Machinations… acrimonies interpersonnelles… sempiternelles guerres d’érudits, joutes poétiques !" J’aime lire le théâtre contemporain, car j’y vois surgir au...

couverture

La vie en son royaume de Christian Signol

critiqué par Hexagone - (47 ans)

Médecine rurale.

7 etoiles
Avec cet auteur c'est toujours la surprise. On le connait, on sait de quoi il est capable et nous a déjà ravis. Pour ce nouvel opus pas de grande surprise. Nous sommes au coeur de la région de prédilection de Signol, celle où il place tout ces romans. Le Limousin ou le Lot. Il fait évoluer un...

couverture

Pris sur le vif , scènes de la vie judiciaire de Pierre Gardes

critiqué par CC.RIDER - (59 ans)

Anecdotes et historiettes

6 etoiles
Un petit fraudeur a mis de l’eau dans son lait. Pour expliquer son escroquerie et prouver sa bonne foi, il déclare que c’est à cause de la rosée du matin. Un autre répondra au Président qui lui reproche la même chose : « Ah, non, je mets le lait dans l’eau ! »… Un juge qui déclare à un...

couverture

Qui veut la peau d'Anna C. ? de Sophie Henrionnet

critiqué par Coper - (34 ans)

Usurpation d'identité

7 etoiles
Note de l'éditeur : "La trentaine, Marie est une célibataire endurcie. Bibliothécaire modèle, elle apprend un jour une formidable nouvelle : son odieuse supérieure est morte étouffée avec un beignet. Enfin l'avenir lui sourit, enfin elle va accéder au poste de directrice. Mais, au lieu de promouvoir l'employée modèle, le grand patron nomme la maîtresse...

couverture

Le goût du piano de Auteur inconnu

critiqué par Veneziano - (Paris - 40 ans)

Les écrits sur un instrument supposé sensuel

8 etoiles
Le piano, depuis sa création, passe pour un instrument sensuel, tant dans ses sonorités que dans son mode d'utilisation. Il en ressort qu'il obtient une force d'évocations qui éveille des désirs, accompagne joie, tristesse et mélancolie dans les relations amoureuses et sociales plus largement. La technicité, l'étendue de sa tessiture, des notes qui peuvent y...

couverture

Elles sont chouettes mes femmes de Sim

critiqué par Evaetjean - (Arvert - 38 ans)

Hillarant et touchant

9 etoiles
Simon Berryer plus connu sous le pseudonyme de Sim nous envoi tout droit auprès des femmes qui ont fait sa vie... que ce soit sa maman ou sa sœur, ses filles... qu'il s'agisse de femmes qui soient juste passées dans un courant d'air ou qu'elles y soient passées et restées... Bref il nous raconte tout...

couverture

Une vie de Italo Svevo

critiqué par Poet75 - (Paris - 61 ans)

Pessimisme et ironie

8 etoiles
Bien que très peu prolifique, Italo Svevo (1861-1928) est considéré aujourd’hui, à juste titre, comme un des grands romanciers du XXe siècle. Pourtant, il n’a écrit que trois grands romans, le troisième seul lui ayant apporté le succès : « La Conscience de Zeno », chef d’œuvre écrit en 1923, 5 ans avant sa mort....

couverture

Artefact de Maurice G. Dantec

critiqué par Eric Eliès - (43 ans)

Ecrire par haine du monde et par dégoût de l'humanité...

7 etoiles
Michel Houellebecq a, dans son remarquable essai intitulé « Contre le monde, contre la vie », décrit Lovecraft comme un écrivain dont l’inspiration foisonnante s’alimentait dans sa haine du monde contemporain. Cette définition s’applique parfaitement à Maurice G Dantec qui m’apparaît de plus en plus au fil de mes lectures comme un frère d’âme...

couverture

Allez tous vous faire enculer de Mathieu Madénian

critiqué par Free_s4 - (Dans le Sud-Ouest - 43 ans)

Brut

8 etoiles
Présentation de l'éditeur Plus qu'un livre... un cri ! " Allez tous vous faire enculer. " On le pense souvent... Mathieu Madénian se lâche pour vous et dénonce, avec son sens aiguisé de la formule, plus de 1 000 personnes et petites choses du quotidien qui nous agacent un peu ou nous pourrissent carrément la vie...

couverture

Maintenant et à jamais de Audrey Martinez

critiqué par Alapage - (44 ans)

Profonds mais trop court...

7 etoiles
Au premier abord, nous pourrions penser que ce roman est une jolie romance entre deux jeunes, mais c'est beaucoup plus que cela. L'auteure aborde également les étapes du deuil, les choix que l'on fait face aux épreuves, la violence conjugale bref, un roman trop court qui aborde des sujets profonds. Emma est amoureuse de Ian depuis...

couverture

La femme congelée de Jon Michelet

critiqué par Falgo - (Lauris - 78 ans)

Ennuyeux

4 etoiles
Ce ne serait pas si mal. L'intrigue en vaut une autre et pourrait faire l'objet d'un roman policier d'un intérêt soutenu. Et, cependant, je me suis constamment ennuyé à cette lecture. Tout d'abord le récit est bizarrement ficelé, fondé sur un nombre élevé de personnages plus ou moins bien décrits, mettant en lumière peu...

couverture

Tombeau de Pamela Sauvage de Fanny Chiarello

critiqué par Lobe - (Montpellier - 23 ans)

(vingt-) trois p'tits chats, chapeaux de paille, etc.

9 etoiles
Si vous rentrez dans ce wagon de train qui vous conduit vers vos vacances, il y a de bonnes chances qu’en scrutant les couvertures de roman des voyageurs déjà arrimés à leur siège, vos yeux tombent sur Vernon Subutex (tome 1 ou 2, ou 3), de Virginie Despentes. Des grappes de lecteurs s’intéressent à...

couverture

Ciel de Suie de Henri Béraud

critiqué par Falgo - (Lauris - 78 ans)

Une certaine vision de la société lyonnaise

9 etoiles
Mon origine lyonnaise m'a fait connaître cet auteur et ce livre que j'ai découvert il y a déjà bien longtemps et dont je livre aujourd'hui - après relecture - un compte rendu. Henri Béraud est un auteur oublié. Prix Goncourt en 1922 pour - exceptionnellement - deux romans, cet homme a connu un curieux destin....

couverture

Les songes et les sorts de Marguerite Yourcenar

critiqué par Alceste - (56 ans)

La part fatale du songe

8 etoiles
Marguerite Yourcenar consigne dans cet ouvrage vingt-deux de ses rêves, formés entre sa vingt-huitième et sa trente-troisième année. Des rêves, ces récits ont l’étrangeté et le caractère décousu, même si parfois ils ont une précision qui paraît incompatible avec le flou qui accompagne le réveil....

couverture

Ecrivains et artistes de Léon Daudet

critiqué par AmauryWatremez - (Evreux - 48 ans)

La littérature, seulement la littérature, rien que la littérature

10 etoiles
Il y a un livre que je lis, relis, et relis encore sans me lasser. J'en connais même des passages par cœur. Ce sont ces « fabuleux » -pour reprendre le mot de Proust- souvenirs littéraires de Léon Daudet réédités ici dans une forme plus ou moins expurgée de toutes les considérations politiques de l'auteur de par...

couverture

Dès que le chant soufflera de Renaud

critiqué par Killing79 - (Chamalieres - 38 ans)

Tout Renaud

8 etoiles
Renaud a bercé mon enfance, égayé mon adolescence et continue d’accompagner ma vie d’aujourd’hui. J’ai évolué à ses côtés et je fais partie de ceux qui le suivent et qui apprécient toutes ses phases musicales. Cet artiste est passé par différentes étapes dans sa vie personnelle comme dans ses œuvres. Musicalement, il a su s’adapter...

couverture

Pourquoi écrivez-vous ? : 400 écrivains répondent de Auteur inconnu

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 50 ans)

POURQUOI ÉCRIVEZ-VOUS?

10 etoiles
La première enquête « Pourquoi écrivez-vous ? » fut publiée en 1919. Les surréalistes de l’époque posaient la question à leurs contemporains, mais à quelques exceptions près (Giuseppe UNGARETTI, Knut HAMSUN…), ils n’interrogeaient que des écrivains français. Certaines réponses sont d’ailleurs restées célèbres et ont traversé le temps. Blaise CENDRAS : «Parce que», Paul MORAND...

couverture

Neuf petites pièces de Jeanne Bresciani

critiqué par Andres - (68 ans)

L'échappée belle

10 etoiles
« L’échappée belle » à propos du livre « Neuf petites pièces » de Jeanne Bresciani Le style de notre langage se forge dans le mythe familial. C’est au cœur des images laissées par des circuits de la mémoire et des paroles prononcées par les êtres proches sur lesquels se cristallisent nos affects les plus aigus,...

couverture

Le goût de la maison de Auteur inconnu

critiqué par Veneziano - (Paris - 40 ans)

L'art de vivre en intérieur

7 etoiles
Cette petite anthologie expose les diverses manières d'appréhender un intérieur, de forger son foyer, d'apprécier celui des autres, de découvrir des atmosphères exotiques, de réfléchir à son agencement. Ces thèmes forment les chapitres de cet ouvrage court. Il est parcouru par i'idée de nostalgie, d'affection pour les menus plaisirs du passé et le degré d'importance...

couverture

L'assassinat du docteur Godard de Éric Lemasson

critiqué par DODODLB - (63 ans)

ALORS CRIME, SUICIDE OU ASSASSINAT ?

8 etoiles
Le 1er septembre 1999 au hameau de Juvigny, à Tilly sur Seulles, Madame Chasle attend la boulangère. Elle voit alors passer la fourgonnette Volkswagen de son voisin, qui lui demande en passant la tête par la portière, de bien vouloir s’occuper des chats. Ce dont Madame Chasle ne se doute pas alors, c’est que c’est...

couverture

Les gens dans l'enveloppe (livre + CD) de Isabelle Monnin

critiqué par Isis - (Chaville - 73 ans)

De la fiction à la réalité

8 etoiles
Un livre assez attachant et, à coup sûr, très original, tant la démarche entreprise par l’auteur sort de tous les sentiers battus de la production littéraire habituelle. Isabelle Monnin, exploitant ici son double talent de journaliste et d’écrivain, achète un jour sur Internet un lot de 250 photos d’une famille inconnue de Français...

couverture

Sens dessus dessous de Raymond Devos

critiqué par CC.RIDER - (59 ans)

Sketches inoubliables

9 etoiles
Un percepteur particulièrement traumatisant hante les nuits d’un malheureux contribuable… Un chien se prend pour son maître lequel se demande s’il n’est pas lui-même en train de devenir chien quand il se surprend à aboyer… Les mécanismes du rire ont une base bassement physiologique… Certains sont tellement bavards qu’ils parlent pour ne rien dire… L’homme...

couverture

L'herbier sauvage de Chloé Cruchaudet, Fabien Vehlmann

critiqué par Blue Boy - (Saint-Denis - - ans)

Suaves péchés

7 etoiles
Sur plusieurs mois, Fabien Vehlmann est allé glaner les propos d’anonymes sur « cet obscur objet du désir » . Tel un collectionneur, l’auteur a parcouru avec ses interlocuteurs « les chemins buissonniers de la pensée », ces « herbes folles » qu’il affectionne, des « plantes rares et sauvages » qui viendront enrichir son...

couverture

Fields président ! de W.C Fields

critiqué par CC.RIDER - (59 ans)

Un programme politique loufoque

6 etoiles
Drôle de bonhomme que ce W.C.Fields ! Jongleur dès l’âge de quinze ans, clown, vedette de music-hall puis de cinéma muet et ensuite parlant, il rivalisa, au sommet de sa carrière dans les années trente de l’autre siècle, avec les plus célèbres comiques américains de l’époque, Charlie Chaplin ou les Marx Brothers. « Fields président ! » fut son...

couverture

Contes et légendes de Bourgogne de Henri Nicolas, Didier Pagot (Dessin)

critiqué par Koolasuchus - (Laon - 28 ans)

En Bourgogne il y a du vin, mais aussi des histoires

8 etoiles
Dans ce recueil ce ne sont pas moins de trente-deux récits liés au folklore bourguignon qui sont à découvrir. Chaque département composant cette région, qui sont la Côte-d'or, la Nièvre, la Saône-et-Loire et l'Yonne, est représenté avec des contes allant du fantastique à l'anecdote historique en passant, évidemment, par quelques histoires liées au vin. C'est...

couverture

En pleine figure : Haïkus de la guerre de 14-18 de Auteur inconnu

critiqué par Nathafi - (SAINT-SOUPLET - 51 ans)

Au coeur de la Grande Guerre

9 etoiles
Dominique Chipot a réuni dans cette anthologie les Haïkus des soldats de la guerre 14-18. C'est une lecture particulière qu'il faut prêter à cet ouvrage, après la préface de Jean Rouaud, nous voici subitement plongés au coeur des tranchées. Et c'est peu de le dire, tant ces courts poèmes sont révélateurs, incisifs, touchants, lugubres, macabres, et...

couverture

La bête du Gévaudan : Plaidoyer pour le loup de Hervé Boyac

critiqué par Bebern - (58 ans)

Plaidoyer pour le loup ?

1 etoiles
Si ce livre est censé être un plaidoyer pour le loup, celui-ci a fort mal choisi son avocat ! En effet, seules quelques pages à la fin du livre s'intéressent au sort du loup de nos jours, dans un contexte de productivité maximale ... Tout le reste de l'ouvrage revient sur l'histoire de la Bête du Gévaudan...

couverture

Le Mystère de la charité de Jeanne d'Arc de Charles Péguy

critiqué par Hexagone - (47 ans)

Se laisser par Péguy pour suivre Jeanne.

10 etoiles
Quel plaisir de se laisser guider par la prose de Péguy dans l'intimité religieuse de Jeanne. Celle qui attise toutes les convoitises, que chacun récupère à sa guise pour lui faire dire ce que d'autres veulent entendre. Beaucoup de mysticisme dans ce mystère, un livre de dévotion à Jeanne et à Jésus bien sûr, l'être de lumière. Elle...

couverture

Les cerises de Salomon de Claude Raucy

critiqué par Bafie - (56 ans)

Petite lecture émouvante

8 etoiles
Je recherche toujours des livres pas trop longs et sans trop de personnages pour maman atteinte d'Alzheimer. Aussi lorsque j’ai trouvé ce livre à la bibliothèque, il m’a paru convenir. Publié aux éditions Weyrich dans la collection « La traversée », une collection en collaboration avec Lire et écrire, destinée plus particulièrement aux adultes lecteurs débutants. J’ai eu...

couverture

Il vous choisit: Petites annonces pour vie meilleure de Miranda July, Brigitte Sire (Photographies)

critiqué par Lobe - (Montpellier - 23 ans)

"Cela osait ne pas avoir de sens et par conséquent exigeait tout de vous."

9 etoiles
L'auteur Miranda July étant cinéaste également, ce livre pourrait être le prologue de son film The Future. Ce pourrait être un essai sur les marges péri-urbaines de Los Angeles, et donc un condensé aléatoire et fortuit de civilisation états-unienne. Ou encore, il s'agirait d'un cabinet de curiosités borderlines, et illustré de photographies: à la page...

couverture

Toutes nos vies de Stéphane Guibourgé

critiqué par Hcdahlem - (58 ans)

Toutes nos vies…et d'abord la sienne

8 etoiles
J’ai d’abord été séduit par le style de Stéphane Guibourgé, que je découvre avec ce récit. On sent le travail sur la phrase, la petite musique qui s’en dégage, le souci du mot juste, mais aussi ce qui peut s’apparenter ici à une feuille de route : « Le style, je n’ai trouvé que cela...

couverture

Le Livre des livres de Auteur inconnu

critiqué par Koolasuchus - (Laon - 28 ans)

Voyage au pays des Belles-lettres

10 etoiles
Comme son nom l'indique ce livre parle de livres, mais ici pas d'analyses, de critiques littéraires ou de résumés détaillés non, juste une gigantesque anthologie avec des présentations assez courtes accompagnées par de longs extraits dont la chronologie s'étend de l'épopée de Gilgamesh à Marcel Proust. Ainsi de grands classiques côtoient des œuvres moins connues,...

couverture

Petit éloge de la lecture de Pef

critiqué par Provisette1 - (5 ans)

Pour l'amour des mots!

8 etoiles
Merci à Pef d'avoir mis en mots dans ce tout petit ouvrage son amour, le mien, le vôtre très certainement, pour ceux qui, depuis l'enfance nous mènent sur ces chemins du plaisir, du bonheur, de la connaissance:les livres! Pef y évoque ses premières découvertes de la magie des mots, ses premières et inoubliables lectures d'enfance, ses...

couverture

Le noir me va si bien de Gaëtan Faucer

critiqué par Owierghem - (42 ans)

Gaëtan Faucer, Le noir me va si bien, maximes, Editions Novelas.

10 etoiles
Décidément, les maximes sont un genre qui se porte bien… Ce petit recueil de Gaëtan Faucer en renferme quelques-unes qui sont de véritables perles: -Qu’on se le dise Hypothèque n’est pas un philanthrope grec. -Pour l’auteur: quand les vers ne viennent pas, il ne faut pas en faire un drame. -Pff…Je viens d’apprendre que Pavlov n’avait même pas...

couverture

Le livre de la jongle de Stéphane De Groodt

critiqué par Hcdahlem - (58 ans)

Le livre de la jongle

6 etoiles
On retrouve avec grand plaisir l’auteur de Voyages en absurdie et Retour en absurdie. En choisissant cette fois de revisiter une belle collection d’expressions françaises, l’humoriste peut laisser une nouvelle fois courir son imagination fertile et prouve que la Belgique compte sûrement les plus talentueux jongleurs de mots du moment. Après les grammairiens et...

couverture

Entretiens avec Ernst Jünger de Julien Hervier

critiqué par Vince92 - (Zürich - 40 ans)

Visite au patriarche de Wilflingen

9 etoiles
Julien Hervier est sans doute le plus grand spécialiste d’Ernst Jünger en France : auteur d’une biographie de l’auteur d’Orages d’acier, éditeur des « journaux de guerre » dans la collection de la Pléiade, traducteur de nombreuses de ses œuvres en français, Julien Hervier était un proche de Jünger et lui payait de fréquentes visites...

couverture

Keep cool et reprends un verre de Collectif

critiqué par CC.RIDER - (59 ans)

Amusant et original

6 etoiles
Trois jeunes mamans blogueuses ont été sollicitées par les éditions Belfond pour contribuer à cet ouvrage. Il s'agissait pour elles de raconter une anecdote amusante sur leur expérience maternelle et de l'associer avec une recette de cocktail originale leur permettant de chasser le stress. Nul doute que de jeunes mères et des parents débordés se...

couverture

L'héritage d'Anna : Une fable sur le climat et l'environnement de Jostein Gaarder

critiqué par Bafie - (56 ans)

Un livre pour éveiller de jeunes consciences ?

5 etoiles
Je garde un souvenir enchanté de plusieurs écrits de Jostein Gaarder : Le monde de Sophie, Vita brevis, La belle aux oranges. L’héritage d’Anna est l’histoire d’une jeune fille de 16 ans, Anna, préoccupée par le réchauffement climatique et ses conséquences désastreuses pour la terre. Une histoire de son engagement qui s’inscrit dans son histoire...

couverture

Pierre Michon, fictions & enquêtes de Collectif

critiqué par Radetsky - (Massieu - 74 ans)

Mélanges Pierre Michon

10 etoiles
Il est difficile d’envisager la critique… d’une critique, ou plutôt d’un ensemble de contributions à l’analyse de l’univers aussi bien littéraire que contingent d’un écrivain. Raison entre autres pour laquelle je choisis de comparer cet ouvrage aux « mélanges » offerts par ses collaborateurs et/ou élèves en hommage à un universitaire sur le point de...

couverture

Avis non autorisés... de Françoise Hardy

critiqué par Macapat - (62 ans)

Avis non autorisés...

6 etoiles
Quand elle passe au crible notre société contemporaine, Françoise Hardy prend vite feu... Elle nous parle de vieillissement, de régimes, de ses lectures, d'hommes politiques, d'astrologie, de mode et de spiritualité...sans tabou!...

couverture

Menez l'enquête ! 25 énigmes criminelles de Hélène Amalric

critiqué par Koolasuchus - (Laon - 28 ans)

Plus de la voyance que de la déduction

4 etoiles
Une octogénaire retrouvée poignardée chez elle, un DRH abattu lors d'une manifestation syndicale ou bien encore un trader empoisonné pendant son travail sont quelques exemples de situations que l'on retrouve dans ce livre et c'est au lecteur, nous donc, de trouver le coupable. La découverte du cadavre, la présentation de sa personnalité et de son...

couverture

La Bible, écrits intertestamentaires de Auteur inconnu

critiqué par Fa - (La Louvière - 42 ans)

La spiritualité, 2000 ans plus tard

7 etoiles
Sous cet épais volume, La pléiade rassemble pas moins de 28 textes intertestamentaires d'intérêt et de format fort divers. La première partie est composée d'une compilation des écrits de Qumrân, assorti d'un instrument critique à la mesure de ce que la collection nous propose d'habitude. La seconde reprend les pseudopérigraphes de l'Ancien Testament. Nous avons donc affaire...

couverture

Queue du bonheur de Alexandre Silenus

critiqué par CC.RIDER - (59 ans)

Queue de cul

4 etoiles
Le premier orgasme d'Alexandre minutieusement décrit... Le torride retour d'une ex d'Alexandre un tantinet dépressive qui s'offre quand même un petit revenez-y pas piqué des hannetons. Rendez-vous dans un hôtel borgne. Les yeux bandés, Alexandre attend la venue d'une inconnue rencontrée sur le net... Premiers émois, amours enfantines, adolescentes ou tardives. Toute première fois et...