Sciences humaines et exactes => Economie, politique, sociologie et actualités (2179 livres critiqués)


Page 1 de 44 Suivante Fin

couverture

L'affaire Moro de Leonardo Sciascia

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 50 ans)

"Le plus grand crime politique du XXe S. après les assassinats de John Kennedy et de Martin Luther King".

3 etoiles
Le 16 mars 1978, M. Aldo MORO (1916-1978), président du parti démocrate-chrétien italien est enlevé par les Brigades Rouges (B.R.), rue Mario Fani en plein centre de Rome, alors que son parti s’apprêtait à un rapprochement historique avec le parti communiste. Détenu ensuite pendant 55 jours dans une «prison du peuple», il sera finalement assassiné...

couverture

Macron, un président philosophe de Brice Couturier

critiqué par Falgo - (Lauris - 78 ans)

Illustration et défense d'Emmanuel Macron

10 etoiles
L'auteur, Brice Couturier, est un journaliste cultivé, lucide et d'une grande rigueur intellectuelle. Il n'y en a pas beaucoup de ce type et j'ai pour lui une grande estime. La thèse de ce livre est claire: Emmanuel Macron est un homme politique, pas un philosophe. Par contre il tire explicitement les principes de son action...

couverture

Cataclysmes : Une histoire environnementale de l'humanité de Laurent Testot

critiqué par Colen8 - (77 ans)

Homo, cet animal hyper-prédateur

8 etoiles
Le passage de l’Âge de bronze à l’Âge de fer entre -1300 et -1200 a été concomitant de la fin des grands empires existants en Chine, dans la vallée de l’Indus, partiellement en Egypte. Un changement climatique affectant l’agriculture par conséquent l’alimentation des peuples sédentaires, des armes plus meurtrières, plus répandues car plus faciles à...

couverture

La vie 3.0 - Etre humain à l'ère de l'intelligence artificielle de Max Tegmark

critiqué par Colen8 - (77 ans)

Invitation à participer massivement au débat

9 etoiles
L’intelligence artificielle a changé de braquet en intégrant dans des portes logiques des algorithmes associatifs de type neuronal construits de façon récurrente à partir d’objectifs et de données multiples, indépendamment du support matériel. Résultat : une capacité spectaculaire d’auto-apprentissage sans programmation préalable. On parle dorénavant de l’intelligence artificielle générale (AGI) qui veut rattraper l’intelligence humaine(1),...

couverture

Ce cauchemar qui n'en finit pas de Pierre Dardot, Christian Laval

critiqué par Eric Eliès - (44 ans)

Une dénonciation, fondée sur l'analyse de la crise grecque, des mécanismes du néolibéralisme et du pouvoir des oligarchies

9 etoiles
Cet essai, écrit en 2016 par deux sociologues de l’université de Nanterre, est une thèse à charge qui tente, à la lumière de la récente crise européenne provoquée par la dette grecque, de démonter les principes et les modalités du néolibéralisme. L’argumentation est riche et étayée et beaucoup plus subtile qu’une simple dénonciation du libéralisme,...

couverture

Désir de villes de Nicolas Gilsoul, Erik Orsenna

critiqué par Veneziano - (Paris - 40 ans)

L'évolution des villes face à l'urbanisation de masse

8 etoiles
L'aménagement du territoire en ville devient un défi, en raison de l'urbanisation de masse, partout sur la planète. Les défis sont multipliés. L'énergie, l'importation de denrées, la lutte contre la pollution et l'effet de serre dû à la densité de population, celles contre l'érosion et la montée des eaux constituent autant d'objectifs prégnants. Aussi un...

couverture

La toile que nous voulons de Julian Assange, Dominique Cardon, Paul Jorion, Bernard Stiegler

critiqué par Colen8 - (77 ans)

Fi des géants du net

7 etoiles
Les contributions d’une quinzaine de grands noms de la recherche universitaire mondiale, de la sociologie, des mathématiques dopées aux algorithmes, sont rassemblées ici sous l’égide de quelques institutions françaises(1). Elles alertent sur des dérives du modèle initial du web qui se voulait un véritable espace public, de biens communs, de partage de savoirs, de gratuité,...

couverture

Biologie du pouvoir de Jean-Didier Vincent

critiqué par Colen8 - (77 ans)

Une alchimie complexe

7 etoiles
Le neurobiologiste navigue avec une aisance sans pareille pour décrire l’animation des structures sous-jacentes à ce qu’il nomme le cerveau social, animation observable par les techniques d’imagerie IRMf, tDCS, TEP(1). Au risque de noyer parfois le lecteur il détaille l’effet des neurotransmetteurs et des hormones s’exprimant chez les vertébrés dans leurs émotions, leurs actions, leurs...

couverture

Dans quelle France on vit de Anne Nivat

critiqué par Colen8 - (77 ans)

Le pouls de la France invisible

8 etoiles
Reporter de guerre depuis 20 ans – Tchétchénie, Afghanistan, Irak, Syrie et ailleurs – Anne Nivat s’est servie de ses expériences d’immersion en pays inconnus pour prendre le pouls de nos compatriotes entre juin 2015 et juin 2016. Elle a donc décidé de séjourner chez l’habitant pendant plusieurs semaines à chaque fois après avoir sélectionné...

couverture

Affaire Dils-Heaulme. La contre-enquête de Emmanuel Charlot

critiqué par DODODLB - (64 ans)

UNE CONTRE ENQUETE SERIEUSE

8 etoiles
Une contre-enquête journalistique sérieuse objective et approfondie qui nous conduit dans les méandres sans fin de l'affaire du double meurtre de Montigny-les-Metz le 26 septembre 1986 et les incroyables manquements de l'appareil policier et judiciaire aux cours des 28 années qui suivront ces horribles meurtres. Après avoir...

couverture

Comment ils nous ont volé le football de Antoine Dumini, François Ruffin

critiqué par Fanou03 - (* - 43 ans)

Qu'est devenu le foot de notre jeunesse ?

6 etoiles
A l’heure du [i]football-business[/i], des salaires mirobolants de certains joueurs internationaux, des droits de retransmission exorbitants, Antoine Dumini, en collaboration avec François Ruffin, a commis cet essai assez court (150 pages) en guise de manifeste, présentant les grandes étapes, les choix, et les individus qui ont conduit, petit à petit, à la libéralisation de ce...

couverture

Le Gâchis français de Jean-Marc Daniel

critiqué par Falgo - (Lauris - 78 ans)

Sérieux et documenté

10 etoiles
Polytechnicien; économiste, professeur à ESCP Europe, habitué aux plateaux de télévision, Jean-Marc Daniel est un commentateur régulier de l"actualité, principalement économique. Cet ouvrage retrace les 40 dernières années de la politique économique et budgétaire de la France. L'analyse est très détaillée, fondée sur de nombreux chiffres donnés en annexes de plusieurs chapitres, enrichie par...

couverture

Utopia XXI de Aymeric Caron

critiqué par Colen8 - (77 ans)

Place au rêve

8 etoiles
Les avatars de Thomas More et d’Aymeric Caron rêvés pour l’occasion commencent par dialoguer sur ce qu’aurait pu être l’Utopie du premier (1516) actualisée de nos jours. La suite déroule les mensonges de nos démocraties infectées par un néolibéralisme dévastateur pour l’ensemble de la vie sur terre, imposé néanmoins « au nom de la liberté...

couverture

Grégory - La machination familiale de Patricia Tourancheau

critiqué par DODODLB - (64 ans)

UNE ENQUETE D'INVESTIGATION PASSIONNANTE

9 etoiles
Ce live est le troisième ouvrage consacré à l’affaire Gregory que j’ai lu, après « le bûcher des innocents » de Laurence Lacour » & « Les deux affaires Gregory » du colonel Etienne Sesmat. Ce livre de Patricia Tourancheau constitue un réel travail d’investigation, une véritable enquête...

couverture

Géopolitique des Caucases de François Thual

critiqué par Vince92 - (Zürich - 40 ans)

Complexe Caucase

9 etoiles
Dans ce petit ouvrage (65 pages) l'auteur nous présente une situation de cette région du monde qui a longtemps été stratégique car située au carrefour de plusieurs civilisations, à savoir celles des mondes perses, turcs et européens. De nouveau, cette importance stratégique ressurgit et s'étoffe même avec l'exploitation des gisements d’hydrocarbures de la Mer...

couverture

Introduction à l'anthropologie de Claude Rivière

critiqué par Veneziano - (Paris - 40 ans)

La présentation d'une science

9 etoiles
L'anthropologie est une science humaine peu connue, proche de l'ethnographie, descriptive, de l'ethnologie, plus analytique, et de la sociologie. Pour l'appréhender, ce petit ouvrage la définit par distinction de ces autres disciplines scientifiques et en présentant ses méthodes en concepts. Puis, dans chaque grand chapitre, il est question de ses quatre grands thèmes d'études, que...

couverture

La guerre des intelligences de Laurent Alexandre

critiqué par Colen8 - (77 ans)

Silicium vs neurone, une prospective

10 etoiles
L’issue d’une telle guerre ne fait aucun doute, le silicium(1) est en passe de la gagner à l’insu des analphabètes du numérique que sont en majorité les dirigeants européens. Ces derniers n’ont pas compris le potentiel financier et technologique quasi illimité des GAFA américains suivi, bientôt précédé, de celui des BATX largement soutenus par l’Etat...

couverture

Gouverner par le chaos - Ingénierie sociale et mondialisation de Collectif

critiqué par Hexagone - (47 ans)

Comprendre la matrice

9 etoiles
Voici un petit livre, à peine 100 pages, comme je les aime. Concis, clair, pédagogique et circonstancié. Comme dit l'adage " Ce qui se conçoit bien s'énonce clairement" Il semblerait que ce soit un collectif gravitant autour du fameux groupe dit de Tarnac qui est à l'origine de cet ouvrage. L'affaire est d'ailleurs le point de départ du livre,...

couverture

Les Hommes du Kremlin de Mikhail Zygar

critiqué par Colen8 - (77 ans)

Nécessité fit loi

8 etoiles
L’histoire commence en 1999 trois mois avant la fin du second mandat de Boris Eltsine. Une tentative de dernière chance a empêché l’élection imperdable du premier ministre Primakov conservateur allié aux communistes, soutenu par le maire de Moscou Iouri Loujkov. Elle s’est déployée à l’initiative combinée du puissant conseiller Alexandre Volochine avec l’aide de l’oligarque...

couverture

Servir de Pierre de Villiers

critiqué par Bernard2 - (ARAMITS - 69 ans)

Article 1...

6 etoiles
En juillet 2017, Pierre de Villiers, chef d’État-major des armées, est publiquement critiqué et désavoué par Emmanuel Macron, pour avoir exprimé ses réserves quant au budget affecté à la défense nationale. Il n'a plus d'autre choix que de remettre sa démission. Il ne s'agit pas de savoir qui a raison ou tort. La qualité d'écoute n'est...

couverture

La mort de la mort de Laurent Alexandre

critiqué par Colen8 - (77 ans)

Utopie ? Cauchemar ? Progrès ?

8 etoiles
L’annonce prométhéenne contenue dans le titre est une invitation à en savoir plus sur un sujet impensable pour l’immense majorité des terriens d’aujourd’hui. Elle est destinée à alimenter un débat qui s’annonce au moins chaotique ou pire encore pour notre avenir dans le siècle courant. Les manipulations du vivant, l’homme augmenté et le transhumanisme donc...

couverture

La vie quotidienne de Freud et de ses patients de Lydia Flem

critiqué par Henri Cachia - (LILLE - 56 ans)

Une très bonne "introduction à la Psychanalyse"...

10 etoiles
Dans ce livre écrit par Lydia Flem, alors qu'elle n'avait que 33 ans, nul doute qu'elle a aussi cherché à faire sa place dans le monde de la Psychanalyse d'alors en 1986, en tentant de s'intéresser à la vie quotidienne de celui qui va révolutionner la Psychiatrie. Alors que seuls d'autres livres plus théoriques...

couverture

Le bonheur par le travail de Michel Godet, Marc Mousli

critiqué par Colen8 - (77 ans)

Le cerveau s’use si l’on ne s’en sert pas

8 etoiles
La conclusion de ces quelques chroniques biographiques n’est pas aussi affirmative que le titre le laisse entendre. Sans être représentatives en soi celles-ci illustrent le parcours de femmes et d’hommes anonymes ou connus qui se sont épanouis dans la vie professionnelle après y être entrés sans vocation particulière mais sans a priori non plus. Ce...

couverture

Paroles de flics: L'enquête choc de Jean-Marie Godard

critiqué par Nathafi - (SAINT-SOUPLET - 51 ans)

Un livre utile

8 etoiles
Jean-Marie Godard a suivi de près plusieurs "flics" dans leur quotidien, et les a interrogés intimement sur leur vision du métier, leurs rapports avec les autres, la difficulté de concilier vie professionnelle et vie familiale, et les problèmes rencontrés dans l'exercice de leur fonction. On pouvait s'attendre à un ouvrage édulcoré, il n'en est rien. La...

couverture

Le Mythe de la virilité de Olivia Gazalé

critiqué par Colen8 - (77 ans)

Un continuum de combinaisons dépassant largement la génétique

10 etoiles
La prééminence du féminin sur le masculin ou l’inverse, sujets maintes fois traités par la médecine, la biologie, l’histoire, la philosophie, la sociologie sont analysés dans cet essai puissant dense instructif et parfois drôle, bourré de références et de citations. Sous couvert de valorisation de la virilité désignée ici par le néologisme viriarcat, la domination...

couverture

Les Mots des femmes - Esai sur la singularité française de Mona Ozouf

critiqué par Veneziano - (Paris - 40 ans)

Des combats vers l'égalité des femmes

9 etoiles
La France passe pour le pays des femmes, mais a attendu longtemps à leur accorder l'égalité, au moins en droit, et il y a été assez peu écrit en ce sens. Les Révolutionnaires ont continué de les mettre à l'écart. Pourtant des femmes elles-mêmes ont tenté d'inverser la tendance, d'Olympe de Gouges à Simone de...

couverture

La société industrielle et son avenir de Theodore Kaczynski

critiqué par Gregory mion - (35 ans)

Un certain empêcheur de tourner en rond.

10 etoiles
On connaît mieux Theodore Kaczynski sous le nom de guerre que lui avait attribué la police américaine : « Unabomber ». Pendant près de vingt ans, jusqu’à son arrestation tant attendue en 1996, cet homme pratique un terrorisme solitaire et artisanal, émaillé de bombes plus ou moins efficaces et de manuscrits foncièrement opposés à la...

couverture

Le pouvoir des prénoms de Anne-Laure Sellier

critiqué par Agnesfl - (Paris - 54 ans)

Le prénom : une partie de nous-mêmes

7 etoiles
Anne Laure Sellier membre de l'équipe de recherche franco-israélienne ayant publié l'étude " Nous ressemblons physiquement à nos prénoms : la manifestation des stéréotypes dans le visage", signe un livre sérieux et très documenté. Que l'on croit ou pas au pouvoir des prénoms, il est intéressant de lire cet ouvrage qui démontre que des...

couverture

Laïcité, émancipation et travail social de Auteur inconnu

critiqué par CHALOT - (70 ans)

un livre collectif de réflexion

8 etoiles
Je livre ici la recension d’un livre collectif. Il s’agissait pour les auteurs de faire part de leurs analyses et pour moi, de mon expérience. JFChalot Voici le compte rendu de lecture de Pierre Baracca : Par Pierre Baracca, Docteur en sociologie, chercheur associé au CERLIS à Paris 5-Paris 3. L’ouvrage collectif "Laïcité, émancipation et Travail social", à...

couverture

Tu le raconteras plus tard de Jean-Louis Debré

critiqué par Colen8 - (77 ans)

Rétrospective sans relief

7 etoiles
La période de ces chroniques et souvenirs politiques écrits par Jean-Louis Debré couvre le septennat de Jacques Chirac (1995-2002) pendant lequel il a exercé les fonctions de Ministre de l’Intérieur, puis de Président du groupe parlementaire RPR à l’Assemblée après la dissolution ayant mené à la cohabitation socialiste. Elle est suivie du quinquennat (2002-2007) qui...

couverture

Les maladies chroniques: Vers la troisième médecine de Yvanie Caillé, André Grimaldi, Frédéric Pierru, Didier Tabuteau

critiqué par Colen8 - (77 ans)

Enjeu et défi d’une santé publique solidaire

9 etoiles
Comment concilier une vie aussi proche que possible de la normale quand une maladie chronique qu’on ne sait donc pas guérir vous atteint parfois dès l’enfance : diabète, insuffisance rénale, asthme, heureusement plus souvent à l’âge adulte ou à celui des seniors ? Un collectif donne les points de vue des patients et de leurs...

couverture

Considérations sur l'assassinat de Gérard Lebovici de Guy Debord

critiqué par Eric Eliès - (44 ans)

Un témoignage sur Gérard Lebovici, éditeur et producteur de cinéma, dont l'assassinat n'a jamais été élucidé

9 etoiles
Quand j’ai commencé la lecture de ce livre, je connaissais à peine le nom de Gérard Lebovici, qui connut ses heures de gloire dans les années 70/80 en tant que producteur de cinéma, et j’étais avant tout désireux de lire Guy Debord, dont j’avoue que l’aura me fascine. Sa dénonciation intransigeante des ressorts de la...

couverture

Jouer sa peau: Asymétries cachées dans la vie quotidienne de Nassim Nicholas Taleb

critiqué par Colen8 - (77 ans)

Histoire d’enfoncer le clou, et quelques portes ouvertes

8 etoiles
Jouer sa peau dans le sens figuré est une question de courage moral, une façon d’être vertueux sans l’afficher, d’agir en privilégiant l’intérêt collectif sur le sien propre. Avoir des droits implique en retour des devoirs ce que ne comprennent guère les nantis partisans du « après moi le déluge ». Jouer sa peau c’est...

couverture

Exarcheia la noire : Au coeur de la Grèce qui résiste de Yannis Youlountas, Maud Youlountas (Dessin)

critiqué par Cyclo - (Bordeaux - 72 ans)

Un quartier en utopie

10 etoiles
Yannis Youlountas, également philosophe, poète, écrivain et cinéaste, et sa femme Maud, photographe, ont réalisé des films militants : "Ne vivons plus comme des esclaves" (2013), "Je lutte donc je suis" (2015) et "L'amour, la révolution", qui montrent la lutte héroïque d'une partie du peuple grec, trahi par ses dirigeants, puis étranglé et délibérément...

couverture

Civilisation italienne de Claude Alessandrini

critiqué par Veneziano - (Paris - 40 ans)

L'essentiel de l'histoire et de la société italiennes

9 etoiles
Ce petit ouvrage livre les grandes lignes de l'histoire, de l'économie, du système éducatif, de l'évolution culturelle et médiatique, de l'organisation politique et administrative. Le particularisme régional, l'évolution des partis politiques avec la rupture de 1992, l'unification tardive du pays qui explique sa forte décentralisation, les grands noms et oeuvres littéraires, musicaux et cinématographiques, notamment,...

couverture

Les intouchables d'État. Bienvenue en Macronie de Vincent Jauvert

critiqué par Bernard2 - (ARAMITS - 69 ans)

Faites ce que je dis...

6 etoiles
Un brûlot qui détaille ce monde nauséabond des hauts fonctionnaires. Des centaines d'individus, ô combien méprisables, qui n'ont pas le moindre souci du Français moyen. Ils touchent des salaires indécents tout en clamant haut et fort qu'il faut faire des économies. Le livre est monotone et fastidieux. Une liste de noms, connus ou inconnus, avec en...

couverture

Léopold II, potentat congolais de Pierre-Luc Plasman

critiqué par Saint Jean-Baptiste - (Ottignies - 82 ans)

Léopold II, un roi trop grand pour son pays

10 etoiles
Il est des noms dans l’Histoire qui garderont à jamais une auréole de gloire, tels Louis IX, Jeanne d’Arc, La Fayette, le Maréchal Ney et, plus près de nous, les Churchill et de Gaulle... Il en est d’autres qui, pour toujours, porteront le poids de l’opprobre et du mépris. Léopold II, Roi des Belges de...

couverture

La gestion des institutions culturelles - Musées, patrimoine, centres d'art de Jean-Michel Tobelem

critiqué par Veneziano - (Paris - 40 ans)

Le fonctionnement administratif et financier des musées

10 etoiles
La conservation des collections, l'achat d'oeuvres, l'éventuel recours à des prestataires privés pour la gestion de certaines missions, la communication envers les publics, la recherche de nouveaux visiteurs, l'ergonomie, les mesures de sécurité, le souci de pédagogie mais aussi de divertissements comme de débouchés commerciaux constituent autant d'aspects du fonctionnement quotidien des institutions culturelles, principalement...

couverture

La guerre des métaux rares : La face cachée de la transition énergétique et numérique de Guillaume Pitron

critiqué par Colen8 - (77 ans)

Remède pire que le mal

8 etoiles
Pauvres de nous qui tentons de réduire les dépendances et pollutions dues aux énergies fossiles par des solutions encore plus dévastatrices tant pour l’environnement que pour les réserves en eau. Green tech et révolution numérique sont moins riches de promesses que de désillusions d’autant que le recyclage après usage de ce qui a été extrait...

couverture

La part du ghetto de Malek Dehoune, Manon Querouil

critiqué par Hexagone - (47 ans)

Elle court, elle court, la banlieue.

9 etoiles
En premier lieu je veux déjà exprimer le fait que j'ai, d'une manière générale, peu de respect pour les journalistes. Trop de compromission, d'idéologie et de parti pris dans leur travail. Cependant, n'étant pas quelqu'un à l'esprit fermé, il m'arrive de lire certains de leurs écrits et d'en tirer un avis objectif. C'est ce que je vais faire...

couverture

Revue ESPRIT N° 440 - Nous, l'Europe et les autres de Collectif

critiqué par Colen8 - (77 ans)

Réflexions sur l’Europe

7 etoiles
Ces crises à répétition vécues par des Européens ballotés dans la mondialisation, qui suscitent chez eux inquiétudes et tentatives de replis nationalistes, se traduisent doublement : du côté des peuples attachés malgré tout à l’Union Européenne par un rejet grandissant des institutions supposées leur garantir prospérité et stabilité après tant de siècles de conflits dévastateurs,...

couverture

Jeanne d'Arc. Le procès de Rouen de Auteur inconnu

critiqué par Hexagone - (47 ans)

Messire Dieu premier servi

9 etoiles
A l'aube des fêtes Johanniques d'Orléans, Jeanne fait encore couler beaucoup d'encre cela après des siècles depuis sa mort. L'auteur propose ici une démarche intéressante qui est de reprendre le procès de Jeanne et de le commenter. Son regard d'avocat et de chrétien, clairement affiché, ne permet pas une totale objectivité quand il commente les questions et...

couverture

Propriété et spoliation de Frédéric Bastiat

critiqué par CC.RIDER - (60 ans)

Un classique…

8 etoiles
En 1848, les économistes socialistes ou anarchistes comme Proudhon remettent en question la légitimité même du principe de propriété privée. Frédéric Bastiat estime lui, que ce qui les dérange vraiment est en réalité ce qu’on peut appeler « la rente », c’est-à-dire le fait que les propriétaires semblent disposer à leur profit exclusif des biens que Dieu...

couverture

Ce qu'on voit et ce qu'on ne voit pas de Frédéric Bastiat

critiqué par CC.RIDER - (60 ans)

Libéralisme économique

8 etoiles
Que deviendraient les vitriers si personne ne cassait de vitres ? Quand il change une vitre, le vitrier gagne six francs. Il s’en réjouit. L’industrie vitrière profite. C’est ce qu’on voit. Mais les six francs dépensés pour réparer cette vitre ne peuvent plus l’être dans d’autres secteurs comme celui de la chaussure, du textile ou de...

couverture

Passeur de Raphaël Krafft

critiqué par Cyclo - (Bordeaux - 72 ans)

désobéissance civile

10 etoiles
Depuis quelques années, je furète en librairie sur le thème des migrations contemporaines et j’écume la Bibliothèque municipale de Bordeaux sur le sujet. Le sujet ou les sujets ? Si on dit le sujet ou la question ou le problème, on reste dans l’abstraction. Mais quand on dit "les sujets", on entre dans le concret,...

couverture

Erreurs fatales: Comment nos présidents ont failli face au terrorisme de Vincent Nouzille

critiqué par Colen8 - (77 ans)

Honte !

9 etoiles
Implacable dans ses charges Vincent Nouzille qui n’est pas un bleu en la matière a tout reconstitué en indiquant ses sources : tenants et aboutissants, dates, protagonistes, conséquences, enseignements (?). On en reste confondu. Amateurisme, ambition, aveuglement, cafouillage, corruption, cynisme, gâchis, impréparation, incompétence, incohérence, indécision, indifférence, méfiance, méconnaissance, mensonge, négligence, rivalité, trahison sont les plus...

couverture

Le Roi des cons - Quand la langue française fait mal aux femmes de Florence Montreynaud

critiqué par Veneziano - (Paris - 40 ans)

Un lexique féministe

10 etoiles
Les mots ont un sens, une origine, une signification et un poids. Immatériels, ils peuvent néanmoins faire mal. La cause en est leur conception par des hommes soucieux d’asseoir leur domination, via des expressions dégradantes, valorisant l'homme et rabaissant la femme. Par suite, cette sorte de lexique féministe propose de corriger ces mauvais travers, en...

couverture

Ne dis pas que tu aimes ça de Céline Tran

critiqué par Hexagone - (47 ans)

4 rue des cigognes ...

8 etoiles
Je ne suis pas un saint mais je ne suis pas un adepte de cette forme de cinéma. Je n'ai jamais vu la dame dans ses prouesses. Je l'ai connue malgré moi, sur les affichages des marchands de presse. Bref je connais sa bobine et sa réputation , cela me suffit. Je l'avais entendue dans une émission radiophonique...

couverture

Chine, l'âge des ambitions de Evan Osnos

critiqué par Colen8 - (77 ans)

En demi-teintes

8 etoiles
Arrivé une première fois en Chine en 1996 comme étudiant, l’américain Evan Osnos y a ensuite séjourné 8 ans comme correspondant de presse puis journaliste indépendant, toujours aussi curieux de comprendre ce qu’il s’y passe derrière l’omniprésente propagande d’Etat. C’est un témoignage de première main légitimé par des centaines de rencontres et d’entretiens avec des...

couverture

L'assassinat politique de François Fillon : La démocratie à l'ère du buzz de Régis Desmarais

critiqué par Colen8 - (77 ans)

Rappel à la vigilance

7 etoiles
La métaphore du 4 février 2017 sur les deux blogs(1) de Régis Desmarais, qui a déchaîné des milliers de réactions insultantes plus souvent que bienveillantes, est reprise dans le titre de cette sélection d’une quarantaine d'articles postés au fil de la campagne présidentielle dès février 2017 et complétés pour certains en février 2018. Elle sonne...