Sciences humaines et exactes => Critiques et histoire littéraire (516 livres critiqués)


Page 1 de 11 Suivante Fin

couverture

Les Histoires de Babar de Collectif

critiqué par Koolasuchus - (Laon - 31 ans)

Vive le roi, Vive Babar !

8 etoiles
Parmi les héros de mon enfance Babar a toujours figuré en très bonne position, si ce n'est même en première et aujourd'hui encore je garde une certaine affection pour cet élégant éléphant en costume vert. J'ai pourtant lu très peu de ses albums et malgré mon admiration envers ce personnage on n'a jamais cru bon...

couverture

Un été avec Baudelaire de Antoine Compagnon

critiqué par Alceste - (Liège - 59 ans)

Baudelaire ne déçoit jamais

9 etoiles
D’emblée, Antoine Compagnon le reconnaît : il est moins aisé de passer un été avec Baudelaire qu’avec Montaigne, son précédent sujet d’étude. Baudelaire offre des aspérités qui l’empêchent de « cocher les bonnes cases » de nos valeurs en vogue. Il déteste le rire, le suffrage universel, la...

couverture

La République de l'imagination de Āḏar Nafīsī

critiqué par Colen8 - (79 ans)

Mieux qu’une passerelle culturelle entre l’Iran et l’Amérique

8 etoiles
Souvenirs personnels et critiques littéraire d’auteurs majeurs américains se mêlent dans cette publication lucide et humaniste quant aux valeurs défendues, dense en références de livres, foisonnante en digressions et anecdotes. La jeune iranienne Azar Nafisi dont l’imagination s’est éveillée à l’histoire de « Le Petit Prince » lue par son père, férue des romans universellement...

couverture

Ecrire le monde: La formidable épopée des livres qui ont fait l'histoire de Martin Puchner

critiqué par Saint Jean-Baptiste - (Ottignies - 84 ans)

Que serait le monde sans l’écriture !

8 etoiles
La diffusion de la pensée par l’écrit est certainement la plus belle invention de l’humanité. L’auteur en est convaincu. Il a voulu répertorier les écrits qui ont changé le monde et il s’est rendu sur place pour visionner les endroits d’où sont partis ces écrits. L’histoire de l’écriture commence en Mésopotamie il y a un...

couverture

Grétry de Suzanne Clercx

critiqué par Alceste - (Liège - 59 ans)

Un musicien dans son époque

10 etoiles
Comment rendre passionnantes la vie et l’oeuvre d’un musicien fort oublié, bien peu joué, et très inscrit dans une époque et dans un style, c’est le défi qu’a relevé et emporté haut la main Mme Suzanne Clercx dans la délicieuse collection « Notre passé » aux couleurs nationales...

couverture

La Thèse de Anne Armand

critiqué par CHALOT - (72 ans)

Entre roman et essai

7 etoiles
« La thèse » roman d'Anne Armand Jean-François Chalot éditions Librinova 121 pages 08/10/2019 Le livre s'ouvre sur 1959 . Guy est un jeune étudiant en médecine qui choisit la psychiatrie. Réfléchi, intéressé, et même passionné il décide, à Lille où il fait ses études de consacrer sa thèse au suicide. Pourquoi ce choix ? Il s'agit déjà d'un questionnement sur un phénomène non marginal avec de nombreuses tentatives...

couverture

La première phrase - 599 incipit ou façons d'ouvrir un livre de Elsa Delachair

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 52 ans)

IMAGINEZ UNE PREMIÈRE PHRASE…

7 etoiles
Si je vous dit: «Aujourd’hui maman est morte», vous aurez tous reconnu la première phrase de «L’étranger» d’Albert CAMUS, idem si je vous dit: «Ça a débuté comme ça», vous aurez tout de suite reconnu la première phrase du «Voyage au bout de la nuit», de Louis-Ferdinand CÉLINE… Mais, si je vous dit : «Nous voici...

couverture

L'envers du visible. Essai sur l'ombre de Max Milner

critiqué par Colen8 - (79 ans)

Allons voir

7 etoiles
Le « Moine au bord de la mer » de Caspar David Friedrich reproduit en couverture est un des exemples de la critique d’art et de poésie de cet essai de Max Milner faisant tourner une ronde d’artistes connus pour avoir célébré chacun selon leur inspiration le noir, le sombre, la nuit, l’ombre, et même...

couverture

Le Livre des grimoires de Claude Lecouteux

critiqué par Koolasuchus - (Laon - 31 ans)

Un recueil assez exhaustif

7 etoiles
Évoquant de nos jours la magie, le mystère et d'anciens savoirs oubliés, le grimoire est au Moyen-Age un recueil de recettes pour guérir ou infliger des maux, jeter des sorts ou bien encore invoquer des anges ou des démons. L’auteur de ce livre nous en présente ici un certain nombre d'extraits qu'il a trouvés durant...

couverture

Dictionnaire Tolkien de Vincent Ferré

critiqué par Vince92 - (Zürich - 42 ans)

Une référence

10 etoiles
Ce dictionnaire en deux volumes édité chez Bragelonne en 2019 est une réédition de celui paru au CNRS en 2012 . Dirigé par Vincent Ferré, éminent spécialiste français du maître d'Oxford, il réunit les contributions d'une soixantaine d'auteurs et vise clairement à l'exhaustivité sur la vie, l'oeuvre et les sujets dérivés de cette oeuvre (jeux,...

couverture

Lolita, la véritable histoire - L'affaire qui inspira Vladimir Nabokov de Sarah Weinman

critiqué par Blue Cat - (56 ans)

LOLITA, littérature ou fait divers ?

8 etoiles
Ce livre relate en détail l'enlèvement en 1948 de la petite Sally Horner, 11 ans, dans une petite ville du New Jersey. L'auteure, Sarah Weinman, est journaliste d'investigation. La thèse de l'auteure est que Vladimir Nabokov s'est inspiré de ce fait divers pour écrire son chef-d'oeuvre 'Lolita'. Ou plutôt qu'il aurait fait quasiment un copié/collé,...

couverture

Retour sur le XXème siècle de Tony Judt

critiqué par Colen8 - (79 ans)

Fragments du siècle passé

8 etoiles
Abstraction faite du titre qui n’engage que lui Tony Judt exprime ici sa propre pensée en 2008 peu avant sa mort au travers de la compilation d’une grosse vingtaine de recensions et articles publiés entre 1994 et 2006. Les thèmes retenus sont largement imbriqués dit-il, alors que l’ensemble peut paraître manquer d’homogénéité. Malgré tout son...

couverture

Une Petite Histoire du Roman Policier Belge de Christian Libens

critiqué par Catinus - (Liège - 69 ans)

Un bon catalogue

8 etoiles
On peut certainement dire que Christian Libens fait le tour de la question, à savoir l’histoire du roman policier belge francophone. Pour notre plaisir, il illustre son ouvrage de plusieurs couvertures de polars. Petite frustration toutefois : cette petite centaine de pages ne pouvait être qu’un bottin où défilent des dizaines de noms et relativement...

couverture

L'affaire Nobel de Olivier Truc

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 52 ans)

TOUT ÇA POUR… ÇA?

2 etoiles
Novembre 2017, un des plus grands quotidiens suédois publie une enquête choc. En pleine ère #MeToo, dix-huit Suédoises accusent une des personnalités culturelles les plus en vue de Stockholm de harcèlement sexuel et de viol. Il est Français et surtout connu pour être l’époux de la poétesse Katarina FROSTENSON, un des dix-huit membres de l’Académie...

couverture

L'ivresse des rimes de Laurent Bourdelas

critiqué par Catinus - (Liège - 69 ans)

Abstinents s'abstenir !

8 etoiles
Donc un éloge du vin, et accessoirement de diverses boissons alcoolisées, dans la bouche de « poètes maudits » - certains d’entre eux sont également vignerons- tels Vigny, Lamartine, Hugo, Musset, Gautier, Nerval, Baudelaire, Verlaine, Rimbaud, Apollinaire, etc. ainsi que d’autres plus ou moins connus. Tout cela est très bien, instructif et tout et tout....

couverture

Les Matinées de la Villa Saïd de Anatole France

critiqué par Alceste - (Liège - 59 ans)

Anatole France sur le vif

9 etoiles
En l’absence de tout enregistrement radiophonique ou cinématographique, cet ouvrage paru en 1921 nous donne une idée approchante de ce que fut Anatole France dans ses « matinées de la villa Saïd », quand il était au centre de l’attention admirative d’un cercle d’invités de son choix. Paul Gsell, témoin de quelques-uns de ces...

couverture

La bouche des carpes de Amélie Nothomb, Michel Robert

critiqué par Catinus - (Liège - 69 ans)

De l'inédit

8 etoiles
Voici un livre d’entretiens entre Amélie Nothomb et Michel Robert. Le livre est paru en 2018 mais les conversations se situent entre 1995 et 2001. Elles restent d’actualité, vu qu’Amélie ne change pas ou alors elle s’améliore d’année en année… Nous y apprenons des choses - peut-être- inédites. Ainsi elle ne conduit pas de voiture...

couverture

Super-héros, une histoire politique de William Blanc

critiqué par Deinos - (58 ans)

un aperçu méconnu des super-héros

10 etoiles
Qui dit Super-héros fait souvent penser à littérature de sous-genre, bandes dessinées pour ados, blockbusters... et une imagerie de propagande d'un idéal US. L'intérêt de cet ouvrage est de replacer la création et l'évolution des dits super-héros dans leur contexte économique, politique et culturel. Et là où certains ne voit que des héros réactionnaires, il apparaît...

couverture

Les seigneurs du rire. Robert de Flers, Gaston de Caillavet, Francis de Croisset de Pierre Barillet

critiqué par Alceste - (Liège - 59 ans)

Un oeil en coulisse

9 etoiles
Pierre Barillet (1923 - 2019) est un auteur de pièces de boulevard, parmi lesquelles les fameux « Potiche » ou « Folle Amanda », écrites en collaboration avec Jean-Pierre Grédy (1920). C’est à ce titre qu’il s’est senti le devoir de publier cette véritable somme...

couverture

Dessins soignants de Richard Nagy

critiqué par CHALOT - (72 ans)

corrosif et tendre

10 etoiles
Richard Nagy est à la fois un aide soignant passionné par ce travail difficile mais très utile et à la fois un dessinateur de talent. https://youtu.be/SIQG1QvxvJI Dans son livre « Dessins soignants » paru le 24 juillet 2019, Nagy nous présente 42 dessins corrosifs pour la plupart et pleins de tendresse pour certains. Il y présente les conditions de...

couverture

Parler croquant de Claude Duneton

critiqué par Alceste - (Liège - 59 ans)

La langue française sur la sellette

6 etoiles
« Imposture historico-politique », « langue de bourgeois, qui oblige à penser bourgeois », « langage d’archevêque », voilà les accusations que Duneton profère à l’endroit de la langue française dans son état actuel (celui de 1973, date d’édition de l’ouvrage), qui font un peu mal au cœur quand on aime sa langue maternelle, mais...

couverture

Chaque mot est un oiseau à qui on apprend à chanter de Daniel Tammet

critiqué par Eric Eliès - (46 ans)

Comment les langues façonnent notre rapport au monde

8 etoiles
Daniel Tammet est l’auteur mondialement connu de " Je suis né un jour bleu " dans lequel il révélait, avec sensibilité et clarté, les mécanismes singuliers de son autisme savant et de sa synesthésie, qui lui fait percevoir les nombres comme des entités autonomes aussi signifiantes (par exemple la tristesse spleenétique du 6) que les...

couverture

Mes vies secrètes de Dominique Bona

critiqué par Colen8 - (79 ans)

Grand bain culturel

8 etoiles
Elue en 2013 à l’Académie Française au fauteuil de son fidèle ami Michel Mohrt le breton aux grandes moustaches, la jeune journaliste devenue romancière s’est vite orientée vers les biographies, ce dont elle s’explique à la fin. Dominique Bona dans ce livre de souvenirs mêle habilement les aspects privés de sa vie aux enquêtes et...

couverture

The sense of style: The Thinking Person’s Guide to Writing in the 21st Century de Steven Pinker

critiqué par Elya - (Savoie - 30 ans)

Écrire pour être compris

8 etoiles
Faut-il utiliser des synonymes dans un texte plutôt que répéter plusieurs fois d'affilée le même mot ? Devrait-on commencer nos phrases d'abord par les choses les plus compliquées à assimiler, et mettre les choses les plus simples à la fin ? Y a-t-il des manières de rendre nos écrits plus attractifs et compréhensibles pour le...

couverture

J. R. R. Tolkien, auteur du siècle de Thomas Alan Shippey

critiqué par Vince92 - (Zürich - 42 ans)

Pour une défense de l’œuvre de Tolkien

5 etoiles
Un auteur à succès comme l’est Tolkien (plusieurs millions de lecteurs à travers le monde), doit-il nécessairement être considéré comme un auteur significatif pour la littérature? De façon évidente la réponse pourrait être « pas nécessairement », et pourrait même au contraire être considéré comme un indice de sa médiocrité, la qualité d’écrivain semblant être...

couverture

Entretiens Inactuels: Antoine Blondin, Michel Butor, Fred Kassak et les autres... de Emmanuel Legeard

critiqué par ATER - (Roanne - 24 ans)

Un Festival d'intelligence

10 etoiles
Ce sont les mots de Pierre Assouline qu'on est obligé de reprendre: "Peu d'écrivains français prennent comme lui la peine de réfléchir à ce que lire et écrire veulent dire, et plus rares encore sont ceux qui manifestent un tel goût des autres écrivains. Sa conversation dont on retrouve le discret reflet, l'écho assourdi dans ses...

couverture

Space Opera ! : L'imaginaire spatial avant 1977 de Vivian Amalric, André-François Ruaud

critiqué par Fanou03 - (* - 45 ans)

Vers l'infini et au-delà

8 etoiles
Je dis tout de go un grand merci à André-François Ruaud et Vivian Amalric pour avoir commis ce délicieux ouvrage, qui est un bel hommage presque amoureux au [i]Space-Opera[/i], mais attention, vous l’avez bien vu dans le sous-titre, celui d’avant 1977, d’avant l’arrivée tonitruante de [i]Star Wars[/i] bien sûr, qui, pour les auteurs, va...

couverture

Pasoj al plena posedo de William Auld

critiqué par Elya - (Savoie - 30 ans)

Améliorer son espéranto, pour les locuteurs confirmés

8 etoiles
Si, comme pour j'imagine la plupart des langues, les ressources pour apprendre l'espéranto quand on débute abondent, celles consacrées aux locuteurs et locutrices qui maîtrisent déjà bien les bases et la pratique de la langue sont plus rares. Ce livre remplit cependant son objectif, dans une forme assez classique qui m'a rappelé mes cours de...

couverture

La vérité sur "Dix petits nègres" de Pierre Bayard

critiqué par Shelton - (Chalon-sur-Saône - 64 ans)

J'adore ce genre d'ouvrage...

9 etoiles
Pour Pierre Bayard, les questions sont simples, ou, plus exactement, elles méritent d’être posées sans précaution, de façon nette, et il faut construire la réponse avec logique, sans tricher, en manipulant juste un peu le lecteur comme tout auteur sait si bien le faire… Alors, avec ce préalable, il peut se demander si Agatha Christie ne...

couverture

Cachées par la forêt: 138 femmes de lettres oubliées de Éric Dussert

critiqué par Colen8 - (79 ans)

Femmes de lettres ramenées à la lumière

9 etoiles
Poésie, théâtre, conte fantastique, correspondance, nouvelle, feuilleton, biographie, roman, reportage, récit de voyage, livre pour la jeunesse, article de presse, essai, traduction, tels sont les genres produits par des femmes qui ont apporté leur pierre à la création littéraire mondiale du dernier millénaire. Madeleine Gagnon la Québécoise pour ne citer qu’elle a les honneurs de...

couverture

The Read-Aloud Handbook de Jim Trelease

critiqué par Elya - (Savoie - 30 ans)

Lecture à voix haute ou silencieuse

7 etoiles
La première publication de ce livre en anglais parue en 1982, et depuis pas moins de 7 éditions se sont succédé. Ceci témoigne d'un succès de librairie. Le contenu du livre est-il pour autant tout aussi saisissant ? La thèse de l'auteur défendue dans cet ouvrage est que la lecture à voix haute et la...

couverture

Les ruses de l'intelligence : La mètis des Grecs de Marcel Detienne, Jean-Pierre Vernant

critiqué par Colen8 - (79 ans)

Sur les mythes de l’âge archaïque grec

8 etoiles
A travers les poèmes mythologiques l’Iliade et l’Odyssée d’Homère, la Théogonie d’Hésiode, les chroniques attribuées à Apollodore, la cosmogonie d’Alcman, les ajouts ou commentaires de leurs successeurs Eschyle, Euripide ou Aristophane ces deux savants hellénistes remettent en lumière un aspect méconnu de la pensée grecque archaïque condamnée par Platon car trop éloignée des hauteurs de...

couverture

L'encre des savants de Souleymane Bachir Diagne

critiqué par Colen8 - (79 ans)

La philosophie d’avant l’écriture

8 etoiles
L’encre symbolise l’écriture dans un espace de culture orale transmise par les griots, les fameux conteurs de villages. Sans les mots ni les déclinaisons de verbes au futur pour se projeter dans l’avenir les peuples africains éprouvaient une temporalité différente, leur force de vie étant celle du moment présent. Un missionnaire belge dans les...

couverture

Lire dans un monde numérique de Collectif

critiqué par Colen8 - (79 ans)

Vers des pratiques plus interactives et des modalités plus créatives

8 etoiles
Quoi de plus compréhensible que de s’intéresser à ces sujets sur un site dédié aux lecteurs ? Il y a celui de la lecture numérique qui elle-même ouvre sur une nouvelle dimension de création artistique, joint à celui de la littérature numérique qui ne relève en rien d’une œuvre simplement numérisée(1). Loin d’être en baisse...

couverture

La pipe d'Oppen : Essais, discours, préfaces de Paul Auster

critiqué par Gregory mion - (37 ans)

Les amitiés astrales.

10 etoiles
Avec ce très beau recueil de textes qui évoquent plusieurs figures emblématiques de la littérature, Paul Auster approfondit le firmament de ses influences ainsi que sa conception de l’écriture (prendre un stylo, noircir des pages et des pages au quotidien, avoir le plaisir de sentir les mots qui s’extériorisent du corps et commencent à fonder...

couverture

Introduction au théâtre grec antique de Paul Demont, Anne Lebeau

critiqué par Numanuma - (Tours - 47 ans)

Parole qui profite ne saurait porter malheur.

10 etoiles
Le théâtre est d'abord un art d'imitation. C'est la mimesis théorisée d'abord par Platon, concept qu'il développe aux livres III et X de la République. Et selon lui, l'action dramatique n'est pas un bien pour la cité idéale. L'idée aura une belle descendance puisque Rousseau, dans sa Lettre à d'Alembert, se demande « si le relâchement...

couverture

Et si Platon revenait... de Roger-Pol Droit

critiqué par Colen8 - (79 ans)

Au nom du Vrai, du Juste, du Bien, du Beau, et après ?

8 etoiles
Inutile de le faire revenir nous dit Roger-Pol Droit, Platon n’ayant jamais quitté la scène. Vingt-cinq siècles de lectures, commentaires, interprétations n’ont pas épuisé son héritage. L’élève de Socrate, l’auteur des innombrables dialogues reste un inconnu aux multiples facettes que chacun tente de s’approprier au gré de sa compréhension. Aristocrate jeune et beau, sportif de...

couverture

Un été avec Homère de Sylvain Tesson

critiqué par Veneziano - (Paris - 42 ans)

Une analyse inspirée, presque exaltée

10 etoiles
Dans une collection dont je viens de faire la connaissance, la radio publique française France Inter et Parallèles présentent une vision de l'oeuvre d'un auteur, révisée et analysée pour l'occasion, sous le nom de "Un été avec...", qui serait l'occasion de (re-)découvrir ses écrits. Ici, Sylvain Tesson, explorateur et écrivain, connu pour ses récits de...

couverture

Plutarque de Jean Sirinelli

critiqué par Colen8 - (79 ans)

Plongée dans la société gréco-romaine des 1er et 2ème siècles

8 etoiles
Même si la mort prématurée d’Alexandre a interrompu la conquête hellénique pour laisser le champ libre à l’expansion romaine vers l’est, l’idée d’universel régi par des valeurs humanistes est bien ancrée dans l’esprit de l’époque reconstituée avec talent par Jean Sirinelli à l’occasion de cette biographie. En l’absence d’éléments précis sur la vie privée...

couverture

Un été avec Machiavel de Patrick Boucheron

critiqué par Colen8 - (79 ans)

Derrière les apparences

8 etoiles
Florence la cité flamboyante des Médicis jette ses derniers feux dans les guerres d’Italie. C’est la période troublée pendant laquelle Machiavel nommé secrétaire de chancellerie commence par observer les pratiques de gouvernement là où ses missions le conduisent, puis tombé en disgrâce et exilé pendant plusieurs années s’investit dans la réflexion afin de composer «...

couverture

Considérations sur l'assassinat de Gérard Lebovici de Guy Debord

critiqué par Eric Eliès - (46 ans)

Un témoignage sur Gérard Lebovici, éditeur et producteur de cinéma, dont l'assassinat n'a jamais été élucidé

9 etoiles
Quand j’ai commencé la lecture de ce livre, je connaissais à peine le nom de Gérard Lebovici, qui connut ses heures de gloire dans les années 70/80 en tant que producteur de cinéma, et j’étais avant tout désireux de lire Guy Debord, dont j’avoue que l’aura me fascine. Sa dénonciation intransigeante des ressorts de la...

couverture

Virgile, notre vigie de Xavier Darcos

critiqué par Colen8 - (79 ans)

Toujours actuel

9 etoiles
Reconnu d’emblée pour son talent dès l’écriture des Bucoliques confirmé par celle des Géorgiques, Virgile compose l’Enéide à la gloire d’Auguste auto-promu « imperator » en 27 av. J.C. Inspiré par Homère dont il reprend une partie des personnages quelque huit siècles plus tard il construit une œuvre poétique majeure en douze livres, qui ne...

couverture

Petite vie de Jeanne d'Arc de Régine Pernoud

critiqué par Hexagone - (49 ans)

Dieu premier servi.

9 etoiles
A l'heure ou Jeanne défraye la chronique avec les fêtes Johanniques d'Orléans, comment ne pas se renseigner davantage sur ce personnage haut en couleurs de notre pays et de notre histoire. Régine Pernoud est l'un des grands spécialistes de Jeanne, reconnue et sérieuse. Ce livre relate succinctement la petite vie de la Pucelle. Pari réussi pour l'auteur qui...

couverture

Dictionnaire de synonymes et mots de sens voisin de Henri Bertaud Du Chazaud

critiqué par Falgo - (Lentilly - 80 ans)

Sous la main

10 etoiles
J'ignore pourquoi je n'ai pas encore signalé ce livre que j'utilise tous les jours pour n'importe quel type de rédaction. Trouver le mot juste qui traduit bien ce que j'ai en tête ou un vocable plus original que celui qui me vient à l'esprit ou effectuer une correction. Il sert à tout. Il y a...

couverture

Le Remède dans le mal: Critique et légitimation de l'artifice à l'âge des Lumières de Jean Starobinski

critiqué par Colen8 - (79 ans)

Exégèses d’écrits des Lumières

7 etoiles
Prémonitoire est cette conclusion d’un article sur les fables et mythologies du Grand Siècle préfigurant le transhumanisme : le mythe à venir de « l’Homme-Dieu qui se construit lui-même ou se fabrique de ses mains ». Les Lettres Persanes dans leur genre impertinent à l’égard du Prince, irrespectueux envers l’Eglise et leur ironie sur les mœurs...

couverture

L'Académie contre la langue française de Auteur inconnu

critiqué par Veneziano - (Paris - 42 ans)

La misogynie des Académiciens, ni linguistes ni grammairiens

9 etoiles
L'Académie française a été créée à la fin du XVIIème siècle par le cardinal de Richelieu pour figer et codifier la langue française. Il en est advenu l'édiction par cette institution de la règle du pluriel où le masculin prévaut, qui va à rebours de la règle de proximité, en genre et en nombre qui...

couverture

Enchanter les "peut être" - Essai poétique sur le principe d'incertitude de Maurice Couquiaud

critiqué par Eric Eliès - (46 ans)

Un plaidoyer pour concilier la science, la spiritualité et la poésie dans l'étonnement et l'émerveillement

7 etoiles
Maurice Couquiaud a rassemblé, dans ce petit livre d’une centaine de pages qui se lisent aisément, quelques courts essais et manifestes jusqu’alors éparpillés dans des revues poétiques (Phréatique, Peut-être, etc.), où il manifeste une enthousiasmante volonté de révéler et d'accentuer les convergences entre la poésie, la spiritualité et la science. La juxtaposition des textes...

couverture

Le génie du faux - La passion Vermeer de Patrick Pesnot

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 52 ans)

DEVENIR VERMEER, OUI, VERMEER!

7 etoiles
«Le Génie du faux», est la biographie romancée du peintre néerlandais Han Van MEEGEREN (de son vrai nom Henricus Antonius Van MEEGEREN 1889-1947), qui est considéré par certains comme le plus grand faussaire de tous les temps… Né dans une famille très catholique le jeune Hans développa très tôt des dons inouïs pour la peinture, et...

couverture

Jean-Jacques Rousseau : la transparence et l'obstacle de Jean Starobinski

critiqué par Numanuma - (Tours - 47 ans)

Tout dire, tout refaire

10 etoiles
Parfois les circonstances de la vie offrent des occasions de revenir sur son passé, de revivre des moments jusque-là uniques. Parfois, on se réveille à 44 ans, avec un passé amical, sentimental, professionnel, et tout prend sens. Ce qui était impensable à 22 ans devient une évidence 20 ans plus tard. Certes, on peut se...

couverture

Bienvenue au Moyen Age de Michel Zink

critiqué par Numanuma - (Tours - 47 ans)

Tristan, Iseult, Perceval, Arthur, Roland, c'est pas de la camelote

8 etoiles
Sonnez hautbois, résonnez cors, cornemuses et cors de chasse, portez pelisses, tuniques, surcots, vos braies et chausses, polissez vos armures, fourbissez vos armes, l’aventure attend le chevalier au détour des chemins de la forêt de Brocéliande. Adorez votre Dame, chantez ses louanges car le temps sera long avant vos retrouvailles. La quête sera dure mais...