Ecrire le monde: La formidable épopée des livres qui ont fait l'histoire de Martin Puchner

Ecrire le monde: La formidable épopée des livres qui ont fait l'histoire de Martin Puchner
(The written world : the power of stories to shape people, history, civilization)

Catégorie(s) : Sciences humaines et exactes => Critiques et histoire littéraire

Critiqué par Saint Jean-Baptiste, le 7 juin 2020 (Ottignies, Inscrit le 23 juillet 2003, 84 ans)
La note : 8 étoiles
Visites : 207 

Que serait le monde sans l’écriture !

La diffusion de la pensée par l’écrit est certainement la plus belle invention de l’humanité. L’auteur en est convaincu. Il a voulu répertorier les écrits qui ont changé le monde et il s’est rendu sur place pour visionner les endroits d’où sont partis ces écrits.

L’histoire de l’écriture commence en Mésopotamie il y a un peu plus de cinq mille ans. Les premières plaquettes d’argile retrouvées servaient de support à des écritures comptables. Mais à Ninive, il y a quatre mille ans, des plaquettes d’argile avaient été cachées dans l’épaisseur du mur d’un palais , comme si l’auteur avait voulu transmettre son message aux hommes qui allaient les découvrir quatre mille ans plus tard. Ces plaquettes d’argile mettaient par écrit l’Épopée de Gilgamesh et la légende veut que Gilgamesh ait écrit lui-même son histoire, ce qui ferait de lui le premier écrivain de l’humanité.

L’auteur passe ensuite en revue les livres fondamentaux. Il commence par les épopées d’Homère. Ces livres sont fondateurs d’une civilisation mais pas seulement. Alexandre le Grand avait l’Iliade et l’Odyssée comme livres de chevet. Il s’était fait une image du monde en lisant ces aventures et il a tenté toute sa vie d’égaler les exploits des héros d’Homère.

Évidemment l’auteur fait mention des écritures sacralisées qui sont à la base de toutes les civilisations depuis les origines de l’humanité. Il raconte comment se sont rédigés ces écrits, il parle des auteurs – quand ils sont connus – et de l’influence de ces écrits sur l’histoire du monde : ce sont les mises par écrit des enseignements du Bouddha, de Confucius, de Socrate, de Jésus, de Mahomet… En même temps il donne une biographie résumée de ces personnages en racontant aussi les circonstances de leurs enseignements.

Incontestablement, certains livres ou manifestes ont changé l’histoire du monde : « Le manifeste du parti Communiste », par exemple, et « Le petit Livre Rouge » de Mao, sont parmi les plus connus. L’auteur cite encore Mein Kampf – qui bat tous les records des livres non lus…

Mais après, l’auteur doit faire un choix parmi les livres et, comme tous les choix, le sien est contestable. Il cite les livres témoignages comme ceux de Soljenitsyne et d’Akhmatova. Il me semble qu’il aurait pu citer d’autres témoignages de rescapés des camps de concentration, par exemple, « Au nom de tous les miens » ou « Dans les Prisons de Mao », ou de rescapés du bagne comme « Les Mémoires de Papillon ». Il aurait pu parler des philosophes qui ont inspiré la Révolution française et l’avènement d’un monde nouveau.
Il me semble aussi qu’il aurait pu parler des livres qui relatent les grandes découvertes de notre monde comme les voyages de Marco Polo ou le premier tour du monde par Pigafetta.
Mais il aurait fallu quarante volumes et choisir c’est renoncer. Et puis la question se pose : quel est le plus important ? avoir fait le tour du monde, ou l’avoir raconté ?
(Ce serait amusant de sonder les lecteurs de CL pour savoir quels sont, d’après eux, les livres qui ont le plus changé le monde).

L’auteur ne se limite pas aux livres de notre culture. Il est allé en Chine, au cercle Arctique, en Amérique du Sud, en Afrique… Il raconte ses découvertes et ses entretiens avec des auteurs oubliés ou ses visites de bibliothèques insolites.

Il raconte encore les débuts de l’imprimerie et son influence immédiate sur la Réforme de Luther, les débuts des livres édités et largement diffusés comme le Don Quichotte de Cervantès, les débuts du journalisme avec Benjamin Franklin...
Il parle aussi de l’extraordinaire diffusion de la saga Harry Potter à travers le monde et il termine par l’évocation de l’écriture virtuelle qui est une nouvelle révolution du monde par l’écriture.

Tout ça donne un livre un peu touffu, un peu décousu, très peu conventionnel ; par moment c’est raconté comme une expédition aventureuse sans beaucoup de souci de style mais, c’est toujours instructif et intéressant à lire, surtout pour nous CLiens, qui avons fait de la lecture notre passion la plus durable.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • Écrire le monde [Texte imprimé], la formidable épopée des livres qui ont fait l'histoire Martin Puchner traduit de l'anglais (États-Unis) par Odile Demange
    de Puchner, Martin Demange, Odile (Traducteur)
    Fayard
    ISBN : 9782213705682 ; 25,00 € ; 25/09/2019 ; 444 p. ; Broché
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Ecrire le monde: La formidable épopée des livres qui ont fait l'histoire

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Ecrire le monde: La formidable épopée des livres qui ont fait l'histoire".