L'île aux enfants
de Ariane Bois

critiqué par Bernard2, le 2 mai 2019
(DAX - 70 ans)


La note:  étoiles
La honte d'un pays
Dans les années 60 et 70, alors que Michel DEBRÉ était député de La Réunion, plus de deux mille enfants ont été enlevés à leurs parents, soit violemment, soit en échange de promesses qui ne seront pas tenues. L’objectif ? Repeupler des régions de métropole, souffrant de sous-population. Nombre de ces enfants seront maltraités, exploités, utilisés comme main d’œuvre gratuite.
Ce contexte sert de thème au roman. Pauline, le personnage central, est capturée et envoyée dans la région de Guéret. Elle est placée dans une famille où un autre « déporté », un garçon, est traité de façon ignoble (on retrouvera sa trace à la fin du livre).
Pauline s’enfuit. Elle sera recueillie par une autre famille où elle sera choyée. Mais ses origines lui sont cachées, et lorsqu’elle les découvre, c’est le drame.
Dans la seconde partie du livre, c’est sa fille, Caroline, qui entreprendra des démarches pour retrouver la famille biologique de sa mère.
Même si les personnages sont fictifs, le contexte a bel et bien existé. La France a longtemps fait la sourde oreille aux demandes des plaignants. Il aura fallu attendre 2014 pour que l’Assemblée nationale reconnaisse officiellement la responsabilité de l’État. Et encore, quatorze députés ont osé voter contre cette décision, préférant sans doute l’opprobre à la vérité.
Un livre fort, poignant, sur un épisode de notre Histoire, qu’il ne faut pas oublier.