Littérature => Européenne non-francophone (2301 livres critiqués)



couverture

Les Anneaux de Saturne de Winfried Georg Sebald

critiqué par Oscar W. - (Bruxelles - 51 ans)

Un voyage dans l'histoire

8 etoiles
Il est clair que la promenade est conseillée pour se tenir en forme, mais ce que l'on découvre dans ce livre, c'est qu'elle est également formidable pour la mémoire. En effet, le héros de ce livre se promène durant plusieurs semaines sur la côte est de l'Angleterre dont le décor est souvent dessiné par d'anciennes...

couverture

Vingt-quatre heures de la vie d'une femme de Stefan Zweig

critiqué par Leïa - (Montréal - 43 ans)

Vivement la passion

9 etoiles
L'histoire se déroule dans une petite pension de la Riviera sur la Côte d'Azur au début du 20e siècle. Mme Henriette, une femme « comme il faut » délaisse tout ce qu'elle possède et s'enfuie avec un inconnu, un homme qu'elle ne connaît que depuis 48 heures. Tous sont d'accord pour porter « le »...

couverture

Lettres à un jeune poète de Rainer Maria Rilke

critiqué par Vigno - (- ans)

L'Art poétique de Rainer Maria Rilke

9 etoiles
Franz Xaver Kappus (1883-1966), 19 ans, cadet dans une école militaire autrichienne, découvre que Rainer Maria Rilke (1875-1926) a fréquenté la même institution que lui quelques années auparavant. Ayant écrit quelques poèmes, il décide de les envoyer au maître. Quelque mois plus tard, Rilke lui répond. S'en suivra une correspondance de quelques années. Kappus fera...

couverture

Va où ton coeur te porte de Susanna Tamaro

critiqué par Leïa - (Montréal - 43 ans)

L'amour d'une grand-maman

8 etoiles
Dans ce livre, une grand-maman décide d'écrire des lettres à sa petite-fille exilée aux Etats-Unis avec qui elle est en conflit. Dans cette parcelle d’elle-même, elle lui parle de sa vie, de sa jeunesse, elle lui confie son histoire d’amour, les choix qu’elle a dû faire et les conséquences s’y rattachant. Elle se raconte et...

couverture

Théorème de Pier Paolo Pasolini, Edmond Baudoin (Illustration)

critiqué par Nevermore - (Rennes - 38 ans)

Pasolinien

9 etoiles
Théorème de Pasolini est aussi un film et c'est d'ailleurs ce film qui m'a amené à lire cet étrange roman. Résumons rapidement: Une famille de la grande bourgeoisie milanaise. Le père est propriétaire d'une grande entreprise, la mère est une belle bourgeoise cultivée qui s'ennuie, les enfants sont sages et bien éduqués... Parmi ces personnages,...

couverture

L'artiste des dames de Eduardo Mendoza

critiqué par Squirrel - (Bruxelles - 55 ans)

Démêlages requis et rires garantis

9 etoiles
Après "Le mystère de la crypte ensorcelée" et "Le labyrinthe aux olives", voici le 3ème volet des aventures de notre héros anonyme (au sens premier du terme puisque ses parents n'ont pas jugé utile de déclarer sa naissance). Il s'agit d'un récit à la 1ère personne raconté par notre personnage X. : Après de nombreuses...

couverture

La contrebasse de Patrick Süskind

critiqué par Jules - (Bruxelles - 76 ans)

Un grand sentiment de solitude

8 etoiles
Ce livre est bien moins connu que « Le parfum » du même auteur. Et pourtant, il vaut vraiment la peine d’être lu. Jacques Villeret a joué le rôle du narrateur de cette histoire au théâtre avec beaucoup de brio. La contrebasse offre très rarement une place brillante dans un orchestre, et pourtant. Selon le musicien,...

couverture

Le stade de Wimbledon de Daniele Del Giudice

critiqué par Kinbote - (Jumet - 61 ans)

Ceci n'est pas un livre sur le tennis!

9 etoiles
Petit livre déroutant salué à sa sortie en 83 par les ténors de la prose italienne : Moravia, Camon et Calvino, et adapté aujourd'hui au cinéma par Mathieu Amalric, déjà connu comme comédien, avec dans le rôle principal Jeanne Balibar. La première partie conte les divers voyages que fait le narrateur à Trieste sur les traces...

couverture

Le club Dumas, ou, L'ombre de Richelieu de Arturo Pérez-Reverte

critiqué par Le Biblio - (Waterloo - 43 ans)

DE UMBRARUM REGNI NOVEM PORTIS

10 etoiles
Ami de l'étrange, du polar et des livres anciens, cette critique s'adresse à vous. Imaginez un mercenaire en livres anciens confronté à la plus étrange des énigmes. "A-t-on vraiment découvert un chapitre manuscrit des Trois Mousquetaires de Dumas?". Et quelle est cet étrange livre "les neufs portes du royaumes des ombres"? Quelle est le lien entre la mort...

couverture

Le Roman de Don Sandalio, joueur d'échecs de Miguel de Unamuno

critiqué par Jules - (Bruxelles - 76 ans)

Court, intéressant et très bien écrit

9 etoiles
L'auteur de ce petit livre est censé avoir reçu, d’un de ses lecteurs, des extraits d'une correspondance qui pourraient former un petit roman. Il découvre l’histoire d'une rencontre entre deux hommes. L’un est l'auteur de la correspondance, qu'il adresse à un certain Felipe, et l’autre est un joueur d’échecs, Don Sandalio. L'histoire se passe le long...

couverture

Amore de Andrea De Carlo

critiqué par Bluewitch - (Charleroi - 41 ans)

Houleux...

5 etoiles
On le devine aisément, « Amore » est une histoire d'amour. Ardente, violente, entre deux êtres qui s’aiment et se rejettent à un rythme plutôt soutenu… Leo est divorcé, il enchaîne les liaisons sans attache (du moins il essaie), et son histoire avec Antonella en est à ses débuts. Ce roman commence lorsque, le jour...

couverture

Il se fait tard de plus en plus tard de Antonio Tabucchi

critiqué par Saint-Germain-des-Prés - (Liernu - 52 ans)

Roman sous forme de lettres

8 etoiles
Ce livre est composé de 18 lettres qui chacune émane d’un expéditeur différent, dont 17 hommes et une femme pour terminer en beauté. La dernière lettre s’intitulant « Chers messieurs », on peut imaginer qu’il s'agit d’une réponse. La compréhension de certaines missives est chose aisée ; pour accéder aux autres, il faut accepter de passer outre...

couverture

Le secret de Anna Enquist

critiqué par Saint-Germain-des-Prés - (Liernu - 52 ans)

Un piano comme langage

8 etoiles
Que voilà un livre agréable, où alternent bulles de silence et crescendo musical… Dora est pianiste et vit à travers son instrument. Enfin, « vivait ». Car, maintenant âgée, ses doigts la font souffrir et ne courent désormais plus sur le clavier. Sa carrière est brisée. Pourtant, Dora achète un piano et le livre s’ouvre sur l'installation de celui-ci dans...

couverture

Un coeur de pierre de Renate Dorrestein

critiqué par Squirrel - (Bruxelles - 55 ans)

Famille brisée

8 etoiles
Pâques 1972, La Haye, le couple van Bemmel annonce à sa joyeuse troupe de 4 enfants une prochaine naissance. Dès l'annonce de sa venue, la petite Ida rompt l'équilibre de la famille et la précipite dans la tragédie... Ellen est le troisième enfant de la fratrie, celui qu'on appelle l'enfant-ciment. Aujourd'hui, à presque quarante ans, elle...

couverture

La confusion des sentiments de Stefan Zweig

critiqué par Vigno - (- ans)

A la croisée de tous les chemins

8 etoiles
Roland est fasciné par son professeur de littérature anglaise qui lui a ouvert les portes de la connaissance. Le professeur ne tarde pas à s’intéresser à cet élève qui lui voue un culte. Comme ils habitent le même immeuble, ils se voient quotidiennement pour discuter littérature. Ce professeur a aussi une femme, beaucoup plus jeune...

couverture

Les Romans de la table ronde : chevaliers et héros de Collectif

critiqué par Lolita - (Bormes les mimosas - 34 ans)

Conte chevaleresque du Moyen-Age

6 etoiles
Au XII° siècle, la légende du roi Arthur et de ses preux chevaliers, connait une grande renommée dans toutes les cours d'Europe. Historiquement, Arthur serait un chef guerrier ayant vécu en Angleterre vers 490 après Jésus-Christ. C'est d'abord en pays celte que s'est construite la légende mythique du roi Arthur. Ici, dans le livre, Arthur, enfant...

couverture

Alamut de Vladimir Bartol

critiqué par Lolita - (Bormes les mimosas - 34 ans)

Absolument fabuleux! Un chef d'oeuvre!

10 etoiles
Un très gros livre (environ 600 pages) mais une très belle histoire que l'on lit jusqu'au bout et quand on l'a dans les mains, on ne peut plus le quitter. Vladimir Bartol a réuni ici tous les ingrédients qui font d'un livre un vrai succès. Un amour impossible entre des esclaves prisonnières d'un maître et de...

couverture

L'ombre et autres contes de Hans Christian Andersen

critiqué par Sorcius - (Bruxelles - 50 ans)

Un sur trois

6 etoiles
Voici un petit bouquin présentant trois contes d'Andersen: l'Ombre, la Reine des neiges et la Cloche. À mon avis, seule l'Ombre est un récit intéressant. Il s'agit d'un savant dont l'ombre, un beau soir, se détache et s'en va vivre sa propre vie. L'histoire est philosophique et porte à la réflexion, mais son interprétation peut être...

couverture

L'Histoire sans fin de Michael Ende

critiqué par Bluewitch - (Charleroi - 41 ans)

Une Histoire qui fait rêver...

8 etoiles
Une histoire mais avant-tout pour moi un film qui m'a émerveillée lorsque j'étais petite et qui m'émerveille encore. Et puis voilà, on découvre qu’un livre se cache derrière nos rêves et, avide, on s'y plonge… Bastien est un petit garçon de 11 ans, gros, pas trop bien dans sa peau. Il se réfugie dans la...

couverture

A l'ouest rien de nouveau de Erich Maria Remarque

critiqué par Jules - (Bruxelles - 76 ans)

Un très grand livre !

9 etoiles
Ici, la guerre de 14-18 est vue du côté des Allemands et décrite par un très grand écrivain allemand. Ce n'est pas qu’un livre sur la guerre, loin de là ! C'est un livre d’abord sur l’homme et c'est aussi un livre intelligent. Les tranchées, les combats au corps à corps, à la baïonnette, l’incroyable boucherie qu’a...

couverture

Le banquier anarchiste de Fernando Pessoa

critiqué par Jules - (Bruxelles - 76 ans)

Un raisonnement en forme de théorème

8 etoiles
Cela nous semble évidemment totalement aberrant, comme au narrateur d'ailleurs… Mais le banquier maintient son assertion et dit qu’il est fidèle à ses idées anarchistes, non seulement en théorie, mais également en pratique. Tout au long de ce petit livre, il va tenter de le prouver à son interlocuteur par un raisonnement qui se voudra...

couverture

Le livre du rire et de l'oubli de Milan Kundera

critiqué par Marco - (Seraing - 46 ans)

Où est la frontière ?

9 etoiles
Ce livre n’est pas un roman mais un recueil de 7 histoires. Mais ces histoires n’en sont qu'une. Ou plutôt, elles sont une variation sur un thème central. Kundera, en musicien accompli, donne vie à une série de miroitements qui fascinent et pourtant effraient. Comme s’il invitait le lecteur à entrer dans son monde et...

couverture

L'éducation du stoïcien de Fernando Pessoa

critiqué par Jules - (Bruxelles - 76 ans)

Une certaine conception de la vie...

8 etoiles
Ce petit livre est censé avoir été écrit par Alvaro Coelho de Athayde vingtième baron de Teive. Selon celui-ci, il ne s'agit pas de ses confessions mais bien d'une tentative, la plus objective possible, de définition de lui-même. D’emblée le baron nous situe quel a été le problème essentiel de sa vie et ce qui en...

couverture

Le fruit de la passion de Karel Glastra van Loon

critiqué par Darius - (Bruxelles - - ans)

A la recherche d'un géniteur

10 etoiles
Que voilà un auteur qui me prend les mots de la bouche, qui exprime tout haut ce que je pense tout bas ! Il n'est pas courant de lire un auteur hollandais, un pays qui ne nous fournit pas nécessairement un lot d'écrivains. Sur la quatrième de couverture, j'apprends qu'il est un journaliste vedette dans son...

couverture

L'histoire suivante de Cees Nooteboom

critiqué par Pleine Lune - (bruxelles - 71 ans)

La mort de Socrate

7 etoiles
"Voilà la différence entre les dieux et les hommes. Les dieux peuvent décider de leur métamorphoses, les hommes ne font que les subir." Voici l'histoire du Dr Strabon, auteur de guides touristiques, alias Socrate, professeur de latin obsédé par les dieux. Les lieux, les personnages, les évènements, s'interceptent se bousculent s'entrecroisent, mais qu'importe seul le dialogue...

couverture

Doubles vies de Birgitta Trotzig

critiqué par Darius - (Bruxelles - - ans)

Une oeuvre inclassable

8 etoiles
Ce recueil de trois nouvelles me laisse sceptique... J’ai beau avoir apprécié sa lecture, il ne m'en reste aucun souvenir. .. L'auteur est considérée comme la plus grande dame de lettres suédoises, nous apprend la quatrième de couverture... Mais je dois avouer que la lecture de ce livre ne se révèle pas très simple. C’est assez...

couverture

L'envol du migrateur, trois microromans de Ismail Kadare

critiqué par Jules - (Bruxelles - 76 ans)

Des horreurs de la dictature

10 etoiles
Je suis toujours très impatient de découvrir un nouveau livre d'Ismaïl Kadaré. Celui-ci vient de sortir de presse, puisque son impression date du mois de septembre. Je me suis rué et bien m'en a pris ! Au lieu du mot « nouvelles », nous trouvons celui de « microromans ». Pourquoi pas ?. Le livre débute par...

couverture

Le vicomte pourfendu de Italo Calvino

critiqué par Platonov - (Vernon - 36 ans)

Un conte à la Voltaire

7 etoiles
Le vicomte Médard de Terralba, un chevalier génois, voit son corps séparé en deux moitiés après qu'un boulet de canon l'eut transpercé, lors d'une bataille. Et ces deux parties du corps continuent cependant à vivre - après avoir été longuement soignée s- mais dont les caractéristiques sont complètement opposées: en effet, la partie gauche prodigue le bien...

couverture

Kyra Kyralina de Panaït Istrati

critiqué par Jules - (Bruxelles - 76 ans)

Un très long voyage !

7 etoiles
Adrien a dix-huit ans et un grand ami, Mikhaïl. Il est furieux ! Sa mère ne voit en Mikhaïl qu’un étranger, un homme dangereux qui va lui voler son fils… Et elle n’a pas tort !. Mikhaïl et Stavro distilleront un poison bien dangereux dans le sang de son fils : le goût du monde, celui...

couverture

L'art d'aimer de Ovide

critiqué par Le Biblio - (Waterloo - 43 ans)

Draguer à la romaine

10 etoiles
Pour tous ceux qui n'ont pas d'idées comment séduire sa belle. A toutes celles qui n'attendent que les bras ardents d'un futur amant: ce livre est pour vous. Ovide se présente en poète de l'Amour et nous donne dans ce petit ouvrage des conseils en matière de séduction, d'approche, de lieux à fréquenter pour conquérir l'élu(e) de...

couverture

Remèdes à l'amour de Ovide

critiqué par Le Biblio - (Waterloo - 43 ans)

La suite de L'Art d'aimer

9 etoiles
Si vous avez été déçu en amour, si votre galant ou votre belle se moquent de vous, alors lisez ce livre plein de sagesse. Ovide nous avait dans son précédent ouvrage prodigué des conseils pour le ou la séduire. Force de constater qu'il n'est pas infaillible, notre bon Ovide nous offre les conseils pour l'OUBLI. "Venez à mes...

couverture

L'épouse américaine de Mario Soldati

critiqué par Darius - (Bruxelles - - ans)

Un ménage à trois

10 etoiles
Roman qui semble autobiographique, dans lequel, l'auteur, un Italien nous narre sa rencontre avec l'Américaine qui deviendra sa femme.. ainsi qu’avec cette autre, d'origine italienne, qui, elle, deviendra sa maîtresse.. C’est une histoire de sentiments, les sentiments qu’il éprouve pour l’une et pour l’autre, mais écrits d'une manière qui intéresse le lecteur qui veut toujours en...

couverture

Soldados de Francisco González Ledesma

critiqué par Pétoman - (Tournai - 44 ans)

Soldats de quoi?

1 etoiles
Mais on ne parvient pas à y pénétrer, enfin, moi, je n'ai pas su. C'est une histoire assez décousue, et je ne l'a conseille pas, à personne. Ce serait perdre de temps. On dit que l'auteur est bon, ce n'est pas du tout du tout mon avis. A part quelques descriptions pas mal, le reste...

couverture

Pleine lune de Antonio Muñoz Molina

critiqué par Pleine Lune - (bruxelles - 71 ans)

Incontournable

10 etoiles
Si je devais partir dans une lointaine île déserte et qu'il me fallait choisir UN SEUL roman... c'est bien "Pleine Lune" de Munoz Molina que je prendrais avec moi... A partir d'un "fait divers" abject (cela nous rapproche d'autant plus de la narration parce que c'est justement du "quotidien") l'auteur nous livre un récit époustouflant qui...

couverture

Orages d'acier de Ernst Jünger

critiqué par Ferragus - (Strasbourg - 57 ans)

L'ultime

10 etoiles
Journaux de guerre d'un jeune allemand engagé volontaire pour la guerre de 14-18, Orages d'acier raconte de façon détachée, clinique et en même temps captivante, quatre années d'un conflit apocalyptique. Ce récit nous est très familier car il narre sans héroïsme ni forfanterie, la vie au quotidien d'hommes embringués dans la plus gigantesque boucherie que...

couverture

Le Loup des steppes de Hermann Hesse

critiqué par Craillous - (Vatimont - 53 ans)

Fantastique miroir...

9 etoiles
Un livre enivrant qui reflète tel un miroir un moment de la vie de chacun. D'une écriture simple mais d'une imagination totalement débridée (le passage dans le théâtre...), la vision d'un homme dont le cynisme le conduit dans une solitude déchéante. L'opposition des deux protagonistes (l'homme et la femme) présente deux modes de vie extrêmes: que...

couverture

Dormir accompagné de António Lobo Antunes

critiqué par Jules - (Bruxelles - 76 ans)

Drôle, bien écrit, plein de charme

8 etoiles
Voici le second volume des « Chroniques » écrites par l'auteur. Celles-ci sont pleines de charme et bien souvent assez surprenantes. J'insisterai d’abord sur le style de l’écriture utilisée par Antonio Lobo Antunes. Il est vraiment très particulier ! Il ne tient que relativement compte de la ponctuation et les phrases et les idées sont fréquemment...

couverture

Ombres sur l'Hudson de Isaac Bashevis Singer

critiqué par Pavane - (Les Lilas - 75 ans)

Le dernier roman de I.B. Singer

8 etoiles
La difficulté d'être après la Shoah quand on est juif et survivant aux Etats-Unis. Pour pouvoir vivre, il faut comprendre mais comprendre amène à détruire sa vie, ses vies... une descente au coeur de l'humanité de chacun d'entre nous... Le personnage principal, Grein, et ses trois femmes, nous y précèdent et nous y entraînent... Un roman qui...

couverture

Demasiado corazón de Pino Cacucci

critiqué par Jules - (Bruxelles - 76 ans)

Un véritable choc !...

8 etoiles
Je serai très bref quant à l'histoire. Un jeune médecin mexicain découvre un énorme scandale commis, sur le territoire mexicain, par une gigantesque entreprise pharmaceutique américaine. Cette affaire permettra à l'auteur de nous révéler ce que sont les « Forces Spéciales » américaines en Amérique Latine, comment le traitement des déchets radioactifs U.S se...

couverture

Verglas de Peter Stamm

critiqué par Jules - (Bruxelles - 76 ans)

Une écriture efficace, excellent dans le genre !

8 etoiles
Neuf nouvelles au ton direct et précis. L'auteur va toujours à l’essentiel pour décrire les ambiances qu’il veut rendre. La plupart de ses personnages sont jeunes, qu'ils soient seuls ou en couple. Le dialogue est bien loin d’être leur fort. Ils semblent emmurés dans une incapacité à transmettre les sentiments qu'ils ressentent. Ils nous semblent davantage...

couverture

Le désert des Tartares de Dino Buzzati

critiqué par Persée - (La Louvière - 69 ans)

Mortel sortilège

10 etoiles
Voilà un roman où il ne se passe rien et dont le thème est le plus rébarbatif qui soit : la mort, la fuite du temps. On songe à la chanson de Brel, à moins que le Grand Jacques l'ait composée après avoir lu « Le désert des Tartatres » : « Je m’appelle Zangra /...

couverture

Le cimetière des bateaux sans nom de Arturo Pérez-Reverte

critiqué par Sorcius - (Bruxelles - 50 ans)

Prix Méditerranée 2001: quelle déception !

4 etoiles
Le titre de cet ouvrage est de ceux qui vous font acheter un livre sans réfléchir, et quand en plus, le résumé conte une histoire qui semble fabuleuse : un trésor enfoui depuis des siècles dans la mer, une grande histoire d'amour., on n’hésite pas, on se rue dessus ! Et puis, on parlait de ce...

couverture

La Divine Comédie de Dante Alighieri

critiqué par Bluewitch - (Charleroi - 41 ans)

Vous qui entrez, laissez là toute espérance...

10 etoiles
On ne peut pas critiquer au sens propre du terme un monument littéraire tel que celui-ci mais tout ce dont j’ai envie, c’est de vous montrer le chemin, de vous guider vers la porte de l'Enfer de Dante, de cette Ïuvre qui se visite plutôt qu’elle ne se lit, qui se découvre et qui fascine. J'ai...

couverture

Amour, Prozac et autres curiosités de Lucía Etxebarria

critiqué par Crazypig - (Tubize - 36 ans)

L'Espagne du XXe siècle de A à Z

7 etoiles
Dans l'Espagne d'aujourd'hui, trois soeurs tellement différentes l'une de l'autre et qui ont tout pour plaire. Aucun lien, si ce n'est leur parent, ne les lie et pourtant... Tour à tour, chapitre après chapitre, une des trois fille parle. Si Christina, l'enfant chérie, vous parlera de son boulot de serveuse et de ses déboires amoureux qu'elle oublie dans...

couverture

Tous les noms de José Saramago

critiqué par Zoom - (Bruxelles - 66 ans)

Un beau roman sur le sens subit que prend une existence

9 etoiles
Cette histoire raconte une tranche de vie d'un homme de 50 ans, petit employé aux écritures au Conservatoire de l'Etat Civil, détourné subitement de sa routine par la recherche d’une femme inconnue. Monsieur José, petit employé modèle et respectueux de la hiérarchie sacrée faisant loi au Conservatoire de L’Etat Civil, vit seul et sans histoire. Son...

couverture

Pereira prétend de Antonio Tabucchi

critiqué par Zoom - (Bruxelles - 66 ans)

La liberté d'être et de dire dans un magnifique roman existentialiste

10 etoiles
Ce roman existentialiste est un livre attachant, profond, et semble si vrai qu’on aimerait croiser Pereira au coin de la rue. C'est au travers d’un héros qui a tout de " monsieur tout le monde " que Tabucchi parvient à faire passer de grandes idées humanistes et démocratiques, idées qu’il fait vivre dans le Potugal salazariste...

couverture

Amours en fuite de Bernhard Schlink

critiqué par Zoom - (Bruxelles - 66 ans)

Si la vie était simple, Schlink ne serait pas écrivain

10 etoiles
Recueil de sept nouvelles, dont chacune est écrite comme un mini roman complet, avec une sensibilité et une profondeur que l’on trouvait déjà dans le Liseur de Schlink : à fleur de peau. Histoires d'amour qui naissent, s'interrogent, s’abusent et se désabusent, se tricotent à l'envers, à l'endroit et en torsades, racontées par sept hommes animés...

couverture

L'aveuglement de José Saramago

critiqué par Zoom - (Bruxelles - 66 ans)

Attention: ceci est une histoire lugubre...

8 etoiles
Un homme au volant de sa voiture, devant un feu rouge, devient subitement aveugle. Parallèlement , plusieurs personnes deviennent aveugles, sans aucune explication. Le mal se propage : c'est une épidémie extrêmement contagieuse et le gouvernement prend des dispositions rapides pour isoler les " malades ". Mais qui va leur apporter à manger ? Qui va...

couverture

La cavale du géomètre de Arto Paasilinna

critiqué par Saint-Germain-des-Prés - (Liernu - 52 ans)

De péripéties en rebondissements, qu'elle est douce la folie de ce géomètre...

8 etoiles
Taavetti Rytkšnen (géomètre) a 68 ans et souffre de troubles de la mémoire. Il se souvient parfaitement des événements lointains, mais est incapable de dire où il habite, quel jour on est ou encore s’il est marié... Il monte dans un taxi conduit par Seppo Sorjonen en demandant à celui-ci de le conduire là où il...

couverture

Le dossier H. de Ismail Kadare

critiqué par Jules - (Bruxelles - 76 ans)

Un excellent Kadaré

8 etoiles
Max Roth et Willy Norton sont deux Irlandais qui vivent à New York. Ils obtiennent un visa pour le Royaume d’Albanie sous le prétexte qu’ils vont y faire des recherches sur Homère. La légation à Washington communique qu’ils « pourraient être des espions » et le ministre de l’Intérieur albanais signale au sous-préfet de la petite...