Littérature => Européenne non-francophone (2217 livres critiqués)


Début Précédente Page 45 de 45

couverture

La grande muraille de Ismail Kadare

critiqué par Jules - (Bruxelles - 75 ans)

Le pouvoir et la terreur

8 etoiles
La première nouvelle concerne " la Grande Muraille ", qui doit protéger les populations chinoises des tribus nomades. Mais le problème est que les paysans ne cessent d’enlever des pierres de ce mur pour construire ou étoffer leurs propres maisons. Sans cesse, le mur doit être réparé et les pierres retournent des maisons au mur. Au...

couverture

Si c'est un homme de Primo Levi

critiqué par Jules - (Bruxelles - 75 ans)

Un monde absurde !

8 etoiles
Primo Lévi a été fait prisonnier en 1943 et a été déporté à Auschwitz. Il était Italien et ingénieur chimiste de formation. Né en 1919 il s'est suicidé en 1987. Il a écrit plusieurs livres. Je ne vais pas ici vous décrire ce qu'étaient les horreurs de la vie quotidienne dans les camps de concentrations...

couverture

Le Palais des rêves de Ismail Kadare

critiqué par Jules - (Bruxelles - 75 ans)

Un livre passionnant, bien écrit,

8 etoiles
Un livre tout à fait surprenant et inquiétant. Le pouvoir a déjà pensé à surveiller et interpréter les rêves des citoyens ?. Impossible !… C'est pourtant ce que Kadaré a inventé ici. Nous sommes dans l’énorme bâtiment qui abrite les fonctionnaires de l'administration et de l’interprétation des rêves. Notre héros, Mark-Alem, en fait partie. Il est...

couverture

Un long chemin de Herbjørg Wassmo

critiqué par Jules - (Bruxelles - 75 ans)

Un livre hors du commun

8 etoiles
Je ne vais pas donner un bien grand résumé du sujet du livre, car le verso de couverture est des plus explicites sur le sujet. Un couple accompagné de son enfant va devoir traverser à pieds et sans équipement spécial un énorme territoire entre la Norvège et la Suède. Cette dernière représente la survie et la...

couverture

Froides fleurs d'avril de Ismail Kadare

critiqué par Jules - (Bruxelles - 75 ans)

Un très bon Kadaré

8 etoiles
Nous sommes en Albanie, dans une petite ville du Nord, alors que la dictature communiste est tombée depuis une dizaine d’années. Le livre débute par les amours d’un peintre avec une jolie jeune femme dont il fait le portrait. La ville est en émoi, car la banque a été attaquée. Qui aurait bien pu faire une...

couverture

Adieu, vive clarté... de Jorge Semprún

critiqué par Jules - (Bruxelles - 75 ans)

Un excellent livre !

8 etoiles
Jorge Semprun nous raconte sa famille, son père, sa mère, la maison de vacances en Espagne, la Hollande où son père avait été envoyé par la République. Ce qu’il a connu de la guerre d’Espagne, c'est-à-dire ce que les grands en disaient. Il avait quinze ans quand Franco la gagna. Ils étaient devenus des exilés et...

couverture

Les tambours de la pluie de Ismail Kadare

critiqué par Jules - (Bruxelles - 75 ans)

Un livre plein de couleurs, passionnant du début à la fin

8 etoiles
Les événements racontés dans ce livre se passent au XVe siècle en Albanie. Une ville est assiégée par une armée turque commandée par Tursun Pacha. Cette histoire est racontée de main de maître et nous sommes subjugués par le récit du début à la fin. La description des armées, les couleurs, les tentes, les chevaux, les...

couverture

Beatus ille de Antonio Muñoz Molina

critiqué par Jules - (Bruxelles - 75 ans)

Une histoire bien menée, au service d'un très grand écrivain

8 etoiles
Dans la critique de " Pour qui Sonne le Glas ", je vous parlais de l’influence qu'avait, encore aujourd'hui, la guerre d’Espagne sur les générations plus jeunes. C'est le cas ici. Munoz Molina est un écrivain né à Ubeda en 1956, soit dix-sept ans après la fin de la guerre civile. Il a déjà publié plusieurs...

couverture

La tempête de Juan Manuel de Prada

critiqué par Jules - (Bruxelles - 75 ans)

Une bonne intrigue, une belle écriture, une semi-réussite

6 etoiles
Juan Manuel De Prada est un jeune auteur espagnol né en Biscaye en 1970. Ceci est son second roman. Il écrit aussi des chroniques dans les journaux, ce qui lui a valu le prix César Gonzalez Ruano. Alejandro Ballesteros est un jeune assistant d'université en Espagne et est le souffre douleur de son professeur. Il lui refile...

couverture

Les Béatitudes bestiales de Balthazar B de James Patrick Donleavy

critiqué par Jules - (Bruxelles - 75 ans)

Un grand conteur avec beaucoup d’humour, très britannique

6 etoiles
ll y a quelques mois, j'ai lu une critique de ce livre dans un grand journal français. Elle le qualifiait de " livre mythe de son époque ". Bien qu’épuisé chez l’éditeur, j'ai fini par le trouver (et d'ailleurs, on vient de le rééditer). Donleavy est né en 1926 à New York et vivrait en Irlande. Je...

couverture

La véranda aveugle de Herbjørg Wassmo

critiqué par Jules - (Bruxelles - 75 ans)

Un grand choc émotionnel, des livres d’une grande beauté et profonds

8 etoiles
En Norvège, Wassmo est classée parmi les grands classiques de la littérature moderne. Cette trilogie doit être considérée comme un tout et il ne m'était pas possible de les commenter séparément. Le premier a été publié en 1981 et chez Actes Sud en 1987. Les deux autres volumes sont sortis dans les années 90. Nous sommes sur...

couverture

Siddhartha de Hermann Hesse

critiqué par Lou - (Bruxelles - 48 ans)

Sur le chemin de la paix intérieure

6 etoiles
Siddhartha est enfant. Il vit auprès de son père, de sa mère et de son ami Govinda. Il est aimé et admiré de tous. " Mais lui ne trouve en lui-même aucune joie, aucun plaisir ". Siddhartha grandit. Trois Samanas, des ascètes en pèlerinage, passent par là. Siddhartha les suit, et commencent pour lui plusieurs années de...

couverture

Soie de Alessandro Baricco

critiqué par Elise - (ll - 40 ans)

Alassandro Baricco nous emporte dans un monde poétique et merveilleux

10 etoiles
D'après l'auteur lui-même, ceci n’est pas un roman. Ni même un récit. C’est une histoire. Cette histoire nous parle d'Hervé Joncour qui, du fond de son village français du XIXe siècle, va se trouver projeté sur les routes d'Afrique, puis et surtout, de l’Orient, afin d'en ramener de précieuses larves de ver à soie qui feront...

couverture

Noces au paradis de Mircea Eliade

critiqué par Du matin calme - ( bruxelles - 48 ans)

Passions dévastatrices

10 etoiles
Dans un style simple, Mircea Eliade nous relate deux histoires d’amour vécues avec fougue et passion. D’un côté les femmes, sensuelles, possessives et soumises, capables de tout au nom de l’Amour, du seul et unique qui soit vrai ; puis de l'autre, les hommes, convoités, jaloux, profondément égoïstes. On se sent à la fois très proche...

couverture

Milagrosa de Mercedes Deambrosis

critiqué par Chat pitre - (Linkebeek - 48 ans)

La bourgeoisie et le ridicule

6 etoiles
Voilà un livre à découvrir d’urgence. L’histoire d'une petite fille pas très jolie, même assez laide, qui vit dans l'Espagne de Franco au sein d'une famille bourgeoise engoncée dans ses principes rigides. Sa mère s'est assez vite rendu compte que Milagrosa ne pourra jamais être cette petite fille en laquelle elle avait mis ses grands projets...

couverture

Le liseur de Bernhard Schlink

critiqué par Sirocco - (Lillois - 45 ans)

Une histoire poignante

8 etoiles
L'Allemagne dans l’immédiate après-guerre. Un adolescent tombe amoureux d'une femme de 30 ans, modeste employée à la compagnie des tramways. Amour réciproque, hors du commun, qui captive. Mais vite des questions se posent : qui est cette femme ? Certaines de ses attitudes sont étranges, inattendues, on sent que des éléments de l'histoire manquent pour la...

couverture

Des nouvelles de la maison bleue de Hella Serafia Haasse

critiqué par Sirocco - (Lillois - 45 ans)

Un livre empreint de nostalgie

6 etoiles
Je trouve que le point de vue des éditeurs (au verso du livre) donne très bien le ton du livre. C’est pour cela qu'il m’est difficile d’ajouter quelque chose. J'aime beaucoup la façon dont l'auteur parle de ses personnages. Leur caractère et leur physique sont détaillés de façon habile mais j’ai pu cependant les voir avec...