Faut-il vous l'envelopper ? de San-Antonio

Faut-il vous l'envelopper ? de San-Antonio

Catégorie(s) : Littérature => Francophone , Littérature => Policiers et thrillers

Critiqué par Bookivore, le 10 octobre 2009 (MENUCOURT, Inscrit le 25 juin 2006, 36 ans)
La note : 9 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 3 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (12 450ème position).
Visites : 3 048 

Non, c'est pour servir tout de suite

"Faut-il vous l'envelopper ?" (j'adore les titres rigolos de ce genre !) est une aventure vraiment particulière de San-Antonio, comme il est très explicitement précisé dans le résumé au dos du bouquin. Ca commence par une histoire de rapts d'enfants, avec Marie-Marie (nièce de Bérurier) qui, alors qu'elle accepte de servir d'appât, finit elle aussi par se faire kidnapper par une bande de truands insaisissables. San-Antonio, meurtri, et assisté de Pinaud (Béru n'apparaît quasiment pas ici, d'ailleurs), mène l'enquête, et la piste va les mener à une curieuse propriété dans les bois, tenue par un homme aussi distingué que cruel et machiavélique, Alphonse Daudeim. Et là, tout bascule dans le pas normal...
Une aventure très drôle (franchement, certains passages sont tordants, notamment quand Pinaud se fait castagner en beauté ou Béru coincé dans un arbre par ses bretelles), vraiment étrange. Une de mes préférées, même si on regrettera que la fin soit un peu bâclée. je ne donne pas 5/5 pour ça.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

  San-Antonio

Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Pas forcément un paquet cadeau!

7 étoiles

Critique de Pierrot (Villeurbanne, Inscrit le 14 décembre 2011, 67 ans) - 16 août 2017

Résumé.
J'aime mieux vous prévenir, les gars : des histoires pareilles, vous n'en trouverez pas souvent. Ce qui vaut mieux pour votre santé. Mamma mia ! A la fin de ce circus effarant, je ne savais plus bien si je m'appelais San-Antonio, Edouard ou la Joy ! Y a fallu que je me cramponne aux branches! Et surtout que je garde la tête froide, ce qui n'était pas fastoche avec la lampe à souder qui me servait de chapeau ! Le transformateur cérébral, vous savez ce que c'est, vous ? Moi, je l'ignorais.
Mais maintenant je sais !
.
Faut-il vous envelopper ? ne m'a pas particulièrement emballé, pourtant le début de cette aventure m’avait laissé penser que j’allais passer un très bon moment. Hélas avec ces séances de tortures qui ont suivi et de mon goût, quelques un peu longuettes, j’ai déconnecté de ce 71é numéro de San Antonio, où l’humour est certes présent mais quelque peu passé !
Sans plus

Mon premier San-Antonio

9 étoiles

Critique de Killeur.extreme (Genève, Inscrit le 17 février 2003, 37 ans) - 25 mai 2010

et pas mon dernier livre de Frédéric Dard, j'ai hésité longtemps avant de lire un San-A, pour le langage spécial de Dard qui joue avec le français et l'argot pour créer sa propre langue, une fois qu'on s'est adapté au phrasé du commissaire San-Antonio, la lecture est vraiment agréable, l'intrigue par moment m'a fait penser à du James Bond (les films).

C'est drôle, inventif, la fin arrive un peu trop rapidement, que dire de plus? à lire.

Forums: Faut-il vous l'envelopper ?

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Faut-il vous l'envelopper ?".