Tango chinetoque de San-Antonio

Tango chinetoque de San-Antonio

Catégorie(s) : Littérature => Francophone , Littérature => Policiers et thrillers

Critiqué par Bookivore, le 24 septembre 2009 (MENUCOURT, Inscrit le 25 juin 2006, 35 ans)
La note : 10 étoiles
Moyenne des notes : 9 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (10 641ème position).
Visites : 2 786 

Nuit de Chine, nuit pas caline, nuit pas d'amour

Assurément un des sommets de la série des San-Antonio, ce "Tango Chinetoque" paru en 1965 est un modèle d'action, de rebondissements et d'humour. Comme dit au verso du livre, c'est une aventure dans laquelle se côtoient San-Antonio, Bérurier, des Chinois sous Mao et un mouton. Dans laquelle on va dans l'espace. Dans laquelle on visite des rizières et des prisons chinoises. Dans laquelle le suspense et l'humour se mélangent adroitement. 250 pages de bonheur, un roman à lire à tout prix si on apprécie les San-Antonio ! Vraiment un des monuments de la saga !

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • Tango chinetoque [Texte imprimé] San Antonio
    de San-Antonio,
    Fleuve noir / San-Antonio (Paris).
    ISBN : 9782265040052 ; 22 F £A 262656058226X ; 18/01/1993 ; 250 p. ; Broché
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

  San-Antonio

Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Au Zhōngguó (中国).

8 étoiles

Critique de Pierrot (Villeurbanne, Inscrit le 14 décembre 2011, 65 ans) - 12 mai 2016

Retour à San Antonio qui comme chacun sait, est monté comme un taureau (non ailé) et se retrouve ici, entrainé (avec son alcoolique) dans le premier pays producteur de riz au monde.
Sa nature s’apparentant au bonobo, là encore il se retrouve tout naturellement à poil, partageant les délices du bouche à bouche avec une nénette svelte, qui hélas, applique le triste régime à la lettre, au pays du dragon.
Outre le dépaysement au pays de la contrefaçon, cet opus parvient à nous faire gober au pays du désert de Gobi les tribulations invraisemblables de nos deux zigomars qui sans emprunter le col Mao n’en descendent pas moins aux enfers…
A dévorer au plus tôt, pour manger du rire, quand on nait…

Forums: Tango chinetoque

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Tango chinetoque".