Prenez-en de la graine de San-Antonio

Prenez-en de la graine de San-Antonio

Catégorie(s) : Littérature => Policiers et thrillers

Critiqué par Hexagone, le 11 août 2008 (Inscrit le 22 juillet 2006, 46 ans)
La note : 6 étoiles
Moyenne des notes : 6 étoiles (basée sur 4 avis)
Cote pondérée : 4 étoiles (38 153ème position).
Visites : 2 961 

L'ivraie et le bon grain.

Pas le meilleur de Sana, une histoire de tableaux volés dans un musée aux Pays-Bas.
Toujours la tonitruance de Béru, les rebondissements inattendus du commissaire.
Quelques belles trouvailles de langage comme d'habitude.

extrait :
J'estime les filles dont la taille ressemble à un rond de serviette et dont le soubassement est proportionné au balcon. Je donnerais n'importe quoi contre ce que vous voulez pour lui faire une démonstration de fusée volante à freinage épiscopal sur les moyeux latéraux du déversoir central.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

  San-Antonio

Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Hollande... Non pas François, celle du fromage et des tulipes, et de Van Gogh...

6 étoiles

Critique de Lecassin (Saint Médard en Jalles, Inscrit le 2 mars 2012, 61 ans) - 4 janvier 2015

Et hop ! Première contribution de l’année… Un petit San-Antonio, le trente-deuxième de la série (si on en retire « réglez-lui son compte », premier et un peu atypique) dans le cadre de ma relecture de Frédéric Dard dans l’ordre chronologique.

« Prenez-en de la graine », donc … comme annoncé plus haut, un petit San-Antonio. Pourquoi petit, me dira-t-on (laveur, bien entendu)?

D’abord parce que publié en 1959, peu de temps après les excellents « En long en large et en travers » et « La vérité en salade », parus en 1958, on tombe de haut : une intrigue peu crédible dont je ne révélerai rien tant il est important que le lecteur l’ignore (comme San-A. et Béru) le plus longtemps possible, et cousue de fil blanc (ou de grosse ficelle) ; des pirouettes tirées par les cheveux pour refermer les pistes ouvertes afin d’égarer le lecteur ; un Béru à contre-emploi ; des bons sentiments en final, etc.

Ensuite, sur la forme, et même si le calembour devient systématique dans les noms de lieux et de personnages, où sont les » envolées lyriques », les digressions merdiques, les énumérations surréalistes ? Juste deux ou trois ajouts au Kâma-Sûtra personnel du commissaire (Hildegarde oblige). C’est peu…

Bon, Paris ne s’est pas fait en un jour et le meilleur reste à venir… Patience… Malgré tout un honorable San-A. , si on le compare à ceux du début.

A Amsterdam, il y a Dieu, il y a des dames J’ai vu des dames de mes yeux, j’n’ai pas vu d’art à…

4 étoiles

Critique de Pierrot (Villeurbanne, Inscrit le 14 décembre 2011, 65 ans) - 26 octobre 2014

Bonne an mal an, San Antonio parvenait jusqu’ici à m’intéresser, (j’en suis au T4) mais avec ce prenez-en de la graine c’est un coup d’épée dans l’eau. Cette aventure, dans l’autre pays du fromage manque singulièrement d’imagination et de rythme. Si la règle Dard est toujours de faire pouffer le lecteur, ici hélas cela n’a pas été le cas. Pourtant avec ce port de Hollande… qu’est Amsterdam d’autres ont étés plus en veine avec l’inspiration, dommage que mon auteur ne se soit pas branché sur le bon canal… et ne se soit mouillé davantage, au fil de l’eau de cette histoire.

Excellent

8 étoiles

Critique de Bookivore (MENUCOURT, Inscrit le 25 juin 2006, 35 ans) - 11 mai 2009

A défaut d'être le meilleur des San-Antonio (avec une telle foule de livres, difficile voire impossible d'en choisir un et de le qualifier de meilleur que les autres - moi qui suis fan et les ai tous lus, je ne pourrais pas !), "Prenez-En De La Graine" est une belle réussite qui fait voyager en Hollande, et permet quelques moments de bonne grosse marrade. Pour amateurs de la série, c'est très réussi !

Forums: Prenez-en de la graine

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Prenez-en de la graine".