Ric Hochet, tome 24 : La Piste rouge de André-Paul Duchâteau (Scénario), Tibet (Dessin)

Ric Hochet, tome 24 : La Piste rouge de André-Paul Duchâteau (Scénario), Tibet (Dessin)

Catégorie(s) : Bande dessinée => Aventures, policiers et thrillers

Critiqué par Bookivore, le 8 juin 2008 (MENUCOURT, Inscrit le 25 juin 2006, 36 ans)
La note : 10 étoiles
Moyenne des notes : 9 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (19 529ème position).
Visites : 2 443 

Vogler, le retour

Vogler, méchant de "Piège pour Ric Hochet", et qui avait réapparu (même si son nom n'était pas spécialement cité dedans) dans "Face au Serpent", revient encore une fois. Horriblement défiguré derrière des bandages, il dirige une organisation criminelle chargée de donner un nouveau corps à des criminels en fuite. Il ne s'agit pas de refaire leur visage façon chirurgie esthétique, mais bel et bien de transplanter le cerveau des criminels dans de nouveaux corps !
Ric Hochet, Bourdon et Nadine, en partant sur une piste lancée par le bandit Frégolin, vont se retrouver face à Vogler, en suivant la piste rouge...

Remarquable album, un de mes préférés, qui contient une pléthore de grands moments (la découverte du cimetière sauvage, les squelettes dans la neige, par exemple), et un scénario vraiment diabolique. La fin est époustouflante, également. Un des meilleurs de la série, incontestablement !

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

  Ric Hochet

Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Désespérée

7 étoiles

Critique de Antihuman (Paris, Inscrit le 5 octobre 2011, 36 ans) - 26 février 2014

Un opus ou Ric se heurte à la misère de bandits prêts à tout pour gagner de l'argent... Oh le sujet tendance !! Dans la réalité ça fait plus pitié qu'autre chose donc on ne va pas s'éterniser à décrire à l'intrigue en mille et unes longueurs et de toute façon il s'agit ici d'une BD, on a le droit d'avoir un mimimum de distance; même s'il ne s'agit pas de l'album le mieux réussi des aventures du reporter à la Porsche couleur citrus. De plus à l'intérieur un cerveau et un seul disparaît (quitte à être remplacé ou échangé) on peut bien, par conséquent, s'y amuser en le lisant.


Surtout pour ceux qui n'en n'ont jamais lu un seul car en l'occurrence, on notera que les méchants sont en cette histoire plutôt traditionnels. Et comme d'habitude le gimmic k des Ric Hochet: on s'y cache dans les lointaines contrées françaises afin de réaliser les pires méfaits. Alléchant, non ?

Enfin il y a pire comme détente que de découvrir un récit plus ou moins inédit.

Forums: Ric Hochet, tome 24 : La Piste rouge

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Ric Hochet, tome 24 : La Piste rouge".