Ric Hochet, tome 37 : Le Maléfice vaudou de André-Paul Duchâteau (Scénario), Tibet (Dessin)

Ric Hochet, tome 37 : Le Maléfice vaudou de André-Paul Duchâteau (Scénario), Tibet (Dessin)

Catégorie(s) : Bande dessinée => Aventures, policiers et thrillers

Critiqué par Bookivore, le 8 juin 2008 (MENUCOURT, Inscrit le 25 juin 2006, 36 ans)
La note : 4 étoiles
Moyenne des notes : 6 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 4 étoiles (41 938ème position).
Visites : 2 513 

Décevant

L'exemple typique d'un album démarant sur les chapeaux de roues, avec une intrigue intéressante et originale (le vaudou n'avait pas encore été proposé dans la série), et qui s'enlise irrémédiablement dans un cartésianisme de mauvais aloi. Pas de maléfices vaudou ici, mais une bande de gens qui se font passer pour des prêtres vaudou afin de règler une vieille histoire d'escroquerie dans une construction de lotissements résidentiels qui a capoté. Au centre de cette affaire, une mort mystérieuse, celle du responsable du lotissement, et plusieurs personnes affirmant être devenus sourds ou aveugles par envoûtements. Ric Hochet va devoir démêler le vrai du faux, et rapidement, c'est surtout le faux qui va primer dans ses déductions...
Une affaire vraiment décevante, j'en attendais énormément pour, au final, avoir ressenti comme une sensation de manque en terminant l'album. C'est probablement un des moins bons de Ric Hochet, aucun doute là-dessus. A éviter, sauf pour les fans.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

  Ric Hochet

Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Malheur aux ennemis du vaudou

8 étoiles

Critique de Antihuman (Paris, Inscrit le 5 octobre 2011, 36 ans) - 24 janvier 2014

Gentiment désuet, un peu vintage, le ton des aventures du reporter parisien à la Porsche 911 limon n'a curieusement pas pris une ride et on remarquera que ses cases se lisent comme un film qui se déroule, scène après scène... A la réflexion peut-être y a-t-il une manne générée à la base par Tibet et Duchâteau, après tout.

En l'occurence ne vous y trompez pas on tient là une de ses meilleures histoires détenant la vraie substantifique moelle de Ric Hochet; celle qui ne plaît pas aux simples d'esprit qui considèrent la BD ainsi qu'un sous-art tout comme ces fanatiques lettrés.

Funeste, tragique, l'intrigue est ici aussi sombre qu'un combat de fiers maures dans un tunnel et on ne se lasse pas ensuite de découvrir la piste de ce "fils de" gâté-pourri qui veut faire sa loi en faisant peur ! Plus qu'intéressante l'affaire de saboteurs, non ? En tout cas largement aussi réussie qu'un énième comic et de loin.

Forums: Ric Hochet, tome 37 : Le Maléfice vaudou

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Ric Hochet, tome 37 : Le Maléfice vaudou".