Théâtre et Poésie => Théâtre (600 livres critiqués)

Théâtre, Poésie

Début Précédente Page 12 de 12

couverture

Le silence de Dieu de Gilbert Waelput

critiqué par Thomas Fors - (Beloeil - 84 ans)

Les questions fondamentales de la guerre et de la tolérance

8 etoiles
Imaginez l'armée suédoise du roi Gustave-Adolphe en campagne bien loin de la patrie. Imaginez un roi qui parle à Dieu et qui prend ses instructions auprès de celui-ci. On arrive à se poser la question : "Pourquoi encore cette guerre ?" Même les soldats sont incapables d'y répondre. Imaginez aussi les petites et les grandes intrigues...

couverture

Caligula de Albert Camus

critiqué par Jules - (Bruxelles - 76 ans)

L'absurde jusqu'à la mort

8 etoiles
Afin de mieux pouvoir illustrer l'absurde, Camus a choisi un homme qui avait tous les pouvoirs et qui pouvait satisfaire ses moindres folies. Il en était de même avec La Peste dans « L’Etat de siège » Caligula est né en 12 et est mort, assassiné, à Rome en 41. Capricieux et déséquilibré, il commis un...

couverture

Tragédies de Sophocle

critiqué par Jules - (Bruxelles - 76 ans)

Un texte sans l'ombre d'une ride !

9 etoiles
Pourquoi l’ « Antigone » de Sophocle après avoir déjà critiqué celui d’Anouilh ? Parce que j’ai toujours été passionné par la Grèce, sa mythologie, sa philosophie du monde et de la vie. Et puis, Antigone est un personnage qui me hante, comme Yourcenar était hantée par Hadrien. Sans toujours savoir ni comprendre pourquoi, la...

couverture

L'État de siège de Albert Camus

critiqué par Jules - (Bruxelles - 76 ans)

Très intéressant au niveau des idées mais trop didactique

8 etoiles
Connaissez-vous encore aujourd’hui des pièces qui ont attiré des noms aussi célèbres que celle-ci pour la porter sur les fonds baptismaux ?. Elle rassemble autour de Camus des noms aussi prestigieux que ceux d'Arthur Honegger pour la musique, de Balthus pour les costumes et les décors, de Jean-Louis Barrault pour la mise en scène et...

couverture

Théâtre complet, tome 3 de Anton Tchekhov

critiqué par Platonov - (Vernon - 37 ans)

Divers petites pièces de Tchekov

8 etoiles
Ces 4 pièces sont des comédies en un acte qui ont été écrites entre 1886 et 1890. Elles ont toutes le même cadre: la Russie rurale, alors que ce pays est en train de subit d'importantes transformations. L'Ours: L'histoire se passe à la campagne, dans un salon de la propriété d'une jeune veuve, madame Popova....

couverture

Mille ans de contes, théâtre tome 2 de Collectif

critiqué par Brunette - (Crosne - 40 ans)

mille visages

8 etoiles
Le meilleur recueil de théâtre, le plus complet, le plus ouvert. Pour les petits comme pour les grands, des amateurs aux professionnels. Mille scènes de théâtre à lire pour son plaisir, ou à travailler. A jouer entre amis pour représentations ou encore pour préparer une audition. Avec des idées pour improvisations, des conseils de mise...

couverture

Andromaque de Jean Racine

critiqué par Bolcho - (Bruxelles - 72 ans)

Pour qui sont ces serpents...

10 etoiles
Imaginez un type, Oreste, amoureux d’une jolie nana, Hermione. Banal non ? Mais Hermione en aime un autre, Pyrrhus, qui lui, convoite une certaine Andromaque, troyenne veuve d'Hector qui compte bien rester fidèle à son souvenir. La scène est dans la ville de Troie dont les cendres sont encore chaudes. Pyrrhus est la puissance occupante...

couverture

Les mains sales de Jean-Paul Sartre

critiqué par Jules - (Bruxelles - 76 ans)

L'action, la fin et les moyens

8 etoiles
Cette pièce date de 1948. Nous sommes ici immergés dans l'univers des idées sartriennes sur la définition de l’homme par ses actes et non ses pensées. Il est indiscutable que certains volets de cette pièce ont assez fort vieilli. C’était l’époque où une certaine jeunesse se sentait très concernée par les problèmes politiques et les débats...

couverture

Lucienne et le boucher de Marcel Aymé

critiqué par Jules - (Bruxelles - 76 ans)

Cherchez la femme !

7 etoiles
Une pièce dont le début nous fait croire que nous entrons dans une sorte de Feydeau de quartier populaire. Rassurez-vous ! Ce n’est pas du Feydeau. Une petite rue de quartier à Paris. La boucherie Duxin a pour voisine la bijouterie de Monsieur Moreau et de sa belle épouse Lucienne. Monsieur Moreau, fier de ses diplômes...

couverture

Ubu roi de Alfred Jarry

critiqué par Lolita - (Bormes les mimosas - 34 ans)

Mouais!!!

2 etoiles
Ce livre est plutôt bofff!! En réalité, c'est bizarre n'est-ce pas!! Il m'a fait penser à "La cantatrice chauve"!! Allez savoir pourquoi!! En tout cas, tout comme "La cantatrice chauve" je n'ai pas aimé!!! L'intrigue n'est pas des plus attractives, en revanche les grossièretés peuvent combler tout ce qui manque à ce livre. Exemple, lorsque Mère...

couverture

Oedipe, ou, Le roi boiteux de Jean Anouilh

critiqué par Jules - (Bruxelles - 76 ans)

Avons-nous un destin ? Est-il inéluctable ?

8 etoiles
Ici, c’est du destin qu'il sera question. Après Antigone qui s’est battue pour les droits inhérents à la personne humaine, après Becket qui s'est opposé à un roi au nom du pouvoir suprême de l’église et de Dieu, Anouilh nous montre Œdipe qui affronte le destin. Mais je crois qu’un petit rappel de l'histoire d’œdipe...

couverture

Becket ou L'Honneur de Dieu de Jean Anouilh

critiqué par Jules - (Bruxelles - 76 ans)

L' homme face au pouvoir

8 etoiles
Jean Anouilh nous donne ici un autre portrait d'un personnage devenu illustre par son opposition au pouvoir dictatorial. Après Antigone, qui plaçait les droits humains au-dessus des diktats du pouvoir, Thomas Becket entend placer Dieu et son église au-dessus du bon vouloir des rois. Becket, né en 1118, était tout d'abord un courtisan comme un autre,...

couverture

L'Orestie : Agamemnon - Les Choéphores - Les Euménides de Eschyle

critiqué par Platonov - (Vernon - 37 ans)

Très riche !!

10 etoiles
"L'Orestie" est en fait le regroupement de trois tragédies: "Agamemnon", "Les Choéphores" et "Les Euménides". Elles racontent l'histoire d'Oreste et de sa famille. "Agamemnon" voit le meurtre de ce personnage , de retour de Troie (qu'il a conquis), par sa femme (Clytemnestre) et l'amant de celle-ci Egisthe. Cassandre, la fille de Priam (le Troyen) que Agamemnon...

couverture

Celles qu'on prend dans ses bras de Henry de Montherlant

critiqué par Jules - (Bruxelles - 76 ans)

Comme toujours, une langue superbe

7 etoiles
Cette pièce a été écrite par Montherlant en 1950. Elle est très différente de ses pièces précédentes comme « Le Maître de Santiago », « La Reine morte » ou « Port Royal » Au premier abord, nous pourrions croire qu’il s'agit ici d’un sujet léger. Il l'est par rapport aux précédents, mais il ne l’est...

couverture

Le Misanthrope de Molière

critiqué par Pétoman - (Tournai - 44 ans)

Eloge du vrai

9 etoiles
Plus de 1750 alexandrins pour finalement décrire et critiquer l'hypocrisie, tel est le but de la pièce de Jean-Baptiste Pocquelin dit Molière. Alceste le misanthrope qui tout ce qu'il pense être, et les autres qui flattent, qui vantent quand c'est à leur avantage. Ceci est toujours actuel, pour preuve, voyez les ventes de Nadine de Rotchild...

couverture

Port-Royal de Henry de Montherlant

critiqué par Jules - (Bruxelles - 76 ans)

Pas aussi réussie que les autres, à mon avis.

6 etoiles
« Port-Royal » fait partie de ce que Montherlant appelle « ses Ïuvres religieuses ». Cette pièce a été écrite en 1953 et suit donc « Le Maître de Santiago » classé dans la même catégorie. Pour la petite histoire, Montherlant s'était découvert des ancêtres jansénistes. En deux mots, le jansénisme est un courant, au sein du...

couverture

La Leçon de Eugène Ionesco

critiqué par Lolita - (Bormes les mimosas - 34 ans)

Innatendu!

5 etoiles
Cette pièce est un drame comique et c'est la vérité, car au début de la pièce on se surprend à rire des répliques idiotes et à la fin on est angoissé par la tournure que vont prendre les choses. Ce drame comique, écrit en 1950, montre comment un professeur timide et bégayant domine peu à...

couverture

La machine infernale de Jean Cocteau

critiqué par Pétoman - (Tournai - 44 ans)

Oedipe revisité

9 etoiles
Le génial Jean Cocteau a revisité le mythe d'Oedipe qu'il a remis à sa sauce... J'ai lu la version de Sophocle et je trouve que la version de Cocteau est très supérieure... surtout le passage avec la rencontre d'Oedipe et du sphinx... à croire que Cocteau a fait des rajouts.. attribués à tort à Sophocle,...

couverture

Le Tartuffe, ou, L'imposteur de Molière

critiqué par Lolita - (Bormes les mimosas - 34 ans)

Un plaisir!

6 etoiles
Ecrit par Molière, "Le Tartuffe" fut présenté deux fois avant d'être accepté la troisième fois. En effet, Tartuffe désignant l'hypocrisie et les faux dévots de cette époque avait été interdit à plusieurs reprises malgré les changements que Molière avait opéré, y compris son titre qui devient la deuxième fois :"Panulphe ou l'imposteur". Finalement, la pièce...

couverture

La Cantatrice chauve de Eugène Ionesco

critiqué par Lolita - (Bormes les mimosas - 34 ans)

Complètement illogique!

2 etoiles
Personnages : M. et Mme Smith, M. et Mme Martin, Mary la bonne, et le capitaine des pompiers. Malgré son titre, il n'y a dans la pièce aucune cantatrice chauve, ni même chevelue!! Et d'après son auteur, c'est bien pour ça qu'il a choisi ce titre! Il n'y aucune intrigue, des personnages élémentaires dont les paroles...

couverture

Le maître de Santiago de Henry de Montherlant

critiqué par Jules - (Bruxelles - 76 ans)

Quel texte !...

10 etoiles
L'Ordre de Santiago n'existe plus dans les faits à l’époque ou Montherlant nous transporte, c'est à dire 1516. A peine le royaume d'Espagne reconquis, le Roi les a dissout ou les a pris en main « Il n’avait plus besoin d’eux, et il en avait peur. Et puis, c'est ce qu'on fait avec ceux qui...

couverture

La Reine morte de Henry de Montherlant

critiqué par Pétoman - (Tournai - 44 ans)

Tout passe par l'échafaud puis tout casse

9 etoiles
Montherlant écrit ici une charmante petite pièce de théâtre sur le pouvoir et la lassitude qu'il entraine... non, une pièce sur toutes les faiblesses du pouvoir et sur ce à quoi il entraine, jusqu'à quelles extrémités son hypocrisie peut aboutir. Le Roi Ferrante règne sur le Portugal, il a beaucoup de conseillers et a un passé...

couverture

Les sorcières de Salem de Arthur Miller

critiqué par Sorcius - (Bruxelles - 50 ans)

Sorcières? Hum...

7 etoiles
Pour toute sorcière digne de ce nom, ce livre est un must. Le procès de Salem, qui a eu lieu en 1692 à Salem, Massachussets, Etats-Unis, est le plus célèbre procès de sorcellerie, alors qu'aucune véritable sorcière n'y fut impliquée… Tout commence avec les "crises" de Betty, une fillette de dix ans, qui plus est la...

couverture

Théâtre complet, tome 1 : La Mouette - Ce fou de Platonov - Ivanov - Les Trois Soeurs de Anton Tchekhov

critiqué par Clo7 - (Charleroi - 20 ans)

Séances de rattrapage pour spectacles manqués

6 etoiles
Ce « Théâtre I de Tchékhov » comprend 4 pièces dont les très célèbres « La Mouette », « Les Trois soeurs » et « Ivanov ». La quatrième, « Ce Fou de Platonov », est une pièce en quatre actes découverte en 1920 parmi les divers papiers d'Anton Tchekhov qui entraient aux Archives Centrales...

couverture

Les liaisons dangereuses (adaptation théâtre) de Pierre-Ambroise-François Choderlos de Laclos, Christopher Hampton

critiqué par Jules - (Bruxelles - 76 ans)

Un raccourci assez réussi...

7 etoiles
Cette pièce de théâtre est une adaptation de l’oeuvre de Choderlos de Laclos. Elle ne peut évidemment pas prétendre avoir toutes les finesses de l'œuvre originale de Laclos, mais elle a l’avantage de la mettre plus à la portée du grand public, parce que nettement plus courte. Nous y retrouverons tous les personnages principaux tels que Valmont,...

couverture

Knock, ou, Le triomphe de la médecine de Jules Romains

critiqué par Pétoman - (Tournai - 44 ans)

"Ca vous chatouille ou ça vous gratouille?"

8 etoiles
Le titre de ma critique est une phrase célèbre écrite de cette pièce de théâtre célèbre qui égratigne bien le milieu médical. A rapprocher par certains aspects du "malade imaginaire" ou du "médecin malgré lui" de Molière. La version début de siècle de "la maladie de Sachs" de Winckler dont j'ai par ailleurs également réalisé la...

couverture

La guerre de Troie n'aura pas lieu de Jean Giraudoux

critiqué par Jules - (Bruxelles - 76 ans)

Où la "Vox Populi" déborde le pouvoir et provoque la guerre

10 etoiles
Jean Giraudoux nous offre un superbe texte, tout à fait autre que ce que nous aurions pu imaginer. Certains personnages nous sont montrés forts différents du portrait que l’histoire nous en a laissé. C'est surtout le cas pour Hector, Hélène et Pâris, mais aussi pour les Grecs. Evidement nous savons tous que la guerre de Troie...

couverture

L'Avare de Molière

critiqué par Pétoman - (Tournai - 44 ans)

Pas avare de talent

10 etoiles
L'avare de Molière, Arpagon, est tellement avare qu'il ne donne pas son bonjour mais qu'il le prête. Sa raison de vivre est son or, à tel point que quand il le perd, il en vient à se soupçonner lui-même. Cette pièce est une bonne illustration philosophique de la fin et du moyen. Est ce que l'argent...

couverture

Dom Juan de Molière

critiqué par Pétoman - (Tournai - 44 ans)

Séduites mesdames????

10 etoiles
Se basant sur des écrits folkloriques italiens et espagnols, Molière a réécrit le mythe de Dom Juan. Dom juan accompagné de son valet Sganarelle, bien que marié, s'amuse à séduire toutes les femmes qui se trouvent sur son passage, et parfois, de manière assez cocasse. Son but n'est pas de parvenir à l'acte sexuel (...

couverture

Cyrano de Bergerac de Edmond Rostand

critiqué par Neurone - (Liège - 50 ans)

Quel panache !

10 etoiles
Quoique Edmond Rostand ne respecte pas vraiment la réalité historique du personnage, il fait de Cyrano de Bergerac un personnage tout de suite attachant. Frondeur, bretteur, ferme défenseur de ses convictions, fier, il ne plie pas devant plus fort que lui : "Mais on ne se bat pas dans l'espoir du succès! Non! non, c'est bien...

couverture

Le Mariage de Figaro de Pierre-Augustin Caron de Beaumarchais

critiqué par Doudou - (Rennes - 37 ans)

Ô femmes, femme, femme

6 etoiles
Deuxième tome d'une trilogie commencée par "le Barbier de Séville" et terminée par "la Mère coupable", cette comédie est une critique des moeurs des Français dans la société de Louis XVI. Cette oeuvre dénonce la supériorité des maîtres, l'infériorité des femmes, le droit de cuissage, la religion et bien d'autres choses. Mais ce n'est pas nouveau, me...

couverture

Les bonnes de Jean Genet

critiqué par Doudou - (Rennes - 37 ans)

Une confrontation maître-valet de notre époque

5 etoiles
Inspiré d'un fait divers arrivé au Mans dans les années 30, Genet met ici en scène deux soeurs, Claire et Solange, et leur maîtresse. Les deux bonnes, on le voit dès le début, sont aliénées par Madame et ne peuvent laisser libre cours à leur colère qu'une fois que celle-ci est partie. Etonnant, me direz-vous, de la...

couverture

Le mariage de Mademoiselle Beulemans de Fernand Wicheler, Frantz Fonson (Co-auteur)

critiqué par Le Biblio - (Waterloo - 43 ans)

Coup de coeur

10 etoiles
Voici une des pièces préférées des Belges!! L'histoire se déroule chez le brasseur bruxellois Beulemans. Il voudrais marier sa Suzanneke à Séraphin Meulemeester, mais... Un jeune parisien, Armand Delpierre, qui travaille chez Beulemans aime Mlle Suzanne. Monsieur Beulemans "n'aime pas ce garçon" avec ses grands airs et en plus qui ne parle pas le bruxellois. Mais le parisien n'en...

couverture

Vol d'éternité de Bernard Tirtiaux

critiqué par Saint-Germain-des-Prés - (Liernu - 52 ans)

Conversation imaginée entre quatre femmes de l'entourage proche de Saint-Exupéry

4 etoiles
Mais qu'a donc voulu réaliser notre Bernard Tirtiaux national ? Cette pièce de théâtre me laisse avec un immense sentiment de frustration. D’abord, mais ce n'est qu’un détail, la lecture de cette rencontre imaginée ne prend qu’une heure, au maximum. Donc, par la force des choses, l’écriture aurait dû nous conduire rapidement aux émotions. Ce n'est pas...

couverture

Textes de scène de Pierre Desproges

critiqué par Marco - (Seraing - 46 ans)

Le cynique saltimbanque

7 etoiles
"On peut dire que ce spectacle est un cri de haine désespérée où perce néanmoins une certaine tendresse. Je sais qu'il y a des journalistes dans la salle, je leur signale que tendresse, c'est avec deux 's'." Et de la haine, et de la tendresse, Pierre Desproges en avait à revendre. Dans ce petit livre reprenant les...

couverture

L'île des esclaves de Pierre de Marivaux

critiqué par Doudou - (Rennes - 37 ans)

De l'inversion des rôles

6 etoiles
Dans cette pièces en un acte publié en 1725, Marivaux fait une critique cinglante de la société. Iphicrate et son esclave Arlequin, ainsi qu'Euphrosine et Cléanthis, son esclave, échouent sur une île où se sont réfugiés les esclaves révoltés d'Athènes. Cela sent le roussi pour nos deux maîtres qui vont devoir échanger leurs rôles avec leurs...

couverture

Le Cid de Pierre Corneille

critiqué par The Beauty - (rueil-malmaison - 33 ans)

Pas super, mais y'a pire

3 etoiles
Je trouve ce livre un peu ennuyeux, car il est trop long et il est écrit dans plusieurs éditions en toutes petites lettres. En plus, c'est plutôt vieux et donc c'est écrit en ancien français (c'est plutôt gênant d'avoir encore des anciens mots dans les livres " d'aujourd'hui ",même si l'histoire n'est pas vraiment récente.) L'histoire est...

couverture

Le malade imaginaire de Molière

critiqué par The Beauty - (rueil-malmaison - 33 ans)

Pas mal

4 etoiles
Je trouve que le livre " le malade imaginaire " écrit par molière dénonce beaucoup " d'escroqueries " faites dans son temps. En quelque sorte, dans ce livre, il critiquait " lourdement " les médecins de l'époque en disant beaucoup de méchancetés à leur propos. Il avait peut être raison car, après tout,j e pense que...

couverture

Les combustibles de Amélie Nothomb

critiqué par Pétoman - (Tournai - 44 ans)

Un brûlot

6 etoiles
Merde, je viens de faire une connerie !!! Je m'étais juré à moi-même de ne jamais lire du Amélie Nothomb de par 1) sa famille qui baigne dans le conservatisme politique et 2) car je trouvais que c'était une petite conne qui n'a d'original que ses chapeaux. Mais je suis déçu, son bouquin me rappelle étrangement la...

couverture

Mauvaise saison sur l'Olympe, tragédie de Prométhée et d'un groupe de divinités en 14 tableaux de Ismail Kadare

critiqué par Jules - (Bruxelles - 76 ans)

Une visite de l'Olympe

8 etoiles
L'humeur est vraiment à l'inquiétude sur l’Olympe. Pourquoi cette convocation, par Zeus, des principaux dieux à une réunion exceptionnelle ? Sur base des arrivées, les dieux non-convoqués tentent de deviner le sujet qui justifie un tel événement. Des bruits circulent. Prométhée aurait volé le feu pour le donner aux humains. Après la tentative de Tantale...

couverture

Casimir et Caroline de Ödön von Horváth

critiqué par Brunette - (Crosne - 40 ans)

L'amour par procuration

6 etoiles
Casimir et Caroline s'aiment. Le jour de la fête de la bière en Allemagne, les deux amoureux partent à l'aventure des manèges de la fête foraine. L'une veut faire des tours de grand huit, l'autre ne veut pas. Ils se séparent, chacun rencontre d'autres Allemands qui tentent de les convaincre qu'ils ne sont pas faits...

couverture

Le soulier de satin de Paul Claudel

critiqué par Brunette - (Crosne - 40 ans)

Que d'aventures !

3 etoiles
Le Soulier de Satin est avant tout une belle histoire d'amour. Et cette histoire d'amour nous fait voyager entre l'Espagne du début du XXe Siècle et l'Afrique. Nous suivons les aventures amoureuses de la grande et sublime Dona Pruhèze entourée de tous ses prétendants. Le théâtre de Paul Claudel a la particluarité de se jouer et...

couverture

Roberto Zucco de Bernard-Marie Koltès

critiqué par Aleph - (Bruxelles - - ans)

Une pièce à lire

8 etoiles
C'est un théâtre très puissant. Ce livre m'a touché. Sans commentaire, ami lecteur, à vos livres, prêts ? Lisez....

couverture

Antigone de Jean Anouilh

critiqué par Jules - (Bruxelles - 76 ans)

La révolte et le pouvoir

8 etoiles
Deux mots d'histoire pour qui aurait oublié. Antigone est la fille d’œdipe, ancien roi de Thèbes qui, sans le savoir, avait tué son père, puis épousé sa mère, Jocaste. De Jocaste, il eut deux fils, Etéocle et Polynice, et deux filles, Antigone et Ismène. Œdipe, découvrant ses crimes, se crève les yeux et part errer par...

couverture

Le Visiteur de Éric-Emmanuel Schmitt

critiqué par Aleph - (Bruxelles - - ans)

Jouer sur le doute jusqu'à en perdre la raison

10 etoiles
Voici une pièce de théâtre hors du commun. La lire est déjà bien, mais une fois de plus, le théâtre c'est quelque chose qui se vit. Je vous conseillerais donc d'aller la voir dès qu'elle refait surface. Je pense cependant qu'il vous sera difficile d'attendre pour découvrir ce petit chef-d'œuvre. Ce livre marquera certainement plus ceux d'entre vous...

couverture

Pelléas et Mélisande de Maurice Maeterlinck

critiqué par Aleph - (Bruxelles - - ans)

D'une rare beauté

10 etoiles
Je voulais juste attirer votre attention sur cet auteur belge d'un grand talent. Pelléas et Mélisande est une histoire d'amour... Une toute petite pièce qui touche. Il est également l'auteur de " l'Oiseau bleu ", conte philosophique qui vous rappellera votre enfance......

couverture

Le Silence de Nathalie Sarraute

critiqué par Aleph - (Bruxelles - - ans)

Le langage au centre de ses livres

10 etoiles
Nathalie Sarraute, pour ceux qui ne la connaissent pas, est un écrivain (ou une écrivain ou une écrivaine pour ne faire souffrir personne) de théâtre et de littérature. Sens d'un langage, d'une communication entre les gens. cette question que l'on oublie souvent dans notre avidité à " consommer " les mots et à combler le silence,...

couverture

Le Cardinal d'Espagne de Henry de Montherlant

critiqué par Jules - (Bruxelles - 76 ans)

Un merveilleux texte

8 etoiles
Quel texte !… Quelle beauté dans les dialogues entre le cardinal et la reine Jeanne la Folle. Pas un mot de trop, chaque parole pèse son poids et plus encore… du tout grand art !. Il y a de l’ascétisme dans le style de Montherlant et l’ascétisme, surtout parce qu’il est dépassé, désuet, a quelque chose...

couverture

On ne badine pas avec l'amour de Alfred de Musset

critiqué par Anne - (Rhode-Saint-Genèse - 43 ans)

Grand classique

6 etoiles
Camille et Perdican, cousins et amants depuis longue date, se retrouvent… Grand question pour Camille : doit-elle ou non rentrer au couvent ? C'est peut-être une question d'un autre âge, mais les questions sous-jacentes vous paraîtront terriblement actuelles, car l'amour ne vieillit pas. C'est une très belle histoire, au travers de laquelle Musset évoque, dans un français...