La troisième fille de Agatha Christie

La troisième fille de Agatha Christie
( The Third girl)

Catégorie(s) : Littérature => Policiers et thrillers

Critiqué par Saint-Germain-des-Prés, le 6 août 2003 (Liernu, Inscrite le 1 avril 2001, 49 ans)
La note : 8 étoiles
Moyenne des notes : 7 étoiles (basée sur 6 avis)
Cote pondérée : 5 étoiles (19 887ème position).
Visites : 4 700  (depuis Novembre 2007)

Agatha tient ses promesses!

Une jeune fille mal attifée débarque chez Hercule Poirot à propos d'un crime qu'elle aurait pu commettre.
Bizarre, tout de même, de ne pas savoir avec certitude si on a commis un meurtre.
Mais avant que notre Hercule national puisse aller à la pêche aux renseignements, la jeune fille s’en va, sans laisser son nom, en articulant difficilement « Vous êtes trop vieux »…
Assez humilié par cette remarque, Poirot est tracassé par autre chose : il comprend que la jeune fille avait besoin d’aide.
Mais comment la lui apporter sans connaître son identité ?
Le lendemain, il honore l'invitation d’une de ses amies écrivain, célèbre auteur de roman policier (!).
Ils discutent de l'étrange visite de la veille.
Et, coïncidence, sur la base de la description physique précise que le détective en fait, Ariane Oliver se rend compte qu'elle connaît la jeune fille, Norma Restarick, pour l’avoir rencontrée lors d’un cocktail le week-end précédent.
C’est d’ailleurs Ariane qui, dans la conversation, a mentionné Poirot comme étant un ami détective.
Voilà une première énigme élucidée : on sait comment se nomme la demoiselle et comment il se fait qu’elle ait choisi de s'adresser à Poirot.
Mais en ce qui concerne le possible meurtre.
Ariane enquêtera de son côté, à Borodence Mansions (Londres), là où habite Norma.
Ses co-locataires ne l'ont pas vue depuis son week-end chez son père, il semble qu'elle ne soit pas revenue…
Quant à Hercule Poirot, il se rend sous un faux prétexte chez le père de Norma.
Il rencontre sa deuxième femme, Mary.
Et comme chacun sait, il est tentant de se confier à Hercule.
Mary laisse échapper une ou deux informations.
Norma la déteste, mais il ne faut peut-être pas s'en inquiéter, c'est un sentiment habituel envers une belle-mère.
Dans les couloirs de la maison, ils croisent David, le petit ami de Norma, guère apprécié par la famille.
Que fait-il là ?
Pourquoi n'avoir pas sonné et s’être introduit par la porte de derrière ?
Que cherchait-il ?
Hercule Poirot récolte aussi des renseignements grâce à un autre enquêteur.
Un fait étrange s’est passé à Borodence Mansions.
Le portier raconte qu'un soir, il aurait entendu un coup de feu.
Accouru, il aurait découvert Norma dans la cour, une arme à la main, désorientée…
Les deux co-locataires sont arrivées elles aussi et ont prétendu qu’elles jouaient avec l’arme, ignorant qu’elle était chargée.
Après leur départ, le portier découvre quand même du sang sur le sol…
Y a-t-il bel et bien eu meurtre ?
Agatha Christie laisse planer le doute pendant une bonne partie du livre.
Hercule Poirot amasse les renseignements et les trie de façon toujours subtile.
Quand tout se met enfin en place, on crie « bon sang mais c'est bien sûr », comment n'y ai-je pas pensé ?!…
Je dois être ce qu'on appelle un bon public pour ce style de roman parce que je devine rarement les coupables.
C’est ce qui me permet de toujours les lire avec plaisir.
Autant prendre alors un bon auteur, un classique du genre, pour ne pas être déçue.
Pari gagné : détente totale et surprise à la fin !

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Le crime sans victime

6 étoiles

Critique de Koolasuchus (Laon, Inscrit le 10 décembre 2011, 28 ans) - 15 janvier 2015

Dans ce roman d'Agatha Christie il y a du bon mais aussi du moins bon. L'idée de renverser la situation en recherchant un meurtre à partir d'un suspect et non l'inverse est originale mais je trouve qu'elle aurait pu être mieux exploitée car j'ai eu l'impression que l'enquête patinait un peu pendant une bonne partie du roman. Cependant la présence de Mrs Oliver est drôle et bien amenée surtout qu'elle s'implique beaucoup dans l'enquête même si je regrette que l'auteur l'ai laissée de côté dans la deuxième moitié du récit. Quant à la conclusion j'avoue avoir été bien surpris car même si j'avais deviné quelques éléments j'étais bien loin d'avoir tout compris. J'ai eu par contre un peu de mal à la trouver vraisemblable car certains points sont un peu gros mais bon ça passe quand même.

On sent néanmoins qu'il a été écrit dans les dernières années de l'auteur car la charge contre les jeunes est assez virulente et un peu lourde. Mais cela reste un roman honorable, probablement pas le meilleur certes et ce n'est pas à ce livre que je pense en priorité lorsqu'il s'agit d'Agatha Christie mais son originalité et sa pointe d'humour en font une enquête correcte.

Daté et lent

6 étoiles

Critique de Incertitudes (, Inscrit le 4 décembre 2008, 33 ans) - 5 mai 2014

J'ai mis du temps à rentrer dans cette nouvelle aventure mettant en scène Hercule Poirot. L'avis d'Agatha Christie sur la nouvelle génération m'a déplu. Cheveux longs, idées courtes. Ils ne savent pas s'habiller, pas se coiffer, pas se maquiller. Les filles font trop d'études. Et j'en passe.

Les réflexions d'Ariane Oliver sont nettement plus drôles. On le sait, il s'agit de l'alter égo d'Agatha Christie. L'entendre dire qu'elle déteste son détective récurrent Sven Hjerson est savoureux. Je me demande si c'est que l'auteur pense de Hercule Poirot. Ou alors quand dans une soirée, les gens lui disent "vous savez à quel point on aime vos livres", "il y a longtemps que je voulais faire votre connaissance". Je me dis que c'est ce qui a dû arriver à la propre Agatha Christie.

Concernant l'enquête policière, ce brave Hercule Poirot ne devra pas élucider un meurtre comme il en a l'habitude. Non, une jeune femme vient toquer à sa porte pour lui révéler qu'elle aurait pu en commettre un. Là est toute la subtilité. Poirot va donc longtemps tâtonner dans le brouillard et je me suis même demandé s'il va un jour finir par y voir clair. Je vous rassure, c'est toujours le cas. Et le plan machiavélique mis au point par les coupables fait froid dans le dos.

En résumé, un bon Christie qui aurait mérité un peu plus de rythme. On se serait également bien passé de ses réflexions sur la jeunesse actuelle. Enfin la jeunesse de l'époque puisque le livre a été publié en 1966. Personnellement, je préfère les histoires se passant dans de petits bleds perdus au fin fond de l'Angleterre et où l'arrivée de Poirot ou d'un autre permet de faire remonter à la surface de vieux secrets de famille.

Indémodable Hercule Poirot

6 étoiles

Critique de MAGGUIL (, Inscrite le 22 février 2008, 37 ans) - 5 août 2011

Comme à son habitude, Agatha Christie nous lance une intrigue indevinable avant les dernières pages. On a des doutes, on se suggère un coupable mais même si pour cette fois je n'ai pas été très loin, j'ai été encore surprise par le dénouement de l'enquête.
Un bon suspense mené par l'auteure mais avec effectivement un rythme un peu lent.

Vous êtes trop vieux Poirot !

7 étoiles

Critique de Saule (Bruxelles, Inscrit le 13 avril 2001, 52 ans) - 1 février 2010

Sacrilège ! Cette jeune fille bizarre, à la masse comme on dit, déboule dans le bureau de Poirot, lui annonce qu'elle pense avoir commis un meurtre mais qu'elle n'en est pas sure, puis s'enfuit en disant à Poirot "Vous êtes plus vieux que je ne pensais, vous ne pouvez pas m'aider" ! Pauvre Poirot ! Il en reste comme des ronds de flan.

Bon, cette anecdote est amusante, et notre Hercule Poirot est toujours aussi ridicule et attachant. Mais j'ai trouvé l'intrigue un peu fade, et le rythme trop lent. Je ne me souvenais pas qu'il se passait si peu de choses dans un roman de Hercule Poirot : il s'assied dans un fauteuil, il réfléchit, il part aux renseignements, il s'assied à nouveau et réfléchit,..

Bien sur, la force de Agatha Christie, c'est l'intrigue. Il faut se dire qu'avec elle, on ne trouve JAMAIS le coupable avant les dernières lignes ! Depuis le temps, je dois dire que j'ai renoncé à essayer. La seule technique qui ait une chance de marcher, c'est de choisir le personnage le plus improbable et d'en faire son suspect privilégié.

Un Hercule Poirot, c'est toujours sympa. Mais celui-ci n'est pas le meilleur. Et c'est un spécialiste qui vous le dit : je les dévorais pendant mon adolescence.

Hercule Poirot trop vieux!!! Quelle idée!!!!

9 étoiles

Critique de Killeur.extreme (Genève, Inscrit le 17 février 2003, 35 ans) - 9 avril 2009

Et pourtant quand une jeune femme lui avoue qu'il ne peut pas l'aider car il est vraiment trop vieux, même s'il est abattu par cette cinglante réplique, il décide quand même d'enquêter, après tout un meurtre a peut-être été commis et cette jeune personne est soit en danger soit un danger pour autrui....

Ce qui me surprend c'est que j'ai lu pas mal d'Agatha Christie et je me fait avoir à chaque fois, le pire c'est qu'à chaque fois que je réfléchis aux faits en sachant la conclusion, ça s'enchaîne logiquement, dans ce roman publié en 1966 la "magie" opère à nouveau, j'ai été estomaqué par le dénouement, j'y ai réfléchi et formulé des hypothèses, mais non la conclusion est totalement inattendue et pourtant elle est vraiment logique.

Que dire de plus ceux qui aiment Agatha Christie doivent lire ce roman.

Forums: La troisième fille

Il n'y a pas encore de discussion autour de "La troisième fille".