Les vacances d'Hercule Poirot de Agatha Christie

Les vacances d'Hercule Poirot de Agatha Christie
( Evil under the sun)

Catégorie(s) : Littérature => Policiers et thrillers

Critiqué par Lolita, le 17 février 2002 (Bormes les mimosas, Inscrite le 11 décembre 2001, 31 ans)
La note : 9 étoiles
Moyenne des notes : 9 étoiles (basée sur 23 avis)
Cote pondérée : 8 étoiles (156ème position).
Visites : 6 876  (depuis Novembre 2007)

Merveilleusement bien ficelé

Un roman d' Agatha Christie qui, une fois de plus me laisse complètement ébahie. Je ne peux qu'admirer son style et sa manière de mener le suspens jusqu'à la dernière page.
Leathercombe est réputé pour être une île véritablement calme où les vacanciers aiment se retrouver pour profiter du soleil, de la mer... Bref, un petit coin de paradis. C'est d'ailleurs ici, qu'a choisi Hercule Poirot pour passer d'agréables vacances. Il y fait la rencontre de gens agréables tels que les Gardener dont Mrs Gardener est la concierge du groupe, Miss Brewster sportive et sympathique, le révérend Stephen Lane préoccupé par le mal et la réincarnation du diable, Kenneth Marshall dont l'épouse n'est autre que la superbe artiste Arlena Stuart qui fait tourner la tête à tous les hommes. Et cette fois ci la pauvre petite victime n'est autre que Patrick Redfern. Sa femme, petite blondinette craint par dessus tout une chose : le soleil. Avec sa peau blanchâtre, elle semble bien désespérer lorsqu'elle apprend la prétendue liaison entre Arlena et son mari. Tout le monde la déteste d'ailleurs et ce n'est que quelques jours plus tard que Poirot a la confirmation de cette haine que les femmes du camp vouent à Arlena.
Arlena est assassinée. Commence alors pour Poirot une véritable enquête. Qui est le coupable? La femme de Redfern, pour se venger? Linda, la fille de Kenneth qui détestait cordialement sa belle mère? Ou bien Stephen Lane qui prétendait qu'Arlena était le diable? Peut être aussi Kenneth , sombre, lugubre et difficile à percer?
Quoi qu'il en soit ne comptez pas sur moi pour vous dire qui est coupable!!!!

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Des vacances encore ratées!

9 étoiles

Critique de Sonic87 (, Inscrite le 28 mai 2014, 33 ans) - 4 août 2014

Un épisode de Poirot que je trouve au même niveau que "Le Noël d'Hercule Poirot".
Après la présentation des personnages au sein d'un groupe à l'écart, où toute précision sera un indice pour l'enquête (vertige d'une personne, faux retard d'une autre), un crime a lieu, des enquêteurs sont sur place, mais Poirot aussi. Le lecteur a déjà compris que les policiers feront fausse route, seul Poirot trouvera la solution!
Pour rester dans la patte d'Agatha Christie, quelques fausses pistes (le trafic de drogue ; la personne à la machine à écrire était une autre mais où donc était celle qui disait l'être au départ, on ne le saura pas), des personnages au tempérament spécifique (la pipelette, l'homme refermé et droit), chaque acte pour le crime est bien minuté, etc.
Bref, un bon roman, comme l'avait été le film adapté.

Pas de vacances pour Hercule

8 étoiles

Critique de Lison (, Inscrite le 6 février 2014, 67 ans) - 16 avril 2014

Comment voulez-vous qu’il se repose, notre Hercule ? Qu’il voyage dans l’Orient-Express, qu’il fasse une croisière sur le Nil, hop, un meurtre ! Cette fois-ci, Hercule Poirot passe ses vacances dans un hôtel confortable, sur l’île de Leathercombe. Et bien sûr, ça ne rate pas : la belle Arlena Marshall, qui fait tourner la tête des hommes mais qui est détestée des femmes, y compris de sa jeune belle-fille, est retrouvée morte étranglée sur une plage de l’île. C’est l’amant de la victime qui découvre le corps devant témoin. Le mari bafoué, principal suspect, possède un alibi en béton. La femme de l’amant, Christine, possède aussi un alibi et de toute façon, de frêles mains de femme n’auraient pu perpétrer ce meurtre. C’est à n’y rien comprendre… heureusement, Hercule Poirot est là pour seconder ces gros balourds de policiers et découvrir toute la vérité. C’est qu’il est futé, notre petit détective ! Mais on ne le dit pas assez, le meurtrier (ou la meurtrière) l’est tout autant que lui : tiens, il fallait le faire, échafauder un tel stratagème, avec un minutage au quart de poil !
On ne s’en lasse pas, malgré les petites invraisemblances, de lire et de relire les romans d’Agatha Christie !

des vacances qui tombent à l'eau

9 étoiles

Critique de Ellane92 (Boulogne-Billancourt, Inscrite le 26 avril 2012, 41 ans) - 29 août 2013

"La pauvre Arlena Marchall est morte, qui fut stupide et jolie". Voilà de quoi pimenter les vacances d'Hercule Poirot venu passer quelques jours sur l'île de Leathercombe, dédiée au calme et au repos de ses touristes.
A la façon des "10 petits nègres", "Les vacances d'Hercule Poirot" nous invite à rechercher un meurtrier au sein d'une communauté réduite comportant de nombreux coupables potentiels. La grande dame anglaise du crime nous gâte au travers de cet opus, en nous proposant au menu : un meurtre étrange, des suspects nombreux, des dialogues savoureux, et son grand détective belge en pleine forme et égal à lui-même : vaniteux, obséquieux, sûr de lui et de son intelligence, et tellement irrésistible !

Pour moi, lire un Agatha Christie, c'est : du plaisir par anticipation (on sait que le livre sera de facture classique, bien écrit, bien ficelé), amusant (les dialogues, le héros tellement imbu de lui-même), intelligent (parce qu'il y a une vraie intrigue, avec un/des coupable(s) et un mobile), et reposant (pas de courses poursuites avec un type armé d'une tronçonneuse qui veut ratiboiser la coiffure de la blonde héroïne). Bref, lire un Agatha Christie, c'est comme rentrer chez soi quand il pleut et qu'il fait froid, enfiler des chaussons douillets et siroter une tasse de thé (anglais of course) : du bonheur !

Pourquoi l'aimer !

8 étoiles

Critique de Lulupommeverte (, Inscrite le 10 mars 2012, 18 ans) - 10 mars 2012

J'ai beaucoup aimé ce livre car:

Les personnages étaient bien détaillés du coup c'était plus facile de les imaginer.

Elle nous mène sur des fausses pistes, tout au long de l'histoire du coup on ne connait le criminel qu'à la fin !

Je conseille ce livre ! :)

les vacances d'hercule poirot

10 étoiles

Critique de Romain52 M (, Inscrit le 23 décembre 2010, 20 ans) - 23 décembre 2010

j'ai beaucoup aimé et je le trouve très bien et très bien ficelé donc je le conseille et je l'ai lu et je l'ai vu en film avec david suchet qui est bien mais qui ont enlevé quelques détails mais il reste l'idée principale

Passionnant

9 étoiles

Critique de Kalie (Sarthe, Inscrit le 4 juillet 2010, 47 ans) - 4 juillet 2010

Comme d'habitude chez Agatha Christie, les personnages sont fouillés et l'intrigue passionnante avec de nombreuses fausses pistes. On ne connait l'identité des meurtriers qu'à l'extrême fin du roman. Cependant, le mode opératoire est comme souvent chez l'auteur complexe et à la limite du vraisemblable (déguisements etc...).

Un Christie mineur

4 étoiles

Critique de Nance (, Inscrite le 4 octobre 2007, - ans) - 23 juin 2010

Comme tous les Agatha Christie, ça se lit comme un rien et on passe un bon moment, mais je ne l’ai pas trouvé particulièrement mémorable. Un whodunit ordinaire.

Des vacances tout sauf reposantes

8 étoiles

Critique de Incertitudes (, Inscrit le 4 décembre 2008, 33 ans) - 5 décembre 2008

Les vacances d'Hercule Poirot est un roman qu'Agatha Christie a publié en 1941.
Cette fois-ci, le célèbre détective belge a envie de se payer du bon temps dans un hôtel de luxe sur la côte du Devon. Et tous ces corps luisants au soleil lui font penser à un étal de boucher. La femme fatale, croqueuse d'homme, est présente et bien sûr elle se fera étrangler. Par qui, là est bien sûr tout le cœur du problème tant on a l'impression qu'Hercule Poirot attire les assassins. Agatha Christie bouscule toutes nos idées reçus. Cette créature du diable est-elle aussi forte qu'on le croit ? Mais elle reste fidèle à sa ligne de conduite. Fouiller dans le passé des personnages pour découvrir le meurtrier. Les fameuses cellules grises d'Hercule Poirot n'ont plus qu'à se mettre en action pour tout synthétiser et le tour est joué.

Un minutage parfait !

8 étoiles

Critique de Zeddicus (Montbéliard, Inscrit le 30 mars 2006, 27 ans) - 6 septembre 2006

Hercule Poirot prendre des vacances, cela peut paraître étonnant. Mais pas quand ces congés ( qui n'en seront pas vraiment ) donneront un bon roman d'Agatha Christie dont le minutage sera, comme dit dans le titre de la critique, règlé comme du papier à musique.
Des présentations de tous les personnages, comme toujours, un peu longuettes, mais cela est vite oublié jusqu'à la révélation finale très "agathachristesque" et plutôt imprévue. Un bon livre policier, en somme.

Un excellent opus de la Reine du crime !

8 étoiles

Critique de Manon (Paris, Inscrite le 31 juillet 2005, 28 ans) - 8 août 2005

Les Vacances d'Hercule Poirot est un Agatha Christie que j'affectionne beaucoup parce que je l'ai lu en VO il y a longtemps pour perfectionner mon anglais. Ce fut assez laborieux ! ;-) néanmoins je l'ai adoré ! Après une relecture (en français !), j'ai d'autant plus apprécié ce polar. En effet, c'est peut-être un "Poirot" des plus classiques mais quel dénouement ! C'est tout simplement délectable ! Agatha Christie a pensé aux moindres indices : le bain, la bouteille, les ciseaux etc...Tant d'indices qui semblent à priori ne mener nulle part mais qui sont en réalité la clé de tout ! Impressionnant !
Le roman a été assez fidèlement adapté au cinéma notamment avec les acteurs Ustinov, James Mason et Jane Birkin (le titre par contre diffère du titre français, "Meurtre au soleil") bien que certains acteurs ne "collent" pas aux personnages du roman (par exemple Arlena, la victime), .

les belles bacchantes

10 étoiles

Critique de Lalalaire (Vendée, Inscrite le 12 janvier 2005, 36 ans) - 12 janvier 2005

c'est vrai qu'il est suffisant, vaniteux, pas modeste pour un sou, voire carrément obséquieux, mais quel génie, franchement ! en fait, malgré tous ces défauts, je l'adore, il est très attachant. Je le préfère à Miss Marple que je trouve beaucoup trop ... parfaite !

Un très bon livre

6 étoiles

Critique de Mademoiselle (, Inscrite le 29 mars 2004, 30 ans) - 1 avril 2004

Encore une fois, Agatha Christie donne l'impression de reprendre toujours les même filons et pourtant chacun de ses romans ne ressemble à aucun autre. Ainsi, à première vue "les vacances d'Hercule Poirot" semble n'être qu'un numéro de plus parmi les nombreux romans d'Agatha Christie. Par exemple, les personnages sont on ne peut plus classique : la belle-mère acariâtre, détestée par sa belle-fille, le mari trompé etc. Mais une fois de plus la magie opère et le dénouement est comme dans tous les romans d'Agatha Christie, époustouflant.

pas trop mal sans plus

5 étoiles

Critique de Léa (Montigny, Inscrite le 16 mars 2002, 49 ans) - 19 mars 2002

Agatha Christie a fait beaucoup mieux que ce livre, je l'ai lu sans déplaisir, mais il n'arrive qu'aux genoux des DIX PETITS NEGRES.

Y'a pas de mal Dada !

9 étoiles

Critique de Patman (, Inscrit(e) le 5 septembre 2001, 55 ans) - 22 février 2002

Tu as raison, elle a remis ça en 40 ! Le site c'est www.chez.com/herculepoirot. Vive Agatha...!

Mea-culpa !

10 étoiles

Critique de Dada (Bruxelles, Inscrite le 15 novembre 2000, 41 ans) - 21 février 2002

C'est bien vrai... elle a commencé durant la première guerre mondiale mais elle a renouvelé l'expérience durant la seconde (donc à moitié pardonnée ?!!). Et c'est quoi ce site ? Quelqu'un peut-il m'envoyer l'adresse sur ma boite perso ? Merci !

Poireau !

8 étoiles

Critique de Pendragon (Liernu, Inscrit le 26 janvier 2001, 47 ans) - 19 février 2002

Voici ce que je trouve sur le net : "devant le mystère insoluble de la localisation de cette naissance, les habitants d'un petit village belge, Ellezelles, ont décidé d'adopter ce célèbre compatriote. Ils lui ont fabriqué un faux état-civil, un acte de naissance au nom d'Hercule Jacques Poirot en date du 6 avril 1850 et lui ont même érigé une statue. Sur le faux état civil, la mère d'Hercule Poirot se nomme Godelièvre Van Prei, ce qui en flamand signifie aussi Poireau." Bien sûr, ce n'est pas Agatha qui en a décidé ainsi, mais c'est charmant...

A Dada...

10 étoiles

Critique de Patman (, Inscrit(e) le 5 septembre 2001, 55 ans) - 19 février 2002

Je te reprend au vol, Agatha Christie était infirmière lors de la 1ère Guerre Mondiale. J'ignore d'où vient Poirot. Il a travaillé dans la police belge avant d'émigrer en Angleterre en 1917 et y devenir détective privé. Pour les curieux, un site en français est consacré exclusivement à Hercule Poirot et à l'acteur David Suchet...avec extension vers la craquante Miss Marple.

quelques indices sur Poirot...

10 étoiles

Critique de Dada (Bruxelles, Inscrite le 15 novembre 2000, 41 ans) - 18 février 2002

Pour être honnête, je n'ai pas lu ce livre-ci mais beaucoup d'autres (les étoiles traduisent donc mon avis sur l'oeuvre entière d'Agatha Christie) et c'est pour cette raison que je me permets d'intervenir... Je me réfère au livre "Agatha Christie, duchesse de la mort" de François Rivière (critiqué sur ce site) pour vous donner quelques indices sur Monsieur Poirot... Selon l'écrivain, Agatha s'est engagée durant la seconde guerre mondiale comme infirmière volontaire à l'hôpital de Torbay. Elle y rencontre toute une série d'hommes, soldats, qui lui apporteront une jolie réserve de caractères, d'individualités à exploiter dans ces romans. C'est là également qu'elle aurait fait la connaissance approfondie des calmants et poisons...! Selon François Rivière, toujours, "outre les poisons, Agatha commence à s'intéresser au sort des réfugiés" (p. 70) et il affirme que Poirot "n'est autre qu'un composé plutôt vaudevillesque de personnages rencontrés durant cette période neuve et troublée" (p. 70). Selon l'écrivain, Poirot aurait pu être d'une autre nationalité ; l'idée d'Agatha aurait été de le créer étranger, sans manière, ni bon goût... pas anglais, quoi! Il écrira à ce sujet : "Agatha s'avère terriblement xénophobe, ce qui lorsqu'on est anglais ressemble assez à une qualité" (p.71). Peut-être ? Toujours est-il, qu'il semble qu'elle n'ait pas creusé (parce que là n'était pas l'important) l'origine de ce petit génie du crime. Mais n'hésitez pas à en apprendre plus en lisant ce livre qui s'axe sur la disparition, la vie et le talent de cette "duchesse de la mort"...

Aucune idée !

9 étoiles

Critique de Jules (Bruxelles, Inscrit le 1 décembre 2000, 73 ans) - 18 février 2002

Peut-être ne l'a-t-elle jamais spécifié ! Elle voulait sans doute rester en dehors de tous problèmes linguistiques !... Je ris là, mais je ne sais pas si elle dit quelque part de quelle région ou ville il est originaire...

Hercule Poirot

10 étoiles

Critique de Saule (Bruxelles, Inscrit le 13 avril 2001, 52 ans) - 18 février 2002

C'est vrai qu'il est suffisant. Ce qui est amusant c'est que A. Christie lui ait donné la nationalité belge, comme si elle voulait le rendre encore plus ridicule. Par contre je ne sais pas de quelle ville, quelqu'un le sait-il ?

A propos d'Agatha Christie

9 étoiles

Critique de Jules (Bruxelles, Inscrit le 1 décembre 2000, 73 ans) - 18 février 2002

Mon auteur préféré de romans policiers avec Simenon ! En fait ce que je dis est faux, je n'en lis pas d'autres qu'eux ! Ah, les trajets d'avions entre l'Europe et les US, munis de deux ou trois Agatha, ou Simenon, au cas où j'aurais été trop fatigué, ou préoccupé, que pour lire un autre livre ! Hercule Poirot, oui, mais il est aussi tellement suffisant !... J'aimais bien aussi ceux avec Miss Marple, so british !...

Merci Lolita

10 étoiles

Critique de Saule (Bruxelles, Inscrit le 13 avril 2001, 52 ans) - 18 février 2002

Enfin une critique de A. Christie, la plus grande dame de la littérature policière et psychologique. A lire la critique de Lolita des images me reviennent en mémoire, une falaise, la mer, .. mais j'ai oublié l'intrigue donc je le relirai. Un de mes préféré de A. Christie est le Vallon, un suspense policier doublé d'une étude psychologique passionante. Mais tout les livres avec Hercule Poirot ont été un véritable délice pour moi.

Forums: Les vacances d'Hercule Poirot

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Les vacances d'Hercule Poirot".