Détective Conan, tome 21 de Gōshō Aoyama

Détective Conan, tome 21 de Gōshō Aoyama

Catégorie(s) : Bande dessinée => Manga , Bande dessinée => Aventures, policiers et thrillers

Critiqué par Koolasuchus, le 29 décembre 2014 (Laon, Inscrit le 10 décembre 2011, 29 ans)
La note : 9 étoiles
Visites : 1 129 

Et encore...

A la fin du précédent volume le club des détectives juniors ainsi que le professeur Agasa se sont fait inviter dans un château perdu au fin fond d’une forêt. Un des habitants mentionne l’existence d’un trésor caché en ces lieux et il n’en faut pas plus pour les enfants pour se lancer à sa recherche. Mais très vite Conan disparaît et le professeur Agasa ne tarde pas à l’être également. C’est donc à Ai de prendre en charge la résolution du mystère, de découvrir où se trouvent Conan et Agasa sans oublier de faire attention aux trois autres membres du groupe, rôle qui échoit en général à Conan. Mélange à la fois de policier et de suspense cette intrigue laisse ainsi Conan de côté pour permettre à Ai d’être au premier plan et c’est une réussite. En effet la tension monte au fur et à mesure de la disparition des membres du groupe ce qui rend l’ambiance de plus en plus angoissante, surtout qu’Ai, avec son humour noir et pince-sans-rire, accentue fortement cette impression. Le dénouement est par contre un peu prévisible dans son traitement, même si l’identité du coupable m'a bien surpris, mais clôt de manière assez satisfaisante cette enquête qui offre ainsi à Ai la possibilité de développer son personnage, de s’investir réellement dans le récit et de ne plus être seulement spectatrice.

Pour l’enquête qui suit l’auteur nous offre également une très belle surprise car il nous livre ni plus ni moins que la toute première enquête de Conan, alors qu’il était encore Shinichi. Ce dernier et Ran sont à bord d’un avion lorsqu’un des passagers est retrouvé mort dans les toilettes et l’arme du crime est totalement introuvable. C’est donc l’occasion pour Shinichi de résoudre un crime pour la première fois et de faire ainsi la connaissance du commissaire Megure très sceptique à l’idée de laisser un adolescent s’immiscer dans une enquête pour meurtre. Pour son premier mystère à résoudre Shinichi s’en tire parfaitement, cette intrigue est très bien menée car tout tourne autour de cette arme du crime manquante, en effet étant donné que tous les suspects ont un alibi c’est la seule chose qui peut confondre le meurtrier. Un très beau cadeau donc de la part de Gosho Aoyama car cela nous permet de voir enfin comment Shinichi pouvait résoudre ses enquêtes sans vraiment d’entraves, avant d’être rajeuni.

L'auteur continue avec une première car l'intrigue suivant présente la "brigade Megure" composé de l'inspecteur Takagi, de sa supérieure Miwako Sato ainsi que du commissaire Shiratori. Ce n'est pas la première apparition de Takagi que l'on avait déjà brièvement croisé mais sa véritable origine est la série d'animation tiré du manga dont le personnage fut créé pour étoffer l'entourage de Megure et que l'auteur a décidé d'inclure dans son œuvre pour la même raison. C'est également la même chose pour Shiratori qui lui a été introduit dans le tout premier film d'animation de Conan, "Détective Conan : Le gratte-ciel infernal" sorti en 1997 pour apparaître par la suite dans le manga, tandis que Sato est un tout nouveau personnage. Le club des détectives juniors et le professeur Agasa sont convoqués au commissariat pour faire leur déposition à propos l'affaire du château et sont accueillis par Takagi. Mais ce dernier reçoit la visite d'un directeur de banque qui s'est fait braquer la veille, inquiet de ne pas voir sa femme arriver il décide de lui téléphoner mais lors de l'appel tous entendent ladite femme hurler. Takagi et ses deux collègues vont chez le banquier accompagnés de Conan qui s'était caché mais lorsqu'ils arrivent sur les lieux il est trop tard... Cette enquête permet donc de présenter la brigade Megure ainsi que le triangle amoureux qui semble se former car l'on voit tout de suite que les deux hommes en pincent pour Miwako. Mais outre l'aspect sentimental cela permet également à Conan de trouver des personnes qui prennent en compte ses remarques, ce que font rarement Kogoro et Megure. Cependant je n'ai pas vraiment été convaincu par l'intrigue, l'idée du meurtre est très ingénieuse mais laisse place à beaucoup trop de hasard pour être vraiment crédible. On ne va cependant pas bouder notre plaisir de voir arriver des nouveaux personnages assez sympathiques et que l'on retrouvera par la suite de manière régulière.

Enfin le tout dernier chapitre présente une affaire à suivre dans le prochain tome avec la présence d'Heiji et de Kazuha. Peu de choses à dire vu que le crime n’apparaît qu'à la fin du chapitre mais en général les enquêtes avec Heiji donnent toujours de très bon moments on se doute donc que la suite sera intéressante.

Pour conclure je dirais que ce tome est vraiment pas mal du tout car chacune des affaires est originale et permet respectivement d'approfondir le caractère d'Ai, de développer l'histoire personnelle de Conan, et d'enrichir la distribution du manga avec l'apparition de la brigade Megure, un vrai plaisir donc.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Forums: Détective Conan, tome 21

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Détective Conan, tome 21".