Détective Conan, tome 28 de Gōshō Aoyama

Détective Conan, tome 28 de Gōshō Aoyama

Catégorie(s) : Bande dessinée => Manga , Bande dessinée => Aventures, policiers et thrillers

Critiqué par Koolasuchus, le 15 octobre 2017 (Laon, Inscrit le 10 décembre 2011, 29 ans)
La note : 9 étoiles
Visites : 541 

Une petite cible

La première enquête de ce tome est la suite de celle commencée dans le volume précédent. Conan, ses amis et le professeur Agasa sont partis cueillir des champignons dans une forêt, deux des enfants, Ai et Mitsuhiko, tombent sur le cadavre d'un chasseur puis sont poursuivis par le meurtrier. Ne pouvant contacter le reste du groupe, ils comptent alors sur la sagacité de Conan pour pouvoir les sauver et trouver le criminel. J'ai trouvé que cette intrigue était plutôt réussie, le rythme change des enquêtes habituelles et elle réserve plusieurs surprises, le seul point qui m'a un peu ennuyé est le fait que Conan résout le mystère un peu trop facilement et avec des indices très très minces il faut bien le reconnaître.

Dans la suite de l'histoire, Kogoro Mouri reçoit à son agence la visite d'une femme souhaitant retrouver l'un de ses anciens camarades de classe. Évidemment, lorsque ce dernier est retrouvé, il a été assassiné et le principal suspect n'est autre que cette mystérieuse femme, surtout que pour Conan son histoire ne tient pas la route et qu'elle n'est probablement pas ce qu'elle semble être. En elle-même l'enquête est plutôt classique dans son déroulement mais elle est sympathique et elle tient la route. L'effet de surprise vient par contre de l'identité de cette étrange femme dont on était loin de se douter, cela permet ainsi à ce nouveau personnage de faire une entrée très remarquée.

On enchaîne dans la foulée avec une autre histoire qui prend la moitié du tome. Conan, Ran et Kogoro se rendent en compagnie d'Heiji et de Kazuha sur l'île de la sirène car Heiji a reçu une lettre demandant de l'aide mais dont le destinataire était Shinichi Kudo. La petite troupe arrive en plein pour les festivités de l'île qui, chaque année lors d'un tirage au sort, est l'occasion pour trois personnes de recevoir une flèche de dugong réputée apporter santé et longévité. Mais cette année une vague de meurtres va avoir lieu et dont les victimes sont des jeunes femmes. Conan et Heiji ne seront donc pas trop de deux pour résoudre ces crimes, mais cela ne sera pas sans risques...C'est donc une très bonne enquête que nous livre l'auteur, l'ambiance de l'île et de ses secret est mystérieuse à souhait, le coupable est des plus surprenants et cette intrigue permet de développer un peu plus le personnage de Kazuha la « petite amie » d'Heiji, une histoire de haut niveau donc.

Le tout dernier chapitre est, comme bien souvent, le début d'un autre enquête, des jeunes femmes qui se ressemblent physiquement se font agresser et cela semble rappeler à l'inspecteur Megure de sombres souvenirs, encore plus quand une autre agression tourne au meurtre... Même si ce n'est que le début on ne peut qu'être intrigué par le comportement de Megure et l'on se doute bien que cette histoire va permettre d'en savoir un peu plus sur l'inspecteur, lui qui est habituellement relégué au second plan, une intrigue qui semble prometteuse donc.

Ce vingt-huitième tome est donc de très bonne facture avec des enquêtes plaisantes à lire et qui nous réservent toutes de sacrées surprises.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Forums: Détective Conan, tome 28

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Détective Conan, tome 28".