Détective Conan, tome 17 de Gōshō Aoyama

Détective Conan, tome 17 de Gōshō Aoyama

Catégorie(s) : Bande dessinée => Manga , Bande dessinée => Aventures, policiers et thrillers

Critiqué par Koolasuchus, le 30 avril 2014 (Laon, Inscrit le 10 décembre 2011, 29 ans)
La note : 8 étoiles
Visites : 1 132 

Une preuve irréfutable

Le contenu est dense dans ce dix-huitième tome des enquêtes de Conan car ce ne sont pas moins de cinq affaires auxquelles il a à faire face et qui offrent un panel assez varié d'énigmes criminelles.

La première fait directement suite au volume précédent, Conan, Ran et Kogoro passent la soirée chez un célèbre sculpteur et le lendemain matin sa belle-fille est retrouvée pendue. En apparence tout indique un suicide, mais les apparences sont parfois bien trompeuses et heureusement Conan n'est pas dupe. C'est une enquête comme on a l'habitude de voir dans la série, pas d'une grande originalité mais elle tient la route avec quelques bonnes trouvailles.

Dans la deuxième partie nous retrouvons Conan, Ran et Kogoro en vacances dans une station balnéaire, et surprise, la mère de Ran, Eri, est également présente. Même si ils n'ont pas divorcé Eri et Kogoro ne vivent plus ensemble depuis plusieurs années et Ran espère toujours une réconciliation, quitte à monter une machination pour qu'ils se retrouvent en vacances au même endroit par exemple... Malgré l'ambiance tendue ils font la connaissance d'un groupe de jeunes gens adeptes de plongée, mais une des filles du groupe se fait mordre par un serpent de mer et son état devient critique. Pour Conan le serpent n'aurait pas mordu au hasard mais découvrir qui a fait une chose pareille est bien difficile quand l'arme du crime a disparu dans la nature. Outre le côté policier l'autre intérêt de cette enquête est la présence d'Eri déjà apparue une première fois mais nous ne l'avions encore jamais vu avec Kogoro. Cette première confrontation est assez amusante, les deux ont un fort caractère ce qui donne des scènes parfois drôles parfois tendues. L'enquête quant à elle a un dénouement que l'on voit assez rarement dans Détective Conan et c'est ce qui fait aussi une grande part de son intérêt.

La suite est un cas vraiment à part dans la série car pour la première fois l'auteur nous livre une histoire tenant sur un seul chapitre. On suit ainsi un homme obligé de tuer quelqu'un si il souhaite sauver sa fille, heureusement sa route va croiser celle de Conan. En seulement quelques pages Gosho Aoyama réussit à créer une ambiance dans laquelle la tension ne cesse de s'accroître jusqu'au dénouement final et dans laquelle l'histoire n'est pas vue par Conan mais par une autre personne ce qui donne ainsi une vision totalement différente du jeune détective, qui est celle qu'aperçoivent les gens autour de lui. Même si Conan fait très « Deux ex machina » dans cette histoire on a un récit tout de même très bien maîtrisé et qui démontre parfaitement que l'auteur peut déployer tout son talent en un seul et unique chapitre.

Nous quittons ensuite les meurtres pour nous retrouver dans une chasse au mystère. Kogoro est contacté par une personne qui est témoin d’événements étranges dans sa maison. Accompagné de Ran et Kogoro il décide d'aller voir sur place pour résoudre ce mystère, ce qui ne sera pas aussi simple que ça car la maison recèle énormément de secrets. Même si je l'ai trouvé un peu tirée par les cheveux il faut bien avouer qu'il y a beaucoup d'idées dans cette enquête.

Enfin pour terminer le tome il y a le début d'une enquête se concluant dans le prochain. Kogoro est invité chez un acteur connu qui souhaite lui demander des conseils car il incarnera prochainement un détective. Ran et Conan sont bien évidemment présent et tous verront la femme de l'acteur tomber raide morte sur le balcon de l'appartement voisin. Une seule personne a pu commettre ce crime, le voisin justement, mais Conan se rend compte que le mari n'a pas l'air aussi innocent que cela, mais si c'est lui comment a-t-il fait pour la tuer ? Le début est assez prometteur car même si l'on sait qui est le meurtrier j'avoue que je suis très intrigué sur la manière dont il a pu réussir son coup.

C'est donc un tome bien rempli, qui manque peut être un peu d'unité car on passe vite d'une enquête à l'autre mais elles sont diversifiées et originales.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • Détective Conan [Texte imprimé] Gosho Aoyama [trad. et adapté par Tisabo]
    de Aoyama, Gōshō Tisabo, (Traducteur)
    Kana
    ISBN : 9782871292111 ; EUR 6,85 ; 16/09/1999 ; 165 p. ; Poche
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Forums: Détective Conan, tome 17

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Détective Conan, tome 17".