XIII, tome 07 : La nuit du 3 août de Jean Van Hamme (Scénario), William Vance (Dessin)

XIII, tome 07 : La nuit du 3 août de Jean Van Hamme (Scénario), William Vance (Dessin)

Catégorie(s) : Bande dessinée => Aventures, policiers et thrillers

Critiqué par Septularisen, le 8 janvier 2009 (Luxembourg, Inscrit le 7 août 2004, 50 ans)
La note : 6 étoiles
Moyenne des notes : 7 étoiles (basée sur 4 avis)
Cote pondérée : 5 étoiles (21 317ème position).
Visites : 2 182 

XIII A LA RECHERCHE DE SON PASSE…

La nuit du 3 août se déroule comme «Le dossier Jason Fly», entièrement dans la petite ville minière de Greenfalls où rappelons-le XIII s’est rendu à la recherche de sa véritable identité.

Au début de l’album la Mangouste, toujours sur les traces de XIII, arrive à Greenfalls pour éliminer une fois pour toutes XIII, celui-ci sait en effet, même s’il l’a oublié, qui est le numéro I de la conspiration qui a fait tuer l’ancien président des Etats-Unis d’Amérique, William B. Sheridan, et qui a aussi fomenté un coup d’état pour tenter d'instaurer une dictature aux Etats-Unis…

Heureusement pour XIII, le Lieutenant Jones qui est également arrivée (après de nombreuses péripéties...) à Greenfalls est, une fois de plus, là pour lui sauver la vie… XIII est alors obligé de se démasquer auprès des habitants de la ville, notamment la très belle et très sensuelle pharmacienne Judith Warner et de lui expliquer qu'en réalité il se nomme Jason Fly, qu'il est devenu amnésique, et qu’il est à Greenfalls afin de retrouver son passé et apprendre la vérité au sujet de la mort de son père.
Guidé par le vieux Zacharias «Zeke» Hattaway, XIII trouve des vieilles coupures de journaux et un vieux cahier noir. Ce cahier a été écrit par "Zeke" à l'intention de Jason afin qu'il sache la vérité au sujet de la fin tragique de son père… c'était la fameuse nuit du 3 août!..

Désolé de le dire mais cette suite de l’histoire manque, comme le volume précédent d’ailleurs, de souffle, notamment et encore une fois, faut-il le dire au niveau du scénario de Jean Van HAMME qui encore une fois se révèle ici très plat et en net manque d’inspiration. Un peu comme si le fait de «sortir» XIII de son milieu habituel, de ses aventures habituelles, rendait l’histoire beaucoup plus convenue, beaucoup plus banale, presque insipide!…

Reste à dire que même si cette «mini-série» (2 albums) n’est pas du tout à la hauteur des volumes précédents, notamment, comme déjà dit, au niveau du scénario, elle s’insère parfaitement dans la chronologie de la série XIII et permet de mieux en comprendre l’évolution de la série. De plus en approfondissant le personnage principal notamment au niveau psychologique on comprend mieux l’évolution de XIII dans les albums suivants de la série…

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

La nuit du 3 août

6 étoiles

Critique de Exarkun1979 (Montréal, Inscrit le 8 septembre 2008, 37 ans) - 5 janvier 2013

Depuis la fin du premier cycle, j'ai de la difficulté à entrer dans le second. Ça tourne un peu en rond. C'est toujours la même chose. Il se fait rechercher et quand ça commence à empirer, les agents du gouvernements arrivent pour rétablir la réputation de XIII.

J'ai bien aimé les flashs du passé avec le Ku Klux Klan. Sinon pour le reste j'ai un sentiment de réchauffé. C'est toujours le même pattern. J'espère fortement que la suite sera meilleure.

Une nuit de feu et de sang.

9 étoiles

Critique de Hexagone (, Inscrit le 22 juillet 2006, 46 ans) - 6 décembre 2012

Ces deux derniers tomes ont permis de retracer une partie de l'existence de XIII.
Cela ouvre une parenthèse dans l'histoire sans la décrédibiliser.
On peut ne pas aimer ce côté XIII aux sports d'hiver, la nuit du 3 août est clairement mieux réussi que le précédent.
Un point et qui m'a interpelé et dont je n'ai pas compris l'usage dans cette bédé est le viol de la pharmacienne par le magnat du village.
Elle en vient à regretter la mort de cet homme et évoque la considération sinon l'amour qu'elle lui portait.
J'ai du mal à comprendre l'intérêt de ce genre de ressort scénaristique qui n'apporte rien à l'histoire, à mon sens et qui donne une image peu glorieuse des victimes de viols !
A part ça, que du bon.

Toujours de qualité...

8 étoiles

Critique de Shelton (Chalon-sur-Saône, Inscrit le 15 février 2005, 61 ans) - 27 novembre 2011

Cet album referme la parenthèse de Greenfalls. Certains lecteurs, ne nous en cachons pas, n’ont guère goûté cet épisode montagneux, ce qui n’est pas mon cas. J’ai aimé ce temps, un peu hors de la série, où nous vivions une histoire presque complète, sans lien tortueux avec tout le reste de la machination politico-militaire qui amena à un assassinat de président, une tentative de coup d’état, des meurtres à la pelle…

Cet épisode a aussi permis au scénariste d’évoquer les heures noires de la chasse aux sorcières et celles non moins cruelles et dramatiques du KKK. Il donne aussi une forme d’humanité à XIII et ceux qui l’entourent, il démontre l’attachement de Jones pour XIII malgré tout, en particulier la muflerie dont XIII est capable quand il est écrasé par l’obscurité qui l’empêche de savoir qui il est…

Cet album, « La nuit du 3 août », est aussi un album très bien dessiné, magnifiquement construit, avec alternance de séquences violentes et séquences plus cérébrales. Il a aussi la particularité de nous priver des couleurs de Petra, la coloriste et femme de du dessinateur de la série William Vance, chaque fois que nous allons aller dans le passé. L’enjeu : comprendre comment est mort Jonathan Fly, l’homme que l’on croit être le père de XIII depuis l’album précédent.

L’album se clôt sur une séquence romantique qui donne le fond de la pensée de XIII, c’est à dire que nous sommes là en présence de celui qui ne pourra rien faire tant qu’il ne saura pas qui il est… et, dans les dernières pages, on comprend qu’il est toujours au point mort, ou presque, malgré les informations données par le colonel Amos…

Forums: XIII, tome 07 : La nuit du 3 août

Il n'y a pas encore de discussion autour de "XIII, tome 07 : La nuit du 3 août".