XIII, tome 01 : Le jour du soleil noir de Jean Van Hamme (Scénario), William Vance (Dessin)

XIII, tome 01 : Le jour du soleil noir de Jean Van Hamme (Scénario), William Vance (Dessin)

Catégorie(s) : Bande dessinée => Aventures, policiers et thrillers

Critiqué par Hérisson, le 1 août 2005 (Inscrit le 1 août 2005, 38 ans)
La note : 8 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 9 avis)
Cote pondérée : 7 étoiles (1 745ème position).
Discussion(s) : 1 (Voir »)
Visites : 3 040  (depuis Novembre 2007)

Un amnésique assassin, malgré lui?

Le corps d'un homme blessé est découvert sur la plage, par Pronto (le chien), Abe et Sally Smith.
Marta guérit cet homme. A son réveil, il n'a plus aucun souvenirs de son passé...
Des tueurs le poursuivent...
Il enquête sur son passé, pour découvrir qu'il est l'assassin du président des Etats-Unis...
Cette série, en 18 tomes (le 17ème est en prépublication), nous emmène en plein milieu de la NSA, du Pentagone, ... où le héros -XIII- essaie de savoir qui il est...
Je trouve qu'avec les moyens scientifiques dont on dispose, XIII peut savoir qui il est, avec une simple analyse d'ADN et des yeux...

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Le début d'une longue saga.

8 étoiles

Critique de Hexagone (, Inscrit le 22 juillet 2006, 46 ans) - 18 novembre 2012

A l'instar de THORGAL, XIII constitue l'une des séries phares de la bédé de qualité réservée aux masses.
Débutée il y a près de 30 ans, elle ne perd rien de ses qualités intrinsèques.
Rythme, rebondissement, suce-pince et qualité graphique indéniable.
Un premier tome qui donne envie de poursuivre la lecture.

Le jour du soleil noir

8 étoiles

Critique de Exarkun1979 (Montréal, Inscrit le 8 septembre 2008, 38 ans) - 15 août 2012

Voilà une bonne BD remplie d'action et remplie de mystère. Étant donnée qu'elle est basée en partie sur la mémoire dans la peau, je me doute un peu de ce qui s'en vient. Ce n'est pas quelque chose qui me dérange. Les dessins sont vraiment bien. J'ai vraiment le goût de lire la série au complet.

Série culte ! Oui, et même plus...

10 étoiles

Critique de Shelton (Chalon-sur-Saône, Inscrit le 15 février 2005, 61 ans) - 19 novembre 2011

C’était il y a quelques années, on me mettait dans les mains le premier volume de la série XIII, c’était ma bibliothécaire si je me souviens bien. Immédiatement, je reconnaissais un graphisme, celui de William Vance, celui que j’avais adoré dans les adaptations des aventures du héros de mon adolescence, Bob Morane. Cette fois-ci le scénario était signé Jean Van Hamme, un auteur que je ne connaissais pas encore et que j’ai appris à découvrir, décortiquer, analyser et suivre depuis…

Un homme est découvert agonisant sur un bord de mer. Un retraité qui pêchait là le ramène à la maison. Isolé de tout ou presque, lui et son épouse décident de ne pas appeler les forces de l’ordre mais de faire appel à une voisine qui a été médecin par le passé. Elle va sauver notre homme qui a été blessé par balle. Il va survivre mais il est devenu amnésique et, du coup, la saga peut démarrer : qui est cet homme, pourquoi a-t-il un XIII tatoué dans le creux de la clavicule, pourquoi ses sauveurs, Abe et Sally, sont-ils assassinés sauvagement, pourquoi à peine sauvé est-il déjà en danger ? Les questions vont nous suivre pendant des années et nous suivent encore puisque toutes les réponses ne sont pas encore publiques…

Dans ce premier album, on va découvrir tous les héros ou presque qui vont animer la série, la faire rebondir aux moments les plus improbables, à commencer par le mystérieux et cynique colonel Amos et la terrible Mangouste, deux hommes que nous allons finir par connaître sur le bout des doigts alors que leur première apparition nous laisse de marbre…

Le graphisme du premier épisode est assez proche de celui des Bob Morane déjà cités et le personnage de XIII n’est pas encore arrivé à maturité. William Vance s’échauffe en quelque sorte pendant que son compère scénariste, lui, s’occupe de faire défiler des scènes qui n’ont pas encore leur sens. Il pose ses personnages et il est même obligé d’en laisser quelques-uns uns mourir car il faut aller à l’essentiel. Ainsi va disparaître la pauvre Martha, plutôt sympathique malgré son alcoolisme. Heureusement, elle meurt après un baiser de XIII, le fantasme de toutes les femmes… Non ?

Nous étions alors en 1984 et vingt cinq après la série fonctionne toujours ! Rien qu’un tel élément permet d’affirmer que Jean Van Hamme avait créé là une des meilleures séries de la bande dessinée. Fallait-il qu’elle soit si longue ? Etait-il indispensable de la prolonger aujourd’hui ? Devait-on mobiliser d’autres auteurs pour des séries parallèles et explicatives ? C’est un tout autre débat mais XIII restera bien une grande série de notre neuvième art chéri !

une série culte

10 étoiles

Critique de Yeaker (Dijon, Inscrit le 10 mars 2010, 44 ans) - 15 février 2011

De la Bd très masculine, de l'aventure et des jolies filles en pagaille. Van Hamme assure un scénario au poil qui tient en haleine une douzaine de volumes. Par contre inutile d'aller lire la suite il n'y a aucun interêt. Excellent choix pour les ados.

trop de rebondissements tue le rebondissement?

5 étoiles

Critique de Clamence (saint quentin, Inscrite le 10 février 2006, 36 ans) - 12 février 2006

on m'a mis cette bande dessinée dans les mains il ya quelques mois, avec l'avertissement suivant "arrête toi au treizième" . Et oui, j'aurai du. Certes, j'adore ce renouveau de la BD, thriller, policier(alors que je n'apprécie pas le policier en temps ordinaire), épique, beaucoup d'actions, de la passion, un graphisme saisissant.

Oui mais là j'en suis au 17è tome (l'or de maximilien), je le lis avec plaisir, comme un bon divertissement d'une demi-heure, mais je n'attends plus la suite comme je l'avais fait avec les treize premiers, parce qu'après ce fameux tome "treize", forcément important(enfin plutôt le douze car le treizième récapitule toute l'histoire), on retrouve le fond "poupées russes", une histoire dans une histoire dans une histoire, au final x identités pour XIII, et jamais la bonne...dommage.

XIII

9 étoiles

Critique de Franckyz (, Inscrit le 9 janvier 2006, 39 ans) - 11 février 2006

Ce premier épisode de la série XIII nous met incontestablement en haleine et remplit à 100 % sa mission : nous donner une folle envie de découvrir la suite !

Certes

5 étoiles

Critique de Lolita (Bormes les mimosas, Inscrite le 11 décembre 2001, 31 ans) - 24 novembre 2005

Certes nous pouvons savoir grâce à l'ADN qui nous sommes !! Quoique encore j'en doute !! Enfin bref moi je ne suis pas scientifique pour 2 sous. En tout cas si cela s'était produit dans la BD elle n'existerait déjà plus et XIII aurait vite été oublié. D'où l'intérêt parfois de se laisser prendre au jeu. Finalement Hérisson nous ne savons même pas si tu as aimé le premier tome de la série.
Moi j'ai beaucoup apprécié. Ca change des BD habituelles que je lis. Je n'ai pas encore lu la suite mais j'ai hâte car cela s'annonce vraiment prometteur. Quel dommage qu'une BD soit si courte à lire !!!!

Culte

10 étoiles

Critique de Christof13 (, Inscrit le 28 juillet 2004, 38 ans) - 16 septembre 2005

Van Hamme et Vance ont créé la BD culte par excellence selon moi. Un scénario en béton inspiré d'ailleurs de"la mémoire dans la peau" de Robert Ludlum et un graphisme soigné au style très cinématographique sont les éléments clés de cette série.

Dans ce premier tome mettant en place les premiers personnages importants de cette fabuleuse série, on se trouve confronté à un homme marqué du tatouage XIII qui est laissé pour mort sur une plage. Cet homme a perdu la mémoire et ne se souvient plus de son identité. Il sera donc amené à retrouver son passé mais malheureusement c'est son passé qui va le rattraper... C'est ainsi que commence une des plus formidables bande-dessinées qu'il m'ait été donné de lire.

En un mot : indispensable !!!!

Forums: XIII, tome 01 : Le jour du soleil noir

  Sujets Messages Utilisateur Dernier message
  XIII !!! 7 Shelton 16 décembre 2012 @ 18:49

Autres discussion autour de XIII, tome 01 : Le jour du soleil noir »