XIII, tome 04, Spads de Jean Van Hamme (Scénario), William Vance (Dessin)

Catégorie(s) : Bande dessinée => Aventures, policiers et thrillers

Critiqué par Septularisen, le 8 janvier 2008 (Luxembourg, Inscrit le 7 août 2004, 50 ans)
La note : 8 étoiles
Moyenne des notes : 9 étoiles (basée sur 5 avis)
Cote pondérée : 7 étoiles (2 943ème position).
Visites : 2 875 

DECOUVREZ LES SPADS!

Spads n’est pas le dernier épisode (ce rôle revient à l’album suivant ,à savoir Rouge total) de la première grande énigme de la série XIII (à savoir qui a assassiné le président William B. Sheridan), il s’agit toutefois d’un album capital puisque, viennent enfin les premières grandes révélations sur le passé de XIII, sur le pourquoi de l’assassinat du Président Sheridan, sur le comment d’un complot visant à instituer une dictature d’extrême droite aux Etats-Unis d’Amérique…

Le quatrième épisode des aventures de XIII commence dans la jungle, plus exactement au camp d’entraînement secret de l’armée américaine au San Miguel. Le général Carrington y a envoyé XIII sous l’identité du caporal Ross Tanner pour le protéger et surtout le cacher de la justice (qui le recherche toujours pour meurtre) et des tueurs (notamment la Mangouste) toujours sur ses traces pour l’éliminer.

XIII est affecté à une unité spéciale de l’armée américaine appelée SPADS (pour Special Assault & Destroying Sections). Là il est reconnu par le sergent Betty Barnowsky en tant que Steve Rowland. Elle lui apprend qu’au cours d’une permission qu’elle passait chez une de ses sœurs elle a vu par hasard le capitaine Rowland en grande conversation avec le colonel Seymour D. Mac Call qui justement dirige la base secrète des SPADS, or le capitaine Rowland est censé être mort deux ans auparavant dans un accident d’hélicoptère. Et le voici qui revient auprès des SPADS…

Comprenant qu’il tient en Betty un témoin capital dans l’affaire qui l’occupe, XIII, aidé par Jones, tente de la faire sortir du camp d’entraînement des SPADS, mais ils tombent dans un piège tendu par le sergent-chef Quinn, l’âme damnée de Mac Call…

Pendant ce temps le Géneral Carrington, l’amiral Heideger et Henri Sheridan (père du défunt président) révèlent au Colonel Amos toute la vérité sur la «conspiration des XX» dont la finalité est un coup d’état au USA…

Que dire de plus sur l’album? Tout d’abord je tiens à dire bravo à PETRA (qui n’est autre que la femme de William WANCE) pour ses coloriages qui sont toujours très beaux, et en particulier dans cet album !

Dans cet épisode-ci William WANCE s’est vraiment surpassé dans son dessin, il ne semble jamais aussi à l’aise que quand il dessine des uniformes militaires, des drapeaux, des véhicules et des armes…

Jean VAN HAMME semble enfin savoir où il dirige son histoire, et semble enfin avoir trouvé une suite séquentielle logique à son scénario, pour une fois très solide et toujours aussi inventif.

Le duo fait ici des étincelles et il s’agit assurément là d’un des meilleurs albums de la série…

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

On sort les gros bras et la grosse artillerie.

9 étoiles

Critique de Hexagone (, Inscrit le 22 juillet 2006, 46 ans) - 3 décembre 2012

Ce tome ravira les mecs, je pense que XIII est avant tout une bédé pour les gars bien que le charme de XIII agit également sur les lectrices.
Que du bon, pas évident de dire autre chose !

Spads

8 étoiles

Critique de Exarkun1979 (Montréal, Inscrit le 8 septembre 2008, 38 ans) - 25 octobre 2012

Les choses commencent maintenant à se clarifier. On apprend quelle est la véritable histoire de XIII et son véritable nom. Au début, je trouvais l'histoire trop lente et qu'elle n'avançait à rien. Heureusement, tout change à la fin avec les révélations et un peu d'action.

La phase militaire de XIII...

10 étoiles

Critique de Shelton (Chalon-sur-Saône, Inscrit le 15 février 2005, 61 ans) - 20 novembre 2011

XIII après avoir réussi à fuir de son pénitencier « asile psychiatrique » se retrouve au bout du monde dans un camp d’entraînement des SPADS, unité d’élite américaine que l’on utilise pour des missions très spéciales. Attention, XIII est là de façon presque anonyme, sous le nom de Tanner, un nom de plus pour celui qui a perdu la mémoire…

D’ailleurs, pourquoi a-t-il perdu la mémoire ? Parce qu’il aurait été abattu et laissé pour mort dans l’océan ! Mais pourquoi ? Parce qu’il aurait participé à un attentat, celui du président américain William B Sheridan… Assassin, complice… Il semblerait bien qu’il soit le numéro XIII de la liste des conjurés. Qui est le numéro I ? C’est certainement la question que se posent de nombreux grands personnages de l’Etat, XIII aussi, les lecteurs de la série aussi avec beaucoup d’impatience depuis qu’ils sont entrés dans cet univers « le jour du soleil noir »…

Le colonel Amos tente d’avancer dans son enquête. Il doit trouver qui est le grand organisateur pour éviter que tout cela ne se retourne contre les Etats-Unis et la démocratie américaine. Il a fort à faire avec son ennemi juré, la Mangouste, tueur professionnel sur les traces de XIII. Et pendant que le colonel Amos échappe de justesse à une explosion criminelle, XIII patauge dans la boue humilié par le lieutenant Quinn, une sorte de fou furieux qui veut faire de ses hommes des machines à tuer au service des States…

Une petite nouvelle fait son apparition dans la série et nous allons la voir encore plus d’une fois, le sergent Betty Barnowsky, une rouquine à la fois innocente et appartenant aux SPADS, ce qui signifie capable de tuer de sang froid et sur ordre sans se poser la moindre question… Elle serait prête à succomber au charme de XIII mais Jones, encore elle, pourrait bien ne pas accepter cette situation et faire preuve d’une certaine forme de jalousie…

L’album n’est pas entièrement consacré aux aventures militaires de XIII car il y a aussi de nombreux événements qui se produisent permettant au général Carrington et au colonel Amos de mettre en commun certaines informations en présence du père du président assassiné, le vieux Sheridan…

Mais du côté des SPADS, les menaces sur XIII sont lourdes et pesantes et il va être temps que Jones passe à l’action. C’est une des belles innovations de la série que de mettre une femme, noire et jeune, en position d’ange gardien du héros, XIII…

Impressionnant

8 étoiles

Critique de Norway (Entre le Rhin, la Méditerranée et les Alpes !, Inscrite le 7 septembre 2004, 42 ans) - 7 janvier 2009

J'aime toujours autant ! Les rebondissements s'enchaînent facilement. Rien d'autre à dire de plus. Il faut lire cette série !

Forums: XIII, tome 04, Spads

Il n'y a pas encore de discussion autour de "XIII, tome 04, Spads".