XIII, tome 08 : Treize contre un de Jean Van Hamme (Scénario), William Vance (Dessin)

XIII, tome 08 : Treize contre un de Jean Van Hamme (Scénario), William Vance (Dessin)

Catégorie(s) : Bande dessinée => Aventures, policiers et thrillers

Critiqué par Septularisen, le 9 janvier 2009 (Luxembourg, Inscrit le 7 août 2004, 50 ans)
La note : 8 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 4 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (12 253ème position).
Visites : 2 103 

DU TOUT BON XIII

Cette nouvelle aventure de XIII commence dans le quartier de haute sécurité de la prison de Bluebanks, c’est là qu’est détenu le tueur à gages connu sous le nom de la Mangouste. Pas pour longtemps toutefois, la Mangouste a miraculeusement réussi à s'évader…

Pendant ce temps, nous retrouvons XIII à la Maison blanche en compagnie du président Walter «Wally»Sheridan, celui-ci tente de le convaincre de travailler pour lui. Sa mission : trouver et démasquer le numéro I, le chef suprême du complot responsable du meurtre de son frère ainé l’ancien président William B. Sheridan et d’une tentative de putsch…
XIII part retrouver le Lieutenant Jones. Il lui demande de l'aider à retrouver Kim Rowland, car il pense qu’elle seule peut identifier le numéro I. Jones refuse, mais commence ensuite à mener sa propre enquête à l’insu de XIII.

Se souvenant de ce que lui avait dit la Mangouste avant d'essayer de le tuer à Greenfalls (Album «La nuit du 3 août»), à savoir qu’ils étaient tous les trois à bord du bateau du numéro I le soir où la Mangouste a essayé de le tuer pour la première fois, le rendant définitivement amnésique…
XIII va voir le nouveau chef des services de contre espionnage Frank Giordino, (le successeur de l’amiral Carl Heideger tué à la fin du volume «Rouge total ») et lui demande une liste des embarcations qui se trouvaient dans un rayon de 20 miles marins autour de Peacock Bay, sur la côte du Maine, entre le 8 novembre à midi et le 9 novembre même heure, puisque c’est là qu’il avait été retrouvé 2 ans auparavant complètement amnésique. Parmi ces navires se trouve donc le bateau du numéro I. Frank Giordino remet la liste des embarcations demandée à XIII, seul problème il y en a 248!
XIII remarque toutefois que le bateau privé de Walter «Wally» Sheridan, l'actuel président des Etats-Unis d’Amérique, est lui aussi sur la liste…

XIII se fait alors hospitaliser sous un faux nom au Washburne Hospital pour un soi-disant check-up complet. C’est dans ce même hôpital qu’avait été hospitalisé «Wally» Sheridan après l'attentat dont il avait été victime lors de l'enterrement de son père (Album "Rouge total").
En réalité, il est à la recherche d’informations sur «Wally» Sheridan. Durant la nuit, il se rend dans le bureau du Dr. J.B. Levinson où sont stockés les dossiers du service chirurgie et trouve celui du président Sheridan. Mais à peine a-t-il eut le temps de s’en emparer qu'Irina, une tueuse au service de la mangouste surgit pour l'abattre…

Enfin du tout grand Jean Van HAMME de retour dans ce volume-ci ! Un scénario solide, original, surprenant, avec des rebondissements et de l’action à souhait… Mais aussi plus d’épaisseur à certains personnages déjà présentés dans la série (Walter «Wally» Sheridan, le colonel Amos…) et des nouveaux personnages qui deviendront récurrents dans la suite de la saga (Frank Giordino, Irina Svetlanova…). Inutile de commenter ici le dessin de William VANCE toujours aussi beau et aussi précis, et les couleurs de son épouse Petra VANCE toujours aussi belles, à voir notamment les scènes de nuit, ou celles qui se déroulent sur la mer qui sont absolument fabuleuses!

Et enfin, cerise sur le gâteau, on apprend enfin qui est le numéro I à la fin de ce volume… de quoi vous le donner envie de le lire… non?

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Treize contre Un

7 étoiles

Critique de Exarkun1979 (Montréal, Inscrit le 8 septembre 2008, 37 ans) - 4 février 2013

C'est finalement dans ce livre que l'on découvre l'identité de la Mangouste. On découvre aussi à quel point son ennemi est puissant. Ce tome est beaucoup plus sur le psychologique que l'action. L'histoire est bonne mais sans plus. J'espère toujours voir une hausse d'intensité dans les prochains tomes. On ne sait jamais.

Très bon TREIZE.

9 étoiles

Critique de Hexagone (, Inscrit le 22 juillet 2006, 46 ans) - 6 décembre 2012

Un bon tome que celui-ci, tous les ingrédients d'une bédé efficace.
Les deux compères sont au sommet de leur talent, et me balade agréablement sans forcément tout comprendre.
La série aurait pu s'achever avec ce tome et pourtant il en reste un certain nombre, où vont nous emmener les aventures de 13 !?
Suspense et réussite ou déception avec la suite ?

Cela aurait pu clore le cycle XIII !!!

8 étoiles

Critique de Shelton (Chalon-sur-Saône, Inscrit le 15 février 2005, 61 ans) - 11 décembre 2011

Tout reprend au pénitencier de Bluebanks, aux Etats-Unis, où dans une cellule à l’isolement, « réside » la Mangouste. Et cette « Mangouste » va s’évader, tout simplement. Pour notre « ami » XIII, cela signifie la reprise des aventures car la Mangouste est un tueur à gages qui a reçu comme mission d’abattre XIII qui représente un véritable danger pour I, le grand chef de la conspiration qui a permis d’assassiner le président des USA William Sheridan…

XIII, qui pense maintenant se nommer Mac Lane, se voit proposer par le président des Etats-Unis lui-même une mission capitale : retrouver I et le mettre hors circuit…

Cet album est une sorte de charnière dans la série entre une première partie très énigmatique sur l’identité de XIII, les responsabilités des uns et des autres dans cette affaire criminelle ayant abouti à la disparition de William Sheridan et, d’autre part, la suite des aventures de XIII qui vont prendre la direction géographique de l’Amérique Centrale.

Dans cet opus, on va retrouver le colonel Amos, Jones, la Mangouste, Walter Sheridan, frère de William et nouveau président des Etats-Unis, Kim, cette pauvre femme qui semble victime de tous les maux de la terre…

Cet album va donner des éléments très concrets sur la personnalité à la tête de la conspiration mais rien n’est terminé et c’est le premier moment de la série où se demande si Jean Van Hamme n’a pas commis une erreur en cherchant à clore l’histoire avec cet album. Cela aurait été cohérent et suffisant car une série avec huit albums c’est déjà beaucoup…

Jean Van Hamme en a décidé autrement, alors nous voilà condamnés à lire encore et encore. C’est aussi l’instant où j’ai commencé à penser que la série trouverait son issue avec le treizième album. La série XIII en treize albums, avouez que cela aurait eu de la gueule, de la tenue, du style…

Par contre, côté narration graphique, nous sommes dans les bons albums de Vance où la maîtrise du dessin est bien là, dans les scènes avec action comme dans celles plus sentimentales ou intellectuelles…

Donc toujours beaucoup de plaisir pour le lecteur mais ce dernier commence à s’inquiéter pour l’avenir…

Forums: XIII, tome 08 : Treize contre un

Il n'y a pas encore de discussion autour de "XIII, tome 08 : Treize contre un".