XIII, tome 03, Toutes les larmes de l'enfer de Jean Van Hamme (Scénario), William Vance (Dessin)

XIII, tome 03, Toutes les larmes de l'enfer de Jean Van Hamme (Scénario), William Vance (Dessin)

Catégorie(s) : Bande dessinée => Aventures, policiers et thrillers

Critiqué par Septularisen, le 7 janvier 2008 (Luxembourg, Inscrit le 7 août 2004, 50 ans)
La note : 7 étoiles
Moyenne des notes : 9 étoiles (basée sur 5 avis)
Cote pondérée : 7 étoiles (2 943ème position).
Visites : 2 811 

TOUJOURS AUTANT DE REBONDISSEMENTS…

Le suspense continue de plus belle dans ce troisième épisode de la série XIII, intitulé «Toutes les larmes de l’enfer», on retrouve XIII dans le pénitencier de Plain Rock, où il subit les «soins» du Dr. Johansson, en fait des violentes séances d’électrochocs destinées à lui faire retrouver sa mémoire perdue.

Bien sûr XIII ne pense qu’à s’évader, d’autant plus qu’un jour il reçoit la visite d’un bien étrange visiteur… la Mangouste ! L’impitoyable tueur lui annonce qu’il a trouvé un complice à l’intérieur même du pénitencier pour se débarrasser de lui…

Pendant ce temps le général Carrington, le juge Allemby, le colonel Amos et le lieutenant Jones pensent enfin avoir identifié le vrai nom de XIII à savoir Ross Tanner ancien militaire et membre d’une section spéciale de commando, justement dirigée pendant plusieurs années par le général Carrington.

Celui-ci voulant secourir son ancien subordonné, charge alors le lieutenant Jones de «monter» un plan d’évasion afin de faire sortir XIII du pénitentier de Plain Rock. Peine perdue en fait car pendant ce temps XIII et un de ses co-détenus Billy parviennent à s’évader, mais ils sont surpris aux portes de la liberté par le directeur de la prison, le vieux chef Mc Bride…

Dans ce nouvel album, on «sent» que les deux compères VAN HAMME/WANCE ont trouvé leur «vitesse de croisière» en ce qui concerne cette série, et leur personnage fetiche XIII.
Si le scénario semble toujours un peu brouillon, et on ne voit toujours pas bien où VAN HAMME veut en venir (mais le savait-il lui-même à ce moment là?..) le dessin de VANCE est lui par contre toujours aussi merveilleux, les vues panoramiques et les scènes se déroulant à l’intérieur de la prison, en particulier celles des électrochocs au cerveau, sont absolument époustouflantes…

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Une bédé folle à lier

9 étoiles

Critique de Hexagone (, Inscrit le 22 juillet 2006, 46 ans) - 3 décembre 2012

Impossible dêtre décu par ce tome, tous les ingrédients sont présents pour capter l'attention du lecteur et le rendre captif de cette histoire hors norme.

Toutes les larmes de l'enfer

9 étoiles

Critique de Exarkun1979 (Montréal, Inscrit le 8 septembre 2008, 38 ans) - 26 septembre 2012

Jusqu'à présent, je trouve cette série de Bande Dessinée vraiment très excitante. Il y a beaucoup d'action et de rebondissement comme dans les tomes précédents. Cette fois-ci, ça se passe dans un hôpital psychiatrique. On a droit à une tentative d'évasion, des électrochocs et de la violence entre détenus. Encore une fois, on apprend une autre possible identité pour XIII. C'est vraiment une très bonne histoire où il y a peu de temps mort.

Souffrir pour vaincre...

10 étoiles

Critique de Shelton (Chalon-sur-Saône, Inscrit le 15 février 2005, 61 ans) - 20 novembre 2011

Ce troisième opus de l’œuvre majeure XIII de William Vance pour le dessin et Jean Van Hamme pour le scénario est digne des plus grands huis-clos de la littérature avec un XIII, pardon, un ex-capitaine Rowland, enfermé au sein de l’asile pénitentiaire de Plain Rock. Il a de l’asile sa population de pauvres hères criminels fracassés par la vie et il est construit comme la prison la plus inviolable du monde. C’est là que XIII est condamné à finir ses jours…

Vance a enfin le bonheur de se laisser aller à peindre les pires engeances humaines et il faut reconnaître que nous n’aimerions pas passer nos vacances avec ces malades. Le bon ami de XIII, 19 ans seulement, a déjà tué six personnes dans la rue, comme ça, pour rien…

Un hôpital psychiatrique-prison ne serait rien sans son médecin. Le docteur Johansson est, lui aussi, un monstre à part entière. Les séances que XIII passe chez lui sont en elles-mêmes de véritables séquences de tortures. L’auguste docteur considère XIII comme un réprouvé de Dieu et c’est pour cela qu’il considère normal qu’il soit « privé de la lumière du Seigneur. Il est juste que vous soyez traités comme les animaux dénaturés que vous êtes car vous devez expier vos abominations terrestres avant de connaître la douleur éternelle du repentir en pleurant toutes les larmes de l’enfer »… d’où le titre de l’album !

Heureusement, pendant que XIII se meurt en prison, ses « amis » et « ennemis » s’activent pour le sortir de là ou s’en débarrasser définitivement. A ce petit jeu-là, la plus forte sera, bien sûr, une certaine Jones… mais les lecteurs des deux premiers albums avaient deviné…

Dans cet album, les méchants deviennent véritablement odieux tandis que les fidèles de XIII font preuve de ténacité, osent aller à la prise de risque totale et sans filet comme on dit. Jones fait preuve de qualités insoupçonnables, du moins jusqu’à maintenant. Figurez-vous que…

Non, il ne faut pas que je vous en dise trop car il parait qu’il y a encore quelques lecteurs de ce site qui n’ont pas osé ouvrir le premier album de XIII, alors encore moins le troisième. Mais je ne désespère pas de les voir changer d’avis, donc motus et bouche cousue !

Le duo d’auteurs continue sa progression dans la maîtrise des personnages. Le XIII, prisonnier chez les fous, est assez crédible ainsi que son médecin dont on devine que les 2 S dans le nom ne sont pas là par hasard : JohanSSon…

Une série qui à ce stade-là ne déçoit pas le lecteur qui cherche à tout savoir sur XIII et qui est convaincu qu’il va finir par savoir !

Description de l'intérieur...

8 étoiles

Critique de Norway (Entre le Rhin, la Méditerranée et les Alpes !, Inscrite le 7 septembre 2004, 42 ans) - 7 janvier 2009

Les dessins sont très beaux et le scénario nous tient suffisamment en haleine pour lire avidement toutes les pages.

La description de l'intérieur d'un asile psychiatrique est inquiétante et donne la place de voyeur au lecteur. On se sent dans l'action.

Forums: XIII, tome 03, Toutes les larmes de l'enfer

Il n'y a pas encore de discussion autour de "XIII, tome 03, Toutes les larmes de l'enfer".