XIII Tome 18 : La version irlandaise de Jean Van Hamme (Scénario), Jean Giraud (Dessin)

XIII Tome 18 : La version irlandaise de Jean Van Hamme (Scénario), Jean Giraud (Dessin)

Catégorie(s) : Bande dessinée => Aventures, policiers et thrillers

Critiqué par Septularisen, le 12 décembre 2007 (Luxembourg, Inscrit le 7 août 2004, 50 ans)
La note : 6 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 4 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (12 257ème position).
Visites : 3 182 

AUX SOURCES DE XIII

La version irlandaise nous raconte la genèse du personnage de XIII. On découvre la jeunesse de Seamus O’NEIL et de son ami Jason FLY qui prendra par la suite la place de son ami et deviendra donc XIII.

On découvre ainsi la vie d’O’NEIL dans l’Irlande du Nord des années 70 lors de l’occupation par l’armée du Royaume-Uni, sa lutte au sein de l’IRA, puis sa prise de conscience et son revirement et sa fuite aux Etats-Unis d’Amérique.

Par quel tour de passe-passe Jason FLY deviendra-t-il par la suite Seamus O’NEIL et participera à l’assassinat du président des Etats-Unis d’Amérique dans le premier tome des aventures de XIII : Le jour du soleil noir, à découvrir donc dans cet album.

Ce 18ème et avant dernier album (?) de la série XIII présente la particularité de ne pas avoir été dessiné par VANCE, mais par Jean GIRAUD (aussi connu sous le pseudonyme de MOEBIUS) alors «coup marketing» ou vraie bonne idée de l’éditeur Dargaud ?
Je dois avouer que j’ai beaucoup moins aimé le style des dessins très différents de ceux de VANCE, les dessins des personnages principaux déjà vus dans la série étant très (trop) différents de ceux que l’on a vu dans les épisodes précédents…
J’ai également trouvé le visage de XIII inexpressif et très figé, on ne le voit quasiment pas dans la BD et il ne prononce que quelques phrases dans tous l’album!

Je pense également que cet album n’apporte pas grand-chose à la série XIII, d’ailleurs en fait-il vraiment partie? Puisque XIII est une série de de VANCE et VAN HAMME, et là on a un autre dessinateur… Reste que le scénario de Jean VAN HAMME est toujours aussi bon, dommage que celui-ci laisse tomber la série…

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Une collaboration réussie

10 étoiles

Critique de Hervé28 (Chartres, Inscrit(e) le 4 septembre 2011, 48 ans) - 1 mai 2016

Je me suis replongé dans la lecture de la version grand format n&b, éditée à 2999 exemplaires par Dargaud en 2015.
Grand admirateur de XIII, je possède 3 éditions différentes de cette aventure : l'édition classique, le double album reprenant "la version Irlandaise" et "le dernier round", édition particulière en n&b pour le journal "le soir" (tirage numéroté de 15 000 exemplaires), et enfin la présente édition.
Je ne vais pas m'appesantir sur le scénario de Van Hamme qui, ici, nous livre un scénario parfaitement huilé, qui s'imbrique efficacement dans l'histoire de XIII , en y mêlant un portrait croisé de Jason Fly, et de Kelly Brian alias Seamus O'Neil... un véritable travail d'horloger.
Cette édition présente l'intérêt de découvrir les magnifiques planches de Jean Giroud, dans un univers où on ne l'attendait pas.
Les scènes se déroulant en Irlande, ou sur le Mont Killian sont tout à fait remarquables. On le sent beaucoup plus libre ou à l'aise que dans les scènes se passant au siège de la CIA, où le dessin est plus classique, plus froid.
Jean Giraud s'est approprié, avec un style qui lui est très propre, l'univers dessiné par W. Vance auparavant, sans pour autant le trahir.
Dommage que la couverture de la version grand format n&b n'est pas été retenue pour l'édition courante, elle était beaucoup plus percutante !!

Un album réussi.
Une superbe collaboration Van Hamme- Giraud

Pas content mais satisfait.

7 étoiles

Critique de Hexagone (, Inscrit le 22 juillet 2006, 46 ans) - 1 janvier 2013

Pas content du changement de dessinateur, c'est quoi ce micmac ?
Les traits des personnages n'ont rien à voir avec ceux des précédents tomes, les traits sont grossiers et vraiment cela ne m'a pas plu.
Côté histoire, ça tient vraiment bien la route et nous permet de mieux connaître l'histoire de XIII.
XIII est un plagiat de " La mémoire dans la peau" tout le monde le sait, j'y ai vu, également, dans cet album un climat ressemblant très fortement à " L'armée des ombres " surtout en ce qui concerne l'exécution du professeur d'histoire.
Pour résumer, une histoire bien accrocheuse desservie par un dessin qui ne m'a pas convaincu.

Que la lumière soit !

9 étoiles

Critique de Ketchupy (Bourges, Inscrit le 29 avril 2006, 37 ans) - 10 février 2008

Je commençais à me lasser des aventures à rebondissements perpétuels de XIII, personnage aux multiples pseudonymes comme chacun sait. Mais avec ce dix-huitième tome je me suis surpris à rester accroché tout au long des 48 pages comme au temps des premiers albums. Certes, je fus un peu troublé par le changement de dessinateur dont les traits me semblent plus grossiers et les couleurs plus sombres. Néanmoins, cette différence de style m’a facilité l’immersion dans ce retour en arrière destiné à apporter la lumière sur l’identité de XIII ; car enfin on sait qui est XIII ! Mais l’attrait de cet album est davantage la manière dont la révélation est présentée. J’ai également apprécié le fait que ce tome revienne sur les pages noires de l’histoire de l’Irlande du Nord. Je recommande donc la lecture de cet album où action, espionnage et manipulations sont aux rendez-vous.

Forums: XIII Tome 18 : La version irlandaise

Il n'y a pas encore de discussion autour de "XIII Tome 18 : La version irlandaise".