Largo Winch, tome 14 : La loi du dollar de Jean Van Hamme (Scénario), Philippe Francq (Dessin)

Largo Winch, tome 14 : La loi du dollar de Jean Van Hamme (Scénario), Philippe Francq (Dessin)

Catégorie(s) : Bande dessinée => Aventures, policiers et thrillers

Critiqué par Le rat des champs, le 5 novembre 2005 (Inscrit le 12 juillet 2005, 67 ans)
La note : 7 étoiles
Moyenne des notes : 7 étoiles (basée sur 6 avis)
Cote pondérée : 5 étoiles (31 200ème position).
Visites : 2 721  (depuis Novembre 2007)

Mieux vaut être riche et bien portant que pauvre et malade

Pas humain, ce type! Il a tout pour lui, beau gosse, richissime, des filles canon à ses pieds... Ca existe ça? C'est pas que je sois envieux, non, mais...
Le tome précédent l'avait laissé en assez mauvaise posture, et celui-ci, selon le schéma habituel va lui permettre de s'en sortir haut la main, avec encore plus d'argent. Toute la série est basée sur ce mode: un tome pour le mettre dans la m... , un autre pour l'en faire sortir. Sacrée santé, ce Largo! A sa place quand je suis dans les emmerdes, je ne m'en ferais pas trop, je saurais que j'en sortirais encore plus riche et plus beau. Plus beau? Non, là c'est impossible, toutes les femmes vous le diront.
L'histoire se termine avec une partie de jambes en l'air avec une championne de ski olympique, belle à damner un saint.
Entre les deux (les emmerdes et le sexe), des machinations financières, des cascades, des bains dans une rivière glacée, quand je vous dis qu'il a la santé!
Remarquez, j'ai l'air de me moquer un peu, mais enfin, ce n'est pas que c'est mauvais, non, mais c'est un peu répétitif. Van Hamme s'essouffle, comme dans les autres séries qu'il a scénarisées (Thorgal ou XIII). Il a du génie, c'est vrai, mais on attendrait un peu mieux d'un album pportant sa signature.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • La loi du dollar [Texte imprimé] Philippe Francq, Jean Van Hamme
    de Francq, Philippe (Illustrateur) Van Hamme, Jean (Scénariste)
    Dupuis / Repérages (Marcinelle).
    ISBN : 9782800135366 ; EUR 11,95 ; 02/11/2005 ; 48 p. ; Cartonné
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

La répétition du dollar

5 étoiles

Critique de Vinmont (, Inscrit le 12 août 2014, 43 ans) - 28 novembre 2014

Les meilleurs albums de Largo Winch allient aventures,actions et ressorts financiers et une vision internationale. C'est bien ce cocktail qui en fait le charme et l'intérêt premier. Dans cet album , il y a un peu de tout cela (les jeux -sanglants - entre les boss des entreprises du groupe Largo, la pauvre héritière aveugle lésée, des jeux de mouvements financiers au profit de méchants que Largo combat, Largo que rien n'arrête et qui est trop fort...) pour atteindre le minimum syndical d'un album de cette série. Il y a tout de même un côté répétitif dans cette aventure; vivement le sursaut !

Blood sucker.

7 étoiles

Critique de Hexagone (, Inscrit le 22 juillet 2006, 46 ans) - 10 février 2010

Tout est déjà dit sur Largo, mais ce tome est moins bon que le précédent. Il nous réserve de belles surprises quand même. Des longueurs sur les arcanes de la finance. Des bons sentiments, de l'action. Un bémol, l'irruption de la nouvelle pilote de Largo, un côté Kill Bill et des traits du visage pas toujours réussis. Les scènes dans le Montana sont très bien réalisées. En revanche le sauvetage in extremis de Largo commence a lasser. Tant pis pour ces facilités, je me plonge dans le suivant.

winch solo

9 étoiles

Critique de David T (, Inscrit le 22 octobre 2005, 52 ans) - 12 février 2006

J'attends le jour où Philippe Franck emmènera seul les aventures de Largo, comme Gir pour Blueberry.Van Hamme a un immense talent, c'est indéniable. Mais je suis sûr qu'un jour se réveillera Philippe Franck...

LASSANT!

3 étoiles

Critique de Septularisen (Luxembourg, Inscrit le 7 août 2004, 50 ans) - 1 décembre 2005

Désolé M. Van HAMME, mais là le scénario devient vraiment, mais vraiment lassant... On a l'impression de connaître la fin de l'histoire, avant même d'avoir commencé ce tome!

En fait, la série ne tourne plus que sur un seul et même scénario... dans la première partie de l'histoire, Largo WINCH se débat dans des problèmes, des situations qui semblent insurmontables, inextricables, pour le commun des mortels (généralement accusé de meurtre et poursuivi par une police aussi bête, que peu efficace)...

Et bien sûr, dans la deuxième partie comme par miracle il s'en sort... sans aucun problème, ni soucis, déjouant d'une main de maître les complots les plus terrifiants... et tout va bien dans le meilleur des mondes...

Franchement non! C'est barbant à la fin... Où sont donc passées l'inventivité, la fraicheur, la spontanéité, des premiers épisodes de la série?

M. Van Hamme n'a-t-il donc plus d'imagination? qu'il répète encore et encore la même histoire?

La preuve : un des administrateurs délégués qui comme toujours trahit Largo WINCH, désolé mais c'est au moins la quatrième fois que l'on voit cela dans la série...

Le seul élément positif de ce énième et ennuyeux épisode étant le nouveau personnage apparu lors de cette histoire, à savoir la pilote d'avion Silky Song... encore faut-il voir comment ce personnage va évoluer dans les prochains tomes...

Mais dans celui-ci, pas grand chose de bien à en retenir...

Ah ! si nous en avions un peu plus… d’argent, bien sûr !

8 étoiles

Critique de Shelton (Chalon-sur-Saône, Inscrit le 15 février 2005, 61 ans) - 20 novembre 2005

Parfois, je me dis que je suis un être un peu à part puisque je fais partie de ces lecteurs qui restent fidèles à Largo Winch, Thorgal et, bien, évidemment, Shelton, ce qui est le moins que je puisse faire pour ce pauvre Van Hamme sur lequel vous êtes un certain nombre à taper…
En fait, je crois que je me suis attaché à certains personnages, je les ai adoptés, je les aime, je les suis… et, même quand le scénario est plus faible, je suis encore capable de le reconnaître, parfois, je me laisse bercer par ces personnages que je ne considère pas comme coupables de cette baisse de régime passagère de leur créateur… Je crois que ça se nomme la fidélité et je suis obligé de l’assumer…
Mais, une fois ces précautions oratoires posées, je ne pense pas que ce scénario-là soit si mauvais que certains ont bien pu le dire…
Nous avions laissé Largo en bien délicate position après une extraction aérienne menée de fort belle manière par Silky Song. Comme il est recherché par toute la police des Etats-Unis, il se réfugie au Canada chez la belle Jessie Remington, championne olympique renommée, spécialité ski… et on y retrouve aussi tous ses amis qui ont décidé d’unir tous leurs efforts pour faire triompher la vérité… Mais ça ne sera pas si facile à faire…
Alors, ne nous voilons pas la face, les aventures de Largo Winch ce sont, avant tout, une accumulation perpétuelle de rebondissements tous plus étonnants les uns que les autres, des trucages et des effets spéciaux qui se succèdent à un rythme effréné… Les femmes sont toutes plus belles et désirables les unes que les autres… et cette fois-ci, ce n’est pas la première fois dans les aventures de Largo Winch, on peut en rencontrer une qui ne craint rien de Largo car elle est beaucoup plus portée sur le sexe féminin… C’est aussi ça, les Largo Winch…
Mais souvent ces éléments sexuels et mouvementés masquent plus ou moins les côtés plus sérieux du scénario, c’est à dire les manœuvres financières qui sont, ne l’oublions pas, le solide des histoires de Jean Van Hamme. Il faut dire que c’est un sujet qu’il connaît bien, puisque, après avoir travaillé dans une multinationale, il a exercé ses talents de gestionnaire dans une maison d’éditions…
Dans cette histoire d’argent, de manipulation et de malhonnêteté, on voit encore Largo se comporter comme le chevalier blanc, celui qui reste au-dessus de toutes ces bassesses… mais, en même temps, il a tellement d’argent que l’on ne peut pas dire que ce soit pour lui si compliqué de se comporter en être humain…
Ces bandes dessinées sont faites pour nous détendre, nous faire passer de bons moments, et je crois qu’il ne faut pas aller en chercher plus… contentons-nous de ce qui nous est offert… Moi, ça me suffit pleinement…
Au fait, le prochain James Bond, c’est pour quand ? Même motif, même combat, même public…

Forums: Largo Winch, tome 14 : La loi du dollar

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Largo Winch, tome 14 : La loi du dollar".