Les dernières critiques éclair


sans couverture

Dans la forêt de Jean Hegland

critiqué par Pascale Ew. - (52 ans)
10 etoiles
Magnifique !
Nell, dix-sept ans, commence à écrire son journal. Elle vit avec sa sœur aînée Eva. Seules. Dans la forêt, à des kilomètres de la ville. Le lecteur apprend petit-à-petit que leur mère est morte d’un cancer, le monde a cessé...

sans couverture

Invisible de Paul Auster

critiqué par ARL - (Montréal - 33 ans)
8 etoiles
Invisible
Un plaisir de retrouver Paul Auster après la platitude que j'ai endurée avec DeLillo. Une écriture simple, précise, des phrases qui vont droit au but... "Invisible" est un roman sur le roman, un thriller auto-réflexif où Auster travaille la forme...

sans couverture

L'Humanité en péril - Virons de bord, toute ! de Fred Vargas

critiqué par Radetsky - (Massieu - 76 ans)
10 etoiles
Apocalypse now
Je viens de lire ce livre. Ludmilla en a fort bien évoqué la teneur, je n'y reviens pas. Le ton est professoral..des chiffres, des chiffres, encore des chiffres et ils pèsent leur poids d'évidence pour un individu quiconque sachant regarder autour...

sans couverture

Sorceleur, Tome 6 : la Tour de l'Hirondelle de Andrzej Sapkowski

critiqué par Sundernono - (Nice - 36 ans)
9 etoiles
Un sixième volet haletant
Un sixième tome au taquet ! Aventure, action, une intrigue qui prend de plus en plus forme. Pour l’instant cette « Tour de l’hirondelle » est mon volet préféré de ce cycle du Sorceleur. La lecture est toujours aussi agréable, les...

sans couverture

Tous les hommes sont rois de Jeanne Rivoire

critiqué par Constanced - (42 ans)
10 etoiles
Décoiffant
Un livre sur les absurdités managériales, leurs conséquences sur la santé des salariés, le tout saupoudré d'une bonne dose d'humour et de candeur feinte. Pierrot au pays des "petits" managers, c'est un régal. Bien que le sujet puisse paraître lourd...

sans couverture

Un fils en or de Shilpi Somaya Gowda

critiqué par Saule - (Bruxelles - 53 ans)
8 etoiles
Roman sympathique mais sans grand intérêt
L'intérêt principal de ce roman, outre le fait que c'est un bon divertissement, c'est de nous éclairer sur ce que vivent ces indiens qu'on croise souvent dans les sociétés d'informatique ou dans le domaine financier de nos pays occidentaux. C'est...

sans couverture

Le pays qu'habitait Albert Einstein de Étienne Klein

critiqué par Saule - (Bruxelles - 53 ans)
8 etoiles
Un bien bel hommage
Cette belle critique motivée de Eric Eliès m'avait donné envie de lire ce livre, je l'ai fait et bien m'en a pris. L'auteur est depuis toujours un grand admirateur de Einstein et il parvient très bien à nous communiquer son...

sans couverture

99 francs de Frédéric Beigbeder

critiqué par Pacmann - (Tamise - 54 ans)
6 etoiles
La publicité, un terreau pour l’extrême droite.
Il n’est pas fréquent de trouver un livre à la fois autant critiqué et si bas dans le classement de CL. Le style cru et nerveux est une possible première explication mais pour moi c’est la seconde partie du livre qui...

sans couverture

Avant que les ombres s'effacent de Louis-Philippe Dalembert

critiqué par Pacmann - (Tamise - 54 ans)
8 etoiles
L'étonnante destinée de la Montagne noire
L’excellente plume de Louis-Philippe Dalembert nous compte l’épopée de Ruben Schwarzberg, juif né avant le premier conflit mondial dans une Pologne sous administration russe. Exilé à trois reprises, d’abord à Berlin, ensuite à Paris et enfin à Port-au-Prince, non sans...

sans couverture

Le testament d'un cancre de Bernard Gheur

critiqué par Alceste - (57 ans)
9 etoiles
Haute tenue littéraire
Une N ième évocation de son adolescence par un auteur blessé par la vie ? Peut-être, mais surtout un beau texte qui livre à chaque page de vrais bonheurs d’expression. Le héros, Jean-Marc, passe pour un adolescent...

sans couverture

Sapiens : Une brève histoire de l'humanité de Yuval Noah Harari

critiqué par Catinus - (Liège - 68 ans)
8 etoiles
Intéressant mais avec des bémols
Un best-seller, une brique souvent remarquable, certes, mais, très modestement, j’émettrai quelques bémols. Pour les plus anciens d’entre nous, cet ouvrage fait penser au très remarquable « Le singe nu » de Desmond Morris. On saluera ici quelques articles...

sans couverture

Double jeu de Jean-Philippe Blondel

critiqué par Nathavh - (54 ans)
9 etoiles
Double jeu
Quentin Silber est adolescent, il change de collège à la rentrée, c'est sa seconde chance ! Il arrive au lycée Clemenceau, un autre univers que le sien. En effet il vit avec sa soeur Anna, son père ouvrier...

sans couverture

Dictionnaire amoureux de Jean d'Ormesson de Jean-Marie Rouart

critiqué par Veneziano - (Paris - 41 ans)
9 etoiles
Un bel hommage amical et respectueux
Jean-Marie Rouart, membre de l'Académie française, journaliste et ancien directeur du Figaro littéraire, rend hommage à un maître vénéré devenu ami, malgré des ombres et orages qui les ont éloignés trois ans, Jean d'Ormesson. Aristocrate, normalien, agrégé de philosophie, romancier,...

sans couverture

Sharko de Franck Thilliez

critiqué par Seb - (42 ans)
7 etoiles
Efficace, glaçant mais prévisible
Pour ceux qui connaissent l’auteur, on y retrouve tout ce qui fait le talent de son écriture. Chapitres courts, rythme effréné, dialogues percutants, bref ça swingue. On retrouve les personnages avec plaisir même si un rappel sur chacun aurait permis...

sans couverture

L'homme qui mit fin à l'histoire de Ken Liu

critiqué par Tistou - (63 ans)
4 etoiles
Faux documentaire, vraie fiction
Impression étrange générée par ce petit opuscule tant on ne sait trop comment l’appréhender. Format et aspect formel d’un documentaire, sur des faits réels et atroces qui se déroulèrent en Chine, Mandchourie, entre 1936 et 1945 sous l’égide des troupes d’occupation...

sans couverture

Les Fruits d'or de Nathalie Sarraute

critiqué par Veneziano - (Paris - 41 ans)
9 etoiles
De l'irrationnel de l'engouement littéraire
Les Fruits d'or s'avèrent être devenu le roman à la mode du moment que tout le monde s'arrache, alors que ses qualités littéraires rendent l'oeuvre moins formidable que l'engouement populaire peut le faire croire, et l'un des protagonistes tente de...

sans couverture

Le planétarium de Nathalie Sarraute

critiqué par Veneziano - (Paris - 41 ans)
6 etoiles
Des carcans de la haute bourgeoisie
La haute société, composée de la haute bourgeoisie et d l'aristocratie, s'englue dans des codes comportements sclérosant qui multiplient quiproquos et déceptions, les ambitions y étant contrebalancées par la courte-vue du statut social et des manières à adopter. Ce roman...

sans couverture

Oscar et la dame rose de Éric-Emmanuel Schmitt

critiqué par Daisybraille - (Bruxelles - 63 ans)
10 etoiles
Merci Oscar !
Lu et relu, vu deux fois au théâtre, par Danielle Darrieux et Annie Dupéret. Emouvant, profond comme l'est toujours Eric-Emmanuel Schmitt. Mammy Rose, toujours dans mon cœur....

sans couverture

Oscar et la dame rose de Éric-Emmanuel Schmitt

critiqué par Elko - (Niort - 43 ans)
7 etoiles
Dernières lettres
Eric-Emmanuel Schmitt aborde un sujet un peu casse-gueule : les derniers jours à l'hôpital d'un enfant atteint d'un cancer incurable. Il a choisi de prendre le point de vue d'Oscar à travers les lettres qu'il adresse à Dieu suite aux...

sans couverture

Les Liaisons dangereuses de Pierre-Ambroise-François Choderlos de Laclos

critiqué par Elko - (Niort - 43 ans)
8 etoiles
Entre loups
Dans cette aristocratie du XVIIIème siècle, où la réputation bâtit ou brise les destinées, la marquise de Merteuil et le Vicomte de Valmont sont de cyniques prédateurs à sang froid. Jouisseurs de l’innocence, corrupteurs des sentiments, ils collectionnent leurs victimes...

sans couverture

Troisièmes noces de Tom Lanoye

critiqué par Faby de Caparica - (57 ans)
8 etoiles
Excellent
"Troisième noce" de Tom Lanoye (447p) Ed. La Différence. Bonjour les lecteurs…. Voici encore un excellent roman de mon compatriote flamand Tom Lanoye. Cela se passe en Belgique, en Flandre... C'est l'histoire d'un vieil homosexuel, en deuil de son ami, sans le sou, pas en...

sans couverture

Martereau de Nathalie Sarraute

critiqué par Veneziano - (Paris - 41 ans)
8 etoiles
Eloge de la simplicité et de la sincérité
Le narrateur s'ennuie fermement dans le milieu social sclérosé de la haute bourgeoisie du XVIème arrondissement et s'avoue lassé de la composition qu'il doit jouer en public, devoir qui revient d'autant plus souvent que son épouse les contraint à beaucoup...

sans couverture

Tropismes de Nathalie Sarraute

critiqué par Veneziano - (Paris - 41 ans)
7 etoiles
Hommage aux petites vies simples
Les couples sans histoire paraissent admirables : ils se montrent d'autant plus méritoires à mener une existence simple, sans histoire et dénuée de relief, d'autant plus s'ils pouvaient se montrer dispendieux ou être tentés par moins de modestie. Cela constitue...

sans couverture

Le lambeau de Philippe Lançon

critiqué par Psychééé - (31 ans)
8 etoiles
Une grande leçon de vie
Philippe Lançon, journaliste, a survécu miraculeusement au massacre de Charlie Hebdo. Il raconte l'avant et l'après 7 janvier 2015, et comment rien ne sera plus pareil pour lui : aussi bien d'un point de vue physique que moral. Parce qu'il faut...

sans couverture

Le voyant de Jérôme Garcin

critiqué par Tistou - (63 ans)
4 etoiles
Hagiographie
Jérôme Garcin se donne pour mission de faire connaître Jacques Lusseyran, né en 1924, mort en 1971 à l’âge de 47 ans et dont la vie fut une suite de péripéties pas précisément banales. Dans l’ordre ; cécité, résistant, écrivain,...

sans couverture

Chien-loup de Serge Joncour

critiqué par Psychééé - (31 ans)
8 etoiles
Un retour aux sources captivant
Serge Joncour jongle en permanence entre deux époques pour nous tenir en haleine : 2017 et 1914. Un couple désireux de se couper du monde loue une maison perdue au fin fond du Lot pour y passer l'été 2017, dans...

sans couverture

Dans un si beau pays de A-B Guthrie

critiqué par Sundernono - (Nice - 36 ans)
8 etoiles
La fin d'un mythe
Ce troisième tome de la série Big Sky se veut plus calme, plus apaisé, à l’image de Dick Summers. Un personnage charismatique autour duquel tournera ce roman. Pour ceux qui ont apprécié les volets précédents, nul doute que Dans un si...

sans couverture

Le baron perché de Italo Calvino

critiqué par Monocle - (tournai - 59 ans)
7 etoiles
hors surface
L'histoire se déroule au 18ème siècle dans un lieu isolé du Nord de l'Italie. Cosimo, âgé d'à peine douze ans, se dispute avec ses parents au sujet d'un plat d'escargots. Il quitte la table et...

sans couverture

Immortelle randonnée : Compostelle malgré moi de Jean-Christophe Rufin

critiqué par Maranatha - (47 ans)
8 etoiles
Le récit d'un immortel
C'est le premier livre que je lis de Rufin. Je n'avais pas d'apriori connaissant peu l'homme. Je savais vaguement qu'il 'était impliqué dans une ONG, qu'il fut un temps ambassadeur au Sénégal et Gambie mais sans plus. Je savais qu'il avait eu le...

sans couverture

Au temps où la Joconde parlait de Jean Diwo

critiqué par Romur - (Viroflay - 45 ans)
7 etoiles
Pour les passionnés de la Renaissance
D’Antonello de Messine à Raphaël en passant par Léonard de Vinci, Botticelli ou Michel Ange, Jean Diwo trace l’histoire artistique et politique de l’Italie à la Renaissance avec la biographie (parfois très) romancée des artistes les plus célèbres de l’époque....