Les dernières critiques éclair


sans couverture

J'irai tuer pour vous de Henri Loevenbruck

critiqué par Le rat des champs - (68 ans)
10 etoiles
Un monument.
Un thriller, oui, mais bien plus encore. Ce livre est un témoignage sur le monde des services secrets, sur les dessous de la politique et la lutte contre le terrorisme, mais c'est aussi une réflexion humaniste sur de nombreux sujets...

sans couverture

Nous rêvions juste de liberté de Henri Loevenbruck

critiqué par Faby de Caparica - (57 ans)
10 etoiles
Quelle claque mes amis
Bonjour les lecteurs ..; Waouh .. voici un roman qui m'a tenue en haleine du début à la fin. Encensé par les critiques ..et bien, pour une fois, j'adhère totalement. c'est l'histoire d'Hugo, dit Bohem. Au lycée, il fait connaissance de Freddy et...

sans couverture

Le jour d'avant de Sorj Chalandon

critiqué par Bluewitch - (Charleroi - 39 ans)
8 etoiles
Le jour d'après
Celui d'après la lecture ou presque. Celui d'après les mots, les images, la force délicate, la colère et le désespoir. Une grande dignité respire dans les lignes de ce roman. Comme toujours, l'auteur ouvre une brèche pour nous faire entrer...

sans couverture

Le champ de bataille de Jérôme Colin

critiqué par Monocle - (tournai - 59 ans)
8 etoiles
excellent
Voici un couple ; Léa, son narrateur de mari et leurs deux enfants, un garçon de quinze ans et une fille, la cadette. Ce petit bonhomme qui appelait son père "papounet" s'est réveillé un matin en ado pur et...

sans couverture

Nana de Émile Zola

critiqué par Flo29 - (46 ans)
7 etoiles
Pas le meilleur Zola
Nana n'est pas pour moi une révélation comme l'avait été Au Bonheur des Dames que j'ai lu plusieurs fois. Ce n'est pas non plus Germinal que j'avais adoré lorsque je l'avais lu au lycée. Nana est un roman sur le...

sans couverture

La belle de Joza de Květa Legátová

critiqué par Pierrot - (Villeurbanne - 67 ans)
10 etoiles
La fuite ne produit qu’un retour au point mort
D’entrée de jeu on est plongé dans la guerre, ou plus exactement dans la résistance et très vite la belle se retrouve isolée dans un bled perdu, avec un mari sur les bras… Ce beau roman, racontée par l’héroïne elle-même...

sans couverture

Le coeur cousu de Carole Martinez

critiqué par Bluewitch - (Charleroi - 39 ans)
8 etoiles
Oralité ancestrale
Ce roman, ce conte, pourrait trouver son épicentre en Frasquita Carasco. Avec elle, grâce à elle, les tissus s'assemblent, les hommes se réparent, les chairs se recousent, les cœurs se raccommodent. De sa mère, Frasquita hérite d'étranges prières et d'une...

sans couverture

La nature exposée de Erri De Luca

critiqué par Veneziano - (Paris - 41 ans)
8 etoiles
Une restauration pleine de surprises
Un sculpteur est contraint de fuir son village de montage où il faisait passer des migrants gratuitement, du fait de la publicité médiatique qui lui a été donné. Il se dirige vers la mer, où il est invité par une...

sans couverture

Un testament espagnol de Arthur Koestler

critiqué par Falgo - (Lauris - 79 ans)
10 etoiles
Passionnant
1937: peu de temps journaliste au News Chronicle de Londres Arthur Koestler est envoyé par ce journal le 10 janvier couvrir la guerre civile espagnole. Il avait déjà été en Espagne, rendu compte de la guerre et écrit un livre...

sans couverture

Nuit d'encre pour Farah de Malika Madi

critiqué par Pascale Ew. - (51 ans)
5 etoiles
Quand les rêves brisés font place à la rancoeur
Farah est la troisième fille d’un couple d’origine algérienne qui vit en Belgique, après Latifa et Lila. A dix-sept ans, elle ne rêve que de littérature et passe son temps à lire. Sa mère et ses sœurs s’affrontent sans arrêt...

sans couverture

Sanditon, un roman achevé par une autre dame de Jane Austen

critiqué par Jfp - (La Selle en Hermoy (Loiret) - 70 ans)
10 etoiles
charlotte à la plage
Sanditon, entrepris par la célèbre Jane Austen ("Raison et sentiments", "Orgueil et préjugés") peu de temps avant sa mort en 1817, est resté inachevé jusqu’à sa résurrection en 1975 sous la plume inspirée de Marie Dobbs, qui s’est pour l’occasion...

sans couverture

Les mandarins de Simone de Beauvoir

critiqué par Veneziano - (Paris - 41 ans)
9 etoiles
Engagement et amour dans la France des années 1950
Un groupe d'intellectuels engagés, nettement à gauche s'interrogent sur le sort de leur pays face à la constitution de deux blocs politiques au sein de l'Occident et de la cristallisation de la guerre froide. La posture soviétique reste-t-elle totalement défendable...

sans couverture

C'est pour mieux te manger ! de Françoise Rogier

critiqué par Marvic - (Normandie - 60 ans)
8 etoiles
Drôle de Petit Chaperon
Tout y est : un loup noir à l’air terrifiant, un petit chaperon rouge qui croise son chemin… Plus quelques détails amusants, comme un étrange panneau de signalisation, un tableau accroché au mur de la maison… Les enfants, captivés par le conte qu’ils...

sans couverture

Ceux de la soif de Georges Simenon

critiqué par Pierrot - (Villeurbanne - 67 ans)
8 etoiles
L’alcool d’un côté et le retour aux sources de l’autre…
Ce retour à la nature pour Rita et Muller, contrecarrés par cet arrivage d’assoiffés d’extravagances font un cocktail explosif qui détruira aussi bien des vies que les illusions … • Apparemment dans repérage… Ce bon roman a été omis dans l’énumération...

sans couverture

Les Voies d'Anubis de Tim Powers, Gérard Lebec (Traduction)

critiqué par Cédelor - (Paris - 47 ans)
10 etoiles
épatant !
Épatant ! C’est le premier mot qui m’est venu à l’esprit en le lisant ! Un roman foisonnant, dense, intéressant, épique, fou, haletant, horrible, prenant, baroque, inventif, sans temps morts, au suspense toujours constant et à l’action toujours renouvelé !...

sans couverture

Bleu de Prusse de Philip Kerr

critiqué par Pacmann - (Tamise - 54 ans)
6 etoiles
Du nid d'aigle à la STASI
Ce roman clôt non par le décès du héros, mais par celui de son auteur, l’épopée de l’inspecteur Bernie Günther qui nous conte au départ d’un présent (1956), une enquête réalisée en avril 1939 dans l’Obersalzberg, là où se situait...

sans couverture

La Chasse à l'ours de Michael Rosen

critiqué par Elya - (Savoie - Dauphiné - Ardèche - 29 ans)
8 etoiles
Couleurs et noir et blanc
Voici un livre assez atypique dans sa mise en forme : une alternance de pages en couleurs et noirs et blancs. Les textes se répètent presque à l'identique, ce qui facilite la compréhension à la lecture. On suit double-page après...

sans couverture

Max et les Maximonstres de Maurice Sendak

critiqué par Elya - (Savoie - Dauphiné - Ardèche - 29 ans)
8 etoiles
Des monstres doux
Mon fils a été attiré par la couverture de cet ouvrage qui représente des monstres un peu atypiques, à mi-chemin entre l'ogre et la grosse peluche. Les dessins sont assez riches en détails, atypiques, aux couleurs froides, ce qui crée...

sans couverture

La petite poule rousse de Byron Barton

critiqué par Elya - (Savoie - Dauphiné - Ardèche - 29 ans)
9 etoiles
La fabrication du pain
Je ne connaissais pas ce conte, pourtant décrit comme un grand classique probablement d'origine russe. J'ai beaucoup apprécié les illustrations douces et élaborées de l'édition que j'ai eue sous la main. Mon fils a adoré l'histoire et ne s'est pas...

sans couverture

Les délices de Tokyo de Durian Sukegawa

critiqué par Koolasuchus - (Laon - 29 ans)
7 etoiles
A l'écoute des haricots
J'ai bien aimé ce petit roman, il est touchant et dégage une certaine délicatesse. On se laisse facilement emporter par cette histoire marquée par les changements d'état des cerisiers et l'auteur réussit également à nous décrire les dorayakis et leur...

sans couverture

Histoire de l'oeil de Georges Bataille

critiqué par Catinus - (Liège - 67 ans)
3 etoiles
Pas trop-trop-trop mon truc
En lisant ce petit livre, j’ai tout de suite songé à l’œuvre du cinéaste Arrabal ( violence extrême, du sang à gogo pour provoquer, scatologie, sexe débridé, anarchisme pur porc, etc..). Il est vrai que Bataille et Arrabal et autres...

sans couverture

L'oiseau du bon Dieu de James McBride

critiqué par Marvic - (Normandie - 60 ans)
8 etoiles
Le voyage de l’Echalote
Henry Shackleford, jeune esclave mulâtre était loin de se douter en voyant "un vieil Irlandais tout délabré titubant" entrer dans la taverne de son maître Dutch Henry, que cet homme allait bouleverser sa vie. D’abord en tuant son propre père,...

sans couverture

Le Loup peint de Jacques Saussey

critiqué par Marvic - (Normandie - 60 ans)
8 etoiles
Le cauchemar
C’est l’histoire de Vincent Galtier, vétérinaire qui se trouve au mauvais moment, au mauvais endroit… C’est l’histoire d’un adorable chiot au pelage original… C’est l’histoire de Sophie, une sculpturale jeune femme qui joue de ses charmes pour…. Mais c’est aussi l’histoire de flics,...

sans couverture

La serpe de Philippe Jaenada

critiqué par Marvic - (Normandie - 60 ans)
7 etoiles
Persévérance récompensée
Philippe Jaenada nous dresse un portrait particulièrement sombre d’Henri Girard – de son nom de plume Georges Arnaud-, rendant le personnage particulièrement antipathique. Henri, né en 1894, est le "produit d’une longue lignée de figures importantes" et l’héritier d’une...

sans couverture

Juste après la vague de Sandrine Collette

critiqué par Faby de Caparica - (57 ans)
8 etoiles
Bluffant
Bonjour les lecteurs .... ATTENTION... Voici un roman post apocalypse qui sort de mes choix de lectures habituels et ... waouh scotchée ! Je suis restée suspendue aux pages comme un naufragé à sa bouée. Sur une île perdue au milieu d’un océan,...

sans couverture

Brocéliande T03 - Le jardin aux moines de Nicolas Jarry (Scénario), Djief (Dessin)

critiqué par Coper - (35 ans)
10 etoiles
Broceliande émouvant
Une très belle lecture, à la fois pleine de poésie et très émouvante. La narration et les dessins sont sublimes. Tout est parfait....

sans couverture

Sur le bord de la rivière Piedra, je me suis assise et j'ai pleuré de Paulo Coelho

critiqué par Pucksimberg - (Toulon - 39 ans)
1 etoiles
Quelle plaie !
Il est peu de romans dont on n'apprécie vraiment rien, celui-ci en fait partie. Je n'ai pas du tout apprécié l'écriture de l'auteur. Son "style" ne correspond absolument à ce que j'aime en littérature. Ses phrases sont banales et simples.Certains...

sans couverture

Les Gouttes de Dieu, tome 1 de Shin Kibayashi, Tadashi Agi (Scénario), Shū Okimoto (Dessin)

critiqué par Coper - (35 ans)
7 etoiles
Manga oenologique
Une intrigue originale au cœur du monde du vin. Ce manga permet d’en apprendre sur les vignobles, les classifications, les manières de de déguster... Les amateurs de bons vins apprécieront sûrement ce manga. C'est tout de même très (peut-être trop ?)...

sans couverture

Le paradis perdu de Mercury de Brad Watson

critiqué par Mapi - (65 ans)
4 etoiles
mapi
lecture bien fastidieuse....

sans couverture

La Vagabonde de Colette

critiqué par Zeugma - (41 ans)
8 etoiles
Un très beau livre
La Vagabonde, livre trop 'léger' ? Je ne suis pas d'accord. En apparence seulement. Le livre est effectivement très facile à lire mais Colette, grâce à sa plume, a su y insuffler beaucoup de profondeur en évitant l'écueil du pathos. Au...