Le Mariage de Figaro de Pierre-Augustin Caron de Beaumarchais

Le Mariage de Figaro de Pierre-Augustin Caron de Beaumarchais

Catégorie(s) : Théâtre et Poésie => Théâtre

Critiqué par Doudou, le 21 juin 2001 (Rennes, Inscrite le 18 mars 2001, 37 ans)
La note : 6 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 11 avis)
Cote pondérée : 7 étoiles (2 529ème position).
Visites : 13 781  (depuis Novembre 2007)

Ô femmes, femme, femme

Deuxième tome d'une trilogie commencée par "le Barbier de Séville" et terminée par "la Mère coupable", cette comédie est une critique des moeurs des Français dans la société de Louis XVI.
Cette oeuvre dénonce la supériorité des maîtres, l'infériorité des femmes, le droit de cuissage, la religion et bien d'autres choses.
Mais ce n'est pas nouveau, me direz-vous. En effet, Marivaux en avait déjà parlé au début du même siècle. mais cette fois, Beaumarchais est direct, sans détour, juste celui du pays afin d'éviter la censure. Ici, tout un chacun peut voir explicitement ce qui est dénoncé d'une façon plutôt insolente.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Quel badinage !

7 étoiles

Critique de Kian996 (, Inscrit le 30 juin 2012, 23 ans) - 24 février 2013

Le début de la pièce est intéressant, la scène d'exposition entre Figaro et Suzanne est amusante et les répliques pétillantes font mouche. Néanmoins, l'intrigue est concentrée sur une farce. Suzanne et la comtesse tentent de trouver un stratagème pour que le Comte arrête de séduire Suzanne et pour que le mariage ait lieu à la fin de la pièce. Le péripéties sont nombreuses: Chérubin jeune homme que le comte a expulsé se cache avec Suzanne dans le cabinet, Suzanne se déguise en Figaro. On rit, un peu mais le personnage du Comte est un obstacle mou au mariage et le lecteur connait déjà le fin mot de l'histoire. La satire est bien trouvée pour l'époque, Beaumarchais critique le pouvoir avec légèreté mais l'intrigue aurait pu être mieux construite car la pièce part un peu dans tous les sens. De nombreux personnages apparaissent au cours de la pièce qui n'ont pas des fonctions primordiales comme Grippe Soleil ou le docteur Bartholo.
C'est un divertissement tout de même sympathique mais vraiment sans plus. La folle journée est à lire pour rire un peu mais cette pièce ne restera pas gravée dans ma mémoire.

confus

7 étoiles

Critique de Adrien34 (, Inscrit le 18 janvier 2009, 29 ans) - 27 décembre 2010

Pièce de théâtre intéressante car à l'époque, les histoires policées étaient monnaie courante. Ici, le valet est grande bouche, ne se laisse pas faire par les plus grands que lui, ceux qui sont nés "noble". Il n'accepte plus sa condition et veut changer les choses. L'idée de fond est super intéressante, mais j'ai trouvé la pièce difficile à lire et n'ai pas su relever l'humour qui est ultra présent dans le récit. peut-être que de la voir au théâtre aurait été mieux.

Des noces réjouissantes !

9 étoiles

Critique de Ketchupy (Bourges, Inscrit le 29 avril 2006, 39 ans) - 18 juillet 2010

J'abonde dans le sens des autres critiques. J’ai également étudié la pièce au lycée et en garde le très bon souvenir d'une pièce rythmée et humoristique. J'ai eu à lire plusieurs pièces de théâtre au cours de ma scolarité et elle fait partie de celles qui m'ont le plus marqué. Dans le cadre de l'étude scolaire de la pièce, l'enseignante avait amené la classe au cinéma voir Beaumarchais l'insolent, film avec Fabrice Luchini qui m'avait plu également.

des portes qui claquent..........

8 étoiles

Critique de Frunny (PARIS, Inscrit le 28 décembre 2009, 54 ans) - 17 juillet 2010

Qui a dit que les pièces de théâtre classique sont ennuyantes ?
Beaumarchais démontre le contraire avec cette pièce où les intrigues s'entremêlent pour peindre une société où les femmes mènent le bal et les hommes sont faibles.
On ne s'y ennuie pas une minute .
A lire ou à relire !

Drôle !

8 étoiles

Critique de Norway (Entre le Rhin, la Méditerranée et les Alpes !, Inscrite le 7 septembre 2004, 44 ans) - 20 juillet 2005

C'est une pièce de théâtre qui m'a bien plu et que j'ai étudiée en classe de 1ère au lycée. Ce livre m'a bien plu.

Une bonne pièce de théâtre

6 étoiles

Critique de Mademoiselle (, Inscrite le 29 mars 2004, 32 ans) - 27 octobre 2004

Cela fait plusieurs années déjà que je l'ai lue et je n'en ai que de vagues souvenirs. Je me rappelle avoir ri mais aussi avoir été déçue par l'attitude du comte Almaviva qui avait pourtant dû traverser multiples péripéties avant d'avoir sa belle.

Intrigues et quiproquos

8 étoiles

Critique de Marz (Aulnay sous bois, Inscrite le 1 juin 2004, 37 ans) - 12 juin 2004

Le mariage de Figaro est une de mes comédies préférées, c'est vif, drôle et plein de sous-entendus. Les femmes mènent la danse et ridiculisent les hommes et en particulier le conte Almaviva, qui après avoir dû traverser mille péripéties pour pouvoir épouser la comtesse dans Le barbier de Séville, fais les yeux doux à Suzanne, la fiancée de Figaro.
Intrigue principale et intrigues secondaires se croisent sans arrêt pour trouver leur dénouement dans un final très jouissif.
En effet, les classiques sont bien loin d'être tous rébarbatifs, cette pièce en est la preuve.

A lire... et à voir !

9 étoiles

Critique de Chacha (St Tricat, Inscrite le 1 juin 2004, 41 ans) - 1 juin 2004

A la lecture, la pièce est un régal de légèreté profonde et de bons mots, mais bien interprétée, c'est un plaisir des yeux et des oreilles ! C'est une façon très plaisante d'initier aux joies de la littérature classique française toute personne pour qui un livre (et a fortiori un "classique") a un effet répulsif... Je vous le promets, j'ai testé !

la folle journée

7 étoiles

Critique de Sioso (, Inscrit le 21 avril 2004, 31 ans) - 21 avril 2004

Beaumarchais nous offre une comédie ambiguë car elle est à la fois gaie et aux frontières du drame. Beaumarchais dresse une satire de la justice, dénonce les abus, critique les privilèges de l'ancien régime et le libertinage.

nad

La folle journée

10 étoiles

Critique de Banzaille (Rennes, Inscrite le 14 janvier 2004, 36 ans) - 23 janvier 2004

Si l'on recherche un livre plein de légèreté, d'humour et d'esprit, celui-ci fait parfaitement l'affaire. Cette pièce de théâtre est au coeur d'une trilogie: "Le barbier de Séville", "Le mariage de Figaro" et "La mère coupable".
L'histoire est simple: Figaro, valet du comte Almaviva, va épouser la femme qu'il aime Suzanne, femme de chambre de la comtesse. Seulement le jour des noces va se pimenter de tous un tas de quiproquos et d'empêchements de dernière minute!!

J'ai beaucoup ri à voir tous ces personnages complotant par-ci, complotant par-là durant cette folle journée de mariage. Le personnage le plus comique est, sans conteste, le comte dont tout le monde se moque volontiers. Et ce que j'apprécie particulièrement, c'est que les femmes tiennent une grande place dans les intrigues: elles participent!!! Elles ne subissent pas les actions des hommes et ne sont pas cantonnées dans des rôles de potiches comme c'est le cas, par exemple, dans les pièces de Molière!!
Je sais, par ailleurs, que cette pièce de Beaumarchais a été adaptée en opéra-comique par Mozart sous le titre "Les noces de Figaro ou La folle journée". Je ne l'ai pas encore vu... Je l'espère, en tout cas, aussi agréable que "Le mariage de Figaro".

Forums: Le Mariage de Figaro

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Le Mariage de Figaro".