Le fantôme de la rue Royale de Jean-François Parot

Le fantôme de la rue Royale de Jean-François Parot

Catégorie(s) : Littérature => Policiers et thrillers

Critiqué par Flyingcow, le 15 février 2005 (Paris, Inscrite le 11 février 2005, 42 ans)
La note : 10 étoiles
Moyenne des notes : 10 étoiles (basée sur 5 avis)
Cote pondérée : 7 étoiles (832ème position).
Visites : 2 856  (depuis Novembre 2007)

En enquête, du fantastique, de la cuisine... un roman historique super bien conçu comme d'habitude :)

Quatrième de couverture :
Les précédents succès de Nicolas Le Floch, protégé du lieutenant de police Sartine, agacent. On veut le mettre à l'écart. Mais, alors que Paris célèbre le mariage du dauphin par un feu d'artifice sur la place Louis XV, c'est la catastrophe : des carrosses renversés, des centaines de victimes écrasées... Notre tout jeune commissaire de police au Châtelet reprend du service. Au milieu des cadavres, une jeune femme tient serrée dans sa main une perle noire. Est-elle morte étouffée...
ou étranglée ?"

Mon avis :

Toujours aussi bien raconté, on peut de plus en plus compléter notre bouquin de recettes de cuisine...

Revenons à nos moutons.

Une dizaine d'années se sont écoulées. Nicolas assiste consterné au feu d'artifice organisé pour le mariage du dauphin. La police n'a pas eu son mot à dire dans la sécurité de l’événement, c'est la ville qui a pris les rênes. Oui mais on peut se demander les rênes de quoi, parce que c'est un désastre. Rien n'a été préparé, pourtant un événement pareil devrait être encerclé de toutes les sécurités possibles : accès spécial pour les calèches, accès pour les piétons. Et bien non. De plus un incendie survenu dans les feux d'artifices provoque la panique de la foule. Les "grands" du monde se pressent dans leurs voitures et écrasent sans vergogne le petit peuple.

Au total +- 130 mort et un bon millier de blessés.

Notre Nicolas essaye d'intervenir mais le voilà coincé en haut d'une maison. Sans aucun doute quelqu'un essaye de tout faire pour reporter le blâme sur la police.

Lorsqu'il se libère enfin, il aide à comptabiliser les morts, et la une découverte surprenante va le lancer sur une nouvelle enquête : une jeune fille a été retrouvée dans la foule avec des traces de mains sur son cou. De toute évidence la pauvrette a été assassinée.

Nicolas est donc lancé sur cette enquête et devra en même temps essayer de trouver les coupables pour la catastrophe populaire lors du feu d'artifice.

Ce 3 ème volet est très bien mené et en plus on y ajoute quelque chose de fantastique avec une pauvre servante qui à l'air d'être possédée et un indien qui utilise les croyances de sa tribu... mais dans quel but ?

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Un Parot, aux petits oignons.

10 étoiles

Critique de Pierrot (Villeurbanne, Inscrit le 14 décembre 2011, 65 ans) - 16 décembre 2016

J’aurais dû parier que Parot, d’entrée de jeu par cette fête pyrotechnique, allait réaliser un véritable feu d’artifice avec ce « fantôme de la rue Royale ». Et rééditer le même coup d’éclat que « L’énigme des Blancs-Manteaux ». Car du début jusqu’au dénouement j’ai été possédé par l’histoire. Le passage notamment, du désenvoûtement, est d’une aussi grande densité que dans « l’exorciste» c’est dire ! Un double régal donc, non seulement par la verve déployée, mais aussi par les mets savamment détaillés juste la Noël !

Enqûete policière et fresque historique

9 étoiles

Critique de Lolita (Bormes les mimosas, Inscrite le 11 décembre 2001, 31 ans) - 27 février 2007

Un roman policier d'un autre genre que celui auquel on est habitué. Ici, on est plongé au coeur du XVIIIème siècle. Véritable fresque historique, c'est un régal de suivre les péripéties de Nicolas Le Floch et de ses acolytes.
Le ton du livre est peut être un peu déroutant au début mais on s'y habitue bien vite au fil des pages.

Toujours et encore mieux !!!

10 étoiles

Critique de Ald_bzh (Brest, Inscrite le 11 janvier 2005, 39 ans) - 30 mars 2005

C'est comme le bon vin, en vieillissant les intrigues se bonifient. Ce tome fait un bon dans le temps, on retrouve notre commissaire plus mature et plus expérimenté. Tous les autres personnages sont également présents, vieillis mais toujours aussi présents et bienveillants envers notre breton préféré. Notre voyage au XVIIIème siècle est captivant.
L’intrigue de ce tome est particulièrement originale, on y retrouve les croyances populaires dans un huis clos déroutant. Une enquête policière vraiment pas facile à démêler, Nicolas est entouré de personnages tous plus bizarres les uns que les autres. Mais la démonstration de la solution est faite avec brio.
A lire absolument, on se ne lasse pas !!! Je pars de ce pas sur le quatrième tome.

Toujours aussi haletant !

9 étoiles

Critique de Doudou35 (RENNES, Inscrite le 5 mars 2005, 34 ans) - 12 mars 2005

Comme les précédents, cet épisode des aventures de Nicolas Le Floch, le Breton, nous tient en haleine du début jusqu'à la fin. Les rebondissements se succèdent, rendant difficile l'abandon de l'ouvrage pour des activités plus terre à terre et quotidiennes !
Un peu de fantastique s'ajoute à ce tome, et les descriptions de Paris à l'époque et des us et coutumes sont toujours un régal. Et petit à petit, les années passent, le roi vieillit, le dauphin grandit, et la Révolution approche...

Forums: Le fantôme de la rue Royale

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Le fantôme de la rue Royale".