Le trône de fer, tome 01 : La glace et le feu de George R. R. Martin

Le trône de fer, tome 01 : La glace et le feu de George R. R. Martin
(A Game of Thrones 1/2)

Catégorie(s) : Littérature => Fantasy, Horreur, SF et Fantastique

Critiqué par Cuné, le 5 octobre 2004 (Inscrite le 16 février 2004, 50 ans)
La note : 6 étoiles
Moyenne des notes : 6 étoiles (basée sur 25 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (10 187ème position).
Visites : 19 102  (depuis Novembre 2007)

Toujours un peu ardu d'entrer dans une série fantasy...

Royaume des 7 Couronnes, un roi bouffi sans jugeotte, une reine perfide qui trame dans l'ombre, des forces obscures qui cernent au Nord, des saisons qui durent des années et l'hiver qui s'annonce, terrible... Voilà en gros pour le décor. Ajoutons des quantités de personnages, tout à tour héros d'un chapître, et des scènes d'action à tout propos... Cela donne un premier tome assez indigeste, où l'on a souvent recours au rappel des personnages en début de livre, et au repérage sur la carte en fin... Rappelons que l'édition originale regroupe les 3 tomes que Pygmalion a découpés mercantilement. Il me faut aller au bout des 3 tomes avant de me faire une opinion tranchée... Pour l'instant je m'accroche !

Cette série a reçu le Grand Prix Locus 1997 du meilleur roman américain dans sa catégorie

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Quel navet !!

1 étoiles

Critique de Skor0 (, Inscrit le 11 juin 2017, 37 ans) - 11 juin 2017

J'ai été tenté de lire ce livre après avoir lu des commentaires comme "le plus grands auteur de SF contemporains", digne du 'Seigneur des Anneaux', etc... Franchement, il n'y a rien de tout cela.
Je viens d'achever le premier tome et je me demande si pour la suite je ne vais pas me contenter de regarder les épisodes de la Série.
Ce qui ressort de ce premier tome c'est beaucoup de confusion, pas moins de 250 personnages qui ont tous un nom, un prénom, un surnom parfois donné en anglais parfois donné en français (bravo la traduction), on a du mal à savoir qui est qui, je vous conseille de prendre des notes en lisant car les personnages sont présentés en vrac, sans clés de lecture, si bien que l'on ne sait jamais trop s'ils font simplement partie du décor ou bien s'ils seront repris dans des chapitres ultérieurs (auquel cas vous allez passer des heures à essayer de vous souvenir où vous avez entendu ce nom, et ce qu'avait bien pu faire ce personnage). En outre, ces personnages sont décrits de façon assez simplistes, description physique sommaire, généralement la couleur des yeux et des cheveux, et une psychologie vraiment basique. Les lieux sont un peu plus cohérents, mais rien de révolutionnaire, désolé, pour le genre SF. Malheureusement, là encore, les descriptions restent sommaires, il faut parfois s'appuyer sur le champ lexical utilisé ou la géographie terrestre pour comprendre le contexte d'un lieu d'une région : par exemple utilisation du champ lexical de la Grèce Antique pour décrire de Pentos, ou localisation géographique des Dothrakis qui permet d'en déduire que l'on doit être dans les steppes de l'Est de l'Europe. Bref, ça ne prend pas, ça tombe à plat, et puis parfois le champ lexical ne correspond pas à la région, c'est brouillon, quoi.
Enfin et pour finir, la version française est plutôt assez mauvaise, style assez aléatoire tantôt bon mais souvent mauvais, traduction mot à mot, phrases ambiguës: il faut souvent relire et revenir en arrière pour comprendre ce qu'a voulu dire l'auteur.
Pour faire bref, moi j'emprunte ces bouquins à la bibliothèque, je ne veux même pas dépenser 1 centimes pour ça, ça ne les vaut pas.

Début prometteur

9 étoiles

Critique de Kabuto (Craponne, Inscrit le 10 août 2010, 57 ans) - 5 avril 2015

Suite à la très bonne réputation de la série, j’attendais beaucoup du Trône de Fer et je n’ai pas été déçu. L’intrigue est classique puisqu’il s’agit ni plus ni moins de la lutte pour la domination des sept royaumes entre divers clans rivaux. Rien de bien nouveau me direz-vous mais la puissance et le charisme des personnages, ainsi que la complexité du monde créé par George R. R. Martin sont tels que j’ai été conquis dès les premières pages. L’univers de l’auteur ne se contente pas d’être un vague décor dans lequel se déroulerait le scénario, il est détaillé à l’extrême aussi bien géographiquement qu’historiquement et c’est un véritable plaisir de le parcourir aux côtés des principaux protagonistes. Malheureusement, cette richesse peut être aussi un défaut pour certains lecteurs qui trouveront indigeste de devoir retenir autant de noms et de lieux différents mais si on s’en donne la peine, ce début de voyage est des plus prometteurs.

Epoustouflant

9 étoiles

Critique de POOKIES (MONTPELLIER, Inscrit le 16 août 2006, 40 ans) - 11 septembre 2013

On suit à chaque chapitre un personnage différent dans le monde incroyable de Westeros. Je ne pourrai pas rentrer dans le détail des intrigues car elles sont tellement nombreuses, complexes et encore sans explication. Mais je peux vous dire que ce tome est extrêmement passionnant, que l'on sent qu'on a une fresque entre les mains et qu'il ne faut pas s'impatienter à vouloir tout savoir au bout de 500 pages.
Oui, la lecture n'est pas facile du fait des nombreux personnages et des liens de parenté de chacun.
Oui, la lecture n'est pas facile du fait d'une syntaxe complexe et riche.
Oui, la lecture n'est pas facile du fait d'une cartographie d'action extrêmement étendue.
Mais oui, on se régale de suivre l'ensemble des protagonistes et leur vie souvent mouvementée et tragique. On ressent même un sentiment de manque lorsque ce pavé est terminé. Qu'à cela ne tienne, de nombreux tomes suivent.
Et si c'est trop dur de s'y retrouver, la série télévisée et internet aident largement à resituer les personnages et les actions.

Bien mais...

6 étoiles

Critique de Sundernono (Nice, Inscrit le 21 février 2011, 35 ans) - 17 juillet 2013

Je vais rejoindre pas mal de critiques, oui l'histoire est vraiment bien, et l'on s'aperçoit que la série est vraiment fidèle au livre.
Je n'ai pas été déçu de ce point de vue là, d'ailleurs je pense lire les autres livres et ce très prochainement.
Par contre gros bémol pour les nombreuses erreurs de syntaxe, cela faisait longtemps que je n'en avais pas vu autant dans un livre.
Un simple travail de relecture permettrait d'y remédier, c'est tout de même le minimum pour une maison d'édition...

Gros potentiel!!!!

7 étoiles

Critique de Manu2793 (Voiron, Inscrit le 15 novembre 2010, 30 ans) - 1 mars 2013

Cette lecture n'a pas été super agréable pourtant je n'ai qu'une envie; attaquer le deuxième tome.

Premièrement: je conseille aux personnes qui veulent se lancer dans la saga de regarder un ou deux épisodes de la série avant. Pourquoi? Car que de personnages dans ce premier tome, avec parfois des noms imprononçables, on est perdu. Je pense que de pouvoir mettre une tête sur chaque personnage aide.
Deuxièmement: j'ai remarqué quelques traduction qui rendent des tournures de phrase bancales, mais rien de gênant à ne plus comprendre le sens.
Troisièmement: l'histoire est passionnante un nombre impressionnant d'intrigues et un univers très riche que je n'ai pas vu depuis longtemps plus riche que le seigneur des anneaux pour moi.

Pour résumer il faudra du courage à ceux qui veulent se lancer dans cette lecture mais une fois les personnages et l'univers ancrés ce sera que du bonheur. Je suis persuadé que ma note augmentera à mesure des tomes.

trône de fer

3 étoiles

Critique de Thevenger (, Inscrite le 26 mai 2012, 34 ans) - 26 mai 2012

Je n'ai pas aimé, je pensais que ce serait comme le seigneur des anneaux et ce n'était pas le cas. Beaucoup d'erreurs, trop. J'ai été déçu.

Il n 'y pas de passion.

La traduction était mauvaise, c'était désagréable.

Un chef d'oeuvre

10 étoiles

Critique de Mendou (, Inscrit le 21 mai 2012, 24 ans) - 24 mai 2012

Je considère cette série comme l'une des meilleures au monde ( pour l'instant) .

L'auteur a une imagination hors du commun. Certes il y a beaucoup de personnages et de lieux, mais deux tomes de lectures suffisent amplement pour tous les retenir ( du moins les personnages principaux)

Et une fois que tout est intégré, c'est une véritable chef-d'oeuvre .
Tout est pensé et réfléchi , rien n'est laissé au hasard , il n'y pas de chapitre inutile.
Aucune guerre n'est vraiment décrite et pourtant cela ne gâche rien à l'action car tous le génie se retrouve dans les dialogues.

Intrigues et complots , chacun est prêt à tout pour conserver le trône de fer.

Un chef d'oeuvre que l'on aurait du mal à qualifier d'héroic fantasy

9 étoiles

Critique de DroZo (, Inscrit le 7 mai 2012, 24 ans) - 7 mai 2012

Contrairement à ce qui a été dit précédemment, je ne trouve pas que le Trône de fer est de l'Héroic Fantasy; en effet, on a plutôt l'impression d'un roman historique dans un monde imaginaire, auquel on ajoute un soupçon de fantastique. En cela, le livre n'est pas fait pour les fans de Fantasy, mais plutôt aux fans des Rois Maudits de Druon, ou des Chroniques des Elfes de Jean-Louis Fetjaine (partie humaine).

En effet, l'auteur délaisse la plupart du temps les passages héroïques, les guerriers superpuissants et les compagnies d'aventuriers victorieuse, au profit d'intrigue politiques, de stratégie militaire, et de personnages crédibles. En cela, il se classe en tête de file des semi-fantasy.

Cependant, il faut reconnaître que le fait que les éditeurs français ont eu l'idée de couper les volume en plusieurs livres fait en sorte que le premier tome de l'édition française se termine alors que l'histoire n'est pas totalement lancée.

Déception

4 étoiles

Critique de Jasper6032 (, Inscrit le 5 mai 2012, 31 ans) - 5 mai 2012

comment aimer un livre sans fil conducteur, sans gentils ou méchant, je sais toujours pas où l’écrivain souhaite m’emmener, on parle du grand hiver mais après 2000 pages, même pas un flocon. Par contre à mon grand regret le déclin de la maison stark celle pour laquelle j'avais le plus d'amitié... Sauf pour bran que j'ai décidé de zapper puisque les chapitres lui étant consacrés sont inutiles, lents. Soit malgré toutes les bonne critiques, je n'aurai pas dû acheter les livres? un mauvais investissement. Je ne comprends pas comment on peut comparer ce livre au seigneur des anneaux.

Un premier tome excellent

10 étoiles

Critique de Ayor (, Inscrit le 31 janvier 2005, 45 ans) - 11 février 2012

Une fois n'est pas coutume, mieux vaut regarder la première saison de la série télévisée avant de se lancer dans la lecture de cette grande et aventureuse saga, celle-ci regroupant les deux premiers tomes : "La glace et le feu", et "Le Donjon Rouge".
En effet, la galerie de personnages est une des plus impressionnantes qu'il soit, et l'on a vite fait de se perdre dans les méandres de tous ces lieux, de toutes ces nobles familles, ainsi que de tous ces personnages secondaires s'y afférent. C'est pourquoi visionner les épisodes télévisés permet de s'y retrouver plus aisément. Par la suite bien évidemment, rien de mieux que de découvrir les romans et de constater (espérons-le) la fidélité jusqu'à présent respectée de l'adaptation télévisée.
Dans ce premier tome, l'auteur prend donc le temps de nous présenter les personnages principaux et les relations qui les unissent, sans toutefois négliger l'action et l'aventure indispensables à tout bon roman de fantaisy. Autant le dire, c'est extrêmement prometteur et il va falloir se tempérer pour ne pas dévorer les volumes suivants, la série n'étant à ce jour pas encore achevée.
La traduction n'est certes pas optimale, parfois négligée et pas toujours bien compréhensible, ce qui donne une mauvaise image du traducteur et de l'éditeur malheureusement plus soucieux de leurs finances que des lecteurs, mais globalement cela ne m'a pas trop gêné.

Moi, j'aime bien !

7 étoiles

Critique de DE GOUGE (Nantes, Inscrite le 30 septembre 2011, 61 ans) - 23 janvier 2012

Je ne ferai pas du Fantasy, ma lecture de chevet, mais de temps en temps, se laisser embarquer par un imaginaire débridé, un peu de manichéisme, et un foisonnement de détails percutants, déconcertants et bien construits, pourquoi pas ? C'est du plaisir, pas de la grande littérature mais de bons moments ...
Et quand on veut bien arrêter de se prendre pour des intellos et qu'on accepte de jouer le jeu ...on a droit à de la très belle évasion !

Le trone de fer est bien construit, bien écrit : je n'ai pas la même version que celle dont se plaint Kaftoli, mais je crois que ce qui gène surtout certains, c' est le style "vieux français" qui, à moi, me plait ! Ca demande un effort, au début, mais c'est un style déconcertant auquel on s'habitue et qui finit par plaire !

J'ai croqué à pleines dents dans l'histoire, pas sûre que cela me plaira jusqu'au bout ! Pour l'instant, je suis à la fin de l'intégrale 2, à suivre ....
Quoiqu'il en soit, je prends du plaisir à ce vrai faux moyen âge et à suivre l'histoire de ces personnages sans doute peu crédibles, mais qu'importe si le plaisir est là !

Et que vivent ceux qui ne se prennent pas toujours au sérieux !

Un gâchis

1 étoiles

Critique de Kaftoli (Laval, Inscrit le 29 mai 2010, 52 ans) - 7 janvier 2012

Je n'ai pas complété la lecture de cette saga que j'aurais aimé aimer ! Malheureusement, l'écriture est de si piètre qualité que le tout devient vite indigeste. Un exemple de traduction maladroite, dès la page 30 (ce n'est qu'un exemple, parce qu'il y a en de ce type presque à toutes les pages):
"Catelyn n'avait jamais aimé ce bois sacré. C'est qu'elle était née Tully et là-bas, loin vers le sud, dans le Trident, sur les rives de la Ruffurque, à Vivesaigues, et qu'à Vivesaigues le bois sacré vous avait des airs riants et ouverts de jardins. De grands rubecs y dispensaient une ombre diaprée sur l'argent sonore d'eau vives, mille chants cascadaient de nids invisibles, et l'atmosphère était tout épicée du parfum des fleurs."
Ouf. Allez comprendre comment on peut laisser passer une telle syntaxe !
C'est presque une insulte tant c'est bâclé.
Je lis présentement de vieilles éditions de la série Présence du futur: là aussi on a tout un bouquet d'erreurs de frappe, de mise en page... Mais rien qui nuise à ce point à la lisibilité !
Je me propose une lecture dans la langue d'origine. Qui sait.

incroyable

1 étoiles

Critique de Leis (, Inscrit le 28 janvier 2011, 37 ans) - 28 janvier 2011

Je ne peux qu'abonder dans le sens des critiques précédentes...
les tournures de phrases en français sont littéralement ridicules, les erreurs de frappe, les mots collés, les traductions mot à mot....horreur complète !!

Des gens sont payés pour faire ce travail, là ?...
I-NAD-MI-SSI-BLE...!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Et je n'en suis que page 100 de la version poche...
j'avais acheté les deux premiers tomes pour ma semaine...ben tant pis...

Traduction honteuse, indigne du chef d'oeuvre qu'est la version originale!

9 étoiles

Critique de Gorko (, Inscrit le 6 janvier 2011, 38 ans) - 6 janvier 2011

C'est scandaleusement honteux.

Que certaines phrases ou tournures soient chaloupées bizarement passe encore, ça peut-être un style après tout...

Que certains mots soient collés les uns aux autres aussi, les erreurs d'impressions et les fautes de frappes ça peut arriver...

Mais par contre des énormités de traduction telle que "Direwolf" traduit en français par "Loup-garou", là non, c'est juste pas possible. Ce genre d'erreur est gravissime, car elles impactent directement l'imaginaire du lecteur, l'univers perçu du roman...

HONTEUX!

Histoire passionnante, traduction déplorable !

5 étoiles

Critique de Rouchka1344 (, Inscrite le 31 août 2009, 27 ans) - 16 novembre 2010

Je ne peux que mettre la moitié de la note: l'histoire est vraiment passionnante, on a envie d'en savoir plus. Les personnages sont nombreux, l'univers semble intéressant et promet de grands moments. Mais le gros point noir et la raison pour laquelle je ne peux que mettre la moitié de la note c'est la traduction D-E-P-L-O-R-A-B-L-E ! Une horreur, à tel point, que la lecture s'en retrouve gâchée, on est obligé de se répéter certaines phrases dans sa tête pour comprendre leur sens ! D'autres sont carrément des anglicismes: une traduction mot à mot qui ne veut plus rien dire ! C'est une honte !

Carence littéraire, traduction affligeante.

3 étoiles

Critique de Ayat (, Inscrit le 4 novembre 2009, 39 ans) - 13 janvier 2010

Amateur de fantastique et science-fiction à mes heures, il fallait que je n'ai rien d'autre à lire à ce moment là pour finir le premier tome de cette série. La multitude des personnages n'est pas vraiment en cause, ni l'histoire d'ailleurs, qui reste correctement calibrée pour le genre.

Mais, à mon sens, Martin écrit maladroitement. C'est selon chacun, mais la qualité littéraire minimale et nécessaire pour entrer dans un univers proposé n'y est pas. C'est dommage car j'avais bien envie de lire une longue série de Fantasy immersive. Mais, comme on dit, faut pas se forcer, la lecture restant un plaisir.

Sans s'étendre sur le sujet (il y aurait trop à dire), la traduction est un foutage de gueule éhonté. Ou un consternant manque de compétence...

Avis

10 étoiles

Critique de Pierrafou (, Inscrit le 6 novembre 2009, 29 ans) - 6 novembre 2009

Je conseille à toutes et à tous de s'accrocher car, même si ce premier tome est (soi disant) ardu, la série est tout simplement grandiose et on se retrouve à attendre avec fièvre la sortie du tome suivant, ce qui, soit dit en passant, n'est pas arrivé. Donc si vous n'avez pas peur de plonger dans une série qui ne sera certainement jamais finie (pour cause de décès de l'auteur en cours de rédaction) Lisez la !!!.

Du grand art

10 étoiles

Critique de Endymion (lille, Inscrit le 11 mai 2005, 37 ans) - 22 mai 2008

La Glace et le Feu, premier volet de la saga du Trône de Fer, raconte, entre autres, de manière très précise, avec un style détaillé et classieux, un instant de vie de la famille Stark, une noble lignée de chevaliers siégeant dans le château de Winterfell, au nord du Royaume des Sept Couronnes. L’instant choisi n’est pas hasardeux, puisque l’auteur George R.R. Martin amorce son récit à l’entame d’un hiver qu’il annonce comme long et mortellement froid. Un hiver de plusieurs années qui va plonger le monde sous un manteau de glace mais mettre le feu dans le cœur des Hommes.

Le Trône de Fer est une œuvre de low fantasy, c'est-à-dire qu’elle n’embrasse guère les styles narratifs propres au genre faërie mais qu’elle utilise plus volontiers les mécaniques narratives des romans historiques traitant de la période médiévale. Bien entendu, le royaume des Sept Couronnes n’existe que dans l’imagination de l’auteur, mais ce dernier met une telle conviction dans son récit et un tel détail dans l’exercice descriptif que l’on finit par y croire. Les aspects fantastiques apparaissent de manière détournée, à travers les interventions des personnages, et de par leurs propos, ancrés dans les croyances des gens de l’époque médiévale. Donc, si l’on entend beaucoup parler de tarasque, de dragons, de fantômes et de loups-garous, le lecteur n’en verra point. Du moins pour le moment.

Ainsi, La Glace et le Feu se rapproche plus des Rois Maudits que du Seigneur des Anneaux. Excepté dans le domaine de la richesse conceptuelle, car ce livre est un véritable canevas de personnalités, de rivalités et de liens de sang et de stupre. Dans ce livre, le lecteur va trouver un véritable univers, plein de vie, avec une myriade de personnages qui se croisent, se détestent et s’aiment d’un amour sincère. La pierre de chape du récit est la famille Stark, avec le rude et fier Eddard, qui accepte, par amitié et respect envers son roi, un poste de Main du Roi (sorte de Grand Connétable) en remplacement d’un ancien décédé de manière suspecte.

En compagnie d’Eddard et de ses proches, le lecteur va alors pénétrer dans l’entourage du roi Robert, une véritable fourmilière de parasites, larbins, putains et conspirateurs. Et il va devoir faire preuve d’attention. Car, en raison de sa complexité, en plus d’une écriture loin d’être primaire, La Glace et le Feu est assez délicat à lire. Il y a tellement de personnages (de construction Shakespearienne en général) que l’on finit par ne plus savoir qui est qui, et il faut parfois revenir en arrière pour se remémorer tel ou tel protagoniste. On n’est pas dans le Silmarillion, mais l’on n’en est guère loin ! C’est le prix à payer pour profiter pleinement de l’œuvre, car si l’on fait l’effort nécessaire, ce roman devient un réel bonheur. Construit souvent sur plusieurs niveaux de sensibilité, aucun personnage ne se ressemble, les intrigues se démultiplient au cours de la narration, et l’on finit par sérieusement s’attacher à bon nombre de protagonistes importants. Le plus intrigant est probablement Tyrion Lannister, un nabot difforme et verbeux, beau-frère du roi et conspirateur à ses heures. Mais peut-être beaucoup moins vil que l’on ne pourrait le croire.

Au niveau du ton, George R.R. Martin utilise un style très adulte, et il n’hésite guère à plonger le lecteur dans le sordide pour décrire les exactions de certains de ses personnages. Assassinats, meurtres d’enfants, empoisonnements sont autant de vilenies que l’on peut trouver au cours de la lecture et l’auteur les détaille froidement, avec un traitement utilisant souvent comme point du vue la victime elle-même. Dérangeant mais sacrément efficace ! Cependant, ce roman ne se contente pas d'être un unique condensé d’intrigues de couloirs et de complots, c’est également un magnifique récit épique empreint de chevalerie et d’exotisme. Dans La Glace et le Feu, les actes héroïques et sauvages sont aussi passionnants que les conciliabules de couloir. Et c’est cela qui fait que c’est un très grand roman !

La Glace et le Feu est pour moi une révélation littéraire. Une véritable gifle. Cela faisait vraiment longtemps que je n’avais pas autant accroché à une œuvre romanesque. Ce livre a tout pour plaire : une richesse descriptive exceptionnelle, une écriture adulte et recherchée, une multiplicité des intrigues étonnantes et une myriade de personnages tous aussi intéressants les uns que les autres. Et, cerise sur le gâteau, une atmosphère unique et enivrante, qui au fil des pages, finit par totalement vous ensorceler. Si le reste est à la hauteur de ce premier tome (ce que j’espère de tout cœur), George R.R. Martin va sûrement accéder au panthéon des grands auteurs fantasy, en compagnie de J.R.R. Tolkien.

Fantasy originale

7 étoiles

Critique de Guenievre (, Inscrite le 19 janvier 2005, 27 ans) - 29 janvier 2007

C'est sûr, il faut s'accrocher au début, surtout à cause de la multitude des personnages. On s'y perd souvent et, du coup, on a du mal à entrer dans l'histoire...

Mais, pour finir, j'ai adoré ! Je suis maintenant au tome 3 et je ne suis pas déçue d'avoir continué.
L'auteur écrit de la Fantasy sans être du déjà vu, comme ça arrive souvent : ici, pas d'elfes, de nains, de magie... mais une bonne intrigue, des personnages aux esprits et aux caractères recherchés.

Superbe série !

8 étoiles

Critique de Siam51 (, Inscrit le 16 décembre 2006, 30 ans) - 17 décembre 2006

Le trône de fer est une excellente série.

En lisant le premier tome, je me suis moi-même demandé « D’où cette série tire-t-elle son prix locus ?? ».
Le début est très rebutant.
Les personnages sont nombreux. L’intrigue ne daigne pas pointer le bout de son nez. En bref : on s’ennuie souvent d’inaction, lorsque l’on ne se perd pas dans les personnages.

Mais courage et persévérance ! Car l’attente en vaut la chandelle !

Au fur et à mesure que l’on avance dans l’histoire, tous les noms de personnages finissent par prendre vie sous la plume de George R. R. Martin. On découvre une intrigue vraiment très bien ficelée. Les événements sont inattendus, les rebondissements présents, et la psychologie des personnes est superbement dépeinte.
Un point qui fait son charme à cette série, c’est la narration multiple. Chaque chapitre se consacre sur un personnage. De ce fait, on prend du recul face aux tromperies et complots qui infestent cette série, les viols, les assassinats et l’inceste de même.
Chacun des personnages agit avec ses propres motivations, si bien que l’on ne sait plus trop avec qui être. Le choix est donné au lecteur de soutenir le camp qu’il a choisi.

Le Trône de fer se classe parmi la Haute Fantasy, on s’attend donc à se retrouver avec des pouvoirs magiques à foison et des créatures chimériques en abondance, des différentes races ou encore des reliques fantasmagoriques, mais il n’en ait rien de cela dans le Trône de fer.
Les créatures qui sortent du commun de l’Homme sont assez rares, et la magie l’est encore plus.

Un point qui peut s’avérer comme négatif, c’est le phénomène de série. On a parfois l’impression, du fait d’une narration multiple, de se retrouver propulsé dans une série avec des "la suite au prochain épisode". Chaque chapitre se termine bien entendu par un évènement des plus savoureux, et retourner à un personnage différent peut être décevant. En même temps, ça crée chez le lecteur la soif de lire pour retrouver son personnage favori de l’histoire. Et à force de lecture, tous les personnages deviennent favoris !

En bref, superbe série que le Trône de fer. Je ne peux que la conseiller aux amateurs de Fantasy. Et si vous bloquez au début l’histoire, pensez au fameux Seigneurs des Anneaux de Tolkien : le début n’est pas bien folichon, jusqu’à ce que l’intrigue prenne toute son ampleur au fur et à mesure des pages…

Quelques citations coup de cœur :

"Que pèse l’honneur contre l’amour d’une femme ? Que pèse le devoir contre un nouveau-né qu’on étreint… ou contre le souvenir d’un frère qui sourit ?
Du vent, des mots. Des mots, du vent.
Nous ne sommes que des créatures humaines, et les dieux nous ont créés en vue de l’amour. C’est là notre auguste gloire, là notre auguste tragédie."

"Qui se hâte toute sa vie durant hâte tout simplement sa mort."

"Si j’examine crûment mes forces et mes faiblesses, je n’ai d’autre arme que mon esprit. Mon frère a son épée, le roi Robert sa masse d’arme, moi mon esprit… et l’esprit a autant besoin de livres qu’une épée de pierre à aiguiser pour conserver son tranchant."

"Joffrey est le ver noir qui ronge le cœur du royaume ! Ténèbres fut son père, et sa mère Mort ! Anéantissez-le avant qu’il ne vous gangrène tous ! Anéantissez-les, la reine putain comme son ver de fils, l’ignoble gnome et l’araignée perfide, les fleurs mensongères !"

Dur, dur mais on s'y fait...

6 étoiles

Critique de Margarita29 (, Inscrite le 6 avril 2006, 48 ans) - 18 avril 2006

J'ai lu les 9 tomes du "trône de fer", c'est-à-dire tout ce qui est paru en français à ce jour. J'ai eu beaucoup de mal au début : il y a énormément de personnages, l'intrigue est complexe mais j'avais tellement entendu de bien de cette série que je me suis accrochée.

Certains tomes m'ont parus interminables, et finalement j'ai adoré les tomes 8 et 9. Le décor est enfin posé, les personnages sont plus fouillés, on s'attache beaucoup à certains.

Je conseille donc cette série aux lecteurs patients (en effet, il est prévu que la série fasse une vingtaine de tomes au total !)

Pas accroché non plus...

5 étoiles

Critique de Asgard (Liège, Inscrit le 14 juillet 2005, 39 ans) - 22 juillet 2005

Ce livre, bien que pas très mauvais, manque effectivement de passion.
Personnellement, j'ai été jusqu'au tome 4 de la série avant d'abandonner. Quand j'ai découvert qu'il y avait 9 tomes au total, je n'ai plus eu la force de continuer...
C'est pas faute d'avoir essayé vraiment. Mais quand vous commencez à lire un livre en vous disant vivement que ce soit fini, il vaut mieux arrêter les dégats.
Le début était pourtant prometteur, mais le souffle retombe au fur et à mesure des pages.

Un peu dur...

8 étoiles

Critique de Johandrik (, Inscrit le 24 avril 2005, 29 ans) - 21 juillet 2005

Les critiques précédentes me semblent un peu dures... Ce livre revêt une véritable force, sentimentale, et transporte dans des contrées lointaines et mystérieuses, bouleversant nos sens pour peu que l'on se prête à l'abandon de la lecture, et de l'évasion . La fantasy est dure a écrire sans tomber dans les clichés... bravo donc à l'auteur

Etrange

5 étoiles

Critique de Wakkafr (Paris, Inscrit le 12 juin 2004, 44 ans) - 7 avril 2005

Etrange sentiment à la fin de ce premier ouvrage. La multitude de personnages aurait pu me décourager, d'autant que je m'y suis souvent perdu sans vraiment essayer de raccrocher les wagons, mais la vraie question qui s'est imposée à moi a été :"Je continue ou pas ?"
Question que je n'ai pas encore tout à fait résolue.
Je cherchais une fresque, une histoire en plusieurs tomes ; elle est là. Mais je voulais aussi la passion, le suspense, la fièvre... qui, à la fin de ce premier tome, ne sont pas vraiment au rendez-vous.
Je tergiverse.

Forums: Le trône de fer, tome 01 : La glace et le feu

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Le trône de fer, tome 01 : La glace et le feu".