Le trône de fer, tome 02 : Le donjon rouge de George R. R. Martin

Le trône de fer, tome 02 : Le donjon rouge de George R. R. Martin
(A Game of Thrones 2/2)

Catégorie(s) : Littérature => Fantasy, Horreur, SF et Fantastique

Critiqué par Cuné, le 6 octobre 2004 (Inscrite le 16 février 2004, 50 ans)
La note : 8 étoiles
Moyenne des notes : 9 étoiles (basée sur 9 avis)
Cote pondérée : 7 étoiles (635ème position).
Visites : 3 756  (depuis Novembre 2007)

Le roi est mort... vive le roi !

Ouf ! En refermant ce 2° tome je suis épuisée... Que d'action mes aïeux... ça n'arrête pas une minute, c'est un tourbillon, avec du sang, des entrailles, des trahisons, des coups tordus etc... Il est vrai qu'une fois les personnages bien assimilés, on apprécie beaucoup les changements de héros à chaque chapitre (une petite dizaine de pages à chaque fois), éclairant sous différents angles les évènements.
On retrouve beaucoup d'éléments communs avec Robin Hobb, les loups, les bâtards, une forme de magie etc... mais c'est moins fouillé en psychologie et beaucoup plus remuant.
C'est une très belle série de fantasy, mais dans laquelle on plonge moins à pieds joints que dans l'assassin royal.
Par contre c'est suffisamment différent pour avoir envie de la suivre jusqu'au bout.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les rois maudits version fantasy

10 étoiles

Critique de Kabuto (Craponne, Inscrit le 10 août 2010, 57 ans) - 10 mai 2015

Alors que dans le Trône de fer l’auteur mettait en place son univers et ses personnages, dans le Donjon Rouge les choses s’accélèrent et les évènements dramatiques s’enchaînent à vive allure. Le Royaume des Sept Couronnes est maintenant en guerre et le jeu des alliances et des intrigues bat son plein. Nous voilà maintenant plongé au cœur d’un conflit opposant principalement les Lannister et les Stark. G. R. R. Martin n’a pas son pareil pour surprendre le lecteur et j’avoue avoir été plus d’une fois stupéfait par la direction que prenait le récit. Cette saga est décidément un must du genre qui s’avère à la fois passionnante et bien écrite. Je ne suis pas près de décrocher.

Second essai réussi

9 étoiles

Critique de POOKIES (MONTPELLIER, Inscrit le 16 août 2006, 40 ans) - 7 novembre 2013

Ce second tome permet à l'auteur de convaincre les lecteurs d'avoir bien fait de résister au 1er épisode qui était assez rude à lire. L'action est enfin lancée et ça part en vrille dans tous les sens. Chacun veut une part du trône ou veut se venger de quelqu'un. L'histoire est encore très dense et nous rentrons dans le monde de chacun des antagonistes. On a ainsi une vision à 360 degrés des mondes et nous connaissons au fur et à mesure les raisonnements de chacun. Mais nous sentons bien que de nombreux personnages cachent bien leur jeu et qu'ils abattront leur carte maîtresse au bon moment.
Bref, de multiples surprises risquent bien d’être dévoilées lors des épisodes suivants. j'ai hâte.

Le début des hostilités

7 étoiles

Critique de Sundernono (Nice, Inscrit le 21 février 2011, 35 ans) - 8 août 2013

Après un premier tome un peu poussif, mise en place de l'histoire oblige, le Donjon Rouge nous plonge au cœur de l'action pour la conquête du trône de Fer.
Pour ceux qui ont vu la série ce tome correspond à la deuxième partie de la saison 1.
Conquête du pouvoir, trahisons, alliances, batailles, intrigues sont au rendez vous et ce coup ci ne sont pas gâchées par des erreurs de syntaxe.
Le style est toujours aussi peu élégant mais qu'importe car le point fort demeure l'histoire qui devient de plus en plus passionnante.
Sans être un amateur de Fantasy franchement j'y prends goût!

Passionnant!!!!

9 étoiles

Critique de Manu2793 (Voiron, Inscrit le 15 novembre 2010, 30 ans) - 2 avril 2013

Le premier tome ne m'avait pas complétement enchanté. Loin de là je l'avais trouvé parfois très ennuyeux mais d'un très grand potentiel. J'ai longuement hésité à continuer la série. Mais ce deuxième tome est splendide. Plus d'effort à faire pour retenir les noms des lieux et personnages. L'action si lente dans le premier tome va en s'accélérant. Un suspense au sommet, des combats très bien décrits, des rebondissement auxquels on ne s'attend pas et un style d'écriture auquel on s'attache. La saga de Martin promet d'être grandiose.

Le trône de fer : deuxième tome

10 étoiles

Critique de Ayor (, Inscrit le 31 janvier 2005, 45 ans) - 22 février 2012

Complots, manipulations en tout genre, luttes incessantes pour le pouvoir, combats et aventures diverses composent ce deuxième tome aussi prenant que le premier.

Il n'est pas toujours facile de s'y retrouver dans cet imbroglio de personnages d'où l'intérêt de bien assimiler le premier volume, mais une fois le tout bien saisi, les pages se tournent sans se rendre compte de rien, du temps qui passe, l'évasion est totale, et c'est une toujours une torture que de devoir lâcher ce roman.

La psychologie des personnages principaux est travaillée, les portraits sont délectables, les dialogues ciselés, bref rien n'est laissé au hasard, et le tout orchestré par un auteur à l'imagination extraordinaire se révèle être à mes yeux la meilleure saga de fantaisy à ce jour .

Malgré tout, et même si cela s'avère difficile, mieux vaut se modérer dans l'avancée de la série au risque d'être rapidement en manque, l'œuvre n'étant à ce jour pas encore achevée. Mais s'interrompre reste un moment douloureux car se plonger dans cette superbe saga procure des plaisirs incroyables.

Un chef d’œuvre à lire impérativement !

10 étoiles

Critique de Endymion (lille, Inscrit le 11 mai 2005, 37 ans) - 22 mai 2008

Deuxième volet de la saga du Trône de Fer, le Donjon Rouge reprend la trame narrative exactement au moment où le premier s’était clos. On retrouve donc cette même foule de protagonistes, tous bénéficiant d’un profil psychologique finement ciselé grâce au talent de George R.R. Martin, un auteur hanté par le souci du détail et du réalisme. Comme dans La Glace et le Feu, l’histoire se concentre sur les rivalités qui séparent les grandes puissances des Sept Couronnes. Mais cette fois-ci, le roman se pare d’une couleur différente. De celle, grisâtre, de la manipulation et de la félonie, il vire à l’écarlate, celle de l’action guerrière et du meurtre. L’auteur durcit le ton, pourtant déjà très adulte. Les morts violentes les plus inattendues se produisent, les jeunes protagonistes de l’histoire mûrissent dans la douleur et dans la peine et ils deviennent malgré eux les acteurs principaux de ce drame imprégné de parfums Shakespeariens..

Au niveau de l’écriture, c’est la grande classe dans le style, très élégant, comme dans la forme, avec sa structure irréprochable. Ainsi, de la même manière que le premier tome, la narration est divisée en récits à tiroir qui mettent en forme les différents points de vue des personnages les plus marquants. Parmi eux, entre autres, Tyrion Lannister, le nain manipulateur, Jon Snow le bâtard, gardien du Mur du Nord, Robb Stark de Winterfell, jeune seigneur de 16 ans et Daenerys, princesse du peuple du Cheval. Il est d’ailleurs intéressant de noter que Martin s’attache à peupler son œuvre de femmes fortes, que cela soit la sage Catelyn, sa fille Sansa ou l’extraordinaire Daenerys (à mon goût, le personnage le plus puissant, dramatiquement parlant, de cet opus). En leur compagnie, le lecteur va découvrir un monde en mutation, un royaume faussement solide qui va s’écrouler en quelques heures, entraînant les Sept Couronnes dans une dramatique succession d’événements dramatiques et souvent imprévisibles.

Au fil de la lecture de ce Donjon Rouge, l’on assiste également à la prise d’importance de l’élément fantastique. Oh, cela n’est guère encore très criant, l’on est encore loin d’errer dans un univers de high fantasy, mais, par petites touches, l’auteur nous entraîne à croire que tous les récits qui sont racontées par les scaldes et les bardes au coin du feu ne sont pas forcément que des contes pour effrayer les enfants. Il semblerait même qu’au-delà du Mur, au cœur du Bois Hanté, des créatures s’apprêtent à marcher ver le Sud, profitant pour ce faire le retour de l’Hiver. Un Hiver dont l’on ne sait finalement pas grand-chose, et dont l’on arrive à craindre autant que les personnages son arrivée annoncée.

Le roman est brillamment écrit, avec un style très adulte et loin de tout manichéisme puéril, la trame est forte de multiples ramifications toutes aussi solides les unes que les autres et les personnages sont tous dotés d’une grande profondeur psychologique. Cet opus contient également plus d’éléments fantastiques que le premier, avec la matérialisation de quelques phénomènes inexplicables et un extraordinaire et surprenant final. Mais attention, l’on reste toutefois dans le domaine de la low fantasy. Dans le Trône de Fer, vous ne verrez pas d’elfes, de nains ou d’épées magiques, juste des humains, avec leurs faiblesses et leurs forces. Des hommes et des femmes mis à nu, dévoilant sans fausse pudeur leurs ambitions, leurs haines et leurs peurs. Un chef d’œuvre à lire impérativement !

Ouf...

9 étoiles

Critique de Poupi (Montpellier, Inscrit le 11 août 2005, 27 ans) - 18 avril 2007

Le début était pourtant chaotique et difficile de s'y accrocher. Mais ce second tome, qui clot le premier tome en Vo, fait bien figure de fin provisoire, on sent bien le suspense qui monte, les intrigues qui se nouent, les complots qui se trament.
On sait désormais que le talent de Martin réside dans son manque total de manichéisme ; pas de gentils, dans cette saga, chacun cherche son profit, et cela donne un côté luisant et glauque à l'affaire : j'adore vraiment cette oeuvre gigantesque, titanesque !

Passage obligé

8 étoiles

Critique de Wakkafr (Paris, Inscrit le 12 juin 2004, 44 ans) - 24 juillet 2005

Quatrième de couverture :

"Le Royaume des Sept Couronnes est en pleine tourmente. Jouet de perfides intrigues nouées dans l'ombre autant que de grands seigneurs qui n'attendent qu'une occasion pour se rebeller, Eddard Stark, Main du Roi, tente d'y faire régner l'ordre et la justice au nom de son souverain... Mais ses efforts semblent vains.
Car comment protéger le roi Robert Baratheon des complots alors que celui-ci, imprévisible, n'aspire qu'à braver le danger ? Comment imposer la paix à des barons qui ne rêvent que de batailles et de pouvoir ?
Et de plus, comment résister à cet engrenage infernal alors qu'au-delà des mers, une armée s'assemble pour fondre sur le royaume ?
Le chaos et la guerre semblent inévitables..."

C'est vraiment sans aucun regret que je me suis lancé dans le deuxième tome de cette saga !
Fini le sac de noeuds du premier tome, passage obligé pour situer les différentes maisons.
Les évènements se succèdent, forgent les personnages, leurs caractères, leurs destinées. On sent des tragédies se ficeler, et l'on pressent que la génération des enfants deviendra celle des futures batailles sanglantes qui déchireront le royaume des Sept Couronnes.

Accoutumé au style de l'auteur, j'ai pris plaisir à rechercher certains mots dans le dico et me suis amusé de tournures anciennes tout à fait appropriées à la Fantasy.

Forums: Le trône de fer, tome 02 : Le donjon rouge

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Le trône de fer, tome 02 : Le donjon rouge".