Le Trône de fer, tome 05 : L'invincible forteresse de George R. R. Martin

Le Trône de fer, tome 05 : L'invincible forteresse de George R. R. Martin
(A clash of kings 3/3)

Catégorie(s) : Littérature => Fantasy, Horreur, SF et Fantastique

Critiqué par Poupi, le 23 avril 2007 (Montpellier, Inscrit le 11 août 2005, 27 ans)
La note : 9 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 6 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (9 413ème position).
Visites : 3 118  (depuis Novembre 2007)

Fantasy renouvelée

Fini, le second tome (VO) ; A Clash of Kings est derrière moi !

Ce second opus est composé, en version française, de La bataille des rois, de L'ombre maléfique et de L'invincible forteresse. Trois tomes plus courts que les deux précédents, ce qui équilibre la taille des volumes VO : on est bons ! Evidemment, quand on sait que ces trois tomes, si on les compte à 7€ l'un, nous reviennent à 21€ au total, et qu'un volume VO ne dépasse guère les 10 ou 12 $, on a le droit de dire "fucking français". Mais passons !

Des tomes de qualité : si vous aviez eu du mal à embrayer avec les deux premiers tomes (et surtout avec le premier ? normal !), aucune chance de ce côté quant à la suite ; palpitante, jouissive, jubilatoire, cruelle, méchante, trash, sexuelle, violente, et surtout dépourvue du moindre manichéisme : peut-on oser parler de gentils et de méchants dans cette fresque titanesque ? J'crois pas, non... Les vestes se retournent, on change d'écusson, de bannière, de serments, on trahit, on poignarde, on vendrait père et mère pour trouver sa place dans ce choc de rois, littéralement. Qui sont-ils, ces rois ? Lord Stannis Baratheon, de Peyredragon ; lord Renly Baratheon, sire d'Accalmie ; Joffrey Baratheon, ou plutôt affilié aux fourbes Lannister, seigneur de Port-Réal ; et enfin lord Robb Stark, seigneur de Winterfell, roi du Nord et du Conflans. Ils s'arrachent la couronne qui leur donnera le droit de régner sur les Sept Couronnes, royaume déchiré, qui s’apprête à vivre le plus rude hiver jamais connu... Car l'hiver vient....

C'est avec ce second tome (parlons en terme de VO) que l'on commence à aimer certains personnages, et à aimer en détester d'autres. Haute Catelyn, brave Robb, perfide Tyrion, infâme Joffrey, controversé Jon, opprimée Sansa, forte Arya, amical Davos, fière Daenerys... Tous ces personnages, on les chérit, on les hait, on veut les retrouver, ou pas. Mais on ne peut qu'avouer le plaisir que procure G.R.R. Martin en nous contant leurs aventures, si violentes, crues, tristes et horribles soient-elles. J'entame avec fébrilité et impatience le troisième tome !

Un petit problème de traduction à noter, quand même... C'est dommage !

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • L'invincible forteresse [Texte imprimé] George R. R. Martin trad. de l'américain par Jean Sola
    de Martin, George R. R. Sola, Jean (Traducteur)
    J'ai lu / J'ai lu. Fantasy
    ISBN : 9782290319956 ; EUR 7,00 ; 31/07/2002 ; 347 p. ; Poche
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

La guerre fait rage

7 étoiles

Critique de Kabuto (Craponne, Inscrit le 10 août 2010, 57 ans) - 7 octobre 2015

La guerre fait rage au cœur de Westeros, des citadelles changent de mains, d’autres partent en fumée et de nombreuses maisons nobles perdent leurs derniers héritiers. Pendant ce temps derrière le mur de glace, les ennemis s’organisent et bien loin à l’est Daenerys prépare son retour. Bref, le chaos règne dans un royaume plus divisé que jamais et c’est grâce au destin de ses quelques personnages que l’auteur nous raconte l’histoire de ce monde riche et violent. Même si les évènements majeurs ne sont pas aussi nombreux qu’au début de l’aventure, suivre les Lannister, les Stark et les autres maisons dans cette saga furieuse et sanglante est une passionnante aventure.

La bataille de la Néra

6 étoiles

Critique de Sundernono (Nice, Inscrit le 21 février 2011, 34 ans) - 27 septembre 2013

Je rejoins la critique précédente. En effet ce cinquième tome m'a semblé moins intéressant que les précédents, en fait j'ai ressenti une sorte de lassitude.
Cependant je pense que cela est dû au fait que cette lecture s'est faite en parallèle de la diffusion de la saison 3 et le fameux épisode 9 y est surement pour beaucoup. Il a très certainement gâché mon plaisir. Du coup ma critique est faussée.
Il faut bien dire qu'après un tel choc et de telles péripéties toute l'histoire perd de son importance vu le sort réservé à nombre de protagonistes.
Cependant pour les lecteurs n'ayant pas encore découvert la série, ce cinquième opus conserve tout de même de réels atouts: une histoire prenante, des personnages qui s'étoffent, agréable à lire...

Un petit ps: pour ceux qui suivent la série ce cinquième tome correspond grosso modo aux épisodes 6 à 10 de la saison 2.

cinquiéme opus.

7 étoiles

Critique de Manu2793 (Voiron, Inscrit le 15 novembre 2010, 30 ans) - 10 juillet 2013

Grand fan de la saga j'ai enchainé les tomes jusqu’à celui-là. Mon sentiment une fois ce dernier achevé est mitigé. On retrouve un nombre de retournements de situation abracadabrantesques en peu de pages. Je crains que Martin a négligé scénario à mesure des tomes (La lecture du tome 3 me le dira). Bref, vous l'aurez compris j'ai trouvé ce tome plus faible que les précédents. Cependant je vais continuer la saga qui promet encore beaucoup d'intrigues passionnantes. Pour la traduction je suis surpris par autant de critiques. Peut-être que le texte a était dénaturé et que quelques erreurs se cachent mais un travail formidable a été fait pour inclure un vieux français qui donne une certaine richesse stylistique au texte qui ne se retrouve pas dans la version originale en anglais.

Le trône de fer : cinquième tome

10 étoiles

Critique de Ayor (, Inscrit le 31 janvier 2005, 45 ans) - 19 mars 2012

A l'origine, "La bataille des rois", "L'ombre maléfique" et "L'invisible forteresse" ne forment qu'un seul tome : "A clash of Kings", les éditeurs français l'ayant opportunément et mercantilement découpé en 3 volumes. Il est vrai que l'œuvre de George R.R. Martin est autant imposante qu'ambitieuse, mais était-ce réellement nécessaire d'agir de la sorte ?

Toujours est-il que ce cinquième opus vient clôturer la deuxième partie de la saga avec notamment la magistrale bataille de la Néra opposant les forces de Stannis Barathéon d'un côté, et celles de son neveu Joffrey de l'autre.

Tout comme le reste de l'œuvre, cette bataille est magnifiquement contée, et laisse présager une suite palpitante. De nombreuses interrogations se posent quant à l'avenir des personnages principaux, et tout ceci nous promet de passionnants moments de lecture.
Juste parfait !

Génialissime

10 étoiles

Critique de Endymion (lille, Inscrit le 11 mai 2005, 37 ans) - 22 mai 2008

Cinquième tome de l’édition française, l’invincible forteresse clôt en fait le deuxième livre de la série intitulé en version anglaise A Clash of Kings. Le contenu de ce roman se veut donc être à la fois une conclusion et une introduction à une autre succession d’évènements. Un objectif fixé qui se voit parfaitement atteint.

En effet, toujours de sa plume très sophistiquée, George R.R. Martin continue à nous exposer de multiples points de vue sur la situation dramatique du royaume des Sept Couronnes, par l’intermédiaire de chapitres dédiés. Les personnages étant tous dans des positions théâtrales totalement différentes, la trame générale nous offre alors une multiplicité narrative très riche ; un aspect qui est assurément la principale force de cette saga. D’Arya Stark à Tyrion Lannister, en passant par Daenerys Targaryen Drogo et Snow le bâtard, le lecteur se voit proposer un panorama quasi complet de l’univers fantasmé par un George R.R. Martin en plein déchainement créatif. Chacun pourra donc y trouver, ou y conforter dans son statut, un favori, en fonction de sa sensibilité. Personnellement, j’avoue avoir un faible pour Tyrion et lady Catelyn Stark.

En plus de constater une nette recrudescence des évènements d’origine magique – Martin continue à lentement faire monter la dose de surnaturel dans son récit -, l’Invincible Forteresse se trouve être un momentum qui pousse à l’explosion épique l’arc principal de la saga. En effet, dans ce tome, les prétentions affichées par tous les prétendants au trône de fer atteignent leur paroxysme et le résultat ne pouvait être qu’une généralisation de l’intervention armée. Une conséquence guerrière qui fait que la narration prend des petites allures « guerre de cent ans » avec des analogies volontaires comme la présence de Grandes Compagnies ravageant les campagnes et petites armées de chevaliers lourdement armés.

Œuvre de conclusion de cycle qui est plus un nouveau départ qu’autre chose, L’invincible forteresse est un roman qui brille par son aspect épique et aventureux. On quitte un peu plus les intrigues de palais pour endosser son armure ou sa tenue d’éclaireur afin de découvrir plus avant les dangers et les mystères des terres des Sept Royaumes. On peut noter aussi la continuation de cette douce introduction des phénomènes magiques dans le récit, alors que les relations entre les personnages deviennent de plus en plus complexes et pleines d’ambiguïté.

Forums: Le Trône de fer, tome 05 : L'invincible forteresse

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Le Trône de fer, tome 05 : L'invincible forteresse".