Prague fatale de Philip Kerr

Prague fatale de Philip Kerr
(Prague fatale)

Catégorie(s) : Littérature => Policiers et thrillers

Critiqué par Monocle, le 31 janvier 2015 (tournai, Inscrit le 19 février 2010, 59 ans)
La note : 8 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 3 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (20 786ème position).
Visites : 1 766 

Prague fatale

Le capitaine de police Bernie Gunther retrouve Berlin en septembre 1941. Son passage au front de l'Est lui a laissé un drôle de goût de fer et de sang dans la bouche. Les nuits sont longues à la recherche du sommeil et les jours aussi, à la recherche de l'essentiel car en cette période de guerre l'Allemagne manque de tout.
Affecté au département des homicides, Bernie enquête sur le meurtre d'un ouvrier de chemin de fer néerlandais. Il fera la connaissance d'Arianne Tauber qui deviendra sa maîtresse.
Et puis soudain l'histoire s'emballe. Le général Reinhard Heydrich, Reichsprotektor de Bohême convoque notre narrateur à Prague dans sa maison de campagne pour une réunion avec des amis.
Bernie Gunther ne comprend pas très bien le sens de cette invitation mais il est des ordres qui ne se discutent pas.
Bernie emmènera son nouvel amour, pensant pouvoir la rejoindre la nuit à son hôtel, car il n'est pas question de l'impliquer dans cette réunion de hauts gradés SS, gestapistes et membres influents du parti nazi.
Il faudra peu de temps pour qu'un meurtre y soit commis.


Une fiction où les personnages ont cependant réellement existé et fruits d'une recherche minutieuse de l'auteur.
Un humour percutant, de belles descriptions et une bonne intrigue.
J'ai beaucoup apprécié cette lecture.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Atmosphère...

9 étoiles

Critique de Deinos (, Inscrit le 14 février 2009, 57 ans) - 1 janvier 2019

Ce roman, plus qu'une intrigue, évoque l'atmosphère pesante et oppressante qui entoure le personnage Reinhard Heydrich, et ceci de manière magistrale...

Une intrigue genre huis-clos, plutôt genre crime de l'Orient Express dans sa forme, avec un regard sur les horreurs du nazisme...

Des romans de Philip Kerr celui-ci m'a paru le plus achevé, le plus intense...

Dix petits nazis

7 étoiles

Critique de Pacmann (Tamise, Inscrit le 2 février 2012, 54 ans) - 12 octobre 2018

Nous retrouvons le sympathique Commissaire Gunther invité à découvrir un assassin/ traître parmi la cours du tristement célèbre général Reinhard Heydrich, Reichsprotektor de Bohême-Moravie, et ce quelques mois avant l’attentat qui lui coûta la vie.

Un capitaine, ordonnance du général, a été abattu dans sa chambre et Bernie Gunther doit découvrir le meurtrier parmi les convives, tous d’imbuvables SS aux mains pleines de sang de leur campagne à l’Est, et donc tous de potentiels coupables.

L’auteur s’amuse en faisant clairement référence à un huis-clos à l’Agatha Christie sans oublier comme à son habitude de nombreuses références historiques en les mêlant à de la fiction et à un humour toujours aussi grinçant.

Le lecteur se doute aussi assez vite qu’il y a derrière cette enquête une forme de complot dont Bernie Gunther ne sera pas dupe.

Dans la bonne lignée de la série des Bernie Gunther, mais pas forcément le meilleur.

Forums: Prague fatale

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Prague fatale".