Lefranc, Tome 26 : Mission Antarctique de Jacques Martin, François Corteggiani (Scénario), Christophe Alvès (Dessin)

Catégorie(s) : Bande dessinée => Aventures, policiers et thrillers

Critiqué par Shelton, le 20 mars 2016 (Chalon-sur-Saône, Inscrit le 15 février 2005, 63 ans)
La note : 7 étoiles
Moyenne des notes : 6 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 4 étoiles (41 835ème position).
Visites : 1 444 

Souvenirs de lectures... et nouveauté !

On dit souvent que les mythes sont des histoires appelées à disparaitre et, en fait, les mythes perdurent, perdurent presque jusqu’à la fin des temps… Alors, les mythes existent-ils en bandes dessinées ? Délicate question qui a été traitée, d’ailleurs de façon médiocre, durant le dernier festival de la bande dessinée d’Angoulême. J’aurais tendance à déclarer que les mythes éternels, ceux dont on parlait il y a quelques instants, n’existent pas en bandes dessinées. Par contre, je suis persuadé qu’il y a bien des séries mythiques, générationnelles, qui restent dans nos mémoires et dont on n’arrive que très difficilement à se détacher.

Par exemple, il est ainsi pour moi de séries comme Tintin, Blueberry, Alix, Lefranc, Cubitus, Sillage… Rien n’est jamais éternel, même pour moi il arrive que je les délaisse quelque peu… Mais, quand, même, elles sont souvent là. Je crois qu’il ne se passe pas une année sans que je relise au moins un album des aventures de Tintin. C’est d’ailleurs assez souvent les mêmes que je relis : Le crabe aux pinces d’or, L’affaire Tournesol, Les bijoux de la Castafiore… Mais, remarquez que cette série Tintin est comme morte ou figée dans le temps. Du coup, il n’y a pas de découverte, juste des relectures. Par contre, avec les aventures de Lefranc, il y a des nouveautés ce qui ravive le plaisir…

Lefranc est une série qui a été créée par Jacques Martin, auteur de bande dessinée français, qui a réjoui des milliers et des milliers de lecteurs. Alix, Lefranc, Jehn, Orion, Loïs… Les séries ne manquent pas et le phénomène générationnel existe bien car vous ne connaissez pas et n’aimez pas les mêmes en fonction de votre âge… j’étais adolescent quand j’ai découvert cette merveille, ce premier album de la série, La grande menace. C’est pour moi un chef d’œuvre et il irait bien au panthéon de mes albums préférés avec Les bijoux de la Castafiore déjà cités, La marque jaune, Le Pied-tendre, La marque de Raspoutine, Le cavalier perdu… et me voilà fâché avec tous ceux que je n’ai pas cité ! Néanmoins, j’ai été séduit par ce journaliste aventurier Guy Lefranc et j’ai aimé suivre ses nouvelles aventures au fur et à mesure que les auteurs venaient se frotter au mythe. Ils furent nombreux d’ailleurs à participer à la construction du personnage avec ou après Jacques Martin : Bob de Moor, Gilles Chaillet, Christophe Simon, Francis Carin, André Taymans, Jacquemart, Weber, Drèze, Régric, Delperdange, Maury, Robberecht, Seiter et, maintenant, pour le dernier paru, Mission Antarctique, François Corteggiani et Christophe Alvès…

Alors certains diront qu’il n’y a rien de neuf dans cette histoire, que Lefranc est toujours un personnage ambigu, que Borg le méchant est de plus en plus curieux et bla bla bla… Moi, je réponds, la série est toujours bien dessinée, peut-être même de mieux en mieux ; Lefranc me fascine et il me permet de m’identifier au héros sans difficulté ; la série s’est améliorée entre autre avec la complexification des intrigues, avec la présence de femmes, avec un peu plus de politique, de diplomatie, de réflexion…

Il n’en demeure pas moins que la série continue à avoir la guerre froide comme cadre général ce qui donne à la série un petit côté vieillot ce qui en fait aussi son charme… Ne le nions pas, nous qui avons connu la fameuse guerre froide, les chasses aux espions, la hantise de voir les Russes débarquer à chaque instant…

J’ai lu cet album, Mission antarctique avec beaucoup de plaisir. Certes, l’intrigue est un peu tirée par les cheveux au départ car il faut y croire à cette base militaire nazie dans les années cinquante… Par contre, après, ça fonctionne parfaitement… Bon, pour cette fois, il n’y aura pas de reportage dans son journal, on ne sait pas ce qu’est devenu exactement Axel Borg, mais, heureusement, il retrouve Jeanjean pour quelques jours de vacances mérités…

Le lecteur que je fus durant quelques instants est satisfait et il a tendance à penser que ces lectures mythiques, à défaut d’être grandes et immortelles, sont pour le moins plaisantes !

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Changer de méchant?

5 étoiles

Critique de Vince92 (Zürich, Inscrit le 20 octobre 2008, 41 ans) - 9 septembre 2017

Lefranc et le monde libre, aidés pour l'occasion des anciens alliés soviétiques, sont confrontés à la résurgence de la menace nazie qui se présente sous la forme des derniers fanatiques du régime qui ont installé une base pour leur "wunderwaffen" en Antarctique...
Un scénario maintes et maintes fois régurgité donc, quel scénariste aura l'imagination de sortir des sentiers plus qu'empruntés de la menace nazie? A croire que la croix gammée sur fond de drapeau rouge et blanc fait toujours recette parmi les lecteurs de BDs. Je commence personnellement à m'en lasser...
Cependant, l'album dans ses détails est intéressant, le scénariste a fait un assez bon travail de scriptage de l'histoire, les personnages sont intéressants et il s'agit d'une suite d'un précédent album. Par ailleurs, les dessins d'Alvès sont réussis pour moi.
Un demi satisfecit donc pour un album sans originalité mais réalisé avec soin.

Forums: Lefranc, Tome 26 : Mission Antarctique

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Lefranc, Tome 26 : Mission Antarctique".