Les fiches les plus visitées (nouvelle version)

L'ancien classement est ici. Le nouveau classement se base sur les visites depuis le 4 novembre 2007, avec un comptage de visites amélioré

Début Précédente Page 7 de 7

181.
18860 visites
sans couverture

Le grand cahier de Agota Kristof

critiqué par Cameleona - (Bruxelles - - ans)
6 etoiles
Humour noir
“ Le Grand Cahier ” constitue le premier volet d’une trilogie haletante, relatant les aventures de deux jumeaux, Claus et Lucas. Le réalisme et le cynisme dont ils font preuve dès leur plus jeune âge leur valent de survivre dans un monde totalitaire et sans pitié pour les faibles. Les deux enfants vivent dans un pays en guerre, dans une atmosphère rappelant...

182.
18833 visites
sans couverture

Ça de Stephen King

critiqué par Treize - (Rumillies - 40 ans)
4 etoiles
Ca
Tout les 27 ans environ, un clown prend la forme de monstres issus de la peur de jeunes enfants. En 1958 une bande de copains parvient à combattre ce "clown" mais sans le tuer. Mais il est de retour 27 ans plus tard. Et c'est encore à nos jeunes amis devenus "vieux" de le combattre. Ce livre est long, il ne se...

183.
18781 visites
sans couverture

Ne le dis à personne... de Harlan Coben

critiqué par Zoom - (Bruxelles - 65 ans)
9 etoiles
excellent thriller
353 pages à tourner quand personne ne vient vous demander de mettre la table ou d'aller au charbon...vous n'irez pas ! Un excellent pollar donc, qui m’a un peu rappelé Mary Higgins Clark, mais mieux écrit, plus subtil et moins mathématique, avec des chapitres qui appellent sans répit la lecture du suivant, jusqu'au bout. Quand le dernier mètre de la...

184.
18701 visites
sans couverture

Auprès de moi toujours de Kazuo Ishiguro

critiqué par Aaro-Benjamin G. - (Montréal - 49 ans)
4 etoiles
Une machination inclassable
Le sixième roman de Ishiguro nous entraîne dans un univers kafkaïen aux subtilités tellement minutieuses que le lecteur inattentif ne pourra discerner la travestie. Une œuvre de science-fiction ? De littérature ? Difficile à déterminer… Le décor du roman est un pensionnat bourgeois où les professeurs ne sont pas des pédagogues mais des « gardiens ». Une partie des élèves...

185.
18669 visites
sans couverture

Sauve-moi de Guillaume Musso

critiqué par Leura - (-- - 68 ans)
8 etoiles
Attachant...
Juliette est française, et elle travaille comme serveuse à New York. Comme tant d'autres, elle a cru au rêve américain, elle se voyait déjà vedette de cinéma. En attendant que ce beau rêve se réalise, c'est la galère et un petit appartement qu'elle partage avec Colleen. Quand elle rencontre Sam, elle prétend être avocate, un peu par bravade, et un...

186.
18641 visites
sans couverture

Comment je suis devenu stupide de Martin Page

critiqué par Lucien - (63 ans)
8 etoiles
Comment je ne suis pas devenu stupide...
« Il avait toujours semblé à Antoine avoir l'âge des chiens. Quand il avait sept ans, il se sentait usé comme un homme de quarante-neuf ans ; à onze, il avait les désillusions d'un vieillard de soixante-dix-sept ans. Aujourd'hui, à vingt-cinq ans, espérant une vie un peu douce, Antoine prit la résolution de couvrir son cerveau du suaire de la stupidité....

187.
18616 visites
sans couverture

Le Prince des marées de Pat Conroy

critiqué par Sorcius - (Bruxelles - 49 ans)
9 etoiles
Effroyable et fascinant
Un de ces livres rares qui restent dans votre esprit et y pèsent de tout leur poids. Tout dans ce roman est fort. Le titre déjà, magique et mystérieux ; le style ensuite, qui manie le flash-back, les images et les non-dits à la perfection ; l’écriture aussi, puissante et réfléchie ; l’histoire bien sûr, captivante du début à la fin...

188.
18576 visites
sans couverture

A l'est d'Eden de John Steinbeck

critiqué par Saint-Germain-des-Prés - (Liernu - 51 ans)
9 etoiles
Fichue pomme!...
Ah!. Le bien et le mal. Problématique universelle. Steinbeck glisse subtilement cette idée dans son roman : " If a story is not about the hearer he will not listen. And I here make a rule – a great and lasting story is about everyone or it will not last". Le succès de « A l'est d'Eden » s’explique peut-être par là : nous...

189.
18572 visites
sans couverture

La horde du contrevent de Alain Damasio

critiqué par Julius - (45 ans)
10 etoiles
une bombe !
Ils sont 23, marchant de l'extrême aval vers l'extrême amont pour y comprendre l'origine des vents. Ils sont la Horde du Contrevent, la 34ème ... après 33 échecs. Leur enfance n'a été qu'un apprentissage de cette lutte contre les vents avec l'espoir de faire partie de cette horde mythique. Pour beaucoup, leurs parents les ont abandonnés et sont partis dans...

190.
18442 visites
sans couverture

Pourquoi j'ai mangé mon père de Roy Lewis

critiqué par Pétoman - (Tournai - 43 ans)
2 etoiles
T'es pas le Roy de la tribu Roy
Ils me font rire tous ces gars qui se disent romanciers parce qu'ils ont rencontré Barbara Cartland lors d'un cocktail à Buckingham Palace. Mais Roy se veut également sociologue et anthropologue. Alors il écrit un roman qui se veut métaphorique... décrire la société actuelle en la replaçant dans le contexte historique du néolithique... Il croit sans doute qu'il est plus aisé de...

191.
18331 visites
sans couverture

Les disparus de Daniel Mendelsohn

critiqué par Jlc - (75 ans)
10 etoiles
Le pays d'autrefois
Daniel Mendelsohn est un universitaire américain, juif et laïc, dont l’enfance fut tout à la fois enchantée par son grand-père, mémorable conteur, et étonnée par la mélancolie que sa présence provoquait chez les plus anciens de sa famille qui, lors de rencontres occasionnelles, versaient quelques larmes tant cet enfant, moment d’innocence, leur rappelait Shmiel Jäger, le frère de son grand-père,...

192.
18307 visites
sans couverture

Le Poète de Michael Connelly

critiqué par Nathbxl - (Bruxelles - 44 ans)
9 etoiles
La plus prenante des enquêtes...
Jack McEvoy est journaliste. Un jour, la police sonne à sa porte : son frère jumeau, l'inspecteur Sean McEvoy, s'est tiré une balle dans la bouche. Tout près de son corps, un message est trouvé : " Hors de l'espace, hors du temps ". En faisant des recherches, Jack découvre que ces mots sont tirés de poèmes d'Allan Edgar Poe, et...

193.
18300 visites
sans couverture

L'Avare de Molière

critiqué par Pétoman - (Tournai - 43 ans)
10 etoiles
Pas avare de talent
L'avare de Molière, Arpagon, est tellement avare qu'il ne donne pas son bonjour mais qu'il le prête. Sa raison de vivre est son or, à tel point que quand il le perd, il en vient à se soupçonner lui-même. Cette pièce est une bonne illustration philosophique de la fin et du moyen. Est ce que l'argent est une fin ou un...

194.
18288 visites
sans couverture

Le premier jour de Marc Lévy

critiqué par Kleinesterne - (28 ans)
9 etoiles
Marc Lévy à travers son nouveau roman donne l'impression d'avoir franchi une étape
Le premier jour, roman de Marc Lévy nous raconte les aventures de Keira, une archéologue et Adrian, astrophysicien, qui décident de découvrir les secrets que possèdent un pendentif découvert eu centre d'un volcan éteint. Marc Lévy réalise ici un coup de maître, d'une part à travers la trame de l'histoire, mais aussi à travers toutes les informations qu'il nous procure sur...

195.
18112 visites
sans couverture

Le tour du monde en 80 jours de Jules Verne

critiqué par ALF - (Ondres (40) - 38 ans)
8 etoiles
Mon ami Philéas!
Suite à un pari osé et pris hâtivement autour d’une partie de cartes, le gentleman téméraire Philéas Fogg se voit contraint d’accomplir une traversée de la planète d’est en ouest, et le tout en moins de 80 jours ! Un périple évidemment délicat et semé d’embûches, qui le conduira successivement en Egypte, en Inde, sur les mers de Chine, au...

196.
18070 visites
sans couverture

Cris de Laurent Gaudé

critiqué par Zébulon - (60 ans)
7 etoiles
Un petit livre pour la mémoire.
Marius, Boris, Jules, Renier, Ripoll ... se battent dans les tranchées de Verdun. Bénéficiaire d' une permission, Jules a pris le train de Paris. Il traîne avec lui son obsession du front. Pendant ce temps, les compagnons restés en première ligne risquent leurs vies au rythme des assauts. Leurs voix décrivent la relève, l' attente, les corps à corps et les pluies d'...

196.
18068 visites
sans couverture

Into the wild : voyage au bout de la solitude de Jon Krakauer

critiqué par CC.RIDER - (61 ans)
10 etoiles
Complémentaire du film
C’est de ce livre qu’a été tiré le scénario de l’excellent film « Into the wild » de Sean Penn . Fils de bonne famille, Chris McCandless, après d’excellentes études supérieures renonce au rêve américain pour aller vivre une aventure extrême au fin fond de l’Alaska. Influencé par les livres de Jack London et de Thoreau, il tente l’expérience de...

198.
18039 visites
sans couverture

Un aller simple de Didier Van Cauwelaert

critiqué par Sorcius - (Bruxelles - 49 ans)
3 etoiles
Sur les traces d'un passé qui n'existe pas
L'histoire est simple, sans grande intrigue et un peu énervante. Aziz, un jeune garçon orphelin ignorant ses origines, sans doute maghrébines, gagne sa vie en volant des autoradios. Un jour, il se fait arrêter et est reconduit " chez lui " au Maroc, un pays où il n’a jamais mis les pieds... Ainsi en a décidé un nouveau plan du gouvernement...

199.
18010 visites
sans couverture

Thérèse Desqueyroux de François Mauriac

critiqué par Kinbote - (Jumet - 60 ans)
8 etoiles
La délivrance d'une femme?
Bernard Desqueyroux et son beau-père évitent le scandale : ils délivrent Thérèse, née Larroque, de la plainte déposée pour empoisonnement et préservent de la sorte l'honneur des deux familles. Pendant le voyage de retour au domaine conjugal, Thérèse se remémore sa jeunesse et les circonstances qui l’ont amenée à empoisonner son mari. Mais Bernard Desqueyroux ne pardonne pas; il a...

200.
17989 visites
sans couverture

American Psycho de Bret Easton Ellis

critiqué par Jules - (Bruxelles - 74 ans)
7 etoiles
Personnes sensibles s'abstenir !
Patrick Bateman est un de ces jeunes « Yupies » qui fleurissaient aux Etats-Unis au début des années quatre-vingt dix. Il est gestionnaire de fortune dans une grosse société, n’a que vingt-sept ans et est obsédé par l'argent et la réussite. Il ne fréquente que des gens de sa race, garçons ou filles, mais sans l’ombre d’un véritable sentiment pour qui...

201.
17940 visites
sans couverture

La promesse des ténèbres de Maxime Chattam

critiqué par Bookivore - (MENUCOURT - 36 ans)
10 etoiles
Une bombe : Chattam's style !
Jeudi 7 mai 2009 : jour de la sortie officielle du 10ème roman de Maxime Chattam, "La Promesse Des Ténèbres". Dès l'ouverture du magasin culturel le plus proche, je m'y rends, afin de me procurer le livre, que je dévore dès mon retour chez moi. 425 pages et quelques heures plus tard, le roman est achevé, et je sais que...

202.
17912 visites
sans couverture

Millénium, tome 2 : La fille qui rêvait d'un bidon d'essence et d'une allumette de Stieg Larsson

critiqué par Cameleona - (Bruxelles - - ans)
9 etoiles
Le polar suédois à son sommet (bis)
On retrouve Lisbeth et Mikael dans « La fille qui rêvait d’un bidon d’essence et d’une allumette », embarqués cette fois dans une aventure qui les touche de très près, puisque tout accuse Lisbeth d’avoir assassiné trois personnes, dont deux journalistes amis et collaborateurs de Mikael ! Ils étaient à la veille de publier, dans la revue économique de ce...

203.
17888 visites
sans couverture

Neige de Maxence Fermine

critiqué par Jules - (Bruxelles - 74 ans)
10 etoiles
Beau ! Beau ! Bon Dieu que c'est beau !
Vais-je vraiment oser faire cette critique ?… Mes mots s’envolent ! Je n’en trouve pas d’assez beaux, d'assez purs, pour parler de ce livre !… Et puis, en parler est presque un sacrilège : c’est le réciter qu’il faudrait faire… Ah ! Si j'étais Luchini !. Bon ! J’y vais, je me jette !… Je vais vous parler de la neige. De...

204.
17886 visites
sans couverture

Vertige de Franck Thilliez

critiqué par CC.RIDER - (61 ans)
10 etoiles
Peur et frissons garantis
Jonathan Touvier, un ancien alpiniste d'une cinquantaine d'années, se réveille au fond d'un gouffre. Il est retenu prisonnier par une longue chaine qui lui enserre le poignet et qui est solidement fixée à la roche. Il ne comprend pas pourquoi il se retrouve dans cette désagréable position. Mais il n'est pas seul, il y a aussi Pokhara, son chien, Farid...

205.
17819 visites
sans couverture

La condition humaine de André Malraux

critiqué par Jules - (Bruxelles - 74 ans)
10 etoiles
Un des plus grands livres de la littérature française du XXe siècle
Nous sommes en 1927 à Shangaï. Le Guomindang de SunYat & Sen avait en son temps décidé une alliance avec les communistes, contre les généraux des provinces et les occupants occidentaux. Tchiang-Kaï-chek a pris la tête du Guomindang et se retourne contre ses alliés communistes. Le livre débute par un crime : l'exécution d'un homme qui possède un papier permettant de...

206.
17806 visites
sans couverture

La pluie, avant qu'elle tombe de Jonathan Coe

critiqué par Jlc - (75 ans)
9 etoiles
Le désespoir de la pluie.
Jonathan Coe est devenu célèbre par ses romans satiriques où il décrit avec ironie, humour, mélancolie aussi, la société anglaise contemporaine. « La pluie avant qu’elle tombe » est d’un tout autre registre, preuve que ce romancier qui se dit mineur est un grand écrivain qui sait aborder d’autres genres. Une vieille dame, Rosamond, laisse, avant de se suicider,...

207.
17778 visites
sans couverture

American Darling de Russell Banks

critiqué par Fee carabine - (45 ans)
10 etoiles
...African Dream
Un rêve africain. Ce pourrait être un autre titre pour ce roman qui brasse deux histoires: celle d'une femme américaine, Hannah Musgrave, et celle d'un pays africain, le Libéria, des années 1960 à l'an 2001. Deux histoires intimement mêlées. Parlons du Libéria pour commencer, un petit pays coincé entre la Sierra Leone, la Guinée et la Côte d'Ivoire, sur la côte...

208.
17756 visites
sans couverture

A la recherche du temps perdu, tome 1 : Du côté de chez Swann de Marcel Proust

critiqué par Fairwater - (Leuze - 40 ans)
8 etoiles
Comment se régaler
Proust, c'est bien connu, on aime ou on n'aime pas. J'ai lu " À la recherche du temps perdu " et personnellement je me suis régalé. L'évolution des personnages sur une longue durée est passionnante. Proust a de plus cet art de vous décrire des choses personnelles que pourtant tout le monde a vécues un jour ou l'autre. Bon, il...

209.
17742 visites
sans couverture

Discours de Suède de Albert Camus

critiqué par Jules - (Bruxelles - 74 ans)
10 etoiles
Le rôle de l'art et de l'écrivain dans la société
Albert Camus reçoit le Nobel en 1957 et c'est le 10 décembre qu'il prononce son discours de remerciement à l’Hôtel de Ville de Stockholm. Il est dédicacé à l'homme auquel il doit le plus : Louis Germain, l'instituteur de son enfance. Dans ce discours, Camus va dessiner ce qu’il estime être le métier d'écrivain et ce que sont les devoirs de...

210.
17722 visites
sans couverture

La conjuration des imbéciles de John Kennedy Toole

critiqué par Stéphanie - (Chevreuse - 48 ans)
8 etoiles
Un chef d'oeuvre épique
« Quand un génie apparaît en ce bas monde, on peut le reconnaître à ce signe que tous les imbéciles se sont tous ligués contre lui ». Mais à qui John Kennedy Toole faisait-il référence en débutant son roman par cette citation ? A lui-même, auteur incompris qui se suicida à trente-deux ans faute d’avoir trouvé un éditeur ou à Ignatus...

Début Précédente Page 7 de 7