Bonjour tristesse de Françoise Sagan

Bonjour tristesse de Françoise Sagan

Catégorie(s) : Littérature => Francophone

Critiqué par Mœlibée, le 19 avril 2004 (Paris, Inscrit le 17 avril 2004, 33 ans)
La note : 9 étoiles
Moyenne des notes : 7 étoiles (basée sur 45 avis)
Cote pondérée : 7 étoiles (699ème position).
Discussion(s) : 2 (Voir »)
Visites : 18 179  (depuis Novembre 2007)

Une histoire de plage...

C'est devenu un lieu commun de comparer la prose de Françoise Sagan à une "petite musique", et l'on ne sait plus exactement à quoi cela tient, si c'est une simple idée sans fondement, ou bien le style caractéristique de cet auteur. Il suffit de lire pour se rendre compte. Cette musique existe, elle traîne un peu, mais toute légère, elle effleure les sentiments, les sensations de chacun des personnages, elle va au gré des états d'âmes, dans le vague des jours de lassitude. Comme toute antienne, cette prose peut lasser, agacer certains lecteurs et, bien sûr, en ensorceler d’autres, mais un constat s’impose : Françoise Sagan possède un style original. À ce titre, Bonjour tristesse est un livre exemplaire de l'œuvre de Sagan. Mais il possède autre chose, autre chose même que le charme d'un premier roman (Bonjour tristesse est son premier livre, qu'elle a publié à 19 ans) : cette musique s'accorde à merveille avec ces journées d'été, promptes aux "idées faciles", passées étendus sur la plage, à cette vie limpide entre les criques de la Méditerranée et les routes, où l'on file à vive allure, les soirées heureuses entre père et fille... Une vie sans heurt, sans accroc, où l'ennui pourrait poindre si Cécile, l'héroïne, ne devait pas réviser sa philosophie, si l'amour ne venait pas la trouver, et si l'arrivée d'une femme fascinante, Anne, ne venait pas troubler les événements de façon décisive.
Je n'ai pas retenu de ce livre ce que tant de critiques y ont décelé — à raison, je n'en doute pas. Pourtant, c'est vrai, Cécile est une adolescente tranquillement rebelle et cynique, qui découvre la sexualité, et qui se révèle, plus ou moins malgré elle, cynique et cruelle : c'est un cocktail — plutôt doux pourtant — qui choqua, et marqua, le monde littéraire des années cinquante.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Belle surprise

10 étoiles

Critique de Lilule (baalon, Inscrite le 24 février 2006, 44 ans) - 18 août 2017

J’ai vraiment eu une grosse claque. J’ai toujours pensé que je n'aimerai pas Sagan, que ses livres n'étaient pas pour moi. Une amie m'a conseillé ce livre en me disant que je ne risquais rien. J’ai adoré l'ambiance, d'une facilité à rentrer dans cette histoire avec ce père qui est volage et insouciant, sa fille qui navigue dans ce cercle et enfin Anne qui est la stabilité et cette fin qui m'a surprise. Je le conseille vraiment à toute personne qui était comme moi. Un peu obtus.

Léger

6 étoiles

Critique de Sundernono (Nice, Inscrit le 21 février 2011, 34 ans) - 14 avril 2014

Difficile de critiquer objectivement ce court roman tant sa réputation est grande.
Sagan possède une belle écriture, fluide, douce et légère qui rend cette lecture agréable. Cependant il m'a semblé que ce livre manque d'épaisseur. Par cela j'entends qu'il manque un peu de fond.
En fait j'ai eu l'impression de lire une sorte de Gatsby en version tropézienne. Le milieu social dans lequel évolue Cécile, son père Raymond, le tombeur de ces dames puis ces deux prétendantes m'y ont fait penser, tout comme la touche légèrement mélancolique qu'apporte Françoise Sagan.
L'histoire m'a semblé trop simple, trop prévisible, un peu à l'image des personnages d'ailleurs...
Après il ne faut pas oublier que ce livre est le premier roman de la célèbre auteur qui l'a rédigé à l'âge de 19 ans. Force est de constater que le talent est là.
Pour résumer Bonjour tristesse est une lecture agréable, légère mais pas inoubliable.

Mélancolie et désœuvrement dans un bel emballage

9 étoiles

Critique de Pacmann (Tamise, Inscrit le 2 février 2012, 52 ans) - 1 juin 2013

Que d’aucuns n’y verront qu’une histoire de bobos oisifs, mais ce premier et tout grand roman de Françoise Sagan est surtout un essai sur les relations et jeux entre des êtres désœuvrés, rongés par l’ennui et qui refusent soit de devenir des adultes, soit de vieillir. Grâce à son style fluide et travaillé, l’auteur parvient à accrocher le lecteur malgré le manque de relief des personnages. Si on connait un peu la vie de Sagan, ce roman est en quelque sorte aussi un présage de la vie future de l’auteur. Sans détour, un très bon moment de lecture.

Tout est dans le titre

8 étoiles

Critique de MEloVi (, Inscrite le 6 juillet 2011, 32 ans) - 5 septembre 2012

Bonjour Tristesse fait partie de ces livres de jeunesse que l'on doit avoir lu arrivé à l'âge adulte. Ça c'est dit, mais c'est aussi un court roman qu'il est bon de relire plus âgé. C'est ce que j'ai fait et j'ai pu voir toutes les subtilités de langue et toutes les émotions qui m'avaient largement échappées lors de ma première lecture. L'histoire est dérangeante et bouleversante.

À mettre entre toutes les mains! Même les plus réticentes!

Etat de grâce

9 étoiles

Critique de Nothingman (Marche-en- Famenne, Inscrit le 21 août 2002, 37 ans) - 16 janvier 2012

Difficile d’imaginer que l’auteur n’avait que 18 ans quand elle a écrit ce petit roman, plein de maturité précoce. L’histoire n’est pas des plus compliquées. Une adolescente, Cécile passe des vacances oisives au bord de la Mediterranée avec son père, veuf, et sa maîtresse Elsa. « Un père léger, d’une légèreté sans remède ».Ils vivent dans une atmosphère nonchalante, indolente. Le tableau est parfait pour la jeune Cécile qui en profite pour découvrir les premiers émois, faire ses premières expériences sentimentales. Jusqu’au jour où surgit Anne Larsen, une femme plus autoritaire et plus structurée qui risque de faire voler cette insouciance en éclats. Cécile va alors se muer en Valmont en culottes courtes et ourdir un machiavélique complot pour empêcher les projets de l’intrigante Anne. Sauf que l’on ne joue pas impunément avec les sentiments. L’amour, ça brûle… !
C’était mon premier Françoise Sagan. Comment ai-je pu rester sourd si longtemps à ces lignes, à ce doux parfum mélancolique. L’auteur décrit avec justesse ces sentiments que sont la tristesse, l’ennui, la nonchalance. Et quelle finesse d’analyse! Tout cela à 18 ans. On touche à l’état de grâce en cent cinquante pages seulement !
Et je ne résiste pas à retranscrire ce premier paragraphe magnifique : « Sur ce sentiment inconnu dont l’ennui, la douceur m’obsèdent, j’hésite à apposer le nom, le beau nom grave de tristesse. C’est un sentiment si complet, si égoïste que j’en ai presque honte alors que la tristesse m’a toujours paru honorable. Je ne la connaissais pas, elle, mais l’ennui, le regret plus rarement le remords. Aujourd’hui, quelque chose se replie sur moi comme une soie énervante et douce, et me sépare des autres. ». Des lignes qui résonnent comme une petite musique douce et subtile…

Un voyage qui dérange

5 étoiles

Critique de Foreign_woman (, Inscrite le 21 mars 2011, 26 ans) - 11 décembre 2011

Transport immédiat à l'intérieur de la maison en bord de mer, j'ai imaginé avidement les péripéties de Cécile.

L'histoire est on ne peut plus banale je trouve, et à mon avis cela ne dresse pas un joli portrait des femmes.

Bref, il y a longtemps que je l'ai dévoré.

Je ne sais pas pourquoi, mais il m'a laissé une impression amère à la fois fascinante et dérangeante.

un vrai bijou!!!

10 étoiles

Critique de Bert4566 (, Inscrit le 18 juillet 2007, 30 ans) - 29 novembre 2011


Pour moi ce livre est l'un des rares grands romans français du XXème siècle.

Sous ses apparences de bluette, le roman renferme un immoralisme qui est propre à la littérature française, que ce soit chez Laclos ou Maupassant.

Un bon conseil: lisez ce livre qui n'est en rien démodé.

A bon entendeur...

Le parti pris de la simplicité...

10 étoiles

Critique de Mlle Ally (, Inscrite le 13 avril 2011, 32 ans) - 13 avril 2011

J'ai lu ce livre il y a quelques années... et je me suis attachée à Cécile... à Sagan. Une simplicité, le parti pris de la simplicité. Il faut lire cet ouvrage avec beaucoup de recul. Il y a 57 ans, une jeune fille de bonne famille écrivait en à peine un été, un livre qui marquera les esprits.

Agréablement surprise

8 étoiles

Critique de Gabri (, Inscrite le 28 juillet 2006, 31 ans) - 19 février 2011

J’ai ouvert ce livre par curiosité, pour savoir ce qu’une jeune fille de 18 ans avait bien pu écrire en 1954 pour que son livre soit considéré, encore aujourd’hui, comme un classique de la littérature française. Et j’ai été surprise, parce que j’ai trouvé l’histoire prenante et légère, l’écriture fluide et les personnages attachants. C’est un récit très accessible, alors que je m’attendais plutôt à une lecture plus ardue. Une belle découverte pour moi.

Bonjour tristesse de Françoise Sagan

10 étoiles

Critique de Jwpack (, Inscrit le 1 novembre 2010, 37 ans) - 5 janvier 2011

Détrompez-vous. Ce n'est pas parce que je suis triste que je me suis plongé dans « Bonjour tristesse » de Françoise Sagan. En cette veille du jour de l'an, partout les gens fêtent et boivent. Je suis en train de lire un livre. Ça peut vous paraître morose, ce n'en est pas le cas. Je l'ai fait par choix, le calme m'apaise.

Il s'agit de l'histoire d'une jeune femme de 17 ans, Cécille, et de son père, Raymond. Ils sont tous les deux de caractère indépendant, aimant la liberté et la vie bohème. Lui est amoureux de la gent féminine et ne s'en cache pas. Il assume sa nature jusqu'à l'arrivée d'une étonnante flamme, une vieille amie de la famille, Anne qui est intelligente, distinguée et possède une grande classe. Sa fille accepte difficilement cette relation, elle est d'ailleurs la narratrice. Nous la suivons dans ses pensées et ses agissements.

Ce roman créé il y a plus de cinquante ans est superbe. Il est rédigé dans le style d'une nouvelle littéraire, la fin nous renverse. Nous en restons sous le choc, tellement que j'ai dû aller fumer une cigarette au grand air pour redescendre un peu. Bien sûr, nous lisons aujourd'hui des choses d'autant plus percutantes, mais ce qui est impressionnant, c'est le fait qu'il fut publié dans les années 50, moment où les moeurs sexuelles n'étaient pas très ouvertes encore. Le texte est frivole et nous fait considérer l'énorme courage de l'écrivaine qui n'était âgée que de dix-neuf ans à l'époque.

Il m'est difficile de trouver un point négatif à cette oeuvre. À mon avis, c'est pratiquement parfait. Adroitement ciselé, plume qui nous pousse à lire tout d'une traite, comme si nous étions transportés directement à cette finalité. Rien ne vaut l'exaltation de fermer un bouquin avec un sourire, malgré l'intensité des mots.

On tente de se substituer à l'héroïne, et on se demande comment on aurait réagi. Bien sûr, nous ne pouvons y arriver pour plusieurs raisons. Nous nous disons que nous serions incapables de pareille froideur. Mais, qu'en était-il vraiment? Le texte laisse place à notre interprétation. J'adore.

À lire, car il s'agit d'un classique, mais également d'une histoire tellement bien écrite qu'on ne s'étonne pas d'apprendre qu'un film basé sur ce roman ait été produit en 1958.

Ma note, 10 sur 10.

James W. Pack

lu et oublié

4 étoiles

Critique de Gnome (Marseille, Inscrit le 4 décembre 2010, 46 ans) - 5 décembre 2010

J'ai lu ce livre il y a 6 mois et je me suis ennuyé.
Même si elle est bien écrite, je pense tout simplement que cette histoire n'a pas résisté au temps et qu'elle est trop marquée par son époque. Ce livre sortirait sans doute aujourd'hui dans la plus grande indifférence.

Entre les premiers émois et les drames de la vie

8 étoiles

Critique de Nina2010 (Bordeaux, Inscrite le 12 septembre 2010, 40 ans) - 19 septembre 2010

L'histoire d'un été brûlant, d'une adolescente insouciante et un peu égocentrique que les amours d'adultes dépassent totalement... C'est un roman très agréable mais aussi un peu cruel et dramatique. Sagan énonce ces problèmes avec beaucoup de légèreté et un style littéraire fluide, un vocabulaire soutenu. Elle avait vraiment beaucoup de talent.

Ma première rencontre avec Sagan

8 étoiles

Critique de Factotum (La Rochelle, Inscrite le 14 septembre 2010, 36 ans) - 16 septembre 2010

J'ai lu ce livre très jeune.. j'avais aimé ce récit de cette jeune fille mais très certainement pas réellement tout saisi de ce livre, trop jeune pour en saisir l'essence et d'autres considérations plus adultes... pourtant il m'avait marquée à sa façon, avec cette mélancolie que j'en retenais...
A tel point que je l'ai relu il y a peu (entre temps j'ai lu d'autres livres d'elle) et en effet si on sent que l'on est face à une Sagan "débutante" comparé aux livres suivants, ce livre reste d'une efficacité incroyable et d'une musicalité rare.
Il règne une ambiance "sulfureuse" et pudique à la fois, et tout en restant un récit "banal" dans son sujet de départ, je n'ai jamais ressenti d'ennui en le lisant... magie des mots, talent d'une grande dame.

Je ne suis peut-être pas objective ayant un "passé" avec ce livre, mais il reste un de mes préférés de son oeuvre, et je le conseille chaudement à ceux qui hésiteraient encore...

Biographique??

6 étoiles

Critique de Boitahel (Paris, Inscrite le 27 janvier 2010, 33 ans) - 15 septembre 2010

Je ne comprenais pas le titre...jusqu'aux derniers chapitres...
Ce roman m'a tout d'abord léger et très agréable à lire. J'ai cru un moment que Cyril et Elsa finiraient réellement par tomber amoureux l'un de l'autre, ainsi père et fille auraient perdu tous les deux leur amour d'où le 'Bonjour tristesse'...
Au final, je m'étais bien trompée, et le dénouement est bien plus sombre que ce à quoi je m'attendais.
J'ai apprécié, ce livre m'a paru presque trop court...s'il avait été un peu plus étoffé, les personnages auraient sans doute été décrits de manière un peu plus profonde...mais pour l'âge de l'auteur au moment de l'écriture, on ne peut que s'incliner.

Quel titre!

8 étoiles

Critique de Leloo (, Inscrite le 8 juillet 2010, 40 ans) - 23 juillet 2010

Oui, ce livre ne pouvait avoir un meilleur titre. C'est bien le sentiment avec lequel nous laisse Mme Sagan après son point final, du reste on était prévenu!
Un très bon moment de lecture. Vraiment. Je lirai d'autres Sagan.

Si jeune et si talentueuse bravo!

7 étoiles

Critique de Lalie2548 (, Inscrite le 7 avril 2010, 32 ans) - 9 mai 2010

J'ai lu ce livre il y a déjà quelques années également mais j'ai bien apprécié ce style. L'histoire est agréable à lire. Je ne dirais pas que ce bouquin est exceptionnel mais il se laisse lire avec plaisir. Et savoir que l'auteure était si jeune en l'écrivant... Franchement: Chapeau!

Excellent petit livre

9 étoiles

Critique de Norway (Entre le Rhin, la Méditerranée et les Alpes !, Inscrite le 7 septembre 2004, 42 ans) - 9 mars 2010

Livre très facile à lire sur les relations très fusionnelles entre un père et sa fille adolescente et sur les amours qu'ils entretiennent chacun de leur côté. A lire absolument !

- Je t'aime!

6 étoiles

Critique de Matthias1992 (, Inscrit le 27 août 2007, 25 ans) - 31 août 2009

Histoire à trois avec une teinte de mélo kitsch légèrement larmoyante, et d'un surplus de bons sentiments excessifs. Certes, c'est bien joli tout ça, l'amour, le printemps, les petits oisillons qui s'égosillent dans l'air, mais il va falloir quand même à un moment quitter l'état du superficiel. Évidemment, l'intrigue est menée avec élégance, parfois avec brio, et l'on n'a aucun mal à suivre le cours d'une histoire fluide dans ses moindres agrégats, dans ses moindres composants. Le style, simple, efficace, qui va droit au but sans tâtonner (aux antipodes de Proust, Flaubert, Balzac...) a au moins le mérite de bien faire fonctionner la dynamique narrative. Puis, les personnages sont attachants. Enfin, la lecture de ce livre reste largement dispensable.

Bien fait, mais...

4 étoiles

Critique de Obi One Ken Obi (, Inscrit le 19 mars 2009, 34 ans) - 19 mars 2009

Je dois d'abord avouer que je suis un Japonais qui est en train d'apprendre le français et que "Bonjour tristesse" est le premier livre que j'ai lu en français. Malheureusement, je ne peux pas arriver à aimer, même si je comptais mon incapacité de la langue. Evidemment, c'est étonnant qu'une fille de dix-huit ans ait achevé cette oeuvre avec un style si raffiné. L'histoire aussi commence très bien. Je trouve que le sentiment de la protagoniste est bien expliqué à travers les petites actions.
Mais à la fin, je suis déçu. Peut-être que l'auteur n'a pas pu imaginer une conclusion sans mort. A mon avis, c'est très banal. A cause de cette mort, l'histoire devient tout de suite factice. Et à cause de cela, "Bonjour tristesse" ne laisse que l'image des bourgeois en décadence.

Dense et complexe dans une langue simple

10 étoiles

Critique de Gianna (, Inscrite le 19 mars 2009, 32 ans) - 19 mars 2009

Pour moi, c'est impressionnant de voir avec quelle connaissance psychologique Françoise Sagan analyse ses personnages à l'âge de seulement 17 ans. Elle est capable de décrire des relations humaines compliquées avec une langue simple et compréhensible, de créer une tension énorme pour le lecteur et de faire des portraits réalistes. Surtout, le personnage principal a un caractère plein de facettes différentes: le lecteur tend à ressentir une certaine sympathie envers elle et à s'identifier avec la jeune fille, dont les défauts peuvent s'excuser par sa jeunesse.
Mais en lisant le texte, on s'aperçoit que Cécile a un caractère diabolique et calculateur. Elle sait trouver les points faibles des autres, les manipuler et les utiliser pour son propre intérêt. L'ambigüité de sa personne est ce qui est le plus captivant dans ce livre.
Le livre présente deux visions différentes de la vie. D'une part, nous avons Cécile et Raymond et leur légèreté de vivre, leur enthousiasme pour les fêtes, l'alcool, l'amusement. D'autre part, nous avons Anne et sa vie ordonnée, réglée et planifiée. Sagan montre que les deux représentants de ces deux modèles de vie s'ennuient et que l'équilibre est la base pour toute bonne relation humaine.

Facile et court

8 étoiles

Critique de Melany (, Inscrite le 19 mars 2009, 32 ans) - 19 mars 2009

Selon moi, le roman "Bonjour tristesse" est une oeuvre qui mérite son succès. En utilisant une langue compréhensible et des structures simples, Sagan réussit à éveiller l'intérêt des lecteurs dont la langue maternelle, comme c'est mon cas, n'est pas le français.
En ce qui concerne le sujet traité dans le roman, il s'agit d'une nouveauté car il aborde explicitement la sexualité féminine, qui était sujet à controverse dans les années 50; Au centre du roman se trouve Cécile, une jeune française de dix-sept ans qui cherche à influencer les relations de son père avec des femmes, en créant des intrigues.
Au final, ce roman traite d'un sujet très intéressant et c'est pourquoi c'est à mes yeux une oeuvre intéressante.

Bonjour l'ennui

4 étoiles

Critique de Plumette (Milan, Inscrite le 30 octobre 2008, 33 ans) - 3 novembre 2008

J'ai lu ce livre il y a quelque temps déjà. Je dois avouer que j'ai été assez déçue, car j'en attendais beaucoup... Roman très célèbre, et en général apprécié, Bonjour tristesse m'a fait l'effet d'un livre de "seconde zone" écrit par une personne très jeune, trop jeune...? Bref, se laisse lire, mais vraiment sans plus...
Ayant lu d'autres livres de Sagan qui m'ont beaucoup plu par la suite, je suis restée sans explication quant à ce roman singulier, dénotant un peu du style Sagan...

Une Sagan débutante

8 étoiles

Critique de Bérénice6 (, Inscrite le 20 septembre 2008, 52 ans) - 7 octobre 2008

On a dans ce récit la plume "d'une Sagan" pratiquement débutante, ce qui explique la légèreté du style, bien souvent décrié ici ou là face à la renommée de "Bonjour Tristesse"..
Mais Françoise Sagan s'est affirmée dans l'écriture comme dans la vie en adoptant dans l'un et l'autre cas un style plutôt tumultueux !!!
Mme Sagan restera Françoise Sagan, pour toujours!

Littérature, quand tu nous tiens...

2 étoiles

Critique de Falgo (Lauris, Inscrit(e) le 30 mai 2008, 77 ans) - 6 octobre 2008

Curieusement, mais apparemment comme plusieurs membres du site, je ne viens de lire "Bonjour Tristesse" que tout récemment.
Ce livre, et l'auteur puisque dans la foulée j'ai lu quelques autres livres, aide à mon sens à diviser les amateurs de littérature - et les auteurs - en deux camps (quelle prétention dans cette formulation!).
Il y a ceux qui aiment les phrases, leur ductilité, leur composition, leur capacité à surprendre. L'exemple majeur étant Proust.
Il y a ceux (j'en suis) qui aiment les personnages, les situations, les enjeux décrits dans une langue qui permet de les présenter d'une manière attractive. Le prototype étant peut-être Zola.
Donc, pour revenir à Sagan, elle appartient à mon sens au premier groupe et ce livre m'a paru être d'un terrible ennui.

son livre "succès"

6 étoiles

Critique de Jaclyon (, Inscrit le 8 août 2008, 58 ans) - 18 septembre 2008

Certes à l'écriture légère et de style (trop?) simple, Françoise Sagan a eu la chance de faire ce livre qui a laissé trace dans sa bibliographie. C'est une écriture de jeunesse, ni plus ni moins...

tout ça pour ça ?

3 étoiles

Critique de Soleada (, Inscrite le 21 janvier 2007, 28 ans) - 13 septembre 2008

Simple ? oui, trop simple. Ce type d'histoire de façon générale,j'apprécie. En achetant ce livre, je me suis déjà imaginée rêvassant comme une adolescente(que je suis encore). Seulement et malheureusement ça n'a pas été le cas. Le roman joue sur la simplicité, mais cela ne m'a pas touché, j'ai trouvé cela trop léger, sans réelle signification.
Il peut être bien à lire pour découvrir Sagan, parce que c'est le plus connu, mais je ne le conseillerais à personne.

Joli.

6 étoiles

Critique de Lait-Ah (, Inscrite le 17 juillet 2008, 25 ans) - 18 juillet 2008

Ce livre ne m'as pas spécialement marqué mais je me souviens l'avoir aimé mais sans plus. C'est joli.

Peut mieux faire...

6 étoiles

Critique de Yasem (Strasbourg, Inscrite le 30 juin 2008, 26 ans) - 17 juillet 2008

Pour ma part j'ai pas vraiment accroché à l'histoire. Il n'y a avait pas assez d'action à mon goût.
De plus j'avais parfois du mal à comprendre certains passages ce qui m'a fait tourner les pages rapidement. Néanmoins je me suis quand même intéressé aux personnages, à l'histoire qui se déroule, mais sans plus.
Ce n'est donc pas le meilleur livre que j'ai lu...

Bonjour tristesse de Françoise Sagan un moment de bonheur...

10 étoiles

Critique de Clement chatain (Bordeaux, Inscrit le 25 juin 2008, 31 ans) - 3 juillet 2008

Après un moment d'absence, je vous propose la critique de Bonjour Tristesse de Françoise Sagan.
Alors que l'on vient de fêter les 40 ans de Mai 1968, que l'on va bientôt voir apparaître un film au cinéma sur cet auteur, je me suis plongé dans son premier roman.
Quoi dire? J'ai adoré et je l'ai lu sur deux jours tellement j'étais passionné par sa plume et son style. Elle avait ce talent de provoquer un plaisir intense chez le lecteur qui se retrouve obligé quelle que soit l'heure à tourner les pages jusqu'à la fin.
Cette jeune fille de 17 ans qui se retrouve face à deux styles de vie va d'abord rejeter les règles puis les regretter. Mais ce roman qui date de 1954 est aussi basé sur des histoires d'amour avec les difficultés liées à chaque étape de la vie.
Aimer serait donc difficile quelle que soit l'intensité de la relation et l'âge.
J'ai donc été heureux en lisant Bonjour Tristesse...

Bonjour les vacances !!!

9 étoiles

Critique de Dudule (Orléans, Inscrite le 11 mars 2005, - ans) - 31 mars 2008

Cécile a 17 ans et passe ses vacances avec son père Raymond, 40 ans, veuf depuis 15 ans mais collectionneur de femmes, d’ailleurs ils partent avec Elsa sa maîtresse.
Ils profitent du soleil, de la plage, de la mer, les soirées bien arrosées, les fêtes, ils ont un côté très hédoniste. Cécile rencontre Cyril jeune étudiant en Droit, premiers ébats amoureux.
Surgit Anne une ancienne amie de sa mère, une femme droite, cultivée, et séduisante, mais qui ne correspond pas à leur façon de concevoir la vie.
Je ne dévoilerai pas plus loin l’histoire, il faut lire ce livre, c’est très bien écrit, agréable, léger pour notre époque mais cela ne m’étonne pas qu’il ait fait scandale à sa sortie, que de liberté pour l'époque, Sagan a toujours été en avance sur son temps.

le beau nom grave de tristesse

9 étoiles

Critique de Prince jean (PARIS, Inscrit le 10 février 2006, 43 ans) - 7 février 2008

Comme toujours chez Sagan, ça paraît simple, presque 'roman de gare' et ce n'est pas le cas.
Surtout pas d'ailleurs dans 'bonjour tristesse' qui est un roman vraiment pas léger du tout, on pourrait dire dramatique.
Les personnages ne sont jamais vraiment aimés, etc...

Bref, c'est comme du Mozart, ça semble léger et joyeux, mais derrière le sourire, il y a la grimace.
Callas disait que lorsqu'elle chantait, il y avait le sourire sur les pommettes et le couteau dans le coeur, c 'est un peu le cas dans l'oeuvre de Sagan, encore faut-il avoir l'oeil fin pour dépasser cette facilité de façade.

Enfin, j'ai adoré le premier paragraphe. Il fait, à mon avis, partie de ces premières lignes célébrissimes de la littérature française dont avaient le secret Proust (longtemps je me suis couché de bonne heure) et Flaubert (C'était à Mégara, faubourg de Carthage, dans les jardins d'Hamilcar.)

"Sur ce sentiment inconnu, dont l'ennui, la douceur m'obsèdent, j'hésite à apposer le nom, le beau nom grave de tristesse"

Après Bonjour Tristesse

7 étoiles

Critique de Commelejour (, Inscrite le 29 décembre 2007, 44 ans) - 16 janvier 2008

Françoise Sagan a écrit "Bonjour New-York", un petit bijou sur sa perception de cette grande ville américaine.

Une jolie bluette sensuelle

9 étoiles

Critique de Veneziano (Paris, Inscrit le 4 mai 2005, 39 ans) - 4 octobre 2007

Une adolescente ayant à repasser de philo dévoile ses relations amoureuses qui croisent celles de son père, qui compte épouser une dame qui ne lui correspond pas. Le décor est celui d'une maison isolée et cossue de la Côte d'Azur, entre Cannes et Saint-Tropez.
Si aujourd'hui ce roman paraît comme une une bluette remplie d'une sensualité exacerbée et d'une chute énigmatique, il a en effet détonné à sa sortie, dans un climat cadré ante-soixante-huitard, à une époque où parler de sentiments amoureux - car il n'y est pas question de sexe - n'était pas au mieux considéré, comme en témoignent les réactions-mêmes des personnages.
Le style est relativement épuré, tout en étant assez recherché. Cette chère Anna Gavalda pourrait s'en inspirer.

Dans un décor de rêve, une atmosphère tendue s'instaure peu à peu, pour atteindre un certain paroxysme. L'argent et le climat ne font pas le bonheur, et les mentalités ont évolué.
Ce sont les deux enseignements de ce roman, moins anodin qu'il ne paraît. Il m'a fait passer de bons moments.

Lu entre Paris VIIème et Saint-Raphaël - Valescure, en août 1992, relu pour l'occasion, entre Paris VIIème, Versailles et Marolles-en-Hurepoix (Essonne, arrondissement de Palaiseau, canton de Brétigny-sur-Orge).

L'été d'une adolescente

7 étoiles

Critique de Tyty2410 (paris, Inscrite le 1 août 2005, 30 ans) - 19 août 2006

Je ne sais pas quoi dire . Je viens de le finir à l'instant . L'écriture est fluide , légère ,rapide , on passe un agréable moment. L'histoire est bien décrite , cependant je ne suis pas rentrée totalement .
C'est intéressant de voir deux visions de la vie totalement opposées dans un même livre , Une vie festive et une autre culturelle .On voit une adolescente qui prend conscience de sa vie et surtout qui prend conscience qu'elle ne veut pas qu'elle change jusqu'à tout imaginer pour arriver à cet objectif.
On voit un père et sa fille proches car ils vivent la même vie -et ont envie de mener le même genre de vie -mais au-delà on ne décèle rien . On voit tout de même que Cécile a peur d'Anne , elle a peur que sa relation avec son père , fondée sur des confidences sur le sexe opposé , sur des sorties, soit à jamais détruite .
Le plus surprenant voire le plus paradoxal c'est qu'elle semble aimer Anne (elle admire ce qu'elle est , une entité et non pas une personne) autant qu'elle la déteste parce qu'elle change ses habitudes . Dans tout le roman on verra Cecile jongler avec ces deux sentiments pour Anne .
Cependant , comme je l'ai dit, je ne suis pas totalement rentrée dans ce livre les personnages manquent selon moi de profondeur , on voit la vision de Cécile (bien qu'ambiguë on ne sait pas réellement ce qu'elle veut puisqu'à la fin elle est triste ) mais on ne sait pas ce que pense réellement le père.
Mais c'est toujours agréable d'assister à l'été d'une adolescente encore plus quand celle-ci fait ses premiers pas dans les relations amoureuses ...
Bref on passe un agréable moment

Le parfum de scandale a disparu

8 étoiles

Critique de Mieke Maaike (Bruxelles, Inscrite le 26 juillet 2005, 44 ans) - 10 février 2006

Il m’est difficile d’imaginer le scandale à l’époque de la publication de Bonjour Tristesse. Quand je lis ce livre, je lis une histoire gentille d’une adolescente en vacances, entourée d’adultes futiles, qui vit ses premiers émois amoureux. C’est léger, c’est frais, c’est agréable à lire. Je dirais presque que c’est une histoire anodine, banale, convenue, écrite dans un style plaisant. Pas de grandes révélations, pas de personnages torturés et tourmentés, pas de coups de théâtre rocambolesques, pas de messages politico-religieux. Non, juste une adolescente en vacances à la mer… Et pourtant, ce livre a fait scandale il y a 50 ans. Autre temps, autre mœurs…

Très agréable

8 étoiles

Critique de Lilie-de-rennes (Rennes, Inscrite le 22 novembre 2005, 34 ans) - 10 février 2006

4 étoiles et non 5, car c'est un sentiment étrange que j'ai eu à la fin de ce livre: L'écriture est très agréable, fluide, riche (et pourtant sans prétention), mais Bonjour Tristesse ne m'a pas fait lutter lorsque mes paupières voulaient me faire arrêter de lire. De même, c'était avec un réel plaisir que je reprenais ce livre, mais sans impatience ni excitation (la faute à l'intrigue à laquelle je n'ai pas totalement accrochée). Voilà pourquoi je ne mettrais pas mes 5 étoiles!

charmante histoire, charmante Cécile

8 étoiles

Critique de Hadrien (, Inscrit le 14 février 2005, 39 ans) - 18 avril 2005

Un très beau roman qui nous berce gentiment au son de la petite musique de Francoise Sagan. Les personnages ont beaucoup de relief, de consistance et leurs relations sont très fouillées.
C'est beau, simple, et surtout vrai...tant il est aisé de rentrer dans la peau de Cécile, de comprendre ses tourments, les contradictions d'une jeune fille de 17 ans, sa découverte de la vie, de l'amour, sa vision du monde, ses jugements des gens parfois durs mais tellement justes... On peut ne pas aimer Cécile, moi je la trouve sublime.

"Bonjour tristesse" a troqué son côté scandaleux pour revêtir le charme désuet d'une époque où les plages de la côte d'Azur étaient vides, où les pins signifiaient le romantisme, où l'on prenait la route de la corniche...

Une douce brise cruelle...

9 étoiles

Critique de Angelnix (, Inscrite le 2 mars 2005, 46 ans) - 3 avril 2005

Je viens de terminer ce livre... J'ai été portée par ces mots, simples mais clairs. J'ai trouvé la fin terrible et belle. Je me suis retrouvée (des années en arrière)dans Cécile, et je pense que beaucoup d'adolescents s'y retrouveront aussi, à la fois possessive, vis à vis de l'amour porté à son père, jalouse et machiavélique. J'ai beaucoup aimé. Je vais de ce pas, essayer un autre Sagan. Bonne lecture...

SANS PLUS

6 étoiles

Critique de Vvigot (, Inscrite le 16 janvier 2005, 61 ans) - 20 mars 2005

Je ne voudrais pas jouer les trouble-fêtes mais malgré une certaine fraîcheur je n'ai trouvé là qu'un roman d'adolescente agréable soit mais sans plus enfin il en faut pour tous les goûts

Hélas, la vie...

6 étoiles

Critique de Heyrike (Eure, Inscrit le 19 septembre 2002, 49 ans) - 15 mars 2005

Pauvre Cécile, qui ne sait que faire de son éternelle et ennuyeuse adolescence. Quand survient Anne qui, non contente d'avoir évincé la précédente maîtresse de son père, menace de mettre un terme au rythme indolent de l'existence du père et de la fille. Cécile met alors en scène un stratagème subtilement perfide, afin d'empêcher Anne de briser l'inertie de sa vie. Père et fille partagent la même passion pour l'insouciance, seule compte l'immédiateté des plaisirs assouvis, sans que jamais ne soit mesurée l'inconséquence de leurs attitudes envers leur entourage.

Que ce livre ait pu faire scandale lors de sa sortie, cela se comprend aisément si l'on se souvient des mœurs étouffantes de la France d'après guerre. Depuis, certains écrivains ont si bien réussi à repousser, de leurs plumes sulfureuses, les limites du scandale populaire, que tout cela peut paraître quelque peu désuet. N'empêche que c'est joliment écrit, même si j'avoue ne pas avoir été vraiment envoûté par la petite musique.

Belle histoire simple

7 étoiles

Critique de Kreen78 (Massy, Inscrite le 11 septembre 2004, 38 ans) - 18 novembre 2004

C'est vraiment sans prétention. On passe un agréable moment en sa compagnie. Pour ma part je l'ai lu très vite. J'ai presque l'impression de l'avoir "gobé". Honnêtement, je l'ai quand même trouvé trop court. A peine on est lancé dans l'histoire avec ses personnages que l'on arrive à la dernière page.
J'avoue que c'est bien écrit, puisque j'ai bien aimé. Mais pour ma part ce livre manque de quelque chose... peut-être le fait qu'il aurait pu être plus profond s'il avait été un peu plus long.
Bien, mais il faudra que je le relise dans quelques temps pour me rappeler de l'histoire!!!

Au revoir Sagan

8 étoiles

Critique de Le petit K.V.Q. (Paris, Inscrit le 8 juillet 2004, 24 ans) - 29 septembre 2004

J'ai lu "Bonjour tristesse" une semaine avant sa mort. J'ai beaucoup aimé ce livre léger, à l'histoire jolie, et à la grâce saganienne, si j'ose dire. L'histoire : Cécile, une gosse de riches, de 19 ans, passe un été sur la côte d'Azur avec son père, coureur de jupons et amateur de femmmes passagères et faciles, et sa nana, Elsa Mackenbourg, femme futile, pas fute-fute et touchante. La mer est belle, le ciel aussi, la vie est douce. Mais tout à coup surgit Anne, anciene amùie de feu ? la mère de Cécile, femme intelligente, d'esprit, à la vie rangé et claire, une femme magnifique, que Anna, au début, aime beaucoup. Mais cela va se corser quand son père décide d'épouser Anne, et mener une vie rangée, claire, tout en jetant Elsa, désespérée. Cécile va, avec Elsa, faire un complot pour que Anne et son père ne se marie pas, car elle aime la vie facile d'avec son père. Le complot fonctionne, et se termine en drame. Avec en toile de fond, l'idylle entre Cécile et Cyril, Cécile qui se rendra compte qu'elle ne l'aime pas. Oh mince j'ai tout raconté...
Un très très beau roman, dans une prose mélancolique, et jolie.
A (re) découvrir

KVQ

Un régal

9 étoiles

Critique de Saule (Bruxelles, Inscrit le 13 avril 2001, 52 ans) - 27 juillet 2004

Indéniablement j'ai été ensorcelé par le charme de la "petite musique" de Françoise Sagan dont parle si bien Mœlibée dans sa critique. Un livre qui se lit en une heure ou deux, pas plus, et on en redemande après.

Une jeune fille de 19 ans, belle, délicieusement et volontairement futile, rencontre un jeune homme sur une plage. Son père de quarante ans, dragueur invétéré et insouciant tombe lui sur une maîtresse femme au caractère bien trempé. La jeune fille, qui craint pour sa liberté et son mode de vie insouciant, est prise d'une inspiration subite afin de récupérer son père... mais j'en ai déjà dit suffisamment.

C'est vraiment une écriture particulière, très musicale en effet et Sagan possède l'art de la formule au plus haut point. Saint Jean Baptiste nous dit que le livre avait fait scandale à l'époque, ça ne m'étonne pas car sans être explicite le roman baigne dans une l'atmosphère sulfureuse, et puis les vacances à la plage, l'ennui, le soleil,.. ça donne des idées.

Françoise Sagan tirée de l'oubli ?

8 étoiles

Critique de Saint Jean-Baptiste (Ottignies, Inscrit le 23 juillet 2003, 81 ans) - 27 avril 2004

5000 titres, 1660membres actifs, 10350 critiques et voilà qu'enfin Françoise Sagan fait son apparition sur le site CL…Mais quelle entrée réussie ! C'est grâce à une excellente critique de Moelimée (qui a le mérite, grand et rare, de ne pas raconter l'histoire), que nous saluons son arrivée avec Bonjour Tristesse.
Aujourd'hui on ne peut plus se rendre compte de la sensation qu'avait suscité la sortie de Bonjour Tristesse il y a une cinquantaine d'année. Tout le monde en parlait ! Les dignes mères de famille se demandaient comment une jeune-fille de 19 ans avait pu écrire des choses pareilles. Il leur arrivait de demander à leur grande fille des explications sur certains passages. Les adolescents s'arrêtaient aux aubettes pour voir le portrait de Françoise Sagan sur les couvertures des magasines (la TV n'existait pas). Quand aujourd'hui un jeune lit Bonjour Tristesse, ce côté "scandaleux" du livre lui échappe complètement.
Les temps ont bien changé, et pourtant 50 ans, ce n'est pas le déluge ! Il y a des auteurs, aujourd'hui qui écrivent les pires horreurs dans le but évident de faire scandale et ils sont loin d'y arriver !
Pour en revenir à Françoise Sagan, il est quand même curieux que personne n'avait encore parlé d'elle sur notre site. Elle mérite mieux que ça ! C'est une auteur(e) qui aura marqué son temps : elle a écrit une bonne cinquantaine de romans qui tous racontent une histoire bien conçue avec des personnages bien consistants.
Personnellement, ce que je préférais, c'était ses titres : "Un peu de soleil dans l'eau froide", "Un certain sourire", "Aimez-vous Brahms ?"… Non, c'est pour rire ! Ses romans n'étaient jamais des chefs-d'œuvre inoubliables, …ils n'en avaient pas la prétention. Mais ils faisaient toujours passer un bon moment. L'histoire se passait toujours dans ce milieux un peu frelaté et frivole que l'auteur(e) connaissait bien ; et les personnages, tout superficiels qu'ils étaient, connaissaient quand même de vrais sentiments : ils pouvaient aimer, communiquer, souffrir… toujours avec charme, avec désinvolture, avec …un certain sourire et parfois, avec vérité.
Non, vraiment Françoise Sagan méritait mieux que de finir à la trappe et il faut se réjouir que critique-libre l'en ait tiré.

Forums: Bonjour tristesse

  Sujets Messages Utilisateur Dernier message
  Obi, Giana et Melany 2 Saule 20 mars 2009 @ 03:41
  A propos de la "fin" d'un livre 3 Jules 2 mai 2004 @ 19:34

Autres discussion autour de Bonjour tristesse »