Les six compagnons et la pile atomique de Paul-Jacques Bonzon

Les six compagnons et la pile atomique de Paul-Jacques Bonzon

Catégorie(s) : Enfants => 12-15 ans

Critiqué par Fanou03, le 24 janvier 2014 (*, Inscrit le 13 mars 2011, 48 ans)
La note : 5 étoiles
Moyenne des notes : 6 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 4 étoiles (55 107ème position).
Discussion(s) : 1 (Voir »)
Visites : 4 144 

Retour aux sources

Malgré les grandes vacances, Tidou et sa bande de copains s’ennuient à Lyon et rêvent de rejoindre Maddy qui passe l’été à Reillanette, le village natale de Tidou. Mais pleins de ressource ils parviennent à se procurer des bicyclettes et les voilà partis sur la route du Sud, pour tenir compagnie à leur jeune camarade. Tidou n’aura hélas guère le temps de faire découvrir sa région d’origine à ses amis, car à peine arrivés, Kafi, au cours d’une balade, est blessé par un tir de revolver. Les Six Compagnons soupçonnent fortement leurs voisins campeurs. Ceux-ci en effet font de mystérieuses sorties nocturnes et pourraient bien être impliqués dans les tentatives de sabotage de la nouvelle usine atomique de Marcoule, toute proche de Reillanette...

Tout n’est pas réussi, loin de là, dans ce récit, tout du moins à mes yeux d’adulte, et ce n’est sans doute pas le meilleur épisode de la série. Si la partie du voyage en bicyclette vers Reillanette est plutôt touchante et bien construite, le reste de l’histoire parfois tourne en rond, les personnages secondaires sont insignifiants et certains éléments ne sont pas très crédibles.

Dans ce deuxième épisode de la série, les ingrédients qui feront le succès des Six Compagnons se mettent cependant déjà en place : une bonne dose de suspense, des retournements de situation et le rôle important de Kafi, que ce soit dans le point de départ du récit ou dans sa conclusion. On constate aussi la grande complicité des Six Compagnons et l’influence croissante que Maddy prend sur le groupe, de par sa sensibilité et son intuition.

Cet épisode, bien que manquant encore de maturité, est donc malgré tout un moment clé pour au moins deux raisons : c’est d’abord un retour aux sources pour Tidou, le narrateur, dans son village, largement évoqué dans "Les Six Compagnons de la Crois-Rousse". Enfin c’est grâce à ses vacances en Drôme et à l’action bénéfique du soleil provençal que Maddy va définitivement guérir de sa maladie et retrouver sa mobilité. Les six compagnons, au cours des épisodes suivants, vont ainsi enfin se retrouver au complet, pour notre plus grand plaisir !

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les copains, l'aventure

6 étoiles

Critique de Mimi62 (Plaisance-du-Touch (31), Inscrit le 20 décembre 2013, 71 ans) - 1 février 2017

Je rejoins en presque tous points l'analyse de Fanou03. Je trouve également que ce n'est pas le meilleur roman de la série et pourtant la construction n'est pas vraiment critiquable. Les personnages secondaires ont effectivement peu d'importance mais les campeurs, de par leurs activités et leur présence proche du moulin où résident les Six Compagnons, ont un rôle important.
J'ai aimé ce lien se nouant rapidement avec le jeune garçon de la tente, tout comme les échanges qu'il peut avoir avec Mady. Cela est propre à ce type de rencontre d'été ainsi qu'à ce type de roman mais on se prend à regretter que ce garçon disparaisse des aventures avec le mot fin.

Tout comme le dit Fanou03, les relations amicales sont bien établies, la place de Mady s'affirme, la cohésion s'établit.

J'ai apprécié le déroulement cependant, on vit avec les six Compagnons tout au long du roulement, dans leur quotidien. On trouve également la description d'une époque où il était possible de trouver une grange pour passer une nuit (même si cela ne m'est jamais arrivé), la possibilité pour des enfants d'un milieu simple à vivre des aventures dans le terrain vague voisin (ça j'ai connu). Certes, l'expédition vécue par les Six Compagnons est un roman mais on y trouve beaucoup d'éléments véridiques d'une époque révolue.
C'est également une jolie illustration de l'attrait du groupe pour les enfants. Les vacances c'est bien mais on ne voit plus les copains. Ici c'est idéalisé car ce sont les vacances, les copains et l'aventure... mais c'est bien aussi ce qui fait le charme de ces romans presque des contes de fées.

Un joli moment dans une fontaine de jouvence.

Je n'avais plus souvenir de l'intrigue mais par contre le nom de la centrale m'est resté gravé dans la mémoire et j'y pense à chaque que je passe à proximité en parcourant la vallée du Rhône.
Qu'est-il resté en mémoire aux lecteurs de l'époque ?

Forums: Les six compagnons et la pile atomique

  Sujets Messages Utilisateur Dernier message
  la maladie de Maddy 5 Fanou03 12 février 2014 @ 17:54

Autres discussion autour de Les six compagnons et la pile atomique »