Les Six compagnons de la Croix-Rousse de Paul-Jacques Bonzon

Les Six compagnons de la Croix-Rousse de Paul-Jacques Bonzon
(Paul-Jacques Bonzon)

Catégorie(s) : Enfants => 12-15 ans

Critiqué par Fanou03, le 2 janvier 2014 (*, Inscrit le 13 mars 2011, 48 ans)
La note : 6 étoiles
Moyenne des notes : 7 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 4 étoiles (49 364ème position).
Discussion(s) : 1 (Voir »)
Visites : 4 090 

La première des aventures des Six Compagnons

La famille de Tidou a quitté son petit village de Provence pour emménager dans la froide et grise ville de Lyon où le père du jeune homme a retrouvé du travail. Hélas, faute de place dans leur nouvel appartement du quartier de la Croix-Rousse, Tidou a été obligé de laisser son chien Kafi au village. Après quelques temps Tidou parvient petit à petit à se faire adopter par une sympathique bande de copains du quartier. Corget, leur chef, propose un jour à Tidou un plan pour ramener discrètement Kafi à Lyon. Mais rien ne se passe comme prévu : à peine arrivée à Lyon, Kafi disparaît mystérieusement...

J’ai plongé avec un certain délice et une certaine curiosité dans l’opus fondateur de la série des Six Compagnons, qui a été un des succès de la Bibliothèque Verte, et dont je n’avais lu dans mon jeune temps que deux ou trois épisodes épars.

L’intrigue de la partie policière du livre est assez anodine. Ce qui fait l’intérêt de cet épisode est plutôt la difficile découverte par Tidou, le narrateur, d’une ville nouvelle et inconnue et d’une ambiance très différente de sa Provence natale. A ce titre le récit se révèle particulièrement touchant. Tidou décrit en effet avec beaucoup de fraîcheur et de justesse sa tristesse et sa mélancolie, avant que les copains de la « bande du Gros-Caillou » ne l’adoptent enfin et n’égaient son quotidien. L’histoire fait aussi l’éloge de la solidarité, du courage, et bien sûr de l’amitié, amitié qui se construit notamment autour de Kafi et de son retour.

Le récit, écrit en 1961, est aussi le témoignage étonnant d’une époque marquée par la dernière vague de l’exode rurale et la présence finissante de l’industrie du tissage dans la ville de Lyon.

Je précise que l'édition que j'ai lue correspond au texte original de 1961 et non pas à sa version remaniée de l'édition de 2010.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Madeleine

7 étoiles

Critique de Mimi62 (Plaisance-du-Touch (31), Inscrit le 20 décembre 2013, 71 ans) - 1 février 2017

Version 1961, première version donc.
Je relis cet ouvrage presque cinquante ans après avoir découvert cette série.
Si l'atmosphère d'amitié, de groupe me restait bien présente, je n'avais plus aucun souvenir de cette première histoire, à tel point que je pense ne l'avoir jamais lue.
Cette nouvelle découverte ne m'a pas déçu. J'y ai retrouvé ces liens entre les enfants, cette espèce de liberté reflet d'une époque où il était possible de laisser les enfants s'aventurer seul dans les rues. De même les relations avec les parents, les repères éducatifs sont bien de l'époque. La situation de la seule fille reflète tout à la fois l'image de la fille alors répandue, comme étant un personnage plus fragile, mais par contre elle est une exception car elle donne son avis, les garçons lui font confiance pour ses idées, ses remarques, ses observations.
L'intrigue n'est pas l'élément le plus important même s'il constitue le fil rouge incitant à tourner les pages. On y retrouve, comme dans tous ces livres de ce type et de cette époque, les enfants plus perspicaces que les adultes, situation très plaisante en tant qu'enfant lecteur et bien agréable en le relisant, me replongeant dans le monde magique de l'enfance.

Une lecture bien agréable, sorte de madeleine de Proust, dans laquelle j'apprécie retrouver une écriture aux phrases enrichies. Certains trouveront à redire que c'est pétri de bons sentiments... et alors !!! Vu la quantité que j'ai pu lire avec cet esprit,est-ce pas là où j'ai puisé une partie de mon éthique ?

Je pense par contre que ce type de style d'écriture et le fait que l'atmosphère l'emporte sur l'action ne séduiraient pas les jeunes lecteurs d'aujourd'hui.

Forums: Les Six compagnons de la Croix-Rousse