Les fiches les plus visitées (nouvelle version)


sans couverture

Le K de Dino Buzzati

critiqué par Pétoman - (Tournai - 45 ans)
10 etoiles
Un cas littéraire
Le K de Buzzatti est un recueil de nouvelles que certains incultes ( littéraires, je précise ) iront qualifier de fantastique. Oui, ces nouvelles sont fantastiques... mais pas dans le sens littéraire du terme. Le K, c'est pas une bête ni un monstre mais plutôt une "instance" psychologique... c'est une image en fait, une image psychologique. Car oui, le k, c'est...

sans couverture

Harry Potter, Tome 7 : Harry Potter et les Reliques de la Mort de J.K. Rowling

critiqué par Cameleona - (Bruxelles - - ans)
7 etoiles
La fin de Harry Potter…
Question: comment gâcher des heures de plaisir en quelques minutes ? Réponse : en se jetant tout de suite sur les dernières pages de "Harry Potter and the Deathly Hallows". Apparemment certains n’ont pas eu la patience d’attendre pour savoir si Harry allait gagner ou perdre, vivre ou mourir lors de l’ultime affrontement avec son ennemi de toujours… Tant pis...

sans couverture

Cul-de-sac (Piège nuptial) de Douglas Kennedy

critiqué par Odile93 - (Epinay sur Seine - 67 ans)
10 etoiles
Le meilleur de Douglas Kennedy
Cela fait bien longtemps que j'ai lu ce livre et je m'aperçois que personne n'en parle ici, peut-être parce qu'il n'est pas paru en poche. C'est particulièrement injuste. Ce serait vraiment dommage de ne pas parler de ce livre vraiment passionnant au suspense terrible. C'est un livre à la fois très drôle et très "crispant" qui se passe en Australie. M'est avis...

sans couverture

Tatiana de Paullina Simons

critiqué par Gilou - (Belgique - 73 ans)
10 etoiles
L'amour au-delà des mots
L'amour au-delà des mots Roman qui sort vraiment de l’ordinaire, je l’ai quitté à regret. Pourquoi ? Tout simplement parce que l'histoire de cet amour entre Tatiana et Alexandre nous tient en haleine jusqu’à la dernière ligne. Mais la fin. surprenante… ou alors il y aura une suite ! Je l’espère. Cet auteur a une écriture fluide, décrit les gens et les lieux...

sans couverture

Da Vinci Code de Dan Brown

critiqué par Nirvana - (Bruxelles - 48 ans)
8 etoiles
Pour les amateurs des grands mystères de l'Histoire
Enfin un thriller qui parvient à allier de manière intelligente le suspense et l'Histoire! On vit le récit comme une chasse au trésor haletante, qui ne nous laisse aucun répit. On a l'impression d'entrer dans un univers parallèle, peuplé de codes et d'énigmes, où rien n'est tel qu'on le voit au premier regard. Le rythme de l'auteur parvient à rester soutenu...

sans couverture

Claude Gueux de Victor Hugo

critiqué par Killeur.extreme - (Genève - 39 ans)
9 etoiles
Une histoire vraie...
transformée en réquisitoire banal, un simple fait divers transformé en poème dénonçant la peine de mort, grand combat de l'auteur. Claude Gueux n'est pas vraiment un roman, il a plutôt la taille d'une nouvelle et ce n'est pas une fiction. Résumé: Claude Gueux modeste ouvrier est condamné à 5 ans de prison pour un vol qui a permis de nourrir...

sans couverture

Les matinées sombres de Narcisse Eyi Menie

critiqué par Imani - (Toulouse - 40 ans)
8 etoiles
saisissant.
Ce roman est touchant. Il nous plonge dans la vie d'une adolescente qui se débat avec les vicissitudes de la vie qui l'ont fait naitre dans une famille pauvre vivant dans un taudis et tirant le diable par la queue. Elle se nomme Atsame et est dès sa naissance prédestinée, par sa mère, à se prostituer pour enrichir la famille. On...

sans couverture

Le Cercle des poètes disparus de N. H. Kleinbaum

critiqué par Bluewitch - (Charleroi - 42 ans)
9 etoiles
Un roman sur le droit de libre pensée et d’anti-conformisme
Avant d'être un superbe film qui bouleversa le public, « le Cercle des poètes disparus » fut avant tout un très beau roman dédié à la poésie et la richesse d'esprit. A Welton, un rigide collège américain pour garçons, surgit un nouveau professeur de lettres, Monsieur Keating. Lui-même ancien élève, ce dernier a pris soin d'amener dans ses valises son enthousiasme,...

sans couverture

Lettre d'une inconnue de Stefan Zweig

critiqué par Baader bonnot - (Montpellier - 37 ans)
9 etoiles
Hymne à l'amour??
Zweig, dans son propre personnage, reçoit une lettre anonyme le jour de son anniversaire. La missive provient d'une femme qui affirme lui avoir voué sa vie... mais dont il ne connaît pas l'identité. Elle dit porter un enfant de lui qui est maintenant décédé. C'est alors que, petit à petit, on découvre l'histoire d'une jeune fille amoureuse qui, nuit et...

sans couverture

Les cerfs-volants de Kaboul de Khaled Hosseini

critiqué par Vincent.R - (53 ans)
9 etoiles
Voyager
Ce livre est beau, il fait voyager dans un pays dont on connaît le nom et souvent rien d'autre. L'histoire est belle, universelle et rare. Certaines scènes sont dures mais ce pays a eu 30 dernières années inadmissibles. A recommander....

sans couverture

99 francs de Frédéric Beigbeder

critiqué par Chat pitre - (Linkebeek - 50 ans)
8 etoiles
La publicité revisitée…
Frédéric Beigbeder est un auteur de talent et le prouve avec ce livre hilarant et virulent. À travers l'histoire d’Octave, publiciste déjanté, Beigbeder nous dresse le portrait d’une société de consommation qui a atteint son paroxysme. Octave, désabusé, veut se faire virer de sa boîte, tant son métier le dégoûte. La drogue omniprésente dans ce milieu, les salaires astronomiques et injustifiés des...

sans couverture

Dieu voyage toujours incognito de Laurent Gounelle

critiqué par Gabri - (35 ans)
9 etoiles
L’homme qui voulait être heureux, prise II
Laurent Gounelle est de retour! Et cette fois, c’est avec un peu plus de 400 pages, alliant encore une fois roman et développement personnel. Alan, jeune cadre malheureux, se trouve littéralement au bord du suicide quand un homme l’aperçoit et tente de le faire revenir sur sa décision. L’homme lui propose de conclure un marché avec lui; si Alan accepte de...

sans couverture

David Copperfield de Charles Dickens

critiqué par Cyprien - (Lausanne - 33 ans)
7 etoiles
Non ce n'est pas le magicien
Commençons par le résumé de cette œuvre de Charles Dickens. Ce livre raconte la vie de David Copperfield, jeune anglais du dix-neuvième siècle, orphelin de père dès la naissance. Il connaît rapidement la cruauté en la personne de M. Murdstone, son beau-père, un homme cruel qui le bat et le place dans une école, dont le directeur est également un être...

sans couverture

Les raisins de la colère de John Steinbeck

critiqué par Aethus - (Evreux - 35 ans)
8 etoiles
Une grande leçon de vie
Ce bouquin n'est pas seulement un roman, c'est le récit de la misère, le récit du combat pour la survie, plusieurs leçons de vie, plusieurs études sociologiques, une étude des comportements humains. Il est écrit de façon claire et limpide, avec des descriptions que certains trouveront trop longues, je les trouve personnellement juste comme il faut. C'est aussi le récit...

sans couverture

Eldorado de Laurent Gaudé

critiqué par Aaro-Benjamin G. - (Montréal - 52 ans)
7 etoiles
L'espoir de mieux
Depuis vingt ans, le commandant Piracci intercepte les bateaux de fortune remplis d’immigrants clandestins risquant tout pour atteindre la citadelle Europe. C’est lors d’un passage à Catane qu’il fait la rencontre d’une femme qu’il avait rescapé. Le récit d’horreur de son exil en Italie bouleverse le policier et l’entraîne dans un grand voyage. Au même moment, un jeune soudanais quitte...

sans couverture

L'Amant de la Chine du Nord de Marguerite Duras

critiqué par Bluewitch - (Charleroi - 42 ans)
9 etoiles
« C'est un livre. C'est un film. C’est la nuit. »
Il faut écrire la douleur pour ne pas qu’elle soit oubliée. La réécrire même. Inspirée des images du film, peut-être, c'est le retour dans une histoire douloureuse en apprenant la mort du « Chinois ». Toute affaire cessante, Marguerite Duras revient sur ce récit que fut « L’Amant », autobiographique et scandaleux. Un an pour réécrire cette histoire dans toute...

sans couverture

Antéchrista de Amélie Nothomb

critiqué par Catinus - (Liège - 70 ans)
8 etoiles
AM.LIE A ENCORE FRAPPé !
Si l'on sait qu'Amélie Nothomb sort systématiquement un roman à la rentrée, à savoir extrême août, Si l'on sait qu'Amélie a fréquenté l'ULB où elle a été relativement mal acceptée, rapport à son nom, sa lignée, son passé prodigieux qui font des jaloux et des envieux, Si l'on sait qu'elle a des parents merveilleux mais qu'un psychanalyste de bas de...

sans couverture

Oh, boy! de Marie-Aude Murail

critiqué par Paikanne - (55 ans)
10 etoiles
Oh, oui !
Un coup de coeur pour ce livre destinés aux adolescents... qu'inévitablement nous sommes tous restés, un peu. Les enfants Morlevent (tout un programme) se retrouvent orphelins : des enfants peu banals... Siméon a 14 ans et prépare son bac ; Morgane, 8 ans, aussi très intelligente, est souvent celle que l'on oublie et Venise, 5 ans, est la petite...

sans couverture

Tu ne jugeras point de Armel Job

critiqué par Koudoux - (SART - 56 ans)
10 etoiles
ADMIRABLE
Un livre dont l'histoire se déroule dans un village belge près de Liège. Denise Desantis entre dans un magasin pour s'acheter des mouchoirs . Elle laisse devant la porte la poussette de David son fils de treize mois. Lorsqu'elle ressort, l'enfant a disparu. Enlèvement ? L'affaire semble plus compliquée. Le juge Conrad est intrigué par la rigueur et la minutie du témoignage de...

sans couverture

Soie de Alessandro Baricco

critiqué par Elise - (ll - 42 ans)
10 etoiles
Alassandro Baricco nous emporte dans un monde poétique et merveilleux
D'après l'auteur lui-même, ceci n’est pas un roman. Ni même un récit. C’est une histoire. Cette histoire nous parle d'Hervé Joncour qui, du fond de son village français du XIXe siècle, va se trouver projeté sur les routes d'Afrique, puis et surtout, de l’Orient, afin d'en ramener de précieuses larves de ver à soie qui feront travailler les petites entreprises de...

sans couverture

Alice au pays des merveilles de Lewis Carroll

critiqué par Clo7 - (Charleroi - 21 ans)
8 etoiles
Un rêve éveillé
Alice est une jolie petite fille assise dans l'herbe. Un jour, alors que sa soeur lui lit un livre, elle voit passer un lapin blanc qui regarde sa montre et court comme s’il était en retard. Il est habillé comme pour aller à une fête. Intriguée, Alice le suit dans son terrier et tombe dans un puits interminable. Elle atterrit tout...

sans couverture

Les arcanes du chaos de Maxime Chattam

critiqué par Julius - (48 ans)
8 etoiles
Max la menace
Ben je suis surpris que personne ne critique ce livre !! obligé de pondre une critique principale ! sorti il y a un certain temps et best seller, mais que font les critiqueurs ?? Maxime Chattam m'a une nouvelle fois séduit ! il n'a pas inventé la poudre certes, il préfère s'amuser avec le fusil qui t'explose à la gueule. Alors...

sans couverture

La délicatesse de David Foenkinos

critiqué par Aaro-Benjamin G. - (Montréal - 52 ans)
8 etoiles
Et ils vécurent heureux
C’est l’histoire banale de Nathalie. Elle perd son mari dans un accident de la route. Puis, elle est convoitée par deux hommes, son patron marié et un collègue de travail timide. C’est le contraste entre une première union coup de foudre et un second amour, cultivé lentement comme un jardin. Heureusement, la prose jubilatoire de l’auteur est toujours au rendez-vous. Foenkinos...

sans couverture

Hygiène de l'assassin de Amélie Nothomb

critiqué par Blue Sky - (Bruxelles - 45 ans)
8 etoiles
Joutes verbales à huis-clos
J'ai mis du temps à prendre un Amélie Nothomb... je l'avoue et je me dois même de rajouter après lecture que c'est à ma grande honte... Ce livre est simplement épatant, je ne m'attendais absolument pas à succomber aussi vite. D'un point de vue littéraire, le style m'a un peu étonné au départ: introduction plus que réduite, description sommaire mais amplement...

sans couverture

La consolante de Anna Gavalda

critiqué par LesieG - (CANTARON - 54 ans)
8 etoiles
Oui....
Un homme de 47 ans fait le point sur sa vie après avoir appris le décès d'une femme qui lui était très proche dans son enfance et qu'il n'a jamais pu oublier. J'ai trouvé la première partie du livre très longue et fastidieuse à lire d'autant qu'il n'y a pas de sujet dans les phrases et que je me suis un...

sans couverture

Le vieil homme et la mer de Ernest Hemingway

critiqué par Jules - (Bruxelles - 77 ans)
10 etoiles
Un livre exceptionnel
Si vous ne l’avez pas encore lu, un conseil : ruez-vous ! Si vous l'avez lu il y a longtemps, n'hésitez pas : relisez-le. Ce livre est une merveille. Nous sommes à Cuba, et le vieux pêcheur ne prend plus de poissons depuis un bon bout de temps. Le gamin, qui l'adore et l’accompagne toujours, se voit empêché par son père...

sans couverture

L'Avare de Molière

critiqué par Pétoman - (Tournai - 45 ans)
10 etoiles
Pas avare de talent
L'avare de Molière, Arpagon, est tellement avare qu'il ne donne pas son bonjour mais qu'il le prête. Sa raison de vivre est son or, à tel point que quand il le perd, il en vient à se soupçonner lui-même. Cette pièce est une bonne illustration philosophique de la fin et du moyen. Est ce que l'argent est une fin ou un...

sans couverture

Dom Juan de Molière

critiqué par Pétoman - (Tournai - 45 ans)
10 etoiles
Séduites mesdames????
Se basant sur des écrits folkloriques italiens et espagnols, Molière a réécrit le mythe de Dom Juan. Dom juan accompagné de son valet Sganarelle, bien que marié, s'amuse à séduire toutes les femmes qui se trouvent sur son passage, et parfois, de manière assez cocasse. Son but n'est pas de parvenir à l'acte sexuel ( quoique ) mais il est...

sans couverture

Le racisme expliqué à ma fille de Tahar Ben Jelloun

critiqué par Algo - (Bruxelles - 39 ans)
7 etoiles
Comment expliquer termes simples, une notion complexe
Petit livre qui s'appuie sur les conversations de l'auteur avec sa fille âgée de dix ans, et des amis de sa fille. De lecture facile, il a le mérite d'expliquer clairement, dans un souci de compréhension, des notions et concept complexes tels que les préjugés, l'étranger, la discrimination,... Cependant, on décèle chez l'auteur une certaine tendance à la fatalité quant à...

sans couverture

Les fourmis de Bernard Werber

critiqué par Passionnata - (Hermalle - 57 ans)
8 etoiles
Epoustouflant !
Oui, époustouflant est ce livre de Bernard Werber que je viens de découvrir. Il fait, paraît-il, partie d'une trilogie dont j'ignorais l'existence. Heureusement, voilà chose connue pour le plus grand plaisir de la lectrice que je suis. Bernard Werber est assurément un auteur qui ne manque pas d'imagination ! Il nous fait découvrir et aimer un monde auquel nous prêtons peu...