Les fiches les plus visitées (nouvelle version)

Début Précédente Page 7 de 7

sans couverture

L'amour dure trois ans de Frédéric Beigbeder

critiqué par Saint-Germain-des-Prés - (Liernu - 53 ans)
9 etoiles
Un désabusé de l'amour qui n'a pas perdu son sens de l'humour!
Je vous conseille vivement ce livre, je l'ai adoré ! Voici de quoi il retourne. Marc Marronnier a une théorie sur l’amour : il ne dure que trois ans. La passion dévore la première année. La deuxième se vit plutôt sur le mode de la tendresse. Dans la troisième, l'ennui annonce la fin de la relation. Deux preuves pour étayer ce constat : les...

sans couverture

Le Prince des marées de Pat Conroy

critiqué par Sorcius - (Bruxelles - 51 ans)
9 etoiles
Effroyable et fascinant
Un de ces livres rares qui restent dans votre esprit et y pèsent de tout leur poids. Tout dans ce roman est fort. Le titre déjà, magique et mystérieux ; le style ensuite, qui manie le flash-back, les images et les non-dits à la perfection ; l’écriture aussi, puissante et réfléchie ; l’histoire bien sûr, captivante du début à la fin...

sans couverture

Un avion sans elle de Michel Bussi

critiqué par LesieG - (CANTARON - 54 ans)
10 etoiles
Un roman que j'aurai du mal à oublier
Je suis un peu surprise qu'il n'y ait encore eu aucune critique sur ce livre et j'ai peur d'être un peu impartiale tant j'ai adoré. "Lyse-Rose ou Emilie ? Quelle est l’identité de l’unique rescapé d’un crash d’avion, un bébé de trois mois ? Deux familles, l’une riche, l’autre pas, se déchirent pour que leur soit reconnue la paternité de celle...

sans couverture

La horde du contrevent de Alain Damasio

critiqué par Julius - (48 ans)
10 etoiles
une bombe !
Ils sont 23, marchant de l'extrême aval vers l'extrême amont pour y comprendre l'origine des vents. Ils sont la Horde du Contrevent, la 34ème ... après 33 échecs. Leur enfance n'a été qu'un apprentissage de cette lutte contre les vents avec l'espoir de faire partie de cette horde mythique. Pour beaucoup, leurs parents les ont abandonnés et sont partis dans...

sans couverture

Auprès de moi toujours de Kazuo Ishiguro

critiqué par Aaro-Benjamin G. - (Montréal - 52 ans)
4 etoiles
Une machination inclassable
Le sixième roman de Ishiguro nous entraîne dans un univers kafkaïen aux subtilités tellement minutieuses que le lecteur inattentif ne pourra discerner la travestie. Une œuvre de science-fiction ? De littérature ? Difficile à déterminer… Le décor du roman est un pensionnat bourgeois où les professeurs ne sont pas des pédagogues mais des « gardiens ». Une partie des élèves...

sans couverture

Un roman français de Frédéric Beigbeder

critiqué par Killeur.extreme - (Genève - 39 ans)
8 etoiles
Un roman autobiographique, une autobiographie romancée?
Ma première rencontre (littéraire) avec Fréderic Beigbeder remonte à 2003 avec "Windows on the World" essai qui m'a convaincu, bien que je préfère la partie fiction quand il imagine l'effondrement des Twin towers de l'intérieur à la partie "Réflexions de l'auteur se posant mille questions sans y répondre", j'ai enchaîné ensuite avec "99 francs" dont l'humour et le style ont...

sans couverture

Le trône de fer, tome 01 : La glace et le feu de George R. R. Martin

critiqué par Cuné - (53 ans)
6 etoiles
Toujours un peu ardu d'entrer dans une série fantasy...
Royaume des 7 Couronnes, un roi bouffi sans jugeotte, une reine perfide qui trame dans l'ombre, des forces obscures qui cernent au Nord, des saisons qui durent des années et l'hiver qui s'annonce, terrible... Voilà en gros pour le décor. Ajoutons des quantités de personnages, tout à tour héros d'un chapître, et des scènes d'action à tout propos... Cela donne...

sans couverture

Vertige de Franck Thilliez

critiqué par CC.RIDER - (63 ans)
10 etoiles
Peur et frissons garantis
Jonathan Touvier, un ancien alpiniste d'une cinquantaine d'années, se réveille au fond d'un gouffre. Il est retenu prisonnier par une longue chaine qui lui enserre le poignet et qui est solidement fixée à la roche. Il ne comprend pas pourquoi il se retrouve dans cette désagréable position. Mais il n'est pas seul, il y a aussi Pokhara, son chien, Farid...

sans couverture

Ça de Stephen King

critiqué par Treize - (Rumillies - 42 ans)
4 etoiles
Ca
Tout les 27 ans environ, un clown prend la forme de monstres issus de la peur de jeunes enfants. En 1958 une bande de copains parvient à combattre ce "clown" mais sans le tuer. Mais il est de retour 27 ans plus tard. Et c'est encore à nos jeunes amis devenus "vieux" de le combattre. Ce livre est long, il ne se...

sans couverture

Le tour du monde en 80 jours de Jules Verne

critiqué par ALF - (Ondres (40) - 40 ans)
8 etoiles
Mon ami Philéas!
Suite à un pari osé et pris hâtivement autour d’une partie de cartes, le gentleman téméraire Philéas Fogg se voit contraint d’accomplir une traversée de la planète d’est en ouest, et le tout en moins de 80 jours ! Un périple évidemment délicat et semé d’embûches, qui le conduira successivement en Egypte, en Inde, sur les mers de Chine, au...

sans couverture

Comment je suis devenu stupide de Martin Page

critiqué par Lucien - (65 ans)
8 etoiles
Comment je ne suis pas devenu stupide...
« Il avait toujours semblé à Antoine avoir l'âge des chiens. Quand il avait sept ans, il se sentait usé comme un homme de quarante-neuf ans ; à onze, il avait les désillusions d'un vieillard de soixante-dix-sept ans. Aujourd'hui, à vingt-cinq ans, espérant une vie un peu douce, Antoine prit la résolution de couvrir son cerveau du suaire de la stupidité....

sans couverture

Critique littéraire de Alexandre Vialatte

critiqué par Dirlandaise - (Québec - 66 ans)
8 etoiles
Les perles de monsieur Vialatte
Ce livre est un recueil de critiques littéraires écrites à partir des années 1952. Ce fut d’ailleurs l’activité principale de l’écrivain à partir de cette date. Surtout connu comme traducteur de Kafka et de Nietzsche, Alexandre Vialatte excellait également à critiquer surtout les écrivains de son époque. Ce sont pour une grande majorité des hommes avec aussi quelques représentantes de...

sans couverture

Les hommes viennent de Mars, les femmes viennent de Vénus de John Gray

critiqué par Sorcius - (Bruxelles - 51 ans)
7 etoiles
Hommes et femmes, mode d'emploi
Ha! Ha! L'homme et la femme sont des être différents! Ben oui, les femmes viennent de Vénus-l'amour, ne pensent qu'à leur aspect extérieur, aux bébés, au mariage aux fleurs, vivent sur des émotions, et les hommes viennent de mars-la guerre, ne pense qu'aux voitures, au cul, au jeu, à leur liberté, vivent vite et de manière rationnelle. Bon, ça, tout le...

sans couverture

Ne le dis à personne... de Harlan Coben

critiqué par Zoom - (Bruxelles - 67 ans)
9 etoiles
excellent thriller
353 pages à tourner quand personne ne vient vous demander de mettre la table ou d'aller au charbon...vous n'irez pas ! Un excellent pollar donc, qui m’a un peu rappelé Mary Higgins Clark, mais mieux écrit, plus subtil et moins mathématique, avec des chapitres qui appellent sans répit la lecture du suivant, jusqu'au bout. Quand le dernier mètre de la...

sans couverture

Le grand cahier de Agota Kristof

critiqué par Cameleona - (Bruxelles - - ans)
6 etoiles
Humour noir
“ Le Grand Cahier ” constitue le premier volet d’une trilogie haletante, relatant les aventures de deux jumeaux, Claus et Lucas. Le réalisme et le cynisme dont ils font preuve dès leur plus jeune âge leur valent de survivre dans un monde totalitaire et sans pitié pour les faibles. Les deux enfants vivent dans un pays en guerre, dans une atmosphère rappelant...

sans couverture

Replay de Ken Grimwood

critiqué par Béatrice - (Paris - - ans)
7 etoiles
Y a-t-il une vie après la mort ?
Jeff vit plusieurs fois en boucle, tout en gardant le souvenir des passages antérieurs. Lors de sa deuxième vie il n'a plus besoin de travailler. Il lui suffit de placer habilement quelques paris sur un match ou un derby dont il connaît l’issue. En revanche, sa tentative d'intervenir sur le cours de l’histoire reste un échec. Et puis une troisième vie...

sans couverture

Roméo et Juliette de William Shakespeare

critiqué par Cléliadeldongo - (32 ans)
10 etoiles
de le Haine à l'Amour
Qui ne connait pas l'histoire de Roméo & Juliette? L'histoire de ces deux enfants s'épanouissant à l'Amour au sein même de la haine que se vouent leurs deux familles? Une haine d'ailleurs totalement absurde puisqu'elle semble remonter à très longtemps. Leurs rixes sont donc comme une tradition. Pour que la discorde cesse enfin entre Capulet et Montaigu, il faudra que le sang...

sans couverture

Charlie et la chocolaterie de Roald Dahl

critiqué par S.M@rt-Up - (Bruxelles - 50 ans)
8 etoiles
Envoûtant !
Envoûtant est l'adjectif que je donnerai à ce livre fantaisiste. Une superbe histoire très poétique mais tout autant mystérieuse, du génial auteur qu'est Roald Dahl, et illustrée par le grand artiste Quentin Blake. L'histoire en gros est assez triste, mais devient magique au fur et à mesure de ces lignes, surtout quand elle est ponctuée de ces petits gags hilarants dont seul...

sans couverture

La Forêt des Mânes de Jean-Christophe Grangé

critiqué par BertrandA - (41 ans)
8 etoiles
Oui, mais...
"A Paris, Jeanne Korowa, brillante juge d'instruction à la vie affective désastreuse enquête avec François Taine sur une série de meurtres particulièrement sauvages : démembrements, cannibalisme, et mises en scène macabres. Trois plantureuses Vénus atrocement dévorées, trois tableaux sanglants entre rituel et folie. Abusant de son autorité, Jeanne fait installer des micros dans le cabinet d'Antoine Féraud, le psychanalyste qui...

sans couverture

Le premier jour de Marc Lévy

critiqué par Kleinesterne - (30 ans)
9 etoiles
Marc Lévy à travers son nouveau roman donne l'impression d'avoir franchi une étape
Le premier jour, roman de Marc Lévy nous raconte les aventures de Keira, une archéologue et Adrian, astrophysicien, qui décident de découvrir les secrets que possèdent un pendentif découvert eu centre d'un volcan éteint. Marc Lévy réalise ici un coup de maître, d'une part à travers la trame de l'histoire, mais aussi à travers toutes les informations qu'il nous procure sur...

sans couverture

Le Poète de Michael Connelly

critiqué par Nathbxl - (Bruxelles - 46 ans)
9 etoiles
La plus prenante des enquêtes...
Jack McEvoy est journaliste. Un jour, la police sonne à sa porte : son frère jumeau, l'inspecteur Sean McEvoy, s'est tiré une balle dans la bouche. Tout près de son corps, un message est trouvé : " Hors de l'espace, hors du temps ". En faisant des recherches, Jack découvre que ces mots sont tirés de poèmes d'Allan Edgar Poe, et...

sans couverture

Sauve-moi de Guillaume Musso

critiqué par Leura - (-- - 70 ans)
8 etoiles
Attachant...
Juliette est française, et elle travaille comme serveuse à New York. Comme tant d'autres, elle a cru au rêve américain, elle se voyait déjà vedette de cinéma. En attendant que ce beau rêve se réalise, c'est la galère et un petit appartement qu'elle partage avec Colleen. Quand elle rencontre Sam, elle prétend être avocate, un peu par bravade, et un...

sans couverture

Le Tartuffe, ou, L'imposteur de Molière

critiqué par Lolita - (Bormes les mimosas - 35 ans)
6 etoiles
Un plaisir!
Ecrit par Molière, "Le Tartuffe" fut présenté deux fois avant d'être accepté la troisième fois. En effet, Tartuffe désignant l'hypocrisie et les faux dévots de cette époque avait été interdit à plusieurs reprises malgré les changements que Molière avait opéré, y compris son titre qui devient la deuxième fois :"Panulphe ou l'imposteur". Finalement, la pièce fut représentée en 1664 et...

sans couverture

Thérèse Desqueyroux de François Mauriac

critiqué par Kinbote - (Jumet - 62 ans)
8 etoiles
La délivrance d'une femme?
Bernard Desqueyroux et son beau-père évitent le scandale : ils délivrent Thérèse, née Larroque, de la plainte déposée pour empoisonnement et préservent de la sorte l'honneur des deux familles. Pendant le voyage de retour au domaine conjugal, Thérèse se remémore sa jeunesse et les circonstances qui l’ont amenée à empoisonner son mari. Mais Bernard Desqueyroux ne pardonne pas; il a...

sans couverture

Pourquoi j'ai mangé mon père de Roy Lewis

critiqué par Pétoman - (Tournai - 45 ans)
2 etoiles
T'es pas le Roy de la tribu Roy
Ils me font rire tous ces gars qui se disent romanciers parce qu'ils ont rencontré Barbara Cartland lors d'un cocktail à Buckingham Palace. Mais Roy se veut également sociologue et anthropologue. Alors il écrit un roman qui se veut métaphorique... décrire la société actuelle en la replaçant dans le contexte historique du néolithique... Il croit sans doute qu'il est plus aisé de...

sans couverture

Un aller simple de Didier Van Cauwelaert

critiqué par Sorcius - (Bruxelles - 51 ans)
3 etoiles
Sur les traces d'un passé qui n'existe pas
L'histoire est simple, sans grande intrigue et un peu énervante. Aziz, un jeune garçon orphelin ignorant ses origines, sans doute maghrébines, gagne sa vie en volant des autoradios. Un jour, il se fait arrêter et est reconduit " chez lui " au Maroc, un pays où il n’a jamais mis les pieds... Ainsi en a décidé un nouveau plan du gouvernement...

sans couverture

American Psycho de Bret Easton Ellis

critiqué par Jules - (Bruxelles - 77 ans)
7 etoiles
Personnes sensibles s'abstenir !
Patrick Bateman est un de ces jeunes « Yupies » qui fleurissaient aux Etats-Unis au début des années quatre-vingt dix. Il est gestionnaire de fortune dans une grosse société, n’a que vingt-sept ans et est obsédé par l'argent et la réussite. Il ne fréquente que des gens de sa race, garçons ou filles, mais sans l’ombre d’un véritable sentiment pour qui...

sans couverture

Le Montespan de Jean Teulé

critiqué par Cyberval - (55 ans)
9 etoiles
Histoire romancée du plus célèbre cocu de France
Quand Louis-Henri de Montespan épouse Françoise de Rochechouart, c'est le grand amour. Ils sont désargentés mais heureux ... ils ne font qu’un, se nourrissant l'un de l'autre. C'est l'alchimie parfaite. Mais cet amour exclusif, finit par lasser quelque peu Françoise qui rêve de danses, de fêtes et de salons où elle pourrait briller. Son mari pressent ses soupirs et regards tournés...

sans couverture

Les disparus de Daniel Mendelsohn

critiqué par Jlc - (77 ans)
10 etoiles
Le pays d'autrefois
Daniel Mendelsohn est un universitaire américain, juif et laïc, dont l’enfance fut tout à la fois enchantée par son grand-père, mémorable conteur, et étonnée par la mélancolie que sa présence provoquait chez les plus anciens de sa famille qui, lors de rencontres occasionnelles, versaient quelques larmes tant cet enfant, moment d’innocence, leur rappelait Shmiel Jäger, le frère de son grand-père,...

sans couverture

Comment on se marie de Émile Zola

critiqué par Zagreus - (37 ans)
10 etoiles
Selon que vous serez puissant ou misérable...
Publié en 1893 mais écrit en 1875, le recueil analyse et illustre avec un réalisme cinglant un phénomène particulier : le mariage. Après une préface générale qui retrace l’évolution historique de la notion d’amour (on passe de l’amour « parfaitement noble, d'une tendresse réfléchie, d'une joie honnête » au XVIIe siècle à l'amour « garçon rangé, correct comme un notaire,...

Début Précédente Page 7 de 7