Les Rois maudits, tome 1 : Le Roi de fer de Maurice Druon

Les Rois maudits, tome 1 : Le Roi de fer de Maurice Druon

Catégorie(s) : Littérature => Romans historiques

Critiqué par Fa, le 28 novembre 2011 (La Louvière, Inscrit le 9 décembre 2004, 44 ans)
La note : 9 étoiles
Moyenne des notes : 9 étoiles (basée sur 10 avis)
Cote pondérée : 8 étoiles (277ème position).
Visites : 5 345 

Tour de force pédagogique

Sans refaire les critiques consacrées aux rois maudits dans leur ensemble, je me limiterai à critiquer le premier tome, paru en poche.

Druon réussit un tour de force : rendre aussi vivants des personnages historiques qui vivent l'Histoire dans leur chair et dans leur sang.

Les personnages et leurs destins sont grandioses, à l'instar du portrait qui leur en est fait.

Je ne pourrai donc que recommander la lecture de cet ouvrage, pour mieux appréhender le contexte du début du XVeme. Le tableau est truffé d'éléments intéressants tant du point de vue historique, politique, sociologique, juridique,...

Vivement la lecture des suivants...

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Un 1er tome qui est une réussite

9 étoiles

Critique de Cédelor (Paris, Inscrit le 5 février 2010, 48 ans) - 11 avril 2020

Je savais que la saga historique de Maurice Druon « Les rois maudits » avait d’excellentes critiques sur CL et ailleurs. Mais l’épaisseur du pavé (7 tomes en tout) me refroidissait un peu. Je le gardais cependant dans un coin de ma tête. Et finalement, je me suis décidé à en lire le 1er tome, « Le Roi de fer ».

Lecture, je dois dire, qui me fut d’une excellente facture. J’ai beaucoup apprécié ce 1er tome, et je rejoins les autres critiques positives. Ecriture simple, concise, efficace, entraînante. Intrigue à la fois additive par son scénario au déroulé impeccable et instructif sur le contexte de cette époque moyenâgeuse (il semble que tout ne soit pas exact historiquement mais c'est un roman, non un documentaire). Personnages historiques et fictifs, principaux et secondaires sont rendus vivants et crédibles. Tout y est net et précis, facile à suivre et à comprendre, à la fois très intéressant et passionnant.

Ce 1er tome est une réussite. J’avais prévu de lire autre chose avant de revenir au second tome « La Reine étranglée », mais je vais finalement directement le lire de suite sans attendre, tellement ce 1er tome me donne envie d’en lire la suite !

Un roman historique passionnant

9 étoiles

Critique de Sundernono (Nice, Inscrit le 21 février 2011, 37 ans) - 26 février 2016

Difficile de décrocher d’une telle lecture ! G.R.R Martin a dit de cette série de 7 romans que si vous aimez Game of Thrones, vous adorerez Les Rois Maudits. Effectivement George ! Et pour avoir lu 7 tomes de G.O.T je peux même dire que ce premier volume des Rois Maudits m’a bien plus emballé ! Ce qui manquait essentiellement à G.O.T, à savoir du style, ne fait point défaut ici.
La lecture est plus qu’agréable, le style fluide et élégant et que dire de la faculté de Maurice Druon à rendre cette partie de l’histoire de France passionnante. Intrigues, complots, malédiction, vengeances, tous les éléments sont réunis pour nous tenir en haleine. En gros en rentrant du travail je n’avais qu’une envie, me plonger à nouveau dans ce délicieux roman historique. Malheureusement il ne fait que 250 pages qui se dévorent trop vite !
Vite, vite le tome 2 !!

Un entrée en matière efficace

10 étoiles

Critique de Flo29 (, Inscrite le 7 octobre 2009, 48 ans) - 23 janvier 2016

Par curiosité, je me suis lancée dans la lecture des Rois maudits. J'avais un peu peur d'une lecture ennuyeuse et qui m'aurait vite lassée. Que Nenni! C'est efficace, on ne s'ennuie pas une seconde et l'histoire de France ainsi romancée est très agréable à lire. Je vais lire autre chose avant d'attaquer le deuxième tome, mais ce sera fait d'ici peu.

Inoxydable! Game of Thrones avant l'heure.

10 étoiles

Critique de Hamilcar (PARIS, Inscrit le 1 septembre 2010, 64 ans) - 9 juillet 2015

Maurice Druon a été un formidable écrivain. Mais pas un historien. La précision s'impose. Car le 1er volume des Rois Maudits est incomparablement un des meilleurs romans historiques français ; il n'est pourtant pas une référence historique car se jouant de l'Histoire au profit de l'histoire. Et quel exceptionnel conteur que ce Druon ! Grâce à lui, Jacques de Molay continuera dans les consciences à maudire la descendance royale pour des siècles encore. Sauf qu'il semblerait que cette affirmation là ne puisse être vérifiée car certainement imaginée pour la construction romanesque. A part aussi qu'un des maudits soit décédé bien avant l'imprécation à mourir. Nogaret , en effet, est mort dans l'année précédant l'exécution de de Molay, et donc de sa malédiction supposée. Mais il s'agit d'une œuvre romanesque et tout le génie de Druon est de nous embarquer dans cette histoire là. Et quelle histoire !
Philippe le Bel, personnage de l'Histoire peu enjoué pour ne pas dire cruel, décide d'en finir avec l'ordre du Temple. Les comptes de la cour sont en baisse et il faut bien récupérer un magot que seuls, juifs et lombards ne pourraient apporter. Accusons donc les chevaliers templiers de toutes les vilenies, exécutons leur grand maître et l'affaire sera réglée. Mais l'histoire ne pourrait se contenter de ces faits reconnus sans le complot, le coup fourré et l'intrigue obligatoires dans un roman digne de ce nom. N'en disons pas plus. Le livre captive et invite inexorablement à la consultation historique. Car c'est l'atout de ce « Roi de Fer ». Il invite autour de sa lecture tous les mordus d'Histoire et de Fantasy. En fait, cette histoire racontée par Maurice Druon, c'est Game of Thrones avant l'heure, sans la fiction, avec juste une petite dose de machiavélisme littéraire pour pouvoir annoncer les suites indispensables. Et quelle réjouissance ! Vite ! Que je lise la suite de la série !
Ecrit dans les années 50, Maurice Druon avait déjà tout inventé. Mais avec du style, de la patte et du génie qui éloignent des soupes interminables d'aujourd'hui sans aucune fin.

Surprise!

10 étoiles

Critique de L'aventure (, Inscrit le 6 juillet 2007, 48 ans) - 22 janvier 2014

A l’issue de circonstances néfastes j'ai récemment eu la surprise de découvrir toute une collection de livres "anciens" dont l’intégrale des rois maudits aux éditions "Crémille & Famot de 1977".
A court de lecture (oui ça arrive) je trie la collection, découvre un livre relié à l'envers (collector ;)), et attaque le premier tome sans grande motivation.

En effet je suis fan de thriller et d'heroic fantasy.....

Et bien j'ai adoré. il me tarde d'entamer le tome 2. Tout y est, même pour un néophyte comme moi qui ne connais de l’histoire que le sketch des "inconnus" avec "Louis croix vé bâton".

Le bouquin est passionnant les références permettent de se mettre dans le contexte, pas d'inutiles arbres généalogiques bourrés de dates de naissances et de décès, mais une "H"istoire romancée et palpitante.

Comparé à mes lectures habituelles je dirais que l'intrigue tient du roman d’espionnage et le contexte d'un roman d'heroic fantasy (les trolls en moins), la narration ressemble à celle d'un de ces historiens modernes que l'on peut entendre à la radio comme Franck Ferrand.

Accumuler quelques références historiques tout en passant un agréable moment de lecture sur un roman historique je ne croyais pas la chose possible, Merci "M Maurice Druon"

1955 ?

8 étoiles

Critique de Monocle (tournai, Inscrit le 19 février 2010, 60 ans) - 4 septembre 2013

Ce texte a été publié en 1955. Bientôt soixante ans et pas une ride ou presque.
C'est un réel ravissement de m'être englouti dans cette lecture. D'abord mon peu d'érudition dans l'histoire de France se comble un peu mais surtout la joie de lire des textes moins récents que mes lectures habituelles.
Je parle de romans lisibles et agréables à lire ce qui est le cas ici.
J'ai hâte d'en découdre avec le second tome.
Un conseil au futur lecteur : Evitez la version "poche" qui reprend l'ensemble de l'oeuvre. C'est écrit très petit, les pages du milieu masquent le texte à la reliure et c'est vraiment fort peu malléable.

Une entrée en matière très enthousiasmante!

9 étoiles

Critique de Elko (Niort, Inscrit le 23 mars 2010, 44 ans) - 29 août 2013

Depuis le temps que je passais devant les lots promotionnels de 2 ou 3 Rois Maudits (jamais consécutifs, ni les collections complètes), je me suis enfin décidé à lire cet incontournable des rayonnages de librairies.
Le Roi de Fer a été une claque. Maurice Druon a un sens de la narration très addictif. Il mêle avec bonheur la grande et la petite histoire, son travail est très documenté et l'écriture est un plaisir. S'intéressant à une période historique que je méconnais, j'ai même l'attrait de la découverte! Reste une petite angoisse, celle de ne pas trouver les mêmes qualités dans les 6 prochains tomes.
Une dernière remarque, je me suis procuré l'intégrale de la saga en 2 tomes chez les éditions Omnibus, le format plus large, le papier quasi glacé et la police ajoutent un confort sensible qui ne gâche rien!

Pour tout amateur de saga historique

10 étoiles

Critique de Nance (, Inscrite le 4 octobre 2007, - ans) - 27 août 2013

« Pape Clément !... Chevalier Guillaume !... Roi Philippe !... Avant un an, je vous cite à paraître au tribunal de Dieu pour y recevoir votre juste châtiment ! Maudits ! Maudits ! tous maudits jusqu’à la treizième génération de vos races !... »

Bon, dans la réalité, sur le bûché, le maître de l’ordre des templiers Jacques de Molay n’a jamais maudit les rois de France, c’est de la romance, mais peu importe, c’est si bon que j’aurais voulu que ça soit le cas !

Nous nous retrouvons en 1314. Le roi de France Philippe le Bel élimine les derniers templiers, pendant que le seigneur Robert d’Artois met en branle sa vengeance en voulant mettre à jour la petite vertu des filles de sa rivale sa tante la Mahaut qui ont épousé les fils du roi et pris sa terre.

La langue est riche, stylisée (je suis contente d’avoir lu la version révisée de 1965, Livre de poche, 2886). Début avec éclat, des intrigues à profusion, mais pas trop au point de se perdre, j’ai été soulagée de voir que c’était facile de s’y retrouver en noms et personnages. Druon triche à quelques reprises pour l’Histoire, certains personnages ont été inventés (le banquier Spinello Tolomei n’a jamais existé...), c’est un roman et si il faut le lire avec un certain recul pour sa fiabilité historique, je me suis régalée. Et c’est aussi un des meilleurs tomes.

Une série que je recommande, ainsi que ses deux adaptations télévisées (de 1972, 2005).

C'est très agréable à lire, indiscutablement !

9 étoiles

Critique de Shelton (Chalon-sur-Saône, Inscrit le 15 février 2005, 64 ans) - 10 avril 2013

J’ai glissé hors d’un de mes murs livresques, le tome 1 de la série historique de Maurice Druon, Les rois maudits, celui tout particulièrement consacré au roi Philippe le Bel, Le roi de fer.

Commençons par être précis sur un point capital, il ne s’agit aucunement d’une biographie historique de Philippe IV dit le Bel mais d’un roman historique ayant pour cadre, au départ du cycle, la fin de l’Ordre du Temple sous le règne de Philippe le Bel. Si vous souhaitez un livre historique et rigoureux, j’ai aussi cela en bibliothèque, prenez le Philippe le Bel de Jean Favier, une majestueuse biographie de plus de 500 pages qui vous donnera toutes les précisions et explications voulues sur cette époque. De plus, Jean Favier écrit, lui-aussi, très bien…

Mais revenons-en à Maurice Druon et son œuvre romanesque. Maurice Druon n’est pas un historien, il choisit simplement de prendre des personnages historiques – Philippe Le Bel, Isabelle Reine d’Angleterre, Jacques Molay et de nombreux autres – pour nous raconter une tranche de vie de la cour de France, lors de ces fameux rois maudits. Maudits ? Oui, Maurice Druon part d’une phrase qu’aurait prononcée le grand maître de l’Ordre des Templiers du haut de son bûcher fatal. Il aurait maudit ses trois grands ennemis, Le pape Clément V, le roi Philippe Le Bel et Guillaume de Nogaret, Garde des sceaux du Roi et instructeur du procès des Templiers. Ces trois âmes damnées – du moins selon Jacques de Molay – étaient « invitées » à se retrouver devant Dieu pour le grand jugement dans l’année qui allait arriver et leur descendance serait maudite jusqu’à la treizième génération…

A partir de là, puisque les rois de France descendants de Philippe le Bel sont maudits, puisque de fait ils connurent de très nombreux soucis de transmission du royaume – nous sommes encore là dans l’Histoire – Maurice Druon se dit que l’on pourrait bien transformer cela en grande saga romanesque… Et il a bien raison Maurice Druon, d’autant plus que cette saga en sept volumes participera à lui ouvrir les chemins de l’Académie Française… Mais il ne s’agit que d’un roman, car, par exemple, cette malédiction de Jacques de Molay est des plus incertaines. Maudire Guillaume de Nogaret, lui annoncer qu’il allait mourir dans l’année… mais il était déjà décédé au moment du fameux bûcher !

Oui, il ne faut donc pas prendre cette série romanesque pour vérité, mais par contre la lire juste pour le plaisir d’une œuvre très bien construite qui, malgré ses quelques erreurs historiques, fait revivre une époque, des personnages connus et d’autres un peu moins… parfois, cette lecture peut amener à quelques précautions dans nos déclarations… Je me souviens avoir exprimé ma répulsion devant une condamnation à la lapidation d’une femme de la famille royale d’Arabie Saoudite… Mais quand on connaît le sort enduré par les deux amants des deux brus de Philippe le Bel, que doit-on penser ? Que toutes les civilisations se valent ? Qu’il faut laisser encore du temps aux Saoudiens ? Les deux hommes sont écorchés vifs, on leur coupe le sexe que l’on donne à manger aux chiens avant de les décapiter puis de les exposer en place publique….

Certains vous parleraient, maintenant, des grands acteurs qui eurent l’occasion de s’illustrer dans l’adaptation télévisuelle des Rois maudits. On parle ici ou là d’un remarquable Jean Piat, d’un Louis Seigner étonnant, d’un Jean-Luc Moreau surprenant… Mais, en fait, je ne peux rien vous confirmer car je fais partie de ceux qui n’avaient pas la télévision à cette époque et je n’ai jamais vu un seul épisode des Rois maudits à la télévision ! Par contre, je ne peux que vous conseiller de lire cette belle série de sept romans historiques d’une grande qualité d’écriture, sept comme les sept années passées en prison par Jacques de Molay, Grand Maître des Templiers et victime de la convoitise de Philippe le Bel !

Forums: Les Rois maudits, tome 1 : Le Roi de fer

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Les Rois maudits, tome 1 : Le Roi de fer".