De l'autre côté du miroir de Lewis Carroll, Jacques Papy (Traduction), John Tenniel (Illustration)
(Through the Looking-Glass, and What Alice Found There)

Catégorie(s) : Littérature => Anglophone , Enfants => 7-9 ans

Critiqué par Nance, le 9 août 2008 (Inscrite le 4 octobre 2007, - ans)
La note : 10 étoiles
Moyenne des notes : 9 étoiles (basée sur 3 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (10 224ème position).
Discussion(s) : 2 (Voir »)
Visites : 3 831 

Livre indispensable à mon bagage littéraire

Après Alice au pays des merveilles, nous suivons encore les aventures de notre extravagamment curieuse petite (parfois grande) héroïne.

« Allons, Kitty, si tu veux bien m'écouter, au lieu de bavarder sans arrêt, je vais te dire tout ce que je pense de la Maison du Miroir. D'abord, il y a la pièce que tu peux voir dans le Miroir... Elle est exactement pareille à notre salon, mais les choses sont en sens inverse. Je peux la voir tout entière quand je grimpe sur une chaise... tout entière, sauf la partie qui est juste derrière la cheminée. Oh ! je meurs d'envie de la voir ! Je voudrais tant savoir s'ils font du feu en hiver vois-tu, on n'est jamais fixé à ce sujet, sauf quand notre feu se met à fumer, car, alors, la fumée monte aussi dans cette pièce-là...; mais peut-être qu'ils font semblant, pour qu'on s'imagine qu'ils allument du feu... Tiens, tu vois, les livres ressemblent pas mal à nos livres, mais les mots sont à l'envers ; je le sais bien parce que j'ai tenu une fois un de nos livres devant le miroir, et, quand on fait ça, ils tiennent aussi un livre dans l'autre pièce. »

Dans De l'autre côté du miroir, tout est inversé : pour aller à un jardin, elle doit retourner sur ses pas, quand elle a soif, elle doit manger des gâteaux secs, elle doit courir pour rester sur place... J’adore ! C’est fou ! Si les cartes étaient un des thèmes d’Alice aux pays des merveilles, ici le récit est construit comme une partie d’échec. D’ailleurs, au commencement du livre, on retrouve les mouvements de la partie. Ça aide, mais ça révèle l’intrigue un peu. J’imagine que les personnes qui connaissent plus les règles de ce jeu peuvent plus saisir les subtilités, mais les autres peuvent apprécier aussi, il n’y a pas que ça. J’adore l’écriture, l’histoire, les personnages, les illustrations de John Tenniel, les poèmes (dont le Jabberwocky, qui raconte l’histoire de quelqu’un qui tue quelque chose), l’irréalité, le non-sens, l’humour, l’atmosphère ...

C’est un livre qui a été très visuel pour moi. J’ai préféré De l'autre côté du miroir à Alice au pays des merveilles, mais ils restent tous les deux mes livres préférés. Ce sont des classiques, il y a tellement de références dans la culture populaire que c’est un must de les avoir lu. Pour De l'autre côté du miroir, ce qui me vient à l’esprit c’est les films La matrice, Donnie Darko, MirrorMask, la chanson I Am The Walrus des Beatles (« I am the Eggman. They are the Eggmen. I am the Walrus. Goo goo g'joob. ») et aussi la nouvelle Les ruines circulaires de Jorge Luis Borges dans Fictions.

« - Mais, voyons, il rêve de toi ! s'exclama Blanc Bonnet, en battant des mains d'un air de triomphe. Et s'il cessait de rêver de toi, où crois-tu que tu serais ?
- Où je suis à présent, bien sûr, dit Alice.
- Pas du tout ! répliqua Blanc Bonnet d'un ton méprisant. Tu n'es qu'un des éléments de son rêve !
- Si ce Roi qu'est là venait à se réveiller, ajouta Bonnet Blanc, tu disparaîtrais - pfutt ! - comme une bougie qui s'éteint ! [...]
- Mais si, je suis réelle ! affirma Alice, en se mettant à pleurer.
- Tu ne te rendras pas plus réelle en pleurant, fit observer Blanc Bonnet. D'ailleurs, il n'y a pas de quoi pleurer.
- Si je n'étais pas réelle, dit Alice (en riant à travers ses larmes, tellement tout cela lui semblait ridicule), je serais incapable de pleurer.
- J'espère que tu ne crois pas que ce sont de vraies larmes ? demanda Blanc Bonnet avec le plus grand mépris. »

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Un livre qui fait rêver!

8 étoiles

Critique de Lalie2548 (, Inscrite le 7 avril 2010, 34 ans) - 6 avril 2011

Je dois dire que je pense préférer "De l'autre côté du miroir" à "Alice au pays des merveilles". J'ai beaucoup apprécié cette histoire et elle m'a fait rire. Les personnages sont très sympathiques et plein d'originalité.

(découvert en audiobook)

A pleurer de bonheur

9 étoiles

Critique de Ngc111 (, Inscrit le 9 mai 2008, 33 ans) - 17 mars 2009

Comme pour Alice au pays des merveilles j'ai pu lire sa suite dans la même édition illustrée. De manière générale j'ai d'ailleurs préféré les dessins accompagnant ce 2e volet des rêves de la petite fille. En effet les concepteurs se sont plus attardés sur les personnages secondaires et ceci avec une franche réussite.

Concernant le récit j'ai trouvé cette suite tout aussi drôle avec des personnages même encore plus intéressant (Humptie Dumptie) et une poésie plus présente. Le seul point négatif que je peux trouver vient au fait que je n'ai pas eu le même effet de surprise que pour le volet précédent.

Mais que de jeux de mots savoureux (qui donnent envie de lire l'œuvre dans sa langue maternelle), que de situations tragicomiques (le cavalier blanc).

Finalement cette histoire... "elle m'a beaucoup plu.
- Je l'espère, répondit le Cavalier d'un air sceptique, mais vous n'avez pas pleuré autant que je m'y attendais."

Si j'avais eu à pleurer cela aurait été de bonheur assurément!

Forums: De l'autre côté du miroir

  Sujets Messages Utilisateur Dernier message
  Jabberwocky 3 Guy Liguili 23 juillet 2009 @ 00:06
  Postérité carrollienne 8 Feint 9 août 2008 @ 18:53

Autres discussion autour de De l'autre côté du miroir »