Rue Sans-Souci de Jo Nesbø

Rue Sans-Souci de Jo Nesbø
( Sorgenfri)

Catégorie(s) : Littérature => Policiers et thrillers

Critiqué par Laurent63, le 7 octobre 2007 (AMBERT, Inscrit le 15 avril 2005, 44 ans)
La note : 10 étoiles
Moyenne des notes : 9 étoiles (basée sur 5 avis)
Cote pondérée : 7 étoiles (1 071ème position).
Visites : 6 741  (depuis Novembre 2007)

Du pur Thriller Norvégien !

Quatrième de couverture :
Rue Sans-Souci... Drôle d'adresse, lorsqu'on est flic, pour y trouver dans un appartement le cadavre d'une femme avec laquelle on vient de passer la nuit. Surtout lorsqu'on ne se rappelle rien... Harry Hole n'est pas au bout de ses peines. Un braqueur, comme en état de transe, a flingué à bout portant une caissière irréprochable après lui avoir murmuré à l'oreille ce qui aurait pu être des mots d'amour. Hole parle de meurtre, sa hiérarchie d'accident. Tant de gens auraient intérêt à le voir tomber que le flic d'Oslo va devoir de nouveau composer avec la loi pour sauver sa peau comme pour traquer le Mal. Ce qu'il avait flairé sera bien au-delà des apparences.

On retrouve l'inspecteur principal Harry Hole avec un certain plaisir, dans une enquête où les fausses pistes seront nombreuses, et les nerfs de notre inspecteur seront mis à dur épreuve. Toujours en train de chercher l'assassin de sa collègue, amoureux fou de Rakel et son fils, on avance progressivement dans la personnalité de l'inspecteur. L'histoire de ce livre est pleine de suspense et de rebondissements très surprenant.

Encore du grand art pour l'auteur qui nous fait découvrir le monde fermé des Tzigane, la vengeance froide et amer, et la haine dans toute sa splendeur. Décidement il sait manier son talent pour amener le lecteur sur le terrain de l'angoisse. Un grand polar venu du Nord qui saura séduire les amateurs du genre, à lire absolument...

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • Rue Sans-Souci [Texte imprimé] Jo Nesbø traduit du norvégien par Alex Fouillet
    de Nesbø, Jo Fouillet, Alex (Traducteur)
    Gallimard / Folio. Policier
    ISBN : 9782070309818 ; EUR 8,40 ; 06/09/2007 ; 585 p. ; poche
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

  Une enquête de l'inspecteur Harry Hole

Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

le bar tabac de la rue des martyrs

9 étoiles

Critique de Pytheas (Pontoise - Marseille, Inscrit le 5 avril 2012, 54 ans) - 5 mai 2014

Sans-souci, sans souci, faut le dire vite quand même, Harry Hole, en a lui, des soucis. Entre Rakel et Oleg partis en Russie pour décider de l'avenir d'Oleg, Anna qui réapparait dans sa vie après des années de silence et qui ne trouve rien de mieux à faire que de se suicider après un rendez-vous pour le moins nébuleux avec notre héros, le meurtre d'Ellen toujours non élucidé et sur lequel Harry aimerait bien pouvoir sérieusement se pencher et ce Hold Up dans une agence bancaire, qui tourne mal et dans lequel la préposée de caisse est abattue, on ne peut pas dire que la vie d'Harry Hole soit un long fleuve tranquille.
J’étais tombé sur le précédent Jo Nesbo, Rouge Gorge, un peu par hasard et avais été déstabilisé par l'enquête inachevée menée pour retrouver l'assassin de sa coéquipière. Une fois averti, cette trame se révèle un fil rouge fort intéressant dans les enquêtes de l'inspecteur principal Hole.
Tom Waaler son jeune rival, arriviste, brillant mais néanmoins ripoux, prend une nouvelle dimension dans cet épisode, sa nouvelle coéquipière Beate se révèle une alliée de premier ordre et on peut imaginer que ce personnage aussi sera plus fouillé au fil du temps.
Si dans Rouge Gorge Nesbo s’était penché sur les relations entretenues entre l'Allemagne Nazie et une certaine partie de la population Norvégienne, dans cet Opus c'est le monde hermétique des Tziganes dans lequel il tente de nous faire entrer.

Du très bon Harry Hole

9 étoiles

Critique de Amnezik (Noumea, Inscrit le 26 décembre 2006, 51 ans) - 3 novembre 2011

C’est avec un réel plaisir que je me suis replongé dans l’univers tourmenté de Harry Hole, quelque part c’est un peu comme si je retrouvais un pote après une longue période d’absence, d’autant que cette enquête est captivante et toujours aussi riche en surprises et rebondissements avec deux intrigues bien tarabiscotées.
Au cas où j’en doutais encore il est clair que j’accroche bien plus au duo Nesbo/Hole qu’à Mankell/Wallander. J’ai dévoré le bouquin en deux jours et je compte bien me plonger dans le suivant sur la lancée en espérant que l’affaire sous-jacente depuis Rouge-Gorge (le meurtre de la collègue de Hole) trouve sa conclusion. De même ça fait plaisir de constater que la présence de Rakel et Oleg dans la vie de Harry Hole le rend plus humain, plus altruiste et l’éloigne de ses vieux démons (bin oui j’vous l’ai dit à force Hole c’est un peu comme un pote, un pote qu’on verrait s’enfoncer sans pouvoir lui tendre la main). Pour tout vous dire c’est, à mon goût, la plus aboutie des enquêtes de Harry Hole que j’ai lu à ce jour, espérons que les suivantes soient du même acabit…

Hole sur tous les fronts

9 étoiles

Critique de Sahkti (Genève, Inscrite le 17 avril 2004, 45 ans) - 13 janvier 2009

Harry Hole en grande forme, lucide, déterminé, prêt à tout pour mettre la main sur l'Exécuteur, un braqueur de banque qui a liquidé de sang-froid une employée.
Parallèlement à cette enquête, Harry doit également jongler avec les mensonges par omission et découvrir qui a tué une ancienne maîtresse, Anna, le soir où il a justement passé quelques heures avec elle.
Entre Waaler qui lui joue des crosses et ses collègues qui ne savent pas toujours très bien sur quel pied danser, Harry Hole se débrouille bien pour ne pas faire de vagues et démêler les intrigues.

Dans ce numéro de la série "Hole", Jo Nesbo donne beaucoup de force et de caractère à son personnage. Celui-ci n'en a pas terminé avec sa quête de lui-même, mais la présence, même chaotique de Rakel et Oleg, ainsi que la motivation farouche de démasquer l'assassin de sa coéquipière Ellen font que Hole s'oublie un peu au profit des autres et ça, c'est plutôt bien. Beate Lonn prend beaucoup de place dans ce récit, elle commence à imprimer sa marque sur les enquêtes et jouera un rôle dans la suite des aventures de Hole.
Certainement, une des meilleures histoires de Harry Hole. Les rebondissements se succèdent, les indices sont subtilement dispersés pour aiguiller le lecteur tout en le promenant un peu partout, les personnages sont puissants... autant d'ingrédients pour composer un bon polar.

Il y a des tziganes en Norvège !

10 étoiles

Critique de BMR & MAM (Paris, Inscrit le 27 avril 2007, 59 ans) - 31 août 2008

Un excellent Jo Nesbo, très supérieur au récent Bonhomme de neige.
Assurément l'un des meilleurs polars de cet auteur, même s'il n'a pas l'exotisme de L'homme chauve-souris(en Australie) ou des Cafards (à Bangkok).
Enfin, on a quand même droit ici à une petite excursion au Brésil, sur les traces de l'inénarrable inspecteur Harry Hole, toujours aussi imprévisible pour ses collègues.
On retrouve également le vilain ripoux Waaler, ennemi juré de l'inspecteur.
Côté romance (si avec Harry on peut appeler ça comme ça !), Rakel et son petit Oleg sont à Moscou en train de négocier avec le père du garçon.
Rue Sans-souci (Sorgenfri Gatan en VO), c'est l'adresse où l'on retrouve le cadavre d'une ... amie de Harry (amie avec laquelle il vient de passer la soirée).
Ça commence mal pour l'inspecteur qui a déjà la gueule de bois !
Dans le même temps, un braquage tourne mal et la caissière de la banque est froidement descendue.
On errera bien évidemment de fausses pistes en coups tordus tout au long de cette captivante enquête.
Dans Rouge-Gorge, Jo Nesbo convoquait déjà une figure de la mythologie (Urias) et cette fois c'est Némésis, la déesse de la vengeance, qui est au rendez-vous.
La toile de fond de l'intrigue depeint le milieu des tziganes (mais oui il y en a aussi en Norvège !), un peuple au coeur de l'actualité cette année.

Forums: Rue Sans-Souci

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Rue Sans-Souci".