Rouge-gorge de Jo Nesbø

Rouge-gorge de Jo Nesbø
( Rødstrupe)

Catégorie(s) : Littérature => Policiers et thrillers

Critiqué par Sahkti, le 10 mars 2007 (Genève, Inscrite le 17 avril 2004, 45 ans)
La note : 9 étoiles
Moyenne des notes : 9 étoiles (basée sur 10 avis)
Cote pondérée : 8 étoiles (483ème position).
Visites : 6 929  (depuis Novembre 2007)

Enquête chez les néo-nazis

Attention, avec la série "Harry Hole" de Jo Nesbo de respecter l'ordre chronologique de lecture, sans quoi, à cause de ces maudits 4e de couverture qui racontent tout et n'importe quoi, vous connaîtrez, en lisant le résumé de l'épisode qui suit celui-ci ("L'étoile du diable"), la clé de cet opus. Méfiance donc!

Harry Hole commet une gaffe diplomatique, en surveillant la visite présidentielle américaine sur le sol norvégien, et se retrouve affecté, grâce à une fausse promotion, à un poste de surveillance des néo-nazis en Norvège. Une communauté plus active et importante que ce les statistiques veulent bien laisser entendre. Harry Hole éprouve pas mal de difficultés à infiltrer ce milieu et obtenir des informations, d'autant plus que certaines identités ont changé et évoquer le souvenir de ces norvégiens engagés volontairement auprès de l'armée allemande pendant la guerre n'est pas chose aisée et soulève pas mal de rancoeur.
Dans cette enquête, Harry Hole va perdre une partie de lui-même, la moitié pourrait-on dire.

Intrigue habilement ficelée, prenante du début à la fin. A la fin, l'histoire ne se termine pas vraiment et appelle une suite, qui existe (d'où l'obligation de lire celui-ci avant "L'étoile du diable", sous peine de perdre tout plaisir).
Jo Nesbo prend son temps pour poser décors, atmosphères et personnages. Des détails à foison (mais pas trop), de nombreuses réflexions, un inspecteur héros sans l'être trop... bref, beaucoup d'ingrédients de qualité pour garantir le succès de cette série. Ce volume est particulièrement bon, avec un regard actuel sur le milieu néo-nazi et le retour de certaines idéologies.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • Rouge-gorge [Texte imprimé], roman Jo Nesbø trad. du norvégien par Alexis Fouillet
    de Nesbø, Jo Fouillet, Alex (Traducteur)
    Gaïa / Polar (Larbey)
    ISBN : 9782847200553 ; EUR 21,00 ; 01/09/2004 ; 483 p. ; Broché
  • Rouge-Gorge [Texte imprimé] Jo Nesbø traduit du norvégien par Alex Fouillet
    de Nesbø, Jo Fouillet, Alex (Traducteur)
    Gallimard / Folio. Policier
    ISBN : 9782070306749 ; EUR 8,60 ; 15/02/2007 ; 605 p. ; Poche
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

  Une enquête de l'inspecteur Harry Hole

Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

sociologie Norvégienne

9 étoiles

Critique de Pytheas (Pontoise - Marseille, Inscrit le 5 avril 2012, 54 ans) - 4 mars 2014

Super ce Jo Nesbo, pour mon premier je ne suis pas déçu et j'y reviendrai, ne serait ce que pour retrouver le héros Harry Hole et savoir si une suite à l'enquête sera donnée.
L'étude sur les relations entre la Norvège et le Nazisme est passionnante, il est tout de même étonnant de voir que les pays scandinaves dans leur ensemble semblent avoir du mal à se défaire d'un certain sentiment de culpabilité concernant cette époque, (Henning Mankell, Stieg Larsson...) Sentiment que l'on retrouve dans ce roman et qui finalement en est le principal ingrédient.
Par contre les noms Scandinaves, pour un non initié comme moi, quelle plaie !!!

Instructif sur le fond , mitigé sur le final

6 étoiles

Critique de Ndeprez (, Inscrit le 22 décembre 2011, 43 ans) - 4 septembre 2012

Mon premier livre écrit par Jo Nesbo, un gros pavé de 600 pages (format poche) qui nous éclaire sur les liens qu'ont entretenus les Norvégiens avec le nazisme. C'est très instructif et intéressant. Pour le reste j'avoue m'être un peu perdu avec le nombre de personnages et surtout à ne pas les confondre tant je suis peu habitué aux patronymes nordiques.
Le déroulement de l'histoire est parfait, comme on dit souvent "ça tient la route" mais je suis un peu déçu par la fin , les motivations du tueur ainsi que son histoire de vie.

Rouge-Gorge

10 étoiles

Critique de Exarkun1979 (Montréal, Inscrit le 8 septembre 2008, 39 ans) - 7 juin 2012

C'est le premier livre de Jo Nesbo que je lis et j'ai vraiment adoré. J'ai trouvé l'intrigue vraiment bien ficelée. L'auteur prend vraiment son temps pour développer son histoire. C'est un peu comme lorsque je lis du Tom Clancy. On ne sait pas toujours où va l'histoire ou le rapport de certaines scènes lorsqu'on les lit mais un moment donné, tout prend son sens et on finit par comprendre.

J'ai aussi aimé en apprendre sur l'implication de la Norvège lors de la Seconde Guerre Mondiale. C'est un point que je ne connaissais pas du tout.

Je comprend maintenant pourquoi tant de gens aiment Jo Nesbo. J'ai maintenant vraiment hâte de lire les autres livres sur l'inspecteur Harry Hole.

Une merveille

10 étoiles

Critique de Marlène (Tours, Inscrite le 15 mars 2011, 41 ans) - 14 novembre 2011

J'ai trouvé ce tome très bien construit , difficile de deviner qui est ce terroriste 'en herbe' , Daniel est comme un fantôme qui ne cesse de hanter ses anciens camarades . On apprend en plus des choses sur ces volontaires Norvégiens dans l'armée Allemandes et leurs avenirs après la défaite d'Hitler .
Cela m'a fait plaisir de découvrir un Harry amoureux , Rackel est une femme forte et sa 'storyline' m'a bien plu . Bien que révoltée . Tout se rejoint au final et j'ai lu avec avidité cet excellent volume de mon flic alcoolo favori

Toujours aussi agréable à lire...

8 étoiles

Critique de Amnezik (Noumea, Inscrit le 26 décembre 2006, 51 ans) - 14 juin 2011

Je poursuis ma découverte de Jo Nesbo et de "son bébé", l'inspecteur Harry Hole et je suis de plus en plus sous le charme...
Pour la première fois cette enquête se déroule presque exclusivement sur le sol norvégien et pour l'occasion l'histoire côtoie l'Histoire... Un passé pas forcément très glorieux, pas forcément assumé mais qui sommes-nous pour les juger ?
Au départ on se dit que les ficelles sont trop grosses mais ce serait sans compter sur le talent de Jo Nesbo qui prend, comme toujours, un malin plaisir à brouiller les pistes.
J'ai hâte de découvrir la suite, d'autant que Harry semble enfin avoir trouvé un semblant de stabilité affective.

Ce n’est pas de l’oiseau dont il est question !

7 étoiles

Critique de Tistou (, Inscrit le 10 mai 2004, 62 ans) - 29 novembre 2010

Gros pavé électrique de Jo Nesbo, avec l’Inspecteur Harry Hole. Tout ceci se déroule à Oslo puisque rappelons-le, Jo Nesbo est norvégien. L’Inspecteur Harry Hole n’est pas précisément un modèle de vie saine, notamment côté alcool. Il a quand même pour lui d’être reconnu comme un bon enquêteur et c’est aussi ce qui lui vaudra de n’être pas mis définitivement sur la touche au début du roman.
Pas mis sur la touche donc, mais au cours d’une mission spéciale de protection lors de la venue du Président américain à Oslo, il est amené à commettre une bavure, qui ne contribue pas spécialement à le stabiliser, on s’en doute ! Il est soutenu psychologiquement par un médecin et sa jeune collègue, Ellen, mais il est muté et promu Inspecteur Général, pour masquer la bavure, dans un service type « Renseignements Généraux ». Où l’on va plutôt lui demander de surveiller et d’infiltrer les milieux néo-nazis. Pour un enquêteur, ce n’est pas terrible. Pour lui en particulier.
Et il va se passer beaucoup de choses, plutôt violentes, qui feront qu’il va rapidement revenir vers son job d’enquêteur, d’autant qu’Ellen est concernée. Et pas qu’un peu !
L’intrigue est assez complexe et, sur la longueur du roman (605 pages, quand même), il y a moyen de se perdre. D’autant qu’il faudra à Harry Hole – et à nous avec - remonter loin dans l’histoire récente de la Norvège, la période de la guerre, et notamment la présence de volontaires norvégiens dans les troupes nazies, dans les combats de tranchées autour de Leningrad.
Touffu donc. Et complexe. Mais cohérent, intéressant, éclairant sur la dérive d’une frange de nos populations occidentales vers le néo-nazisme …

« Il s’en était sorti.
Grâce à Ellen.
Elle avait débarqué dans les premières semaines qui avaient suivi son retour, quand il avaitdû jeter l’éponge et rentrer chez lui. Et elle avait veillé à ce qu’il ne mette pas les pieds au bar, lui avait ordonné de lui faire sentir son haleine quand il arrivait tard au boulot, et le déclarait apte ou non pour la journée. Elle l’avait renvoyé chez lui à deux ou trois reprises, et avait en dehors de ça fermé sa gueule. Ca avait pris du temps, mais Harry n’était pas pressé. Et Ellen avait hoché la tête avec satisfaction le premier vendredi où ils avaient pu noter que Harry s’était présenté à jeun une semaine complète. »

Génial

10 étoiles

Critique de Bishop (, Inscrite le 13 avril 2005, 47 ans) - 29 juillet 2008

On en veut à Harry, et même terriblement! C'est qu'il n'est pas parfait ce Hole ... Encore un super livre de Jo Nesbo, vrai, humain, authentique. Il y a l'Histoire et l'histoire de simples hommes mais beaucoup plus complexes. Il y a l'amour, la vengeance, les faiblesses, les passions, les vérités, les erreurs. Un très bon Jo Nesbo.

Toujours du succés

10 étoiles

Critique de Laurent63 (AMBERT, Inscrit le 15 avril 2005, 44 ans) - 9 septembre 2007

Un magnifique aventure de l'inspecteur Harry Hole, qui nous plonge dans l'histoire et la collaboration avec le régime nazi. Tous les ingrédients de la réussite sont au rendez-vous, le suspense, les rebondissements, les sentiments et les trahisons. Bref c'est du grand polar norvégien que l'auteur nous offre ici, une aventure pleine de frissons et d'émotions.
J'ai eu un réel plaisir à lire ce livre, j'avais découvert cet auteur à travers son roman "l'étoile du diable", puis avec l'homme chauve-souris, et là c'est encore un formidable rendez-vous qui m'a été donné avec ce polar. Bien sûr je suis subjugué par ce talent extraordinaire, l'évolution du personnage est très profonde, et j'ai hâte de lire la suite des aventures. Je recommande à tous les amateurs de se plonger dans cet univers, ils ne seront pas déçus, c'est un roman à succès.

Un polar qui explore les années noires de la collaboration norvégienne avec le nazisme

10 étoiles

Critique de BMR & MAM (Paris, Inscrit le 27 avril 2007, 59 ans) - 8 août 2007

On a déjà eu l'occasion d'évoquer les polars du norvégien Jo Nesbo.
Le revoici avec Rouge-Gorge, une nouvelle enquête de l'inspecteur Harry Hole.
Côté détectives un brin désabusés, Harry Hole, c'est un peu le chaînon manquant entre le Harry Bosch (tiens, Harry ?) de l'américain Michael Connelly et le Kurt Wallander du suédois Henning Mankell.
Et décidément, après Le retour du professeur de danse de Mankell, La femme de Bratislava du danois Leif Davidsen, Millenium du suédois Stieg Larrson, et bien d'autres, les pays nordiques n'en finissent pas d'explorer les années noires de leur collaboration avec le nazisme.

[...] Fauke ne se réjouissait pas franchement à l'approche de la fête nationale.
« C'est gonflant. Et trop de drapeaux. Pas étonnant qu'Hitler se soit senti chez lui au milieu des norvégiens, notre âme populaire est frénétiquement nationaliste. C'est juste qu'on n'ose pas l'admettre. »

Ici, un peu comme dans le Retour du professeur de danse, deux histoires se font écho à quelques années de distance : la guerre (sur le front Est, du côté de Leningrad) et des meurtres bien contemporains - vengeance et règlement de comptes ?
Double suspense et intrigue complexe et riche en personnages qui nous tiennent en haleine jusqu'au bout de cet excellent polar.
Un polar qui nous en apprend aussi beaucoup sur nos voisins norvégiens.

[...] « Les États-Unis sont un peu plus qu'un allié » commença Brandhaug avec un sourire invisible. Il dit cela sur le ton de quelqu'un qui raconte à un étranger que la Norvège a un roi et que sa capitale est Oslo.
« En 1920, la Norvège était l'un des pays les plus pauvres d'Europe, et elle le serait sans doute encore sans l'aide des USA. Oubliez la réthorique des hommes politiques. L'émigration, le plan Marshall, Elvis et le financement de l'aventure pétrolière ont fait de la Norvège le pays qui est probablement le plus pro-américain au monde. »

L'occasion aussi de découvrir la légende d'Urias qui fut envoyé au combat (et à la mort) par David qui convoitait son épouse Bethsabée.

Forums: Rouge-gorge

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Rouge-gorge".