L'assassin royal, tome 03 : La nef du crépuscule de Robin Hobb

L'assassin royal, tome 03 : La nef du crépuscule de Robin Hobb
(The Farseer Trilogy vol 2 : Royal Assassin (2/2))

Catégorie(s) : Littérature => Fantasy, Horreur, SF et Fantastique

Critiqué par Cuné, le 12 juin 2004 (Inscrite le 16 février 2004, 52 ans)
La note : 10 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 7 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (3 247ème position).
Visites : 3 918  (depuis Novembre 2007)

Accro !

Dans ce tome, beaucoup d'intrigues, comme je les aime, des apparences trompeuses, une fin pour le moins surprenante ....
Quelle tristesse de voir l'évolution de sa relation avec Molly... Mais je suis sûre qu'on la retrouve plus tard, si j'ai bien lu entre les lignes...
Il se passe encore beaucoup de choses, mais c'est un tome plus cérébral, où l'on apprend beaucoup sur chacun et leur schéma mental.
Rien de plus à dire ! Il faut le lire !

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

0,5 étoiles!

1 étoiles

Critique de Js75 (, Inscrit le 14 septembre 2009, 36 ans) - 19 août 2010

Assassin royal:tome 3 est un ouvrage écrit par Robin Hobb.L'intrigue est pour le moins mince,factice,les personnages n'ont aucune épaisseur quand à l'absence de style de l'auteur il est problématique.En résumé,un livre laborieux,mauvais.

Un peu meilleur que le deuxième tome

6 étoiles

Critique de Ayor (, Inscrit le 31 janvier 2005, 47 ans) - 14 avril 2010

Suite d'un deuxième tome décevant, ce troisième volume est un peu meilleur sans toutefois être exceptionnel. La première moitié est hélas identique au contenu du deuxième opus, avec des intrigues de cour répétitives n'apportant rien de neuf quant à l'aventure et à l'évolution des personnages. Puis une fois atteint la deuxième partie du roman, Robin Hobb nous interpelle un peu plus en nous narrant des péripéties légèrement plus intéressantes pour arriver à un final réellement accrocheur.
Force est de reconnaître que malgré l'exaspérante lenteur du récit, l’auteur sait captiver l'attention du lecteur grâce notamment à un style soigné. Sans être passionnant, cet opus se trouve être un peu plus excitant que le précédent et invite tout naturellement à enchaîner sur le suivant.

L'intrigue reprend vigueur. Je suis séduit

10 étoiles

Critique de Fa (La Louvière, Inscrit le 9 décembre 2004, 44 ans) - 1 juin 2007

Ce tome remet véritablement du piment : cela sent bon les intrigues, trahisons et tout ce qui en suit.

Il donne véritablement envie de décourvir le tome suivant, le Poison de la Vengeance.

Allez, je me lâche... Je donne le maximum !

Fabuleux!

10 étoiles

Critique de Poupi (Montpellier, Inscrit le 11 août 2005, 29 ans) - 28 décembre 2005

Et l'histoire repart sur les chapeaux de roues : le premier chapitre, intitulé "les Navires de Vérité" nous plonge directement dans les combats navals entre les navires Pirates et les vaisseaux du royaume : des combats épiques, empreints de la subjectivité du narrateur, FitzChevalerie, bâtard des Loinvoyant.
Le roi est souffrant, on le tue à petit feu, avec la Fumée, en empoisonnant ses tasses de thé : seuls le fou, être fantastique, incompréhensible mais toujours sage, la reine Kettricken, vaillante et courageuse, et le jeune Fitz, peuvent encore le raisonner, et le sortir des complots et stratagèmes du perfide prince Royal.
Vérité décide de partir chercher les Anciens par delà les Montagnes, pour qu'ils tiennent leur promesse, et annihilent les Pirates.
On apprend, plusieurs jours après les faits, des attaques dans des villages côtiers : pourquoi les feux n'ont-ils pas été allumés? Pourquoi les Artiseurs des tours n'ont-ils pas prévenu le prince? Sont-ils à la cause de ce serpent de Royal? Qu'est-il prêt à faire, pour accéder à la couronne?
L'évolution des personnages est dramatique : Burrich se rend compte du Vif de Fitz, la relation entre Fitz et Molly se dégrade, Royal devient de plus en plus efficace et méchant, les Artiseurs sont ses espions : mais son espion principal est aux yeux de tous, mais comment s'en douter?
Un tome à lire, complet, central, qui achève avec brio cette première trilogie, qui met le royaume en déroute et nos amis en grand péril.

Robin Hobb rules

9 étoiles

Critique de Belial (Anvers, Inscrit le 25 août 2005, 39 ans) - 25 août 2005

L’Assassin du Roi est le troisième tome en français du cycle de l’Assassin Royal. Il correspond à la deuxième partie de « Royal Assassin », puisque nos bien-aimés de Pygmalion se sont amusés à couper les romans en 2 ou 3 lors de la traduction (n’y voyez aucune motivation pécuniaire).
Le nœud dramatique continue de se resserrer, puisque Fitz doit maintenant affronter seul les serpents de Castelcerf. Les personnages continuent de se révéler, et le pouvoir de vaciller. Tempête sur les Six Duchés qui sombrent dans des heures bien sombres.

Et la saga continue ...

10 étoiles

Critique de Wheatman (, Inscrit le 23 juin 2004, 43 ans) - 23 juin 2004

... pour notre plus grand bonheur.

On ne s'en lasse pas ... tout simplement.

L'intrigue est toujours omniprésente, les personnages sont attachants, les méchants sont détestables à souhait, l'Art est enviable ........ on se plonge tête baissée dans l'aventure. Et nous avons droit à une fin inattendue. Bref du grand Art.

Forums: L'assassin royal, tome 03 : La nef du crépuscule

Il n'y a pas encore de discussion autour de "L'assassin royal, tome 03 : La nef du crépuscule".