Les forums

Forums  :  Musique & Cinéma  :  Chanson du jour

Julius 24/03/2005 @ 09:16:37
Blankass : qui se souvient

Qui se souvient du père Martin,
De son vélo, ou de son chien ?
Sa femme était saoule au matin
Lui c'était le prince des vauriens...
Qui se souvient de la mère Michel,
Du fils machin, de la fille untel,
De la ville c'était la plus belle
Avant qu'elle ne fasse les poubelles...

Qui se souvient, qui se souvient
Des jours anciens, des petits rien
Qui se souvient de ces matins
Où la gloire était dans nos mains
Qui s'en souvient, qui se souvient
Des vieux copains , des temps lointains
Qui se souvient de ces destins
Hors du commun, qui s'en souvient...

Qui se rappelle de ces moments
Où le temps s'arrêtait pour un temps
Et de ces nouveaux-nés d'antan
Qui sont de vieux morts maintenant...
De ce seigneur d'il y a mille ans
De sa femme, de son cheval blanc...
Peut-être qu'il aimait les enfants,
Peut-être avait-elle des amants...

Qui se souvient, qui se souvient
Des musiciens, des filles de rien,
Qui se souvient de ces refrains,
D'une première panoplie d'indien
Qui s'en souvient, qui se souvient...
Des vieux copains des temps lointains,
Qui se souvient de ces destins
Hors du commun, qui s'en souvient...

Qui revoit encore ce bistrot,
Des soirs de bière, des jours sans eau,
De cette rue et de ce jour froid,
Je t'ai vue pour la première fois...
Qui se souvient de ce crétin,
Des larmes qui coulaient sur tes mains
Qui se souvient de ce chagrin,
Je m'en souviens...

Qui se souvient, qui se souvient
De ceux qui sont restés plus loin,
Du vieux chemin, du vieux radin,
Du vieux voisin, qui s'en souvient ?
Qui se souvient, qui se souvient
Des jours anciens, des petits riens,
Qui se souvient de ces matins
Où la gloire était dans nos mains...

Ca finit sur un air de cornemuse et de flute, divin ...

Loupbleu 24/03/2005 @ 12:18:42
C'est tiré d'une comédie musicale qui s'appelle "Salammbô", adaptée de l'oeuvre de Flaubert. Je n'ai jamais eu l'occasion d'entendre la musique. Dommage, ça a l'air de swinguer dans les jardins d'Hamilcar. Les paroles atteignent des sommets. J'espère que ça vous réjouira plus que ça ne vous désespérera. Pauvre Flaubert quand même ...


Puisqu'à l'image de dieu je suis
Dans mon coeur rien que des good time
Everybody singing so high
Je ne vois que l'amour by my side
On peut bien me trafiquer
M'enlever quelques morceaux du cerveau
But, mais, Dieu est by my side
Juste à côté, loin des mots

{Refrain:} hou, ha, hé, hé....

Puisqu' à l'image de Dieu je suis....
Oh, god please
Quel est donc mon crime
Que faut-il que je fasse
Oh god, let me, let me free
A ton image
Oh, j'en ai assez
Assez de m'évader
Assez de m'échapper
Pour ne plus voir
Ce monde insensé
Qui m'attache à son histoire
Responsable de tous les vices
Sévices, je glisse, de leurs pensées
Oh, yeah !

Lyra will 24/03/2005 @ 22:57:18
Elle me fait à moitié peur cette chanson, les paroles sont plutôt particulières, mais le pire, c'est le décalage avec la mélodie, il faut imaginer un air très très joyeux, genre comptine pour les enfants, avec voix de petite fille, c'est plutôt flipant :

Mylène Farmer
Chloé

Paroles: Laurent Boutonnat




Eh, oh, ce matin
Y a Chloé qui s'est noyée
Dans l'eau du ruisseau
J'ai vu ses cheveux flotter
Là-bas sous les chênes
On aurait dit une fontaine
Quand Chloé a crié
Quand sa p'tite tête a cogné

la la la la la...

Chloé a coulé
C'est sûr qu'elle avait pas pied
Chloé ma moitié
Ce matin s'en est allée
Ton cœur petite sœur
Va sans doute devenir fleur
Sous les saules qui pleurent
L'eau est de toutes les couleurs

la la la la la...

Chloé si je pleure
Tu sais ça compte pour du beurre
Ton rire me fait peur
Est-ce que tu joues ou tu meurs ?
Adieu petite fée
Pendant longtemps j'ai appelé
Adieu à Chloé
Le courant l'a emportée

la la la la la...

Eh oh, ce matin
Y a Chloé qui s'est noyée
Dans l'eau du ruisseau
J'ai vu ses cheveux flotter
Là-bas sous les chênes
On aurait dit une fontaine
Quand Chloé a crié
Quand sa p'tite tête a cogné

la la la la la...

Chloé, pourquoi t'es partie
Chloé, Chloé...

Tistou 25/03/2005 @ 16:09:16
Bonjour Eireann, Tistou... et les autres admirateurs de Neil Young s'il en passe par ici,


Je voulais vous demander un avis éclairé.
J'ai commencé à découvrir Neil Young il y a quelques mois (succombant à l'activisme missionaire de Tistou ;-)), avec successivement "Harvest", "Sleeps with Angels",
"Greendale" et "Zuma"...

Que me conseilleriez-vous d'écouter ensuite?
Merci d'avance pour vos conseils de spécialistes :-).

Et Eireann, merci aussi pour les recettes québecoises :-).

Activisme missionnaire! J'aime!
Parmi ceux que je considère les meilleurs sans réel ordre ;

Tonight's the night
Mirror ball
On the beach
Broken arrow
Arc_weld

Si tu es plus Harvest /Greendale, alors :
Everybody knows this is nowhere
After the gold rush

Si tu es plus Sleeps with angels/Zuma, alors :
Ragged glory
Rust never sleeps

S'il n'y en a qu'un : Tonight's the night. Très bon pour la déprime. Ca te déprime plus!
Le plus énergétique : Ragged glory.

Tous ceux là devraient être faciles à trouver.
Bonne découverte.

Tistou 25/03/2005 @ 16:39:40
Hier soir, c'était Jean Louis MURAT à MEYLAN.
Dans la formule trio avec lui guitare/chant, Fred JIMENEZ basse etStéphane REYNAUD batterie. Ceci dans le cadre de la sortie de MOCKBA (Moscou), très bon CD, soit dit en passant.
Hier soir, c'était le Jean Louis MURAT heureux d'être là, décontracté. Et ça tombait bien, nous aussi on était heureux d'être là!
Il a joué beaucoup d'extraits de MOCKBA, un peu de Un Parfum d'Acacia au Jardin, un peu de Lilith et un peu de Le Moujik et sa femme. Grande complicité avec ses musiciens. Un super Jimenez à la basse et un Jean Louis MURAT envoûtant, à la voix toujours aussi belle, surtout quand il veut bien se donner la peine d'être compris (c'était le cas!)
Un extrait de MOCKBA :
Colin-Maillard de Jean Louis MURAT

Tu joues à colin-maillard
Je vais le dire à ton père tu sais
Que fais tu seul dans le noir
Quel mystère voudrais tu percer
Tu joues à colin-maillard
Je vais le dire à ta mère tu sais
Que fais tu seul dans le noir
Quelle langue voudrais tu parler

Aphrodite vient te voir
Tu vas au gré de sa fantaisie
Tout dans les règles de l'art
Dorment quatre âmes
Au fond de ton lit
Dans cette nuit merveilleuse
Sous ta bonne étoile de berger
Tu vois des scènes de chasse
Oui mon coeur je garde le secret

Tu joues à colin-maillard
Je vais le dire à ton père tu sais
Que fais tu seul dans le noir
Quel mystère voudrais tu percer
Tu joues à colin-maillard
Je vais le dire à ta mère tu sais
Que fais tu seul dans le noir
Quelle langue voudrais tu parler

Tu traverses le miroir
Ton désir ne veut plus patienter
Jusqu'à la fin tu veux voir
Le grand lys au fond de la vallée
Tu joues à colin-maillard
Parfum féminin que tu es
Monsieur Vénus veut savoir
Veut le lys au fond de la vallée

Celle là, il l'a plutôt chuchoté, en nous prévenant que si l'on en comprenait le sens, qu'on lui explique. C'était bien, chuchoté.

Eireann 32 25/03/2005 @ 17:02:42
S'il n'y en a qu'un : Tonight's the night. Très bon pour la déprime. Ca te déprime plus!
Pour la déprime tu peux faire le trilogie « Times Fade Aways » « On the Beach » et Tonight the Night » à suivre. Tu ne dois pas être très joyeux après cela. « Broken Arrow », je l’ai un peu oublié, je le réécoute de ce pas. Je rajoute «This note’s for You » à ma liste.

Tistou 25/03/2005 @ 17:14:00
S'il n'y en a qu'un : Tonight's the night. Très bon pour la déprime. Ca te déprime plus!
Pour la déprime tu peux faire le trilogie « Times Fade Aways » « On the Beach » et Tonight the Night » à suivre. Tu ne dois pas être très joyeux après cela. « Broken Arrow », je l’ai un peu oublié, je le réécoute de ce pas. Je rajoute «This note’s for You » à ma liste.

Bonjour Eireann! Tu trouves "Time fades away" déprimant? Moi, globalement, sans m'attacher aux paroles que (tiens c'est drôle) je n'ai jamais vraiment cherché à comprendre, je le trouve au contraire "regonflant". Ce son live peut être, ce bon gros son, bien Youngien? sais pas. J'espère qu'il va le ressortir en CD!
Pour "On the beach", oui c'est vrai. Encore que j'emploierais plutôt le terme de langueur plutôt que de déprime.

Fee carabine 25/03/2005 @ 17:43:50
Bonjour tous les deux :-),

Comme disait l'Autre, "Demandez et vous serez exaucés" :-). Merci pour cette longue liste de suggestions youngiennes. Je vais faire un tour à Toronto demain, je verrai ce que je peux dénicher chez mon disquaire favori et je vous tiendrai au courant...

Et à propos d'un texte déprimant pour une chanson "regonflante", je suis tombée en arrêt hier soir devant "Little Girl Blue" de Richard Rodgers et Lorenz Hart (je ne sais pas qui a fait quoi, du texte et de la musique). Avec tout l'humour et toute la tendresse que Nina Simone parvient à y insufler, c'est tout simplement formidable.



Little Girl Blue

Sit there and count your fingers
What can you do
Old girl you're through
Sit there, count your little fingers
Unhappy little girl blue.

Sit there and count the raindrops
Falling on you
It's time you knew
All you can ever count on
Are the raindrops
That fall on little girl blue

Won't you just sit there
Count the little raindrops
Falling on you
'Cause it's time you knew
All you can ever count on
Are the raindrops
That fall on little girl blue

No use old girl
You might as well surrender
'Cause your hopes are getting slender and slender
Why won't somebody send a tender blue boy
To cheer up little girl blue

Nothingman

avatar 25/03/2005 @ 21:51:07
Loin d'être le chanteur ringard que beaucoup pense. Cette chanson en est une preuve évidente


Comme un interdit,
Un grand soleil,
les jours de pluie,
elle a changé ma vie en rose
pour un bouquet de fantaisie.
Comme un interdit,
elle joue ma vie
comme un succès
qui lui sourit,
à sa manière,
elle a chevauché mon ego,
moi qui dormais dans ses silences,
je me réveille pour goûter à son sommeil...

J'ai le sentiment
d'avoir trouvé,
le cœur en apnée,
un trésor qui vaut de l'or.

Comme un interdit,
elle offre une chance
à contresens,
mille et une nuits perdues d'avance,
mille et un jours perdus d'avance,
moi qui rêvais la liberté d'un grand oiseau, allegro moderato...

J'ai le sentiment
d'avoir trouvé,
le cœur en apnée,
un trésor qui vaut de l'or.

Ma cavalière me fait tanguer entre ses bras, et me chavire d'un seul baiser,
me fait couler, maître-nageur, qui tombe à l'eau...

Comme un interdit,
je m'abandonne dans une danse,
où elle conduit de préférence,
je laisse faire, amoureux fou.

Ma cavalière me fait tanguer, entre ses bras, je m'abandonne sans interdit......

Fee carabine 25/03/2005 @ 21:55:42
Loin d'être le chanteur ringard que beaucoup pense. Cette chanson en est une preuve évidente


Ca ne me paraît pas du tout ringard, en effet, mais de qui s'agit-il?

Nothingman

avatar 25/03/2005 @ 21:58:08
Christophe, le chanteur qui a crié Aline pour qu'elle revienne et fait danser "Les marionnettes".

Tistou 25/03/2005 @ 22:01:44
En ce qui me concerne, je placerais plutôt Christophe dans "les chanteurs singuliers" que chez les ringards, ce que, Dieu merci, il n'est pas.

Nothingman

avatar 25/03/2005 @ 22:08:23
Son dernier album en date est en tous cas magnifique à tout point de vue. Je l'ai réécouté aujourd'hui après une longue période. Avec toujours le même plaisir.

Nothingman

avatar 27/03/2005 @ 15:32:22
Cali - Tes désirs font désordre sur L'amour parfait


Tes désirs font désordre
Je n'avais pas cette impression
Qu'il faille déjà tordre
Le cou de notre passion

Si tu dois t'en aller
Croquer le cul d'autres garçons
Je ne pourrai qu'accepter
Ta lamentable démission

Tes désirs sont désordres
Aux quatre coins de ma maison
Ta jeunesse a donc reçu l'ordre
D'aller remplir d'autres missions

Tes désirs sont des ordres
Je dois me faire une raison
Je n'ai plus la main assez verte
Pour bien arroser ton balcon

Tes désirs font désordre
Je n'ai plus que toi quelques saisons
Mais y-a-t-il gloire à faire mordre
la poussière à un vieux con

Tes désirs font désordre
Au milieux de cette chanson
Je voudrais te traiter de salope

Nothingman

avatar 27/03/2005 @ 15:33:20
Désolé erreur de minpulation, j'envoie la version suivante dans le post suivant

Nothingman

avatar 27/03/2005 @ 15:43:59
Cali – Tes désirs font désordre sur "L'amour parfait"

Tes désirs font désordre
Je n'avais pas cette impression
Qu'il faille déjà tordre
Le cou de notre passion.

Si tu dois t'en aller
Croquer le cul d'autres garçons
Je ne pourrai qu'accepter
Ta lamentable démission

Tes désirs sont désordre
Aux quatre coins de ma maison
Ta jeunesse a donc reçu l'ordre
D'aller remplir d'autres missions

Tes désirs sont des ordres
Je dois me faire une raison
Je n'ai plus la main assez verte
Pour bien arroser ton balcon

Tes désirs font désordre
Je n'ai plus que de toi quelques saisons
Mais y-a-t-il gloire à faire mordre
La poussière à un vieux con

Tes désirs font désordre
Au milieu de cette chanson
Je voudrais te traiter de salope
De bonne qu'à sucer des pokémons

Mais je ne peux que te pardonner
Comme le ferait ton papa
Dans quinze ans, tu auras mon âge
J'en aurai quinze de plus que toi

Ah, les amours cruels et impossibles de Cali, et tout le Cd ne raconte que çà….

Bluewitch
avatar 28/03/2005 @ 20:40:07
Toutes sont splendides, je posterais bien l'album entier mais ce serait du vice...


La fille du fossoyeur JL Murat


Quelle est cette fille qui passe
D'un pied léger, d'un air riant ?
Dans son sourire que de grâce,
De bonté dans son œil brillant !
&emdash; Elle est modeste et désespère
Ses compagnes par sa fraîcheur ;
Sa beauté fait l'orgueil d'un père ;
C'est la fille du fossoyeur.

Claire habite le cimetière.
Ce qu'au soleil on voit briller ;
C'est sa fenêtre, et sa volière,
Qu'on entend d'ici gazouiller.
Là-bas, voltige sur les tombes
Un couple éclatant de blancheur ;
A qui ces deux blanches colombes ?
A la fille du fossoyeur.
(…)

On l'entend rire dès l'aurore
Sous les lilas de ce bosquet,
Où les fleurs humides encore
A sa main s'offrent par bouquets.
Là, que les plantes croissent belles !
Que les myrtes ont de vigueur !
Là, toujours des roses nouvelles
Pour la fille du fossoyeur.

Sous son toit, demain grande fête ;
Son père va la marier.
Elle épouse, et la noce est prête,
Un jeune et beau ménétrier.
Demain, sous la gaze et la soie,
Comme en dansant battra son cœur !
Dieu donne enfants, travail et joie
A la fille du fossoyeur.

Tistou 28/03/2005 @ 22:20:44
Toutes sont splendides, je posterais bien l'album entier mais ce serait du vice...


La fille du fossoyeur JL Murat


Quelle est cette fille qui passe
D'un pied léger, d'un air riant ?
Dans son sourire que de grâce,
De bonté dans son œil brillant !
&emdash; Elle est modeste et désespère
Ses compagnes par sa fraîcheur ;
Sa beauté fait l'orgueil d'un père ;
C'est la fille du fossoyeur.

Claire habite le cimetière.
Ce qu'au soleil on voit briller ;
C'est sa fenêtre, et sa volière,
Qu'on entend d'ici gazouiller.
Là-bas, voltige sur les tombes
Un couple éclatant de blancheur ;
A qui ces deux blanches colombes ?
A la fille du fossoyeur.
(…)

On l'entend rire dès l'aurore
Sous les lilas de ce bosquet,
Où les fleurs humides encore
A sa main s'offrent par bouquets.
Là, que les plantes croissent belles !
Que les myrtes ont de vigueur !
Là, toujours des roses nouvelles
Pour la fille du fossoyeur.

Sous son toit, demain grande fête ;
Son père va la marier.
Elle épouse, et la noce est prête,
Un jeune et beau ménétrier.
Demain, sous la gaze et la soie,
Comme en dansant battra son cœur !
Dieu donne enfants, travail et joie
A la fille du fossoyeur.

C'est vrai qu'elle est super mais seule la musique est de JL Murat. Les paroles sont beaucoup plus vieilles et de De Béranger.

Kilis 31/03/2005 @ 20:38:44
Pauvre de moi
Une fille difficile
Elle ne veut pas
Découvrir d'un fil
Tout ce qu'elle a
Ni son cœur, ni son corps
C'est comme ça

Les filles de Janvier, on le dit
N'aiment pas garder leurs habits
Au coin du feu
Elles se prélassent
Février Mars
Voici le joli mois de Mai
Les manteaux, on les met jamais
Elles ne gardent presque rien
Quand vient le soleil de Juin
Enfin Juillet les déshabille
Mais elle, c'est une fille...

D'Avril
Pauvre de moi
Une fille difficile
Elle ne veut pas
Découvrir d'un fil
Tout ce qu'elle a
Ni son cœur, ni son corps
C'est comme ça

Le soleil n'a plus aucun doute
Allongées sur le sable d'Août
En Septembre un autre rêve
Le vent se lève
Elles aiment le vent les filles d'Octobre
C'est de l'air qui vient sous les robes
En Novembre il fait plus froid
Serre-moi fort dans tes bras
Et passons Noël enlacés
Mais elle

C'est une fille d'avril
Pauvre de moi
Une fille difficile
Elle ne veut pas
Découvrir d'un fil
Tout ce qu'elle a
Ni son cœur, ni son corps
C'est comme ça

Pauvre de moi
Une fille difficile
Elle ne veut pas
Découvrir d'un fil
Tout ce qu'elle a
Ni son cœur,
Ni son corps

C'est une fille,
Une fille d'Avril

Elle ne veut pas
Ni son cœur
Ni son corps
C'est comme ça
Talalala ouh...

Laurent Voulzy

Fee carabine 31/03/2005 @ 21:21:52
Aaaah. Je l'aime beaucoup cette "fille d'avril", une des chansons de Voulzy que je préfère. Merci Kilis!

Début Précédente Page 28 de 185 Suivante Fin
 
Vous devez être connecté pour poster des messages : S'identifier ou Devenir membre

Vous devez être membre pour poster des messages Devenir membre ou S'identifier