L'âme du mal de Maxime Chattam

L'âme du mal de Maxime Chattam

Catégorie(s) : Littérature => Policiers et thrillers

Critiqué par Christof13, le 2 août 2004 (Inscrit le 28 juillet 2004, 41 ans)
La note : 8 étoiles
Moyenne des notes : 7 étoiles (basée sur 65 avis)
Cote pondérée : 7 étoiles (769ème position).
Discussion(s) : 2 (Voir »)
Visites : 15 027  (depuis Novembre 2007)

Bienvenue en enfer !

Voici enfin ma première critique d’un roman sur ce site. Pour me mettre dans le bain, j’ai choisi le dernier livre qu’il m’ait été donné de lire : l’âme du mal de Maxime Chattam.

L’âme du mal, premier roman d’un jeune écrivain considéré par beaucoup comme talentueux, nous fait découvrir un jeune inspecteur « profiler » qui aura comme lourde tâche d’arrêter un « serial-killer » qui tue des femmes et leur coupe des membres pour sa collection personnelle. Tout un programme…

Une fois le décor planté, on se rend vite compte que l’on a affaire à un livre noir même très noir. L’auteur nous plonge dans l’univers glauque des tueurs en série et, pour ce faire, tous les détails morbides d’autopsie, de criminologie ou de psychologie nous sont passés en revue.

Il est évident que le sujet de ce roman est assez classique et n’espérez pas trouver une révolution en la matière. L’intérêt principal se situe au niveau du rythme, de l’ambiance et des détails fournis. Ames trop sensibles s’abstenir…

En résumé, pour son premier roman, je dirais que Maxime Chattam a fait mouche car on y retrouve tous les ingrédients essentiels à ce genre de littérature. On pourrait éventuellement lui reprocher cette approche typique des livres de terreur : Pourquoi la future victime va-t-elle se jeter dans la gueule du loup en sachant pertinemment qu’elle va se faire avoir ?

Mis à part cela, ce sera avec plaisir que je m’attaquerai à son deuxième roman : « In Tenebris ».

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

  La trilogie du mal

Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Juliette, une fois t’a pas suffi…

7 étoiles

Critique de Pierrot (Villeurbanne, Inscrit le 14 décembre 2011, 68 ans) - 5 septembre 2019

Avec ce deuxième roman lu, s’achève la lecture d’autres romans de cet auteur .Même si ici, l’enquête menée m’a tenu les deux tiers du livre, j’ai quand même décroché dans les cent dernières pages, devinant un peu la fin de l’âme du mal mais surtout agacé de retrouver les mêmes mécanismes de ce genre de roman !

Une bonne série américaine

8 étoiles

Critique de Incertitudes (, Inscrit le 4 décembre 2008, 36 ans) - 21 juin 2019

Finalement, Joshua Brolin serait le cousin américain de Ludivine Vancker. La même ténacité. La même intelligence. La même sensation d'être en face d'une menace les dépassant. Certes, un tueur classique qu'il va falloir coincer. Mais comme si ce tueur appartenait à une sorte d'organisation secrète. Comme s'ils étaient plusieurs tapis dans l'ombre en attendant de frapper un jour. Et ce tueur-là ne serait qu'une pièce au sein d'un immense échiquier.

Déjà, à l'époque, pour son premier roman, Maxime Chattam nous partage sa fascination pour l'Amérique. Il y avait déjà chez lui cette "ultra-documentation" dans les méthodes de ces flics pour traquer le meurtrier. Il ne s'est pas contenté de mater un épisode des Experts ou de je ne sais quelle série US passant sur TF1. Il décrit minutieusement le quotidien de cette police scientifique pour qui un poil, une micro goutte de sang peut s'avérer être une preuve décisive. Même si les méthodes du meurtrier paraissent surnaturelles (c'est pour le suspense), au final, la solution obéit à la logique.

Brolin et sa fine équipe sont attachants. Comme pour Ludivine Vancker et ses collègues de bureau. Ce qui fait qu'on a envie de les voir continuer à enquêter sur les pires déchets de l'humanité. Pour les empêcher de prendre le pouvoir.

L'Ame du mal Maxime CHATTAM

6 étoiles

Critique de Stepahne (, Inscrit le 19 juin 2018, 56 ans) - 6 mars 2019

intrigue prenante, avec un fond de mysticisme, mais déçu par la fin (chapitre 66/75), où malgré les efforts de l'auteur de nous faire accepter qu'en voulant affronter ses démons, Juliette, un personnage principal, se retrouve prise au piège. me laisse un goût de fin bâclée.

Livre sang-sationnel

8 étoiles

Critique de Anonyme6 (Toulouse, Inscrit le 9 janvier 2016, 39 ans) - 9 janvier 2016

J'aime reprendre l'expression que j'ai lue je ne sais plus où : "sang-sationnel".
Pour moi un des meilleurs thrillers (avec les suites In Tenebris et Maléfices), même si l'âme du mal est quelque peu en dessous de ses deux successeurs.
Chattam réussit ici à mêler une petite histoire d'amour et l'horreur la plus absolue d'un sérial killer. Soyons franc : dans ses livres, les sérial killer sont vraiment, mais alors vraiment, tarés... Un régal !

Dante....sque !

10 étoiles

Critique de Pakstones (saubens, Inscrit le 2 septembre 2010, 54 ans) - 21 juillet 2015

Ouah !!! ... La claque ! L'ange du mal est passé au travers de ces 600 pages sous la houlette de Maxime Chattam, plumeur Français pourtant si Amerloc.

Brrrr !!!! ... Méfiez vous des monstres les enfants, ils EXISTENT vraiment.

Surtout, évitez le Portland pour vos vacances amis lecteurs ... car le bourreau est là, caché dans le noir prêt pour un massacre hors norme.

Trop peur, car plus d'espoir dans cette putain d'histoire, malgré l'inspecteur Joshua Brolin pour vous protéger au fil des pages glauques, car ce sera à coup sûr ... Trop tard !

Non, je ne vous dirai rien au risque de me perdre et de sympathiser avec le diable, mais sachez que "l’Âme du mal" va vous hanter les nuits pendant très, très longtemps.

Que de rebondissements machiavéliques, que de sangs qui coulent, que de victimes atrocement gores, que d'émotions fortes et sueurs froides ....
Comprendes ? No ?

Ok ... j’abrège en une phrase :

Que du bonheur, pour vous qui avez l'esprit bien torturé et qui êtes à la limite du droit chemin ... ne plus savoir le bien du mal, comme moi aussi, à force de côtoyer Dante dans mes cauchemars les yeux grands ouverts, les dents qui transpirent et les points resserrés aux ongles qui transpercent ma peau ....

Tout ça, à cause d'un livre sur ma table de chevet ... Un livre du MAL, auquel j'ai pu y refermer .... L’Âme du mal.

Pas mal ! : 5 étoiles.

l'âme du mal

1 étoiles

Critique de Brouillard (, Inscrite le 12 mars 2015, 53 ans) - 12 mars 2015

Très très déçue !!! Trop détaillé, l auteur nous prend pour des ados attardés.. trop prévisible et limite gnan gnan (comparable à du Franck Thilliez!) Je suis fan de polars et du suspense qui nous tient en haleine dans un roman efficace! J'ai survolé ces quelques pages en ayant l'esprit ailleurs.. pas très divertissant! Rien de comparable à un Grangé, Vargas ou Minier qui est une vraie belle révélation pour les amateurs du genre ! Son dernier opus "N'éteins pas la lumière "est un pur bonheur .

histoire prenante qui se lit bien

8 étoiles

Critique de Miasmes (, Inscrite le 21 novembre 2014, 34 ans) - 21 novembre 2014

Premier livre de Chattam que je lis, et dans l'ensemble je n'en suis pas déçue.

L'histoire est prenante et le style m'a fait penser à Thilliez qui est un auteur que j'aime beaucoup.

A regretter le dénouement : on devine en partie la fin dès le milieu du livre, on trépigne en voyant les ficelles devenir de plus en plus grosses.
La partie magie noire n'a pas vraiment sa place dans l'histoire, elle sort de nulle part et ne mène à rien au final. Ce sont pour moi les seuls points négatifs.

Au final, j'ai aimé l'intrigue, qui était prenante et le style efficace. Les personnages étaient suffisamment étoffés pour être suivis avec intérêt et le livre ne souffre pas de longueurs inutiles

Je n'ai pas de point de comparaison avec d'autres livres du même auteur étant donné que c'est le premier que je lis, mais je vais me lancer sans hésiter dans un second.

Un ouvrage qui remplit son rôle

6 étoiles

Critique de Mimi62 (Plaisance-du-Touch (31), Inscrit le 20 décembre 2013, 67 ans) - 8 octobre 2014

Chatam... Thilliez... j'ai déjà lu et je trouve leur univers un peu (beaucoup) gore mais finalement on s'habitue à tout.
Je me suis laissé à reprendre un ouvrage en ayant en tête que c'était pour passer un moment de lecture sans autre prétention que le plaisir de lire.
Je n'ai pas été déçu. L'ouvrage remplit totalement son rôle. Le suspense est bien mené, j'ai eu envie de tourner les pages pour connaître la suite.

Certes ce livre ne révolutionne pas le genre mais il remplit son rôle.
Certes l'écriture n'est pas une révélation mais cela est bien plus lisible et respectueux de la langue que certains auteurs très cotés. Je n'ai pas été choqué par certaines tournures, celles prêtant à critique étant essentiellement situées dans les dialogues et relevant donc d'un niveau de langue parlé.

Pour ma part j'ai "accroché" avec les personnages, j'ai vécu le parcours avec eux. Je leur ai trouvé un côté humain et c'est ce qui importe à mes yeux.

Une chose me gêne quand même : auteur français, pourquoi faire se dérouler cette intrigue à Portland ? Je ne vois vraiment pas ce que cela apporte. On se coltine de nouveau des noms américains sans que cela soit un plus. Peut-être est-ce que cela fait plus riche ?

En conclusion un ouvrage qui n'a d'autre prétention que de distraire, de permettre de passer un moment sympa de lecture et qui, dans cette optique remplit totalement son rôle.
Je vais donc enchaîner avec la suite de la trilogie.

Sur le plan littérature, j'accorderais 1.5 ou 2 étoiles.
Sur le plan distraction je me situerais davantage à 4 étoiles.
J'inscris donc une note pondérée, donnant quand même une dominante au plaisir de la lecture.

Banal avec un goût de déjà vu ...

2 étoiles

Critique de Homo.Libris (Paris, Inscrit le 17 avril 2011, 54 ans) - 22 août 2014

Premier roman de cet auteur que je lis. Fortement recommandé par une amie qui dévore les polars !
Sur le fond. C'est formaté pour captiver le lecteur. Donc une fois le nez dans le livre, celui-ci est piégé. Toutefois, ça reste très classique, déjà vu (lu plutôt peut-être ?) et au niveau d'une série TV ou d'un banal film série B : aucune sortie des sentiers battus, nous sommes très loin du "Silence des agneaux" (roman) ou de "Seven" (film).
Sur la forme. A part le formatage très dynamique, le reste est très mauvais. Syntaxe et style déplorables ; vocabulaire dépassant à peine 100 mots, et encore pas toujours bien utilisés ! Ainsi, l'auteur confond "sucre glace" et "sucre glacé", "denture" et "dentition", "illégal" et "illégitime", etc. On ne compte pas les approximations verbales du style : "... du fait de ...", "... de par ...", "bien évidemment", "faire" employé à répétition à la place de "dire" (sait pas que "dire" existe en Français Maxime Chattam ? A force de faire partout, ça va finir par sentir la m...), les verbes en "re-" prennent systématiquement la place de leur équivalent de base (l'auteur n'ajoute pas, il rajoute, même s'il n'a ni ajouté, ni enlevé au préalable, de même pour (r)apporter, (r)entrer, etc.). On passera sur "c'est des jumeaux" au lieu de "ce sont des ..." et sur le grandissime "débarquer à son bureau" (sic) ! Bref, si vous avez des enfants en âge scolaire, éloignez-les de ce salmigondis indigeste, pas sûr qu'ils aient leurs examens sinon... Encore que la biographie de Chattam prétend qu'il a fait des études universitaires... dans une fac peu regardante sur le Français et la littérature, sans doute.
Quant à la prétendue maîtrise des techniques physico-chimiques et biochimiques d'analyse, elle reste très superficielle et n'est qu'une régurgitation approximative des cours de criminologie, voire des "Experts"... Ainsi, certains noms de techniques sont directement traduits de l'Anglais, sans avoir pris soin de se documenter sur les appellations en usage dans les laboratoires français !
Seul point positif, sur lequel je salue l'auteur, l'insertion dans le roman de l'hypothétique "Nécronomicon" de l'arabe dément Abdul Al-Azred (prénommé Abd, dans le roman !).

Un livre agréable mais...

6 étoiles

Critique de KAROLE (, Inscrite le 9 février 2010, 44 ans) - 11 mars 2014

Mon premier livre de l'auteur et je ne sais quoi dire car l'histoire est bien , bien ficelée mais à mon goût par moment des scènes ou explications trop détaillée où je m'ennuyais un peu , je n'ai pas été entraînée (j'ai pu lâcher mon livre sans problème voire plusieurs jours) mais curieuse quand même de connaître l'issue , car l'écriture et l'histoire sont bonnes .
j'aime l'idée de fin qui n'est pas comme toujours un happy end . Je ne vais pas m'arrêter à ce titre-là car à mon avis ce n'est pas le meilleurs de l'écrivain .

Rencontre

8 étoiles

Critique de Marlène (Tours, Inscrite le 15 mars 2011, 43 ans) - 24 mai 2013

Première rencontre avec Maxime Chattam, cela fait longtemps que je veux lire du Chattam, mais il y a tellement d'auteurs à découvrir! Je me suis lu du JC Grangé, je lis (enfin j'écoute en livre audio) F.Thilliez et j'ai lu Chattam. J'ai mis quatre étoiles car j'ai été un peu gênée par le fait que c'était un brin trop classique à mon goût, j'attends encore plus de Maxime Chattam ;) De l'autre côté j'ai aimé le fait qu'il explique bien la psychologie des tueurs en série, bien que j'ai lu sur le sujet j'aime que l'on me rafraîchisse la mémoire. Ce livre m'a fait penser un peu à Il, que j'ai lu récemment.
J'ai bien aimé l'inspecteur Josh Brolin, le livre se lit facilement et vite on a envie de savoir qui peut bien être l'auteur des meurtres, très sanglant et glauque! Une image me restera longtemps en mémoire, sur la fille trouvé par l'ado...
J'ai bien aimé les références aux tueurs en série (que je connaissais tous ;)) et ça m'a fait penser à d'autres -pour les meurtres narcisso-sexuel, à Ted Bundy.
Bon livre, je vais me lire cette trilogie. Je veux voir ce que Maxime Chattam a dans le ventre !

Un livre maléfique

10 étoiles

Critique de WhiteDevil (Strasbourg, Inscrit le 1 décembre 2011, 24 ans) - 2 février 2012

C'est un livre très impressionnant mais qui vous entraîne dans le monde de Maxime Chattam. Ce roman garde le mystère jusqu'à la fin comme les autres romans de l'auteur.

Un livre que je conseille aux amateurs de suspense et de thriller.

Vraisemblable et changeant

7 étoiles

Critique de Monde Vrai (Long Beach, Inscrit le 6 décembre 2011, 117 ans) - 7 décembre 2011

J'ai beaucoup aimé. Maxim Chattam sait que le diable se cache dans les détails, et tout en possédant une plume juste et scrupuleuse, nous embarque dans le secret de ces thrillers urbains et bien confectionnés, à nombreux "twists" sensationnels, qu'on adore tous découvrir au moins une fois dans notre vie. Il est, de plus, agréable de constater le fait que le livre ne contient pas de cet envahissant et complexe jargon à pathos dont nous font bénéficier la plupart de ses semblables presque à chaque coup.

Peut-être pas un chef d'oeuvre, mais au récit ténébreux, clair, et convaincant...comme, de toute façon, une foule !

Pour les aficionados des séries Les Experts ou Esprits Criminels

8 étoiles

Critique de Monde imaginaire (Bourg La Reine, Inscrite le 6 octobre 2011, 47 ans) - 23 novembre 2011

Très intéressant pour qui s'intéresse aux techniques de profilage des Serial killers. L'écriture est fluide et le personnage de Brolin est attachant et surtout très humain. Les chapitres s'enchaînent et nous sommes très rapidement au cœur de l'action : on se croirait presque dans la série les Experts grâce aux nombreuses descriptions très bien renseignées quant aux méthodes employées par la Police scientifique !!! On sent que l’auteur maîtrise bien son sujet.
Dommage que les choix de l’héroïne soient un peu faciles mais nous avons là un bon thriller que nous n’avons pas à envier aux américains !

A la découverte de Maxime Chattam

9 étoiles

Critique de Amnezik (Noumea, Inscrit le 26 décembre 2006, 52 ans) - 22 novembre 2011

S’agissant de mon premier thriller signé Maxime Chattam je n’ai pas d’éléments de comparaison mais d’ores et déjà je peux dire que j’adore, c’est exactement le genre que j’apprécie : du thriller contemporain bien documenté, hyper réaliste et avec juste ce qu’il faut de trash. Inutile de préciser que je vais rapidement enchaîner avec la suite de cette fameuse Trilogie Du Mal, d’autant que je trouve le personnage de Josh Brolin particulièrement attachant, un flic efficace sans pour autant être un superflic Made in Hollywood.
Comme le signale l’auteur en préambule de son roman, en matière de serial killer la réalité dépasse la fiction et les monstres existent. Tout au long du bouquin on peut se rendre compte de l’énorme boulot de recherche qu’il a dû abattre pour nous livrer ce petit bijou (notamment en matière de médecine médico-légale) qui se veut aussi proche de la réalité que possible.
Aucun doute possible Maxime Chattam va rapidement rejoindre la liste de mes auteurs fétiches ; certes j’ai du retard à rattraper mais si tous ses thrillers sont aussi efficaces je ne doute pas que je vais « rapidement » être à la page…

L'âme des débuts

7 étoiles

Critique de POOKIES (MONTPELLIER, Inscrit le 16 août 2006, 43 ans) - 11 septembre 2011

C'est l'histoire d'un jeune profiler issu du FBI et affilié au commissariat de la ville de Portland. Un tueur en série découpe des membres de différentes femmes mais grâce à la perspicacité de notre jeune Josh, celui-ci le retrouvera et le tuera lors d'une nouvelle tentative de meurtre.
Cependant, un an plus tard, un nouveau meurtre basé sur le même mode opératoire est perpétré. Le profiler reprend donc du service afin d’éviter un nouveau bain de sang.
Ce livre est, certes agréable, mais il n'a rien de nouveau. De grosses ficelles ont été tirées, à savoir : une histoire d'amour entre l'enquêteur et une des victimes sauvée in extremis, des découpes de membres de femmes, un serial killer qui renait de ses cendres, des lettres anonymes,..
Bref, ce livre est le premier de l'auteur et mérite des encouragements pour les suivants! En tout cas, même s'il manquait d'originalité, il a été très agréable à lire.

Bon mais fin décevante

7 étoiles

Critique de Toareg (, Inscrit le 26 janvier 2011, 35 ans) - 26 janvier 2011

J'ai bien aimé. Du suspense, de l'action, des détails macabres tous les ingrédients du roman noir sont là et tiennent en haleine le lecteur.

En revanche la fin est facile. Oui dès le début cette piste est mentionnée mais pas explorée. Pourquoi ? Parce que l'auteur la garde pour la fin ?

Du coup je trouve que cet inspecteur est mauvais.

C'est dommage.

Mais je vais lire la suite. Je garde tout de même une appréciation générale positive.

Bien mais ...

6 étoiles

Critique de Mleveteau (, Inscrit le 20 juin 2010, 31 ans) - 21 décembre 2010

Un bon thriller. J'ai aimé l'histoire mais ... je dirais que ce livre n'apporte rien au genre. On sent qu'il s'agit d'un roman français aux Etats Unis et c'est décevant ...

Pour autant je lirai la suite de la trilogie.

sur ma faim

8 étoiles

Critique de Sincou (, Inscrit le 24 avril 2010, 39 ans) - 24 novembre 2010

Les critiques élogieuses m'ont orienté vers L'âme du mal.

La claque prévue ne fut pas au rendez vous malgré tout de même de bons moments de lecture.
Etant bon client du genre (tueurs en série, ambiance noire, scènes glauques...) je n'ai pu lâcher le livre en cours de route. Les ingrédients du bon thriller sont là. Pourtant, il ne sort pas du lot. L'ensemble est assez classique, à l'américaine, sans fraicheur particulière.

Bon ok, l'épilogue aura eu raison de moi. Je m'attaquerai à la suite...

Thriller quand tu nous tient!

8 étoiles

Critique de Killing79 (Chamalieres, Inscrit le 28 octobre 2010, 41 ans) - 28 octobre 2010

MC a un style bien à lui pour les thrillers, fait de détails criminologiques très précis. Sa connaissance des scènes de crimes rendent son récit plus réaliste.
Son personnage est attachant. L'histoire est morbide et reste aux limites du surnaturel sans y tomber.
Je suis accroché à cette enquête qui m'a passionnée même si elle manque légèrement d'action (MC se rattrape "In Tenebris").

Très bon thriller avec un suspense qui vous garde en haleine jusqu'à la fin. Cette fin qui, sans la dévoiler, se termine de manière non conventionnelle, et donne encore plus de valeur à cette oeuvre...

Un suspens très léger

5 étoiles

Critique de Elya (Savoie, Inscrite le 22 février 2009, 30 ans) - 14 octobre 2010

Je continue ma découverte des bestsellers de style polar ou fantastique que la plupart des personnages de mon entourage adorent (milieu étudiant) avec cet opus de Maxime Chattam, dont je n'avais jamais rien lu. Ne connaissant que la renommée du personnage et non le genre de ce qu'il écrivait, je m'attendais à quelque chose à mi-chemin entre le fantastique et la "science fiction" à la Bernard Werber (que j'ai beaucoup aimé). J'étais d'ailleurs assez enthousiaste à l'idée d'entamer ce bouquin, ayant déjà lu le résumé de "la théorie de Gaïa" du même auteur qui m'avait bien emballée. J'aurai dû choisir celui-ci !

Déjà, je suis peu réceptive aux polars et enquêtes. Ado j'aimais bien les téléfilms du genre Navaro ou Julie Lescaut, par leurs côté bon enfant, et je dévorais aussi plus jeune les romans de Sherlock Holmes et Agatha Christie ; mais la littérature contemporaine portant sur les polars, je n'ai jamais apprécié. Je juge donc ici tout autant le style que le contenu...

Mais ce roman, brrr. Du suspens, ça ?! Des chapitres tellement courts qu'il n'y a le temps de ne rien se passer. Pire, chaque chapitre (4 pages maximum) se termine par une phrase bien neu-neu laissant supposer un pseudo suspens, du style "la tasse de café brûlait sur la table de chevet...." (notez les points de suspension, pour bien en rajouter une couche).
J'ai trouvé ça vraiment plat pour un roman dit de suspense. Les meurtres qui s’enchaînent, toujours de la même façon, qu'on voit venir avec 20 pages d'avance. Heureusement la petite histoire bien trouvée de flirt entre 2 personnages principaux (facile).

Je ne m'attendais pas à ce que certains peuvent appeler de la "grande littérature" (de toute façon je n'aime pas cela non plus!) mais au moins à un peu plus de suspense, je suis déçue et ne lirai pas la suite, mais peut-être un autre bouquin de Chattam (il ne m'a pas dégoûtée, c'est déjà ça!)

Un peu d'originalité

7 étoiles

Critique de Elfebretonne (, Inscrite le 11 juillet 2010, 45 ans) - 3 octobre 2010

Le problème avec ce type de roman, c'est qu'il y en a des tonnes. Et comme de fait, ce sont toujours à peu près les mêmes histoires (cadavre non identifié, jeune commissaire, héroïne jeune et jolie, course à l'assassin), je ne suis pas forcément tendre: ce roman est fort bien écrit néanmoins et le style est entrainant et, donc, évidement je voulais connaître la chute. Et le dénouement marque l'originalité de ce roman.

Moyen

4 étoiles

Critique de Lilas123 (Québec, Inscrite le 19 juillet 2009, 55 ans) - 19 septembre 2010

Ce roman est pour moi une déception. Je n'ai pas ressenti d'intérêt ni d'attachement pour les personnages. Une histoire somme toute ordinaire avec des détails sanglants qui n'étaient pas nécessaires à la compréhension de l'intrigue.

Un thriller passionnant

8 étoiles

Critique de Pitchou (Morges - Suisse, Inscrite le 8 mai 2010, 31 ans) - 19 juillet 2010

Ah ce Maxime Chattam! On n'est jamais déçu avec lui, il arrive toujours à nous concocter des livres passionnants où on ne s'ennuie jamais. C'est également le cas pour ce premier tome "l'âme du mal" de sa trilogie.
Les descriptions sont précises et nombreuses. De plus, on sent la tension, on a peur pour Joshua et on se pose de nombreuses questions.
Un livre haletant, sanglant, passionnant et terrifiant... bref tous les ingrédients pour faire un bon thriller!

horreur .

3 étoiles

Critique de Pat (PARIS, Inscrit le 21 mars 2010, 56 ans) - 24 juin 2010

Je ne l'ai lu qu'à moitié ... Des scènes de torture , du sadisme , une description d'une autopsie à la morgue . C'est assez dur .
Les scènes " d'actions " ne sont pas très réalistes .
J'ai la désagréable impression que ce livre a été écrit dans l'espoir dans faire un film .
Je me suis cru en train de regarder un film d'action comme il y en a tant .
Pour les amateurs du genre .

Le mal en manque d'âme

4 étoiles

Critique de Kaftoli (Laval, Inscrit le 29 mai 2010, 55 ans) - 30 mai 2010

Pour être honnête, je n'ai pas terminé la brique L'âme du mal de Maxime Chattam. Je me suis arrêté à la centcinquantième page environ, en me disant que j'avais laissé le temps nécessaire. J'étais bien disposé pourtant. Mais l'abondance de clichés, la surenchère de détails qui ne me laissent rien deviner font que j'ai laissé tomber. En fait, ce qui manque au début du roman, c'est une âme. Une atmosphère. Une écriture qui montre et suggère, au lien de dire et de souligner à grands traits. Que de répétitions dans les effets !

Thriller palpitant

9 étoiles

Critique de Lalie2548 (, Inscrite le 7 avril 2010, 35 ans) - 22 avril 2010

Tout au long de l'histoire on s'attache de plus en plus aux personnages et on a envie de lire et lire encore pour savoir la fin. Un vrai bonheur de lire un livre si prenant. Rien à faire pour moi c'est un des meilleurs auteurs. Je vais essayer de lire tous ses livres. Ca c'est sûr.

Très bon thriller.

9 étoiles

Critique de Yogi (, Inscrite le 12 août 2008, 55 ans) - 16 avril 2010

Une grande réussite dans l'univers des histoires de serial killers.
Monsieur Chattam s'est beaucoup documenté pour ce livre ça se sent. Le suspense est au rendez-vous à chaque chapitre.

Roman apprécié

7 étoiles

Critique de Dakilik (, Inscrit le 26 décembre 2009, 35 ans) - 26 décembre 2009

Un bouquin pas révolutionnaire dans sa catégorie mais efficace. On rentre bien dans l'histoire, les descriptions font mouche ; on s'y croirait. L'auteur prend soin du détail, jusque dans les descriptions des autopsies, plutôt morbides alors armez-vous d'une couette bien chaude :-p

Céphalée

4 étoiles

Critique de Nomade (, Inscrite le 14 février 2005, 8 ans) - 26 décembre 2009

Il semblerait que cette critique qui va suivre ait des allures de contradiction par rapport aux précédentes qui accordent de nombreuses étoiles. Pourtant, L'âme du mal, comme le dit entre autres Cpt Nemo, est mal écrit. Plusieurs fois, j'ai relevé quelques formules dont la construction laissait à désirer. Sans compter la coquille qui n'a pas sauté à l'oeil des relecteurs avant impression. (Un au lieu d'une).
Mais revenons à nos moutons. Difficile d'entrer dans ce premier opus de cette trilogie que j'ai voulu aborder de façon chronologique. L'action, qui se déroule à Portland, met en scène des personnages qui évoluent dans un univers qui est loin de m'être familier. Cela donne l'impression que les événements ne sont pas ancrés dans la réalité. Le lecteur ne se lie pas d'amitié pour les personnages. Même, comme l'a écrit un autre Clien, difficile de comprendre le comportement de l'un d'entre eux à un moment de l'histoire. Le rythme n'est pas haletant mais a tendance à s'essouffler. Quant aux détails, l'auteur ne fait pas dans la demi-mesure. Les mots sont crus et morbides mais ne s'entrechoquent pas et ne font pas frémir celle ou celui qui les lit. C'est bien connu, ne pas nommer les choses fait davantage peur. Dans Le cinquième règne, Maxime Chattam avait compris cette règle en replongeant le lecteur dans ses peurs d'enfant.
L'âme du mal reflète-t-il les balbutiements du thriller de cette trilogie? Les deux autres opus sont-ils meilleurs ? Il faut espérer que cela aille crescendo.

Noir, sombre ou ténébreux...

10 étoiles

Critique de Oguz77 (, Inscrit le 24 novembre 2009, 43 ans) - 3 décembre 2009

Pour qui veut sombrer au plus profond de la noirceur humaine, ce thriller est tout indiqué.
C'est aussi une des oeuvres les plus poignantes de Maxime Chattam, où son talent de conteur macabre rejoint les fils d'une intrigue haletante. C'est aussi la force de vie de ces personnages, qui en deviennent presque des personnes, qui fait du dénouement (que je tairai) un vrai coup de poing dans l'estomac.
A déconseiller aux enfants, aux femmes enceintes, ainsi qu'aux personnes souffrant d'une pathologie cardiaque. Pour les autres, vous ne vous en remettrez pas de sitôt.

Les parents ont menti aux enfants : "les monstres existent réellement"

8 étoiles

Critique de Kreen78 (Limours, Inscrite le 11 septembre 2004, 42 ans) - 30 octobre 2009

Pour mon premier Chattam j'ai décidé d'entamer la trilogie qui s'annonçait très bonne, bien représentative de son style. Auparavant on m'avait prévenue du style de cet auteur, les descriptions crues qu'il pouvait avoir, et son expérience dans le domaine pour rendre le tout suffisamment réaliste pour qu'on y croie. J'ai vraiment aimé son style. C'est parfois dégoûtant, mais ce n'est pas grave, cela fait bien réel... malheureusement... Car comme l'auteur le souligne au début, tout ce qu'il écrit, il l'a étudié. Cela existe réellement. Et c'est ce qui est le plus "effrayant".
C'est une bonne histoire policière. Ce qui démarque M. Chattam des autres auteurs, c'est définitivement son style sanglant et détaillant les scènes de meurtres.
Pour la note, je ne monte pas trop haut, pour me laisser de la marge pour les autres volumes, au cas où.

Pas mal du tout

7 étoiles

Critique de El grillo (val d'oise, Inscrit le 4 mai 2008, 46 ans) - 31 août 2009

Moi qui ne suis pas particulièrement attiré par le thriller, enquêtes sanglantes et meurtres à répétition par le taré du coin, j'avoue que j'ai été séduit, oui séduit par mon premier Chattam. Pourtant il est français et l'action se déroule à Portland, d'habitude je tique. Oui mais Josh Brolin et Juliette ont du volume et surtout l'enquête ultra précise permet d'être en étroite relation avec l'équipe de flics.
Reste encore quelques trucs qui m'agacent: les détails systématiques sur les recherches scientifiques à la "expert", même en pleine conversation téléphonique, c'est grotesque. ça sert juste à renseigner avec minutie le lecteur. Personnellement, ça me fait sortir de l'histoire car je me dis là il veut m'en mettre plein la vue, ou plutôt plein la tête.
La présence un peu lourde de Cotland, qui joue le benêt de service avec ses questions idiotes qu'en fait c'est le lecteur qui se les pose. On me la fait pas, j'aime bien un peu d'ellipses dans le polar, qu'on ne m'explique pas forcément tout tout tout. Ici, impossible d'être perdu, un coup de Cotland et on sait tout des déductions des inspecteurs.

Ceci dit, l'ensemble tient très bien la route et réserve quelques surprises. Je vais lire la suite, c'est dire.

Vraiment bon

9 étoiles

Critique de Mali (, Inscrite le 20 juillet 2008, 33 ans) - 25 août 2009

J'ai trouvé ce thriller vraiment très bon!! Certains passages sont quand même assez "hard", cependant il ose dévoiler le côté extrêmement noir de certains crimes que nous n'osons même pas imaginer.

L'histoire est bien ficelée, tout s'enchaine assez bien. Néanmoins, certains pourraient penser que la fin est un peu bateau, moi j'ai adoré!!!

Mon premier Chattam et certainement pas le dernier.

Mise en bouche captivante

9 étoiles

Critique de Patsy80 (, Inscrite le 20 août 2009, 45 ans) - 24 août 2009

Une excellente entrée en matière pour cette trilogie qui donne envie de lire les deux autres volets. Une histoire très captivante, rien à dire si ce n'est que quand on a lu la suite, on se rend compte que Chattam n'était pas encore au sommet de son art !!!

le p'tit dernier est arrivé !

8 étoiles

Critique de Béa44 (Nantes, Inscrite le 31 octobre 2008, 55 ans) - 15 décembre 2008

Je suis d'accord pour dire que "l'Âme du mal" a été un bon triller, aucun ingrédient de l'horreur n'a manqué au menu du récit, et au fil des années, Chattam s'est encore amélioré!
Je viens de lire "Autre-Monde" 496 pages publié chez Albin Michel.

Les fans de ce maître incontesté du thriller retrouveront le style haletant et fantastique d'un récit, qui, cette fois, s'inspire de la célèbre saga "Sa majesté des mouches", proche de l'héroic fantasy.
Je vous assure que c'est le suspenses et coups de théâtre à chaque page! c'est à lire si vous aimez ce genre de lecture !!

Vivement les 2 suivants

8 étoiles

Critique de Manumanu55 (Bruxelles, Inscrit le 17 février 2005, 41 ans) - 11 décembre 2008

Excellente lecture! L'enquête est vraiment minutieuse, mais sans être trop longue; les personnages sont gais à suivre; les questions sont nombreuses au fil de la lecture, mais sans jamais embrouiller le récit! Très bon premier roman de la trilogie du mal !

Tout simplement génial....

10 étoiles

Critique de Gab2008 (brest, Inscrite le 8 juin 2008, 41 ans) - 27 novembre 2008

Mon premier roman de Maxime Chattam et je n'ai pas été déçue!!!
Je n'ai rien à dire de plus que les autres critiques positives, l'ambiance y est noire et très prenante... une envie de le lire sans s'arrêter...
Et bien pour moi maintenant...ben in ténébris bien sur!!!!

A vous, je vous le conseille fortement!! Bonne lecture

Trop d'imprécisions

5 étoiles

Critique de Loic3544 (Liffré (35), Inscrit le 1 décembre 2007, 42 ans) - 26 juin 2008

L'âme du mal prend le lecteur à contre pied : thriller plutôt lent qui rentre dans les détails. Des détails parfois insignifiants, mais qui font le charme du livre. Détails de la vie des personnages, détails de l'enquête. On suit cette enquête pas à pas, dans ses fausses routes et ses déductions, dans ses analyses scientifiques et la mise au point du profil psychologique du tueur. Tout ceci m'a plu. Ca ressemble un peu à un épisode des Experts, mais ça change d'être plongé au coeur de l'enquête. Le livre est plutôt réaliste, assez terre à terre, et c'est justement là que le bât blesse. En effet, dans cette histoire au fond assez logique, deux événements irrationnels viennent gâcher l'ensemble : une déduction évidente que l'enquêteur ne fait pas alors qu'elle saute aux yeux (elle se révèle évidemment juste à la fin, le livre étant construit de manière cohérente, c'était la seule hypothèse plausible) et le comportement aberrant de l'un des héros à un moment du livre. Ces deux événements, que l'auteur tente maladroitement de rendre logiques ne cadrent pas avec le reste ce qui gâche pas mal la lecture d'un livre qui sinon aurait été plutôt bon.

En plus, le style de Chattam ne sauve pas l'ensemble, écrit de manière assez simple, les tournures stylistiques permettent de se rendre compte très rapidement que le livre a été écrit par un français. Ce qui est pardonnable quand l'histoire est bonne (comme pour Camut, par exemple, même si ce dernier écrit un peu mieux à mon goût), devient un argument supplémentaire contre le livre. Globalement déçu donc.

Bon thriller

8 étoiles

Critique de Bookivore (MENUCOURT, Inscrit le 25 juin 2006, 38 ans) - 30 mars 2008

Quelques clichés, mais dans l'ensemble, un thriller qui n'a pas grand chose à envier aux maîtres du genre. Premier volet de la trilogie du mal, ce n'est pas le meilleur des trois, mais comme aucun des trois tomes plus ou moins indépendants n'est ne serait-ce que moyen...

Un bon thriller

8 étoiles

Critique de Rouliox (, Inscrit le 30 janvier 2008, 39 ans) - 28 février 2008

J'ai mis un peu de temps à rentrer dedans mais une fois attrapé, on n'en ressort plus.
L'intensité dans le roman va crescendo jusqu'à la dernière page. L'auteur nous accroche, avec à chaque fin de chapitre, un suspense intenable, nous obligeant à continuer jusque tard dans la nuit.
Bref j'ai sommeil mais je suis bien content de l'avoir lu!

Excellent thriller

9 étoiles

Critique de Mayfair (Distroff, Inscrite le 30 mars 2007, 47 ans) - 1 novembre 2007

Encore un bon roman de Chattam même si certains détails auraient pu être épargnés, comme les codes de la police de Portland.

Sinon rien à redire, c’est un roman rythmé plein de détails gores comme on les aime et de suspense….

Avec le nombre de critiques déjà présentes sur ce livre je n’ai bien sûr pas grand-chose à ajouter…. Maintenant il faut que j’attaque les deux suivants de la trilogie, en espérant qu’ils seront aussi bons.

Une bonne histoire....

4 étoiles

Critique de CptNemo (Paris, Inscrit le 18 juin 2001, 46 ans) - 14 août 2007

mais un livre écrit avec les pieds et là l'auteur n'a pas l'excuse de la traduction.

L'auteur cumule les remarques qui montrent bien que le livre a été écrit par un français (il précise régulièrement des choses que des américains savent pertinemment), le texte est bourré de précisions qui auraient pu être un renvoi de bas de page (tous les termes liés à la criminologie, la police...) ce qui donne un ton très scolaire et alourdit considérablement la lecture. Et je passe sur "confraternités fraternelles".

Les personnages sont des clichés ambulants et renvoient tous à la chère petite personne de l'auteur qui visiblement s'aime beaucoup (ils leur est tous arrivé un truc pour leur 23 ans, âge où l'auteur a commencé ses études de criminologie)

Voila sinon il a une bonne histoire et il la mène jusqu'au bout avec une construction efficace. C'est suffisant pour qu'on lise le livre d'une traite et qu'on soit content mais y'a vraiment rien d'inoubliable là dedans.

Un bon thriller...

9 étoiles

Critique de JolWeb (, Inscrit le 29 juin 2007, 28 ans) - 12 juillet 2007

Je tiens d'abord à préciser qu'il s'agit de ma deuxième expérience avec Maxime Chattam, dont j'avais déjà pu apprécier l'excellent « Prédateurs », son tout dernier roman en date.

C'est sans nul doute avec plaisir que je le retrouve : toujours un suspens, une intrigue très bien ficelés, qui vous tiennent en haleine jusqu'à la toute fin.

Le personnage de Juliette - non pas qu'il soit un fantasme - m'a profondément touché et bouleversé. Une étudiante en psychologie criminelle, tout ce qu'il y a de plus ingénue, entraînée de force dans des événements qui la dépassent (même si, entre nous, ça n'a rien de bien original...).

A contrario, l’inspecteur Joshua Brolin, profiler, ne m’a pas plus touché que ça – ce qui est assez inquiétant en soi vu qu’il est le lien essentiel entre les tomes de la « trilogie du mal » -, l’histoire de l’enquêteur américain traquant les criminels les plus dangereux, vivant seul, héros au grand cœur qui ne déniche pourtant aucune âme sœur, avouons-le franchement : Chattam n’a rien inventé.

Dommage également que l’on se perde parfois dans des descriptions trop longues et superflues, ou des passages carrément inutiles, où l’auteur essaie de mettre une certaine ambiance avant une révélation capitale, mais qui s’avèrent bien fastidieux.

Mais il s’agit d’une première œuvre, avec donc le lot de défauts que – même si c’est loin d’être systématique – cela implique bien souvent (j’en prends pour preuve PostMortem de Patricia Cornwell, qui est aujourd’hui l’une des reines du genre américain).

Et l’on surmonte sans peine ces quelques « difficultés » tant l’histoire est menée brillamment, et l’atmosphère américaine, fidèlement reconstituée qui nous aide à rentrer dans une intrigue des plus macabres.

Sans peine, on se donne rendez-vous pour le second tome de cette trilogie qui semble bien tenir ses promesses. Et s’ouvre alors à nous « In Tenebris »…

Bonne lecture à toutes et tous.

Décevant

2 étoiles

Critique de Mkahena (, Inscrite le 1 mars 2007, 41 ans) - 1 mars 2007

J'attendais beaucoup de ce livre tant le battage médiatique autour de l'auteur était important. J'ai été au final très déçue. Grande lectrice de romans policiers, je trouve celui ci d'une banalité affligeante : scénario douteux, écriture médiocre, personnages manichéens (beaux, jeunes, intelligents, riches...et gentils). Les ficelles sont grosses, le gore inutile et la conduite de l'histoire laborieuse. Je recommande aux lecteurs de plutôt s'orienter vers du Connely, du Lehane ou du Cornwell.

Bien foutu mais un peu déçu quand même

8 étoiles

Critique de Franckdrebbin (, Inscrit le 15 mai 2005, 41 ans) - 29 janvier 2007

On m'avait beaucoup parlé de Maxime Chattam en me disant que ses bouquins étaient absolument terrible...du coup quand je m'y suis enfin mis, j'ai apprécié mais je n'ai pas pu m'empêcher d'être un petit peu déçu.... Ce livre est très bien foutu et j'ai bien accroché mais je n'y ai pas vu la grande originalité attendue...
Un premier livre prometteur, je vais donc me mettre à la suite sans déplaisir!

Le retour...

8 étoiles

Critique de Vigger (, Inscrite le 7 mai 2004, 44 ans) - 26 août 2006

Voici un livre qui m'a tenue en haleine du début à la fin.

Effectivement les scènes de meurtre sont très détaillées. Personnellement ça ne m'a pas soulevé le coeur mais une de mes collègues qui l'a lu avait envie de vomir par moments... Mais au moins on sait tout de suite dans quelle ambiance on se trouve.

Un bon polar pour se divertir (tout en stressant bien sûr ! mais c'est ça qui est génial).

Efficace

8 étoiles

Critique de Tophiv (Reignier (Fr), Inscrit le 13 juillet 2001, 45 ans) - 18 août 2006

Beaucoup de détails techniques pointus : police scientifique, autopsie … toujours une petite interrogation dans ces cas là, n’est ce pas un moyen facile de l’auteur pour donner du corps, de la crédibilité à son roman, tout en s’assurant un effet facile sur les âmes sensibles. Mais ici les détails sonnent justes et bien placés, pas de surcharge malgré la profusion.

La 1ère partie peine un peu à démarrer. Quelques maladresses, on est dans un polar ordinaire, moyen puis passé, la page 120, la véritable enquête débute et on passe au niveau supérieur, à la vitesse supérieure.

Début 2ème partie, citation de Lovecraft assez amusante… Probable que Chattam, comme beaucoup d’autres, voudrait tutoyer le talent d’épouvante du maître. Mais celui-ci réussissait à éveiller une angoisse, à créer une tension sans tomber dans la facilité de scènes gores. En maniant des images d’inconscients collectifs, l’ambiance lovecraftienne prenait corps et piégeait le lecteur en quelques pages. Chattam ne parvient pas au talent du modèle mais tout en usant de beaucoup d’effets sanguinolents, il n’est pas mauvais du tout lorsqu’il s’agit de faire monter la tension, de ménager un suspense. Il parvient ici à créer une atmosphère intéressante, un drame inéluctable que l’on sent monter peu à peu au travers des chapitres. Peut être peut on regretter que les « emprunts » semblent trop visibles et évidents. Un petit morceau du Silence des agneaux, un peu de Seven, peut être un peu de Connelly pour la psychologie des rapports inter-collègues policiers, labo, DA … On s’interroge, n’a t’on entre les mains qu’un habile collage de plusieurs œuvres ou cette impression ne vient elle pas tout simplement du fait que le thème a été moult fois exploré ?
Ici, rien de novateur dans le genre (est ce d’ailleurs encore possible ?), on n’échappe pas à quelques facilités ou autres poncifs mais c’est un opus intéressant, habile, prenant, avec des personnages consistants et sympathiques, à ajouter juste en dessous des meilleurs du genre. Juste en dessous car quand Chattam s’éloigne de l’action pure, de l’horreur, du suspense, il a du mal. Sa narration de l’histoire d’amour entre Brolin et Juliette sonne un peu trop naïve, caricaturale, trop adolescente pour des trentenaires. De même, la décision finale de Juliette a de quoi surprendre. Chattam ne parvient pas à nous la rendre crédible… Bref, parfois, ça sonne faux. Mais cela ne gâche du tout le plaisir de la lecture de ce 1er roman, par définition forcément « imparfait ». Au final, malgré ses imperfections, ce roman extrêmement noir est très efficace et éveille un malaise certain chez le lecteur.

Un point noir pour terminer pour l’édition Pocket. La couverture très « moche » ne m’a pas du tout inspiré ou attiré , la grande photo de l’auteur au dos de la couverture m’a gêné : 1. je n’aime pas avoir le visage de l’auteur sur un livre 2. quand on tourne les pages, le regard tombe parfois sur le visage de Chattam, avec pour effet de distraire le lecteur, de le sortir du texte, de casser un peu la tension … Certes les livres de poche sont rarement aussi beaux que des livres brochés mais tout de même, il me semble qu’avec Pocket, on atteint le pire du genre. Un nouveau design ne ferait pas de mal à la collection me semble t’il !

Très bon thriller

9 étoiles

Critique de Chrisk (, Inscrite le 4 juillet 2006, 65 ans) - 27 juillet 2006

Extrait de la présentation Amazon
Passionnant de la première à la dernière phrase, ce thriller écrit par un tout jeune auteur est un modèle de maîtrise, de suspense et de plongée dans l'horreur.
Ses études de criminologie lui ont visiblement servi à atteindre un degré de vraisemblance tout à fait remarquable.
Entre autopsies, rapports de police scientifique et de médecine légale, on visite des lieux et surtout des dérangements psychologiques absolument terrifiants jusqu'à un dénouement plus terrible encore et réellement surprenant.


Très bon thriller ( le 1er d'une trilogie..)

Le mal dans toute son horreur. Epoustouflant!

9 étoiles

Critique de Valeriane (Seraing, Inscrite le 16 novembre 2005, 41 ans) - 29 mai 2006

Portland n'est pas une ville très tranquille. Un bourreau frappe des jeunes femmes. Mutilations, tortures, ces femmes sont toutes retrouvées amputées des avant bras. Joshua Brolin, jeune inspecteur - profiler, mène l'enquête. Formé à Quantico, Brolin quitte le FBI pour le terrain, à Portland. Enfin sur une bonne piste, il va abattre le bourreau et sauver de justesse Juliette, sa dernière victime. Un an après les faits, Juliette, étudiante en psychologie, et Brolin reprennent contact. Malheureusement, cette nouvelle amitié coïncide avec une nouvelle série de meurtres dont le mode opératoire est similaire à celui de Leland Beaumont, le bourreau, mais aussi avec la date anniversaire de la mort de ce dernier. Comment est-ce possible? Qui se cache derrière ces meurtres? Brolin va mener l'enquête, aidée de Juliette dont le souhait est de mettre fin à ces atrocités qui lui rappelle de trop son histoire. Ce thriller est absolument bien construit. L'intrigue est prenante. L'histoire est très réaliste. Pour les amateurs de la série "les Experts", le champ de la police scientifique est bien représenté par les diverses descriptions d'analyses nécessaires au bon déroulement de l'enquête. Il est difficile de lâcher ce roman grâce à cette intrigue extrêmement bien ficelée. L'auteur réalise un très bon boulot d'écriture et va ravir les fans, et moins fans, de thriller.

Plus poignant qu'un film d'horreur

10 étoiles

Critique de Manga (, Inscrite le 20 janvier 2006, 32 ans) - 6 février 2006

Une fois encore, Maxime Chattam signe un nouveau thriller renversant.

A peine le pied entré dans le jeu, que les émotions démarrent à grande vitesse.

La peur est palpable, l'anxiété vous empare, l'effarement s'insinue en vous, votre déglutition ralentit quand la première trêve surgit et vous fait souffler un bon coup.
Alors vous suivez tranquillement la suite avec un certain soulagement tout en vous demandant le pourquoi du comment de ce que vous avez lu précedemment lorsqu'une nouvelle série d'émotions s'empare de votre tête, balaie toute votre tranquilité, vous fait suer tellement la cruauté est détaillée puis nouvelle trêve. Mais... détrompez-vous, à partir de maintenant vous ne serez plus jamais tranquille, tout va s'accélerer, prendre des ampleurs inimaginables, voire démentes. Vos yeux s'efforceront de lire l'incroyable, buteront même sur des mots mais votre tête fera le reste, décortiquera tant bien que mal le pourquoi du comment. Jusqu'au moment où avez besoin de faire une pause, tout comme Brolin (l'inspecteur) a besoin d'en faire une, et pour cause ! Après cette bouffée d'oxygène indispensable, vous replongerez dans l'horreur et même - c'est le cas de le dire ! - dans l'enfer. Vous n'en démorderez pas, les pages se succèderont bien plus vite que vous ne l'auriez pensez. Désormais, vous faites partie de Juliette (l'héroïne), vous avez la même peur, la même rage qui lui permet d'avancer. Vous vous sentez pleinement dans le jeu, vous ressentez même les émotions de Brolin et surtout vous ressentez cette angoisse qui plane au dessus de chaque tête et... de la votre !
Tellement que la peur est ancrée en vous, la nuit dans l'obscurité, vous pourrez percevoir une présence, vous vous ferez des films... d'horreurs !
La haine ressort de votre esprit petit à petit jusqu'à vous oppressez. Malgré cela, vous tenez le coup, vous gardez la tête haute, bien décidée à découvir le fin mot de l'histoire.
Jusqu'à la dernière ligne, vous croyez Juliette invincible de toute cette horreur qui l'entoure jusqu'au clash final.
Et à partir de là, votre bouche s'arrondira de surprise, de dépit, bref, vous en resterez coi.

Si j'aurai un seul conseil à vous préconiser, jetez-vous sur ce livre si vous ne l'avez pas lu !

TERRIFIANT.

10 étoiles

Critique de Ayor (, Inscrit le 31 janvier 2005, 48 ans) - 3 décembre 2005

Même si le sujet concernant les tueurs en série a été de multiples fois traité, il n'en reste pas moins intéressant. Pour ma part je suis et reste un fervent fan de ce genre de littérature. C'est pourquoi je remercie Maxime Chattam de nous concocter une oeuvre comme celle-ci.
Formidable est le premier mot qui me vient à l'esprit lorsque j'évoque ce roman. Tout y est: le suspense qui nous prend dès le début et qui ne se relâche à aucun moment, les personnages extrêmement attachants, et surtout un tueur en série particulièrement terrifiant et macabre. Bref, je conseille bien évidemment cette lecture à tous ceux qui veulent s'offrir des émotions fortes. Pour ceux qui sont trop sensibles, essayez quand même car cela vaut vraiment le coup (en espérant que ceci ne vous occasionne pas quelques nuits blanches...).

Quelques mots sur l'histoire...
Joshua Brolin, jeune profiler de la police de Portand, sauve la vie de Juliette, future victime de celui que l'on prénomme "Le bourreau de Portland". De là naît une belle amitié (voire plus....) entre nos deux héros.
Un an plus tard, de nouveaux corps de femmes sont retrouvés atrocement mutilés. Mais ce qui préoccupe la police, et plus particulièrement Joshua à qui naturellement l'enquête est confiée, c'est que la signature de l'assassin est identique à celle du "bourreau de Portland", logiquement mort et enterré...

Enfin un bon thriller!

10 étoiles

Critique de Tehanu (, Inscrite le 28 mars 2005, 47 ans) - 1 novembre 2005

Jusqu'à présent, les thrillers me laissaient toujours un goût de déjà-vu à la télé. Mais pas celui-là, qui est suffisament fouillé, compliqué et épais (au niveau du nombre de pages), pour qu'on puisse s'immerger dedans et y croire. Les personnages sont attachants, le héros charismatique à souhait et le suspens bien dosé, sans que l'on tombe dans l'horreur insoutenable (quelques passages sont corsés mais c'est supportable).
Mais ce qui m'a vraiment plu, ce sont les explications que donne Joshua sur la psychologie du tueur, sa façon de penser, de raisonner. Il décortique pas à pas son raisonnement pour comprendre le but et les motivations du psychopate, et ça, c'est génial. De même que les explications sur les méthodes des experts de la police pour se servir du moindre indice. On se rend compte que Maxime Chattam s'est énormément documenté pour que tout soit crédible, et du coup, on sent que cet écrivain respecte ses lecteurs, et ça, ça décuple le plaisir de le lire.
Seul bémol: c'est dommage qu'étant français, ce jeune écrivain plein de talent situe son histoire en Amérique. Cela le rapprochetrop du Silence des Agneaux.

Grande classe et passionnant.

10 étoiles

Critique de John Smith (, Inscrit le 7 septembre 2005, 39 ans) - 8 septembre 2005

Ce premier opus de la " trilogie du Mal " est remarquable.

Certes, comme cela a déjà été dit, Chattam ne révolutionne pas le genre, mais il ne le maitrise pas moins.

Ses études en criminologie et ses recherches, donnent à Chattam les moyens de nous livrer des descriptions très réalistes du point de vue de la police scientifique. Brolin est un flic naturellement doué et formé au profiling. J'ai vraiment adoré cette approche, toute en détail et exactitude, sans pour autant alourdir ou nuire au récit.
L'histoire est très bien ficelée, les chapitres très courts s'enchainent. Le style de l'auteur est agréable et les pages tournent. L'enquête est noire, les sensibles diront morbide, et absolument passionnante.
Les personnages, traités avec beaucoup de justesse, deviennent vite attachants.

Bref, pour moi un excellent polar thriller à classer à côté du Silence du agneaux, de Harris.
Maxime Chattam est un grand talent, il sait comment raconter une histoire et il le fait. Merci à lui.

à suivre ..

6 étoiles

Critique de Martell (, Inscrit le 27 février 2004, 57 ans) - 14 août 2005

Fait cocasse je commence à lire cette histoire et dès les premières lignes je me suis dit, « mais j’ai déjà lu ça » et après avoir tourné quelques pages ma mémoire revient, j’avais lu en édition grand format ‘l’âme du mal’ il y a environ 3 ans. Un roman que j’avais pourtant apprécié. J’avais simplement oublié le nom de son auteur (!) et en me décidant d’acheter la trilogie de Chattam sans lire la 4e de couverture derrière chaque livre, je me suis fait avoir, sinon ça aurait allumé mon souvenir.

Je souligne l’anecdote parce que malgré les belles qualités du roman; écriture solide, histoire bien construite, tension assez soutenue et détails bien macabres comme je les aiment, si je n’ai pas porté davantage attention c’est que finalement il ne m’a pas spécialement marqué, faut dire que je suis un habitué du genre. Ceci dit, je suis en train de lire ‘in tenebris’ et celui-là, je le trouve plus punché, j’y reviendrai…

Ne pas en faire toute une histoire

7 étoiles

Critique de Aamelie (chartres, Inscrite le 23 janvier 2005, 40 ans) - 12 août 2005

Un nouveau livre policier, un thriller, qui se passe aux USA en revanche l'auteur est français....

Ce qui m'a déçu ce sont les lenteurs. Car je trouve qu'il y en a. En effet, des chapitres entiers sont consacrés à "je me promène dans la rue et je finis par m'acheter un hot dog" et juste à ce moment, c'est à dire aux trois dernières phrases du chapitre, ça y est il a trouvé la solution.

Vraiment dommage tous ces moments de flottements.

Sinon l'histoire est plutôt originale, mais ce que j'ai vraiment préféré ce sont les 50 dernières pages. Dommage pour un roman de 510 pages !

Pas mal

7 étoiles

Critique de Flyingcow (Paris, Inscrite le 11 février 2005, 46 ans) - 23 avril 2005

Une enquête menée par un jeune profileur, Brolin, qui n’a pas eu la patience d’attendre qu’on le mette sur le terrain au FBI et qui s’est donc engagé dans la police. Profileur… Sérial Killer… jeune héroïne… tout ça quoi.
L’intrigue est bien menée, on s’attache vite aux personnages, y a pas mal de retour de situation.

La magie noire est abordée, ainsi que pas mal de livres interdits (on en revient toujours à l’ésotérisme ici hein, j’ai même pas fait exprès!)

Le seul problème c’est que si comme moi, vous avez vu : scream, copycat, les 3 saisons de millénium, dragon rouge… vous arriverez à anticiper les actions, ce qui gâche un peu le plaisir.

Ca reste quand même un bon bouquin, et il faut que je trouve le tome 2 de la trilogie : In tenebris.

Un premier opus plein de promesses

6 étoiles

Critique de Calie25 (, Inscrite le 15 avril 2005, 45 ans) - 16 avril 2005

« L’ âme du mal » est le premier opus de la trilogie de Maxime Chattam, jeune auteur de 29 ans.

Nous découvrons Brolin, un profileur, qui sera confronté à une série de meurtres inexpliqués.
Certains pourront dire encore un policier, mais la trilogie que nous offre Chattam est hors normes. La description des meurtres, des situations, mais aussi de la psychologie des personnages, nous font rentrer dans ce livre, sans pouvoir le lâcher. Ce livre n’est pourtant pas révolutionnaire, il n’innove pas le genre, loin de là…il coule, nous offre de merveilleux moments.

Ayant lu la trilogie, je ne peux que trouver ce premier livre en-deçà des deux autres, l’écriture est encore hésitante, immature, imprécise.

A lire donc pour passer d’agréables heures de détente.

Très divertissant, mais...

6 étoiles

Critique de Pandine (Montréal, Inscrite le 25 février 2005, 39 ans) - 26 mars 2005

L'histoire est glauque à souhait et ravira les amateurs du genre.

Mais au niveau de l'écriture, il y a des lacunes. C'est dommage. On croirait lire une traduction d'un roman américain. Déjà que l'histoire se déroule aux États-Unis... Il y a un certain manque de créativité de la part de Chattam.

Mais je lirai sans faute ses deux autres romans car il faut bien l'avouer, c'est très divertissant.

Bien aimé ce livre

8 étoiles

Critique de Eléonora (, Inscrite le 11 novembre 2004, 49 ans) - 9 décembre 2004

J'ai bien aimé ce livre qui aurait pu être encore meilleur à mon avis s'il n'y avait pas toutes ces descriptions fastidieuses des méthodes employées, des produits utilisés. Cela plombe le roman qui par ailleurs est très impressionnant dans sa thématiqie même si celle-ci reste classique.

Un roman sanglant...!

8 étoiles

Critique de Schéerazade (Talange, Inscrite le 16 juillet 2004, 38 ans) - 9 décembre 2004

Habituée aux Mary Higgins Clark en matière de policier j'avoue avoir été agréablement surprise par ce genre beaucoup plus glauque, on rentre dans un univers sans pitié d'un thriller effrayant. On sent que Maxime Chattam sait de quoi il parle tout au long de l'enquête. La fin m'a quelque peu attristée, mais bon... Bref j'ai beaucoup aimé, et vais bientôt me lancer dans la suite je pense :In tenebris

Ce livre est splendide

9 étoiles

Critique de Fascagat (Toulouse, Inscrite le 27 juin 2004, 38 ans) - 9 décembre 2004

Un vrai thriller. L'auteur ne nous épargne aucun détail. J'ai dévoré ce livre qui se laisse lire facilement le suspense est garanti jusqu'à la fin.

L'histoire : Un tueur en série tue des jeunes filles, leur coupe les avant bras et met de l'acide sur leur front en signature. L'inspecteur Brollin profileur est sur l'enquête.
Juliette est enlevée par le Bourreau de Portland et est retrouvée à temps par l'inspecteur Brolin, le Bourreau de Portland décède. Mais quelque temps plus tard des meurtres similaires vont être commis. Mais le Bourreau est mort, qui se cache derrière ces meurtres ...

Je conseille ce livre à tous ceux qui aiment les thrillers. Malgré son jeune âge cet auteur est fantastique.
L'auteur a réussi à garder le suspense jusqu'au bout malgré les 500 pages, de plus il utilise des termes criminologiques du fait que l'auteur a lui-même suivi des cours de criminologie.
Mais il ne faut pas que ce pavé ne vous fasse peur.
Pour finir je vous donnerai un conseil ,ne le commencez surtout pas un soir sous peine de passer une nuit blanche tellement l'on est pris par l'histoire.

Prix Sang d'encre 2002

8 étoiles

Critique de Aaro-Benjamin G. (Montréal, Inscrit le 11 décembre 2003, 51 ans) - 17 novembre 2004

Ce qui est étonnant de ce polar est que ce jeune auteur français situe son intrigue aux USA et adopte un style américain pour raconter son histoire de tueur en série qui baigne dans une ambiance très similaire à celle du « Silence de agneaux » On y reconnaît les formules pour soutenir le suspense et plusieurs éléments empruntés à d’autres œuvres du genre ; la symbolique et plus particulièrement les détails de criminologie.

J’ai eu l’impression de lire une symbiose de plusieurs polars. Mais, même si le récit est un peu trop enrobé et balance entre le réalisme et le surnaturel, il est très efficace grâce une écriture solide et plusieurs rebondissements inattendus. Un bon premier livre.

N.B. Ne pas lire la critique-éclair ci-dessous si vous ne voulez pas savoir le dénouement.

La véritable horreur

10 étoiles

Critique de Yaoné (, Inscrite le 16 août 2004, 31 ans) - 16 août 2004

attention spoiler

Un livre qui ne manque pas de détails lors de la découverte des victimes. Juliette tombe dans le piège du corbeau ce qui donne une fin tragique au livre. Après avoir lu ce livre on souhaite que des gens comme *********** n'aient jamais existé et n'existeront jamais!

Forums: L'âme du mal

  Sujets Messages Utilisateur Dernier message
  Sur le style américain du livre, paradoxe pour un auteur français 3 Manga 11 novembre 2010 @ 09:37
  Trilogie du mal - Maxime Chattam 8 Gool 22 juillet 2008 @ 13:13

Autres discussion autour de L'âme du mal »