In tenebris de Maxime Chattam

In tenebris de Maxime Chattam

Catégorie(s) : Littérature => Fantasy, Horreur, SF et Fantastique

Critiqué par FightingIntellectual, le 27 avril 2004 (Montréal, Inscrit le 12 mars 2004, 36 ans)
La note : 7 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 49 avis)
Cote pondérée : 8 étoiles (104ème position).
Visites : 12 388  (depuis Novembre 2007)

Théoricien de l'horreur

Et voilà, ma session à l'université est terminée, alors je me suis dépêché de me lancer dans ma pile d'ouvrages qui m'attendaient pour l'été.

Cadeau d'un ami, le premier livre au dessus de ma légendaire pile était cette oeuvre aux allures farouches de Maxime Chattam.

Commençons d'abord par ce qui m'a déplu... c'est un polar! Ca a une forme polar, c'est une enquête policière en bonne et due forme. Des polars j'en ai lu des milliers dans ma vie et il me semble que ce soit très facile de suivre cette recette... Chattam le fait d'ailleurs quelque peu à l'eau de rose américanisée...

Mais là s'arrête le négatif. Pour les fans d'horreur, ça s'avère un must. Chattam, en tant que bon criminologue, nous catalogue les tortures et sévices faits aux victimes de la secte de Caliban qui sévit sur New York.

L'enquêtrice Annabel O'Donnell aidée de Joshua Brolin et de Jack Thayer essaie de trouver des réponses à une enquête qui semble n'avoir ni queue ni tête.

Chattam nous donne un suspense multi-climaxique, bien ficelé et voir même éducatif, avec son savoir en criminologie.

Bel effort du jeune auteur qui nous fait découvrir un monde abject, violent, sans morales et surtout très noir. Aux fans de polars qui ont le coeur bien accroché...

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • In tenebris [Texte imprimé] Maxime Chattam
    de Chattam, Maxime
    M. Lafon / Thriller (Neuilly-sur-Seine)
    ISBN : 9782840989042 ; EUR 20,00 ; 04/03/2004 ; 474 p. ; Broché
  • In tenebris [Texte imprimé] Maxime Chattam
    de Chattam, Maxime
    Pocket / Presses pocket (Paris).
    ISBN : 9782266138086 ; EUR 8,40 ; 11/03/2004 ; 599 p. ; Poche
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

  La trilogie du mal

Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Je pense devenir végétarien

9 étoiles

Critique de Incertitudes (, Inscrit le 4 décembre 2008, 35 ans) - 8 septembre 2019

Plongeons avec Maxime Chattam une nouvelle fois dans les tréfonds de l'âme humaine. Une question qu'on doit souvent poser aux écrivains : d'où leur viennent toutes leurs idées ? J'aimerais bien poser la même à Chattam. D'où lui viennent toutes ces atrocités qu'il inflige par son écriture à la pauvre Annabel, à Jack Thayer et aux victimes du terrible Caliban ?

Livre après livre, l'effroi monte d'un cran. Des criminels psychopathes agissant par groupe. Vivant reclus du reste du monde tout en étant insérés dans la société. Parce qu'il faut bien des revenus pour la logistique. Dotés d'une certaine intelligence et d'un sens de l'organisation. Logique. Un idiot ne pourrait pas avoir des idées aussi tordues.

J'avais dit dans L’Âme du mal que Joshua Brolin était le cousin américain de Ludivine Vancker. Il faut ajouter une nouvelle venue dans la famille : Annabel O'Donnel. Femme de caractère, sportive, perspicace, obsédée par son métier. Joshua, devenu détective privé, encore miné par la perte de Juliette dont il se sent coupable, et Annabel rongée par la disparition inexpliqué de son mari feront équipe tous les deux aussi bien ensemble que chacun de leur côté. Joshua jouant les rôles de mentor de par son passé de profiler au sein du FBI. C'est lui qui guidera Annabel en dressant le profil psychologique des tueurs.

On sent chez Chattam un net souci du détail quand il s'agit de décrire les méthodes des forces de l'ordre lors de l'étude d'une scène de crime. Non seulement, il décrit mais il explique. C'est très intéressant. Il y a chez lui un amour des États-Unis. Je sais qu'il y a vécu. Il a l'air de connaître parfaitement l'Amérique urbaine et l'Amérique plus rurale. Ça rend vraiment ses romans plus vivants.

Noir comme du charbon, gore, pessimiste, In Tenebris m'a fait penser aux pires épisodes de la série X-Files. Pour moi, les meilleurs n'étaient pas ceux consacrés à la conspiration extraterrestre mais ceux voyant Mulder et Scully confrontés à des tueurs en série comme Eugene Tooms. La Meute aussi dans la saison quatre m'avait beaucoup marqué. Le cinéma ou la télévision ont dû beaucoup influencer Chattam dans l'écriture de ses romans policiers.

Le fruit du Désir !

10 étoiles

Critique de Pakstones (saubens, Inscrit le 2 septembre 2010, 53 ans) - 21 juillet 2015

Dans la nuit éternelle, Caliban t'observe avec ce livre maudit "In Tenebris", prêt pour te préparer à une véritable douleur celle de lire Maxime Chattam et te plonger dans les ténèbres.

Mais comment échapper au Diable dans cet enfer ?

Tu ne peux pas .... et ne compte pas sur l'aide du profiler Joshua Brolin pour te sauver, c'est sans espoir.

Alors, tu veux quand même oser prendre ce roman et le lire ... fou que tu es ?

Ton salut sera alors au bout de ces 640 pages et lorsque l’appétit te reviendra, tu sauras à ce moment là .... que tu es encore en vie !!!!

Horrifiant, palpitant, suffoquant, effrayant, dérangeant et donc ...Excellent, voici comment je qualifierai "In Tenebris".

Vas-y fonce chez ton libraire, prends-toi la trilogie du mal de M.C. et crie en silence ... les ténèbres sont là !!!

Pauvre type !

Mission accomplie

7 étoiles

Critique de Mimi62 (Plaisance-du-Touch (31), Inscrit le 20 décembre 2013, 66 ans) - 13 novembre 2014

Un livre qui remplit bien son rôle : passer un moment agréable.

Là où certains n'apprécient pas les descriptions, j'aime ces passages qui permettent de mieux s'immerger dans l'histoire.
Là où certains trouvent des clichés, je me complais à trouver des liens avec un monde déjà connu, donnant davantage de crédibilité au récit.
Là où certains découvrent l'assassin dès la lecture du titre, je prends plaisir à me laisser guider dans l'enquête, supputant tel ou tel coupable, l'évinçant pour avoir ensuite quelques doutes s'enrichissant d'indices saisis çà et là et se confirmant à la fin.

Les mondes dans lesquels nous entraîne Chatam sont-ils réels, imaginaires ou une combinaison des deux ? Dans ce type de roman, peu m'importe car nous sommes bien dans un ROMAN qui est un récit imaginaire tirant ses sources de la réalité.

J'ai tourné les pages avec plaisir et toujours l'envie de savoir comment la situation allait à évoluer.

Prenant

9 étoiles

Critique de Albator76 (, Inscrit le 4 août 2012, 42 ans) - 5 septembre 2014

C'était la première fois que je lisais du Chattam et le moins que l'on puisse dire, c'est que je n'ai pas été déçu.
L'histoire nous emmène dans les abîmes de New York qui regorgent de gens peu fréquentables.
À travers des histoires de disparitions, l'auteur nous entraine dans l'horreur humaine inimaginable.
Pour les fans de ce genre, ce livre constitue un must à lire absolument.

Caliban

10 étoiles

Critique de Marlène (Tours, Inscrite le 15 mars 2011, 42 ans) - 29 mai 2013

Déjà quand j'entends ce nom cela me fait penser à quelque chose, que Maxime Chattam a utilisé, une chose puis une deuxième mais qu'il n'a pas utilisée cette fois-ci, pourtant elle s'inscrit dans le contexte, mais finalement j'ai bien fait d'avoir lu sur les tueurs en série et pas mal de polars et autres car j'ai repéré certaines de ses références.
Bref, j'ai adoré ce livre ! Meilleur que le premier, Josh Brolin a pris de la bedaine , il est plus sombre et plus charismatique que dans le premier tome. J'ai bien aimé sa relation avec Annabelle. J'ai trouvé ce tome très sombre mais tellement prenant! Je l'ai lu en 3 jours, au calme. Pas facile à lâcher! J'ai bien aimé son analyse sur notre société de consommation bien que le tueur en série a tort sur un point (enfin plusieurs mais je parle techniquement, biologiquement). Difficile à imaginer, où va-t-il chercher toutes ses idées ? Il a l'air sympa pourtant comme garçon! Deux images me resteront en tête longtemps.
Excellent thriller, j'espère que Maléfices me fera frissonner autant.

Glauque, violent...mais prenant

10 étoiles

Critique de Daegalen (, Inscrit le 8 avril 2010, 46 ans) - 30 avril 2013

Il s'agit de mon livre préféré de Chattam.
L'histoire est bien écrite, rythmée et intrigante en diable.
Cette descente aux enfers m'a scotché pendant des heures.
Chattam est un grand auteur et le démontre avec brio dans cette histoire tordue.
Si vous aimez les polars, ce livre est pour vous, mais si vous aimez les histoires d'horreur, alors là encore, vous pouvez y aller. Par contre, si vous n'aimez pas avoir peur, si vous avez l'âme sensible (ou l'estomac) faites un détour, le livre étant quand même relativement glauque et violent.

Extrêmement décevant.

1 étoiles

Critique de JoshWB (, Inscrit le 13 décembre 2010, 29 ans) - 31 mars 2013

Ce livre est d'un total ennui. Mais vraiment total. Même 0,5 est une note beaucoup trop élevée pour une lecture pareille. Je ne comprends pas comment on peut le qualifier de thriller multi-climaxique: tout d'abord, il s'agit d'un POLAR, c'est à dire une histoire policière, où les personnages principaux sont des policiers, les gentils sont des policiers, les héros sont des policiers… (si je continue je risque d'en dire trop). Une recette très (trop) facile, comme le dit la critique en-tête.
Pour moi, il ne s'agit pas d'un thriller. Car un des ingrédients majeurs du thriller en tant que tel est le suspense. Or, ici, il n'y en a aucun. Même la fin est totalement prévisible, sans vouloir me vanter j'avais directement soupçonné le fameux coupable dès son apparition dans l'intrigue, ce qui a encore plus gâché ma lecture. Ensuite, dire qu'il est "multi-climaxique" (comme le dit la critique en en-tête) est un mensonge; ce livre est juste une succession de découvertes plus macabres les unes que les autres, avec un fil conducteur totalement tiré par les cheveux.
Mais attention, ce livre n'est pas qu'une succession de découvertes macabres: il s'agit également d'une succession de clichés vus et revus dans des milliers, voire des millions de films et de livres américains. Déjà, un polar qui se déroule à New-York: déjà-vu. Un détective "écorché vif" qui aide des victimes comme si elles étaient un membre de sa famille pour donner un sens à son existence: déjà vu. D'ailleurs, ce détective m'agace au plus haut point. On sent que Chattam a essayé de nous construire une personnalité touchante à laquelle on pourrait être ému… Pour ma part, je le trouve très arrogant et énervant à critiquer constamment tout ce qui l'entoure. Car Monsieur n'est pas seulement détective, non non non, il est aussi PHILOSOPHE à ses heures perdues ! Monsieur prend le métro à regarder tout ce qui l'entoure avec un recul qui nous agace au fil des pages. Et on passe des pages et des pages à lire de la philosophie à deux balles sur la société de consommation dans laquelle nous sommes, critiques qui s'ajoutent à la liste des clichés que l'on peut rencontrer dans ce bouquin. Et attention, ce fameux détective, personne ne peut l'approcher, car il dégage un "aura" d'assurance, qui est à mon goût encore une fois cliché. Et des clichés, j'en passe car en fait tous les écrire reviendrait à retranscrire la moitié du bouquin. En fait, j'avais juste l'impression de regarder un épisode de New York Unité Spéciale. Oui, c'était vraiment ça. Donc ne perdez pas des heures à lire une histoire que vous pourrez vivre en 45 minutes (sans les scènes gores qui, selon moi, n'apportent rien à l'histoire, sont totalement tirées par les cheveux et ne font pas peur, non, mais donnent juste une effroyable envie de vomir… ce que, personnellement, je n'attends pas d'une lecture !).
Pour finir, je vais juste ajouter que personnellement, j'ai senti à la lecture que Chattam a écrit ce livre à la "va-vite". Il consacre des chapitres entiers à décrire le ressenti des victimes, ce que leur bourreau leur fait vivre, du coup on s'y attache, on espère qu'elles s'en sortiront. A la fin, je n'attendais qu'une seule chose, savoir qu'en était-il de ces victimes (qui sont les seuls personnages à m'avoir un peu touché). Mais l'auteur se contente de nous résumer cela en deux lignes maximum. Encore une chose à EVITER lors de la rédaction d'un thriller: si on fait en sorte que le lecteur s'attache à un personnage, on le fait jusqu'au bout ! Mais bon, comme dit plus haut, l'histoire se concentre uniquement sur les policiers.
Comme dit dans le titre de ma critique, ce livre est d'une extrême déception, car j'ai découvert Maxime Chattam avec La Théorie Gaïa, qui est selon moi un thriller parfaitement réussi. En gros, il s'agit de l'opposé total de ce que je viens d'écrire ci-dessus. Un vrai chef-d'oeuvre. Mais In Tenebris restera pour moi un des pires (voire le pire) thriller qu'il m'ait été donné de lire. Chattam, mettez plus de temps à écrire vos bouquins, car là, vous n'avez fait que perdre le mien.

Le summum du pouvoir

8 étoiles

Critique de Isad (Occitanie, Inscrite le 3 avril 2011, 59 ans) - 31 juillet 2012

Bien sûr il s’agit d’un suspense assez macabre avec de nombreux morts et de multiples rebondissements dans ce roman très actif qui se déroule à New-York sur une semaine en janvier 2002. Cependant, l’écriture n’est pas dénuée parfois d’une certaine esthétique littéraire qui mêle poésie et clichés. De plus, quelques diatribes éparses sur la société de consommation et des réflexions sur la solitude dans les grandes villes ou la difficulté de communiquer, n’en font pas un énième roman de genre à succès. Il y a un plus, une "french touch", qui vise à prétendre à autre chose qu’un simple best-seller.

Une femme court nue et s’effondre en plein New-York. Elle était portée disparue. Deux policiers, dont Annabel 0’Donnel, afro-américaines aux longues tresses dont le mari a disparu il y a un an, remontent sa piste pour trouver l’endroit d’où elle venait. Ils y découvrent deux autres cadavres de personnes également signalées disparues et des messages qui les portent à croire que son ravisseur a des complices. Commence alors une course poursuite pour retrouver d’autres victimes avec le renfort d’un détective privé, Joshua Brolin qui s’invite dans l’enquête car il recherche une adolescente.

IF-0712-3924

Caliban

9 étoiles

Critique de POOKIES (MONTPELLIER, Inscrit le 16 août 2006, 42 ans) - 14 avril 2012

Une jeune détective de Brooklin est appelée lorsqu'une femme est retrouvée folle et scalpée au milieu d'un parc. En enquêtant sur l'auteur du crime, elle arrive à retrouver le logement du tueur et se retrouve nez à nez avec une soixantaine de photos de victimes disparues, affichées sur ses murs. A partir de ce moment, commence une course poursuite haletante. Le mystère du serial killer ne sera dévoilé qu'en tout dernier lieu après de nombreuses péripéties.

Ce livre est d'une noirceur incroyable et va d'horreurs en horreurs. Cet auteur est décidément extrêmement doué dans des descriptions crues et immorales. En fait, le récit est aussi noir que l'âme des tueurs en série, c'est un peu pour cela que ce livre fonctionne très bien. J'ai hâte de me remettre dans le bain avec le troisième volet.

Bof-bof

6 étoiles

Critique de Chris (Bruxelles, Inscrite le 30 décembre 2003, 45 ans) - 18 mars 2012

Je venais de lire "La promesse des ténèbres" et me suis lancée dans la lecture de "In tenebris" tout de suite après. Certains disent que ce livre est la suite de "L'âme du mal" mais dans ce livre on retrouve Annabel et on enchaîne sur ce qui s'était passé dans "La promesse des ténèbres".

L'histoire est prenante, c'est vrai, même si je me demandais ce que le tout premier chapitre venait faire dans l'histoire ... on comprend à la fin du livre.

Je ne suis pas super emballée par cet auteur malheureusement. Peut-être que c'est un peu trop 'noir' pour moi, je ne sais pas. Pourtant je suis allée au bout de 2 de ses livres et j'en ai encore d'autres de lui à lire.

En résumé, je dirais que c'est un bon suspense, des personnages attachants, mais un récit assez dur.

Un super roman à lire

10 étoiles

Critique de WhiteDevil (Strasbourg, Inscrit le 1 décembre 2011, 23 ans) - 2 février 2012

Maxime Chattam est un auteur impressionnant. Ses livres sont tous très différents les uns des autres. Dans In Tenebris, il parvient à garder le mystère, le secret jusqu'à la fin.

Un roman qui vous plonge au milieu de l'histoire qu'il a écrite, un lieu où vous suivez les scènes comme un simple témoin.

Comme toujours, il n'y aura jamais assez d'étoiles pour noter son oeuvre.

Plongée dans les noirceurs de l'âme humaine

9 étoiles

Critique de Amnezik (Noumea, Inscrit le 26 décembre 2006, 51 ans) - 20 décembre 2011

Bien que n’étant pas la suite directe de L’Ame Du Mal je pense qu’il est préférable de les aborder dans l’ordre, ne serait-ce que pour comprendre les changements survenus chez Joshua Brolin qui aborde le monde avec plus de froideur et combat le mal sans trop s’encombrer de formalités. Il faut dire que cette fois Maxime Chattam plonge ses héros dans les pires tréfonds de l’âme humaine avec un serial killer particulièrement vicelard et sadique.
Maxime Chattam utilise la même recette pour nous rendre scotcher à son bouquin, une intrigue menée tambour battant avec des rebondissements à gogo et un contenu toujours aussi bien documenté en matière de criminologie et autres techniques d’investigations sans toutefois nuire au rythme (un peu moins de médico-légal que dans L’Ame Du Mal) histoire de bien ancrer son récit dans la réalité.
Résultat des courses me voilà contraint d’enchaîner avec Maléfices histoire de clore cette fameuse Trilogie Du Mal ; j’en viendrai presque à regretter de me séparer de Joshua et Annabel (le duo se reforme dans cet ultime opus comme la fin de In Tenebris le laissait présager) même si je reste convaincu saura nous proposer des intrigues toujours aussi riches et des personnages tout aussi convaincants dans ses autres titres…

Un bon thriller

8 étoiles

Critique de Simonmuc (, Inscrit le 12 décembre 2011, 29 ans) - 17 décembre 2011

Mon deuxième MC après l'âme du mal qui est à mon avis plus réussi , on reconnait l'écriture de cet auteur que je trouve très talentueux. On retrouve les mêmes ingrédients que dans le premier à savoir une histoire captivante qui nous tient en haleine, j'ai également apprécié que l'auteur ne se justifie que très peu sur les informations qu'il donne tout au long du récit comme c'était le cas dans l'âme du mal, certaines scènes (notamment une en particulier) sont très bien décrites et font froid dans le dos!
Seule la fin m'a quelque peu déçu.

Sympa sans plus

5 étoiles

Critique de Selenim (, Inscrit le 28 juillet 2011, 45 ans) - 25 septembre 2011

Troisième Chattam pour moi, et je commence à relever les défauts réguliers de l'auteur : rythme narratif irrégulé, personnages lissés et écriture qui se cherche.

Pour la trame, cette histoire est dans la norme mais je trouve que l’enquête est très secondaire. Brolin et o'Donnell se laissent balader jusqu'à tomber sur l'indice qui va les mener au chapitre suivant.

Les protagonistes livrent souvent leurs pensées mais la limite de leurs psychologies font que les réflexions tournent vite en rond.

Chattam possède une plume, il s'en sert parfois dans des passages descriptifs plutôt réussis. Malheureusement, ils sont souvent mal placés et cassent le rythme déjà délétère.

Ce livre possède de bonnes idées mais elles sont trop noyées dans la masse. L'auteur devrait amputer ses romans d'environ 150 pages pour gagner en densité, en rythme et en tension. Son imagination pourra alors se concentrer sur l'essentiel : la trame.

MERCI

10 étoiles

Critique de Gardigor (callian, Inscrit le 27 avril 2011, 42 ans) - 29 avril 2011

à ce jour mon meilleur thriller
M Chattam a atteint la maturité des grands via une trilogie à couper le souffle.
Mon seul regret est qu'à ce jour on n'a toujours pas de nouvelles de joshua.
Un grand merci pour une trilogie à consommer sans modération.

Miam miam

9 étoiles

Critique de Sincou (, Inscrit le 24 avril 2010, 38 ans) - 4 mars 2011

Deuxième volet de la trilogie de Chattam. Avec in ténébris, on sent la montée en puissance dans l'horreur. L'intrigue est monstrueusement terrifiante et laisse perplexe. En haleine tout du long, certaines scènes très bien décrites plongent le lecteur dans l'angoisse et le suspense.

A lire sans hésiter.

Un thriller honnête

7 étoiles

Critique de Kastelan (, Inscrit le 18 novembre 2010, 41 ans) - 18 novembre 2010

In Tenebris constitue un aperçu honnête de l'univers "thrillerisé" propre à l'auteur. Combinaison des personnages, fil conducteur de l'enquête, rebondissements, détours, sensationnalisme... tout y est. Mais il manque cette petite chose qui élève le thriller de simplement "bon" à "prestigieux", voire "jouissif" ; l'absence de cette petite chose qui fait que la dernière partie de l'ouvrage ne convainc pas forcément.

Il n'en reste pas moins un livre agréable à lire.

Fans du genre, autorisez-vous à tenter l'expérience !

Apogée de la trilogie

9 étoiles

Critique de Killing79 (Chamalieres, Inscrit le 28 octobre 2010, 39 ans) - 28 octobre 2010

Les séquelles de "L'âme du Mal" laissées sur Josh Brolin font de ce personnage un être meurtri et torturé dont la persévérance va l'emmener dans les méandres du macabre.

"In tenebris" est le deuxième volet de la Trilogie du Mal de MC.
Personnellement c'est celui qui m'a le plus marqué et surtout le plus tenu en haleine.
Le suspense instauré par Chattam et les nombreux rebondissement font de cette suite un plaisir à dévorer.

Une oeuvre prenante, stressante et noire.

Glauque et subjuguant

7 étoiles

Critique de AntoineBXL (Bruxelles, Inscrit le 9 août 2008, 40 ans) - 27 octobre 2010

C'est le deuxième Chattam que je lis après "les arcanes du chaos". La conclusion est limpide: j'en lirai au moins un troisième! Intrigue maîtrisée, personnages fouillés, ambiance à vous coller la chair de poule! L'auteur recommande en début d'ouvrage de plonger la pièce de lecture dans la pénombre et de n'allumer qu'une petite lampe de chevet. Je dois avouer que l'atmosphère rend le récit encore plus vivace. Personnellement, j'ai rajouté à cela un peu de musique en sourdine: la bande originale du film "les rivières pourpres" de Bruno Coulais. L'EXTASE! On s'installe réellement à l'écart du réel.
Pour en revenir à l'histoire, si j'ai un petit bémol à formuler, cela concernerait le dénouement. Il est tout à fait satisfaisant mais n'est pas du niveau des "arcanes du chaos" où il fallait véritablement patienter jusqu'à la dernière ligne pour connaître le fin mot. Mais bon, "in tenebris" fait partie des premiers romans de Chattam. Cela prouve que la marge d'évolution de l'auteur est énorme. Tout bénef pour l'avenir...

Du lard ou du cochon?

6 étoiles

Critique de El grillo (val d'oise, Inscrit le 4 mai 2008, 45 ans) - 8 septembre 2010

J'hésite entre le thriller caricatural ou le thriller référence. Beaucoup de poncifs du genre, mais c'est ce qui en fait sans doute son intérêt également. L'auteur lui-même n'hésite pas à qualifier de caricature certains de ses personnages et certaines scènes en les comparant à des films ou situations connues. Tout est remarquablement maitrisé ceci dit (suspens, intrigue), on passe un moment simple, mais sans surprise tellement on reste dans les clous du code. Du sang, un peu de gore, le mot "ténèbres" à tout bout de champ pour nous faire peur...Plus des détails qui énervent un chouille aussi (l'épilogue complètement inutile)

Mieux écrit que l'âme du mal il me semble, mais les personnages m'ont paru moins travaillés, plus évidents. L'histoire et la fin m'ont moins convaincu également.

Un autre bon thriller.

9 étoiles

Critique de Yogi (, Inscrite le 12 août 2008, 54 ans) - 3 mai 2010

Maxime Chattam est un auteur avec un grand talent. Il sait raconter une histoire avec un suspense qui est presque douloureux. J'aime beaucoup le personnage de Josh Brolin j'espère que l'on va le retrouver dans un autre livre.

Enfin un thriller un vrai

10 étoiles

Critique de Lalie2548 (, Inscrite le 7 avril 2010, 34 ans) - 9 avril 2010

De la trilogie du mal c'est "In tenebris" qui m'a le plus plu. Livre riche en suspens. On retrouve la plume d'un Chattam au meilleur de sa forme. C'est vraiment le style de livre qui tient en haleine. Le seul "danger" de ce livre c''est de ne plus pouvoir le lâcher avant la fin !!!!

Toujours aussi ténébreux

10 étoiles

Critique de Oguz77 (, Inscrit le 24 novembre 2009, 42 ans) - 3 décembre 2009

Encore une critique élogieuse pour le deuxième volet de la trilogie du mal. Du suspens, du rythme, un climat on ne peut plus sombre et maléfique...Maxime Chattam au mieux de sa forme.

Un très bon thriller qui rate de peu le sans faute

8 étoiles

Critique de Enn0 (, Inscrit le 14 août 2009, 46 ans) - 26 août 2009

Je ne me souviens pas de "l'âme du mal". Tout juste le sentiment que c'était un bon bouquin. J'ai donc abordé celui-ci sans parti pris aucun. Au final, c'est un (très) bon thriller, bien écrit, au dessus de la moyenne. Le style est très emprunté à la littérature policière anglo-saxonne mais quand on aime ça, c'est plutôt une qualité. Le tout est très bien rythmé, parfois artificiellement, grâce à des "cliffhangers" en fin de paragraphes, mais bon... ils font leur effet. Je regrette juste une fin très (trop ?) classique. Ce qui ne m'empêchera pas de lire le troisième tome de la trilogie.

Pour moi, le moins bien de la trilogie

7 étoiles

Critique de Patsy80 (, Inscrite le 20 août 2009, 43 ans) - 24 août 2009

Deuxième volet de la trilogie et baisse de régime par rapport au premier. Ce doit être pour mieux nous faire apprécier le troisième... C'est en effet celui que j'aime le moins. Cela n'enlève rien à la qualité d'écriture, c'est juste une question d'intrigue et de dénouement.

Réussite... direction le tome 3

10 étoiles

Critique de Manumanu55 (Bruxelles, Inscrit le 17 février 2005, 40 ans) - 28 juillet 2009

Terrible ! Enquête vraiment intéressante, retournements improbables, enquêteurs tourmentés, situations sérieusement stressantes… Thriller de haut vol, qui donne envie de s’attaquer dès que possible au troisième tome de la trilogie du Mal…

Bon thriller mais fin un peu décevante...

8 étoiles

Critique de Martin.45 (, Inscrit le 24 janvier 2009, 28 ans) - 25 mars 2009

Le premier Maxime Chattam que je lis, et je n'en suis pas déçu, on accroche très rapidement à l'intrigue, les personnages sont vivants, l'ambiance glauque... tout le nécessaire pour écrire un très bon thriller...

Néanmoins je n'ai pas trouvé la fin exceptionnelle, car si on est assez surpris du rôle qu'a tenu le personnage X (pas de spoilers!), cela s'avère finalement être une chute assez classique... enfin je ne me justifie pas plus car pas envie de spoiler ceux qui n'ont pas lu le roman.

En résumé, un très bon thriller, même si j'ai l'impression que Chattam s'est un peu précipité sur la fin... dommage donc

Découvrez les ténèbres!!

8 étoiles

Critique de Kopin (, Inscrit le 30 décembre 2008, 36 ans) - 19 mars 2009

À la recherche d'une bonne intrigue policière, j'étais à la bibliothèque et je suis tombé par hasard sur celui-ci. Je connaissais Maxime Chattam pour avoir lu "Le sang du temps", sois dit en passant que j'ai peu apprécié, mais je me souvenais que les critiques par rapport à ce livre étaient très positives. J'ai décidé de donner une deuxième chance à l'auteur et je ne l'ai pas regretté.

En effet, In Tenebris s'adresse aux lecteurs avertis puisque les scènes et les thèmes sont durs à lire par les supplices infligés aux victimes et par la description qui en est faite. L'intrigue est passionnante et l'ambiance plutôt sombre et très noire. On s'attache aux personnages principaux et la narration n'est pas ennuyante! Je recommande ce livre à tous les fans de "polars" et pour ceux qui ont le coeur bien en place!

Très noir et malsain

10 étoiles

Critique de Gab2008 (brest, Inscrite le 8 juin 2008, 40 ans) - 29 novembre 2008

Après l'âme du mal, je suis passée sans attendre à In Ténébris...
Enfer, sadisme, peur... tout ce qu'il faut pour en faire un excellant thriller. On suit avec plaisir Brolin, personnage attachant et mystérieux, l'enquête est captivante... enfin bref, allez y, foncez...
Moi, j'attaque Maléfices...

Barbarie machiavélique

6 étoiles

Critique de Manhattan (Marseille, Inscrit le 24 août 2008, 40 ans) - 3 septembre 2008

Des disparitions se multiplient à New-York en cet hiver 2002, la police ne sait plus où donner de la tête.

Thayer et Annabel O'Donnell qui s'occupent principalement de cette enquête, sont aidés par Joshua Brolin, un ancien flic reconverti en détective privé.
L'intrigue est intéressante, ne laissant aucun temps mort au lecteur. Une ambiance sombre, violente et glauque.

Malsain, violent, insoutenable...et grandiose ! Mon préféré de Chattam

10 étoiles

Critique de Bookivore (MENUCOURT, Inscrit le 25 juin 2006, 36 ans) - 30 mars 2008

Second (et meilleur) volet de la trilogie du mal, "In Tenebris" porte bien son nom, tant l'ambiance ici est pesante, glauque, noire...putride. Littéralement terrifiant, ce thriller est admirable, et est incontestablement LE roman à lire de Chattam. Mon préféré, aussi.

L’exception qui confirme …

6 étoiles

Critique de Ena (Le Gosier, Inscrit le 25 octobre 2004, 57 ans) - 31 décembre 2007

Il était difficile de rester indifférent aux écrits de Maxime Chattam devant tous les éloges qui lui sont faites sur ce site.
J’ai attaqué un peu au hasard par le premier que j’ai trouvé « In ténébris » le titre me paraissait assez alléchant dans le genre à donner des frissons dans le dos.
Résultat des courses c’est une déception car même si j’ai poursuivi jusqu’au terme cet ouvrage je l’ai trouvé quand même bien tiédasse. L’auteur fait preuve d’une certaine imagination pour l’intrigue et d’un don pour l’écriture qui est fluide mais par contre de frissons je n’en ai pratiquement pas eu. Certes c’est un peu gore mais la véritable horreur de l’angoisse qui transpire des personnages que l’on partage et qui fait la force des Lehane et autres Liebermann ne se retrouve pas ici. Parmi les français je préfère mille fois « Le vol des cigognes » de Grangé que je ne peux que conseiller.
Donc pour Chattam je suis perplexe, je me demande s’il ne s’agit pas d’un phénomène de mode mondialisé (l’action se déroule à New York) d’accès instantané, formaté pour l’exportation et une consommation de masse.

superbe !

9 étoiles

Critique de Mayfair (Distroff, Inscrite le 30 mars 2007, 46 ans) - 29 novembre 2007

Difficile d'en dire plus que dans les critiques précédentes, à moins que je ne révèle la chute... Alors en fait à la fin on apprend que...
NON !! Finalement je vais m'abstenir... C'est justement la dernière partie de l'histoire et la fin la plus surprenante.
Mais je vous laisse découvrir tout ça et vous souhaite bonne lecture et beaucoup de bon temps.
Merci Maxime Chattam !

Meilleur que L'âme du mal

9 étoiles

Critique de Franckdrebbin (, Inscrit le 15 mai 2005, 40 ans) - 8 février 2007

Après avoir lu L'âme du mal, je me suis logiquement mis à lire In tenebris et je le trouve vraiment meilleur car plus dense, mieux ficelé et encore plus noir et violent!
De plus, les personnages gagnent en ampleur et le personnage féminin est plus crédible à mon sens que son équivalent dans le premier volume...
Un livre qui se lit très vite et qui fait passer un bon moment d'émotions....

Excellent thriller

9 étoiles

Critique de Aaro-Benjamin G. (Montréal, Inscrit le 11 décembre 2003, 50 ans) - 23 janvier 2007

Le meilleur de la série. Bien dosé. Bien mené. Le mystère est soutenu du début à la fin. Même si Chattam nous donne un aperçu du calvaire des victimes emprisonnées par cette secte tordue, j’aurais aimé vivre l’horreur avec encore plus d’intensité. Néanmoins, très fort.

Captivant...

9 étoiles

Critique de Léa001 (, Inscrite le 10 mai 2006, 40 ans) - 22 juin 2006

Un bon thriller, j’ai eu du mal à le lâcher.
Il est bien ficelé et permet de passer un bon moment de détente, ...si je puis dire.
Il faut avouer que je suis "bon public" car si l’auteur tend un piège et dirige tous les feux sur un éventuel coupable, je fonce tête baissée : ainsi en fut-il pour Malicia Bents. Du coup, rebondissement encore vers la fin du livre.

Soit, j’ai trouvé ce roman bien mené et je ne me suis pas ennuyée une seule fois.
J’ai été captivée du début à la fin par le déroulement de l’enquête, les différentes scènes étant construites pour faire rebondir le suspens et ne pas nous laisser souffler, le rythme s'accélérant toujours plus vers la fin.

J'ai emprunté ce livre un peu par hasard, donc je n'avais pas lu le roman précédent; je vais immédiatement réparer cette erreur!



Un merveilleux thriller

9 étoiles

Critique de Valeriane (Seraing, Inscrite le 16 novembre 2005, 40 ans) - 29 mai 2006

Deuxième volet de la trilogie de mon auteur chouchou de 2005. Le roman nous emmène à New York, où dès les premières pages, une jeune fille est retrouvée nue et scalpée dans un parc. L'auteur ne chôme pas et entre de suite en matière : nous avons affaire à une psychopathe sadique.
Arrive bientôt en scène notre héros : Joshua Brolin. Suite à l'affaire de L'âme du mal, Brolin a quitté la police et s'est reconverti en détective privé. La recherche d'une jeune femme le conduit tout droit à New York, où il va débuter son enquête en collaboration secrète avec Annabelle, policière de la Grande Pomme.
Ce thriller est époustouflant. A travers les 600 pages qui constituent le bouquin, l'intrigue tient le lecteur en haleine du début à la fin. Après L'âme du mal et avant Maléfices, l'auteur crée également des liens forts entre ses héros et le lecteur.
Nous pouvons voir évoluer la psychologie du personnage principal en fonction de son vécu.
Je vous conseille donc de commencer par le premier tome. Votre lecture n'en sera que plus intéressante.
Voilà pour cette critique... j'espère vous avoir convaincu!

Emballé et inquiet...

7 étoiles

Critique de Jeff_76960 (Rouen, Inscrit le 8 mars 2006, 50 ans) - 18 mars 2006

Au plus profond des ténèbres, c'est là que Maxime CHATTAM conduit son lecteur. La description de l'indescriptible, voilà le tour de force réalisé par ce jeune prodige du suspens. Il a fait des âmes tourmentées, des pervers, des tueurs en série le fil conducteur de sa trilogie et, force est de reconnaître à l'auteur une imagination démoniaque étayée par des faits réels. Tout ceci donne à l'atmosphère de cette oeuvre une consistance dérangeante, une saveur à l'acidité croissante qui plonge le lecteur là où il ne pensait jamais pouvoir aller : la manifestation démoniaque et perverse de nos sociétés de "consommation". Le suspens est parfois insoutenable, la cruauté omniprésente. Ce livre se mérite et laissera à son lecteur un souffle de terreur rarement atteint dans ce type de littérature.

Moi qui n'aimais pas les polars...

9 étoiles

Critique de Asuka Soryu Langley (Fumay, Inscrite le 5 janvier 2006, 32 ans) - 16 mars 2006

Je n'ai jamais aimé les romans traitant d'enquête policière. Aussi, si j'ai commencé ce livre, c'est avant tout car une amie m'en avait parlé avec beaucoup d'enthousiasme.
Comme j'aime toujours découvrir de nouveaux auteurs, je me suis dis "pourquoi pas ?".

Et là.. J'ai beaucoup aimé ce livre. J'ai trouvé que ce n'était pas une simple enquête policière. C'est surtout le côté police qui m'ennuie dans ces romans en général.
Ce qui m'a plu, c'est le fait que l'auteur détaille le serial-killer, le pourquoi du comment, etc... On s'intéresse vraiment à son histoire et au motif de ces crimes monstrueux.

La seule chose que je regrette, c'est que j'ai trouvé l'intrigue un peu simpliste. Pas au début mais quand on découvre pourquoi le tueur tue. Je m'attendais à quelque chose de plus tordu que ça (même si c'est déjà bien tordu lol).
Enfin voilà.. Sans aller jusqu'a dire que Maxime Chattam fait parti de mes auteurs préférés, j'ai vraiment hâte de découvrir ses autres livres.

UN VERITABLE ENFER.

10 étoiles

Critique de Ayor (, Inscrit le 31 janvier 2005, 47 ans) - 13 décembre 2005

Après la lecture de "L'âme du mal", je me suis replongé avec délectation dans ce second volet concernant les tueurs en série. Subjugué, envoûté, impatient de connaître le dénouement chapitre après chapitre, j'avais beaucoup de mal à décoller mes yeux des pages, mon attention toute entière "prisonnière" de cette oeuvre.
Vous l'aurez compris, j'ai adoré ce roman. Cependant, je ne peux m'empêcher de me poser certaines questions au sujet de son auteur. Mais où Maxime Chattam va-t-il chercher des scénarios pareils? Dans les tréfonds de son imagination? En puisant dans certains dossiers criminels? Bien sûr, un auteur se documente avant d'écrire, mais pas seulement, son imaginaire et son talent faisant le reste. Dresser de tels profils psychologiques, et les coucher sur du papier pour nous raconter une histoire à ce point aussi passionnante relève d'un génie rarement, voire jamais égalé à mes yeux.
Pour tous ceux qui veulent vraiment se faire peur, et passer de bons moments d'angoisse et de suspense, rien de tel que la lecture de sa trilogie.

Deux mots sur l'histoire...
On retrouve Joshua Brolin, profiler et ancien flic à la police de Portland, devenu détective privé spécialisé dans les enlèvements et les disparitions. Il se rend à New York, où une enquête a été ouverte suite à la découverte d'un réseau, portant le nom de secte de Caliban, ayant enlevé plusieurs dizaines de personnes. Avec l'aide d'Annabel O'Donnel, une enquêtrice de la police de New York, ils découvrent jusqu'où l'homme peut aller dans l'horreur et la folie.

Disparitions en série...

8 étoiles

Critique de Martell (, Inscrit le 27 février 2004, 66 ans) - 6 septembre 2005

Oui c'est un polar bien noir qui regorge de descriptions aussi réalistes que sanglantes, une maîtrise parfaite du suspens et de l’horreur. J’ai trouvé ‘In tenebris’ terriblement efficace pour nous faire progresser vers une dernière partie hallucinante. Pas de place à l'ennui!

Les autres critiques donnent déjà un bon aperçu de l'histoire, je laisse aux audacieux qui vont maintenant la lire le soin de la découvrir et de vibrer au fil d'une enquête passionnante.

Bonne réussite

10 étoiles

Critique de TruDavis (, Inscrite le 17 mars 2005, 33 ans) - 17 mars 2005

Maxime Chattam renouvelle quand même le genre polar, on n'est plus dans le lassant Patricia Cornwell, car quand on en a lu un on les a tous lu!

C'est avec beaucoup de talent littéraire que ce livre est façonné, et beaucoup de recherche derrière pour écrire les livres alors pour tout ça je pense qu'il mérite bien plus que 4 malheureuses étoiles

Ames sensibles s'abstenir!

10 étoiles

Critique de Corba (St Rémy de Pce, Inscrite le 9 mars 2005, 56 ans) - 9 mars 2005

Ce fut mon cadeau de la fête des mères !J'ai avalé le livre en une journée, je n'ai fait que lire,lire et à la fin j'ai dit à mon mari "va me chercher le premier volume"
c'est un bon polar d'un genre nouveau et M. Chattam n'a pas peur de "choquer" le lecteur . C'est tordu mais tellement bien . Si vous êtes amateur de cet auteur allez fire un tour sur son site.Le nouveau roman de M. Chattam sort debut avril....à suivre

J'ai adoré

10 étoiles

Critique de Fascagat (Toulouse, Inscrite le 27 juin 2004, 37 ans) - 9 décembre 2004

J'ai découvert Maxime Chattam par hasard, je cherchai un livre à lire pour cet été. J'ai tout d'abord lu L'äme du mal que j'ai adoré, puis je me suis attelée à Inténébris.
Ce livre est fantastique, même en ce qui me concerne je l'ai trouvé mieux que le précédent. La lecture est facile il se laisse dévorer, le suspense est garanti jusqu'à la fin car qui penserai à une fin comme celle-ci.
C'est un bouquin que je conseille au féru du genre policier.

Un bon polar

8 étoiles

Critique de Savane (, Inscrite le 19 octobre 2004, 45 ans) - 1 novembre 2004

La suite de l'Ame du mal... déjà séduite lors de la la lecteure du premier tome de cette trilogie, je ne peux que vous recommander In Tenebris

Un bon polar : un suspens haletant, le style efficace qui tient le lecteur en haleine...
L'intrigue est bien ficelée, on se prend au jeu pour découvrir le coupable !

Toutefois, j'ai trouvé que ce polar était moins fort que le premier. A lire néanmois !

C'est fini les contes de fées...

8 étoiles

Critique de Christof13 (, Inscrit le 28 juillet 2004, 40 ans) - 18 octobre 2004

Maxime Chattam avait déjà réussi un excellent roman dès son premier bouquin. Son deuxième livre vient confirmer ses qualités d'auteur de polars noirs.

On retrouve Joshua Brolin qui a quitté la police pour devenir détective privé. Il recherche maintenant pour des familles des personnes disparues ou enlevées. Avec l'aide d'Annabel O'Donnell, il va plonger dans les ténèbres de Caliban.
Qui se cache derrière ce Caliban ? Pourquoi torture-t-il ses victimes ? Y a-t-il encore des survivants ?

L'histoire est excellente, l'ambiance glauque et noire à souhait et les personnages intéressants. Si vous n'avez pas peur alors n'hésitez pas...

Géniallissime

10 étoiles

Critique de Gaby (Paris, Inscrite le 30 juillet 2004, 37 ans) - 30 juillet 2004

Je suis tombée par hasard sur In Ténébris.
Dès la 1e page j'ai été happée par l'histoire, impossible de décrocher. Pendant des jours et des nuits je me suis abreuvée de ses mots, de Joshua, d'annabelle...
Quel bonheur

Bien sympathique

8 étoiles

Critique de Wakkafr (Paris, Inscrit le 12 juin 2004, 46 ans) - 13 juin 2004

Voilà. J'errais dans les rayons de bouquins me demandant sur quoi j'allais bien pouvoir jeter mon dévolu. J'avais envie d'un livre facile à lire, pas prise de tête, qui aille droit au but. Je suis tombé sur Maxime Chattam (un pseudo ?), In Tenebris. J'ai lu le quatrième de couverture, le prologue et me suis demandé ce qui pouvait bien se passer là-dedans.
Essai transformé ! La lecture est agréable, le suspense est au rendez-vous, le style est ma fois pas mal du tout, bref c'est efficace.
Un bouquin pour cet été ? Ben celui-là tiens.
En plus le gars il est français ?! Comme quoi...

Forums: In tenebris

Il n'y a pas encore de discussion autour de "In tenebris".